Les boues rouges de Gardanne..

 

433

 Il n’y a pas que..l’aéroport de Notre Dame des Landes, loin s’en faut !

boues-rouges-710x434

 Photo prise sur le site de Gardanne..

Les boues rouges de Gardanne..

Petit retour en arrière..

Zoom ce matin sur un dossier sensible qui oppose au gouvernement Manuel Valls et Ségolène Royal. Sur le terrain l’industriel Altéo affronte des dizaines d’associations.

648x415_la_ministre_de_l_environnement_segolene_royal_et_le_premier_ministre_manuel_valls_lors_d_une_conference_de_presse_le_6_juin_2016_a_paris

Photo ci-dessus prise lors de cette fameuse réunion et audit, et où l’on devine la tension qui règne entre Ségolène Royal et Manuel Valls..

gardanne_0_600_523

 Photo ci-dessus, schéma avec explicatifs..

2048x1536-fit_gardanne-le-23-mars-2011-l-usine-de-boues-rouges-peychinet-et-l-ancienne-mine-de-charbon-en-fond

Photo ci-dessus du complexe de l’usine de Gardanne.

Les résidus de l’usine d’alumine ALTEO de Gardanne sont évacués par une canalisation qui plonge dans la mer, au large de Cassis. Retour en infographie sur cette pollution qui dure depuis cinquante ans.

bouesRouges2

Photo ci-dessus, il ne s’agit pas d’une plaque de chocolat ( ganache craquelée..), mais bien de ces boues rouges toxiques, sur le site même de Gardanne..

br_decharge_bouesrouges_en_mer_02_1_

Photo ci-dessus, avec un schéma intégré illustrant la zone de déversement de ces boues rouges toxiques.

Tube

Le fameux tuyau de la discorde, et tuyau servant à acheminer ces boues rouges toxiques jusqu’en mer..

arton734

Photo ci-dessus, image assez insolite, pour comparaison, de ce déversement, sans retenue..

Ce dossier épineux, c’est bien sûr celui des boues rouges déversées depuis 1956 par l’usine d’alumine de Gardanne au large de Cassis, au cœur du Parc national des calanques. L’autorisation de polluer prenait fin en 2015 mais l’Etat, pour sauvegarder 500 emplois (autant qu’Alsthom à Belfort), l’a prolongé jusqu’en 2021.

 

2048x1536-fit_gardanne-le-23-mars-2011-l-usine-de-boues-rouges-peychinet-et-l-ancienne-mine-de-charbon-en-fond

Photo ci-dessus de l’usine et du complexe Altéo à Gardanne.

Deux thèses s’affrontent désormais. Altéo affirme que 85% de la pollution a cessé puisque désormais les boues rouges sont stockées à terre. L’industriel teste aussi en laboratoire des procédés qui lui permettront d’être dans les normes de rejets bien avant 2021.

 

Alteo

Photo ci-dessus sur le site de Gardanne..

Eric Duchêne, le responsable de la recherche chez Altéo

"Sur l’arsenic nous avons un seuil de 1,7 milligramme par litre, et on nous demande, à l’horizon 2021, d’être à 0,05. Aujourd’hui nous avons fait des tests en laboratoire et nous sommes à 0,06 mg donc très près du seuil en termes de rejet".

scale-1200x0x0x0-bouesrouges-1471607845-100

Photo ci-dessus, on est bien loin d’une eau claire et..limpide..

Eric Duchêne évoque l’arsenic, mais sur les autres métaux lourds comme le mercure ou le plomb il a présenté des résultats similaires.

Le problème, c’est que, du côté des associations, on ne croit pas Altéo, qui depuis 60 ans ment sur les boues rouges.

ba8eecc996b84533332585c7b5dcf6f4cd7cf409

Photo ci-dessus sur le site de Gardanne..

Alain Matési est lui aussi ingénieur et spécialiste des stations d’épurations :

"L’industriel manipule l’opinion publique. Sur la masse volumique effectivement on arrive à retirer 90%. Mais les 10% rejetés ne passent pas par une station d’épuration et de ce fait tous les polluants sont rejetés mais de façon liquide et polluent notre littoral".

46617c08665f6b1cf965b8abf33dc409907b559b

Photo ci-dessus sur le site de Gardanne..

Pour tenter de mettre fin à la polémique, le député de Gardanne, François Michel Lambert - qui est vert mais pas tendance Duflot ( vous avez dit..Duflot ?..) - a demandé des rapports officiels. Ils ont été rendus publics en fin de semaine.

20150409_1_2_1_1_1_obj8634395_1_1_-0713f

Photo ci-dessus sur le site de Gardanne..

4475159_7_f89e_a-gardanne-bouches-du-rhone-les-residus-de_db0253e4aa7ae8c8f1adb396a0f3d41c

Photo ci-dessus sur le site de Gardanne..

bouesRouges

François Michel Lambert :

"Le rapport de l’Anses, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, commandé par la ministre, sur la qualité sanitaire du poisson, sa réponse est très claire : il n’y a pas de risque à consommer le poisson de la méditerranée, y compris dans cette zone. Un rapport sur les rejets et sur la manière dont l’entreprise répond aux injonctions. Elle y répond très bien. C’est l’entreprise la plus contrôlée de France. En quelques mois nous sommes passés de six dérogations à aujourd’hui quasiment seulement deux parce que tout le monde pousse : les associations, les politiques, les acteurs industriels. Ceux qui sont pour fermer l’usine n’aident en rien".

 

Si sur la pollution deux thèses s’affrontent, il y a également débat sur les emplois

Parce que si les 500 emplois de l’usine sont clairement identifiés( un autre moyen de chantage et de pression du côté de l’industriel..), les pêcheurs par exemple souffrent de la pollution.

Gérard Carodano, Premier Prud'homme des pêcheurs professionnels de La Ciotat évoque 600 petits métiers directement impactés :

"Moi je travaille à 40 kilomètres de la Ciotat, sur le grand large je bouffe du gasoil. Comme il n’y a plus rien à manger parce que les produits sont toxiques, les poissons s’en vont ailleurs car il n’y a plus aucun élément nutritif. Il faudra des siècles pour que la mer reprenne ses droits".

boues-rouges

 La publicité faite autour de ces boues rouges nuit également au tourisme. 

Danielle Million la maire de Cassis a passé son été à les rassurer :

"Ces bouges rouges ont fait le buzz, alors on 'dit c’est au large de Cassis Il n’y a plus de boues rouges, il y a des rejets liquides'. C'est plutôt mieux que durant les 51 années que nous venons de vivre, puisque il y a 85% de pollution en moins. Les gens vont finir par croire qu’à Cassis, on se baigne dans de l’arsenic. Ce n’est pas tout à fait ça, à Cassis on se baigne dans des eaux fantastiques de beauté et de propreté, j’insiste".

 

Et comme le Pavillon bleu est décerné aux plages de Cassis sans discontinuer depuis 2009, on peut penser que la pollution ne concerne pas le rivage (une ’’vraie’’ honte !..).

 

ravi_ferrier_boues_rouges

 En résumé, la polémique peut durer encore longtemps car chaque camp brandit analyses et statistiques contradictoires. A noter que ce dossier des boues rouges a soulevé d’autres lièvres liés à la pollution dans le Parc national des Calanques. Les associations se sont ainsi rendues compte que les rejets de la station d’épuration de Marseille n’étaient pas aux normes (bravo Gaudin et Gaston Deferre..avant..), et que la dépollution de la calanque de Saménainterdite à la baignade en raison des taux de métaux lourds prévue pour 2013, n’était toujours pas financée.

boues-rouges-dans-les-calanques-royal-met-la-pression-le-prefet-sexecute

Photo ci-dessus montrant le visage inquiet et rempli d’incertitudes de..Ségolène Royal..

Valls-boue-rouge

Pendant cinquante ans, l’usine Altéo de Gardanne a rejeté en mer des boues rouges, résultant du traitement de la bauxite, un minerai dont on extrait l’alumine. Ce site industriel a ainsi déversé plus de 30 millions de tonnes de boues rouges en plein cœur du Parc national des Calanques, au large de Cassis.

Les rejets des boues rouges, chargées de métaux lourds, ont été interdits par arrêté préfectoral depuis le 1er janvier 2016. Autorisé à poursuivre la production d’alumine jusqu’en 2022, cet industriel a donc dû modifier ses procédés de production. Il continue de rejeter des résidus liquides moins toxiques et filtrés. Mais ses opposants continuent de dénoncer ces effluents comme très polluants.

Apparemment, des personnes, haut placés, ont testé la toxicité de ces boues rouges..

boue-rouge-gardanne-ségolène-royal-hollande

En juin, la préfecture des Bouches-du-Rhône a rendu publics des dépassements de seuils d’éléments toxiques et mis en demeure Alteo de corriger le tir sous deux mois. Les résultats de nouveaux contrôles sont attendus d’ici fin septembre.

Boues rouges : retrait de l’enquête publique !

Le feuilleton « boues rouges » se complique et devient passionnant …..

On peut légitimement se poser la question : qu’est-ce qui se passe en coulisses ?

Le dernier événement en date est le retrait de l’enquête publique tout juste une semaine après avoir été ordonné. On a rarement vu un cafouillage pareil de la part des plus hautes autorités – et cela doit cacher quelque-chose !

Résumée succinct :

- Altéo demande la continuation de rejets liquides ‘résiduels’ au-delà de la date du 1.1.2016.

- Le Parc National des Calanques donne son feu vert (sous réserves) à ces rejets.

- Madame Ségolène Royal monte au créneau et juge ces rejets, même fortement diminués, inacceptables

- Madame la Ministre ordonne trois expertises ‘indépendantes’ supplémentaires.

- Ces expertises (BRGM, ANSES et Ifremer) sont réalisées pour décembre 2014, mais seulement publiés le 1 avril 2015. Ils ont donc circulé ‘en interne’ pendant au moins trois mois( !).

- Le Préfet des Bouches du Rhône ordonne par arrêté du 26 mars 2015 une enquête publique dans toutes les communes concernées et nomme un commissaire enquêteur.

- Le même Préfet ordonne par arrêté du 3 avril 2015 le retrait ( ?) ( !) de cette enquête publique..

Tube

Arrêté de retrait de l’enquête : http://www.bouches-du-rhone.gouv.fr/Publications/Publications-environnementales/Enquetes-publiques/Enquetes-publiques-ICPE/Gardanne

Expertise du BRGM :  http://www.brgm.fr/actualites/rapport-tierce-expertise-sur-usine-alumines-alteo-gardanne

Expertise de l’ ANSES : https://www.anses.fr/fr/documents/ERCA2014sa0223.pdf

Alors, nous en sommes réduits aux suppositions ….

Plusieurs hypothèses circulent :

L’expertise du BRGM (aux conclusions très ''favorables’') aurait du être une expertise de ''tierce personne’' – alors qu’il y a conflit d’intérêt :le BRGM et Altéo travaillent ensemble sur certains projets industriels.

Le commissaire enquêteur nommé étant un retraité du BRGM – il y aurait conflit d’intérêt également

L’expertise de l’ANSES (pas très favorable) pointe un certain nombre de manquements,  par exemple l’absence d’étude sur la radioactivité des rejets  ….

D’autres informations circulent sur la situation économique de l’entreprise ….

Mais la « vérité » est peut-être ailleurs, nous en saurons plus dans les prochains mois.

La date butoir approche et Mme la Ministre ne pourra pas « botter en touche » longtemps ….

 

Mais la « vérité » est peut-être ailleurs, nous en saurons plus dans les prochains mois.

La date butoir approche et Mme la Ministre ne pourra pas « botter en touche » longtemps ….

8bDGR6yIyHHGQj6x7PE3P4GyUhk

(crédit photos : A Gertz; train de Bauxite traversant la gare d'Aix-en-Provence;

 la canalisation qui mène les boues rouges de Gardanne vers la mer, ici en forêt de Gréasque)

Tube

 pour info: l'article de la Provence :  

http://www.laprovence.com/article/actualites/3351584/aix-les-boues-rouges-troublent-les-experts.html 

pour info : ci-dessous l'article du Monde qui confirme la décision ministérielle et donne quelques pistes .....

le Monde du 7 avril 2015  

http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/04/07/segolene-royal-bloque-le-dossier-des-boues-rouges_4610963_3244.html

C'est un nouveau revers pour le groupe industriel Alteo, dans le dossier des boues rouges qu'il rejette en plein cœur du Parc national des Calanques. L'usine, qui produit de l'alumine de spécialité à partir de minerai de bauxite, à Gardanne dans les Bouches-du-Rhône, a un sérieux problème avec ses déchets qu'elle envoie actuellement au fond du canyon sous-marin de Cassidaigne.

Vingt millions de tonnes de résidus rouges se sont ainsi entassées depuis 1966 en Méditerranée. Le groupe souhaite continuer à utiliser la même canalisation afin de déverser ses effluents liquides – et non plus solides car il n'en aura bientôt plus le droit –, à 7,7 kilomètres au large des criques de Cassis, et a demandé en mai 2014 une nouvelle concession de trente ans pour pouvoir utiliser le domaine public maritime.

 L'affaire se présentait plutôt bien : l'étape décisive de l'enquête publique devait avoir lieu du 20 avril au 5 juin. Le groupe industriel avait prévu de marquer le coup de deux conférences de presse, l'une à Marseille, l'autre à Aix-en-Provence, les 14 et 15 avril.

6094375_royal_1000x625

Mais Ségolène Royal vient d'infliger un sérieux coup de frein à l'avancée du projet : le 3 avril, la ministre de l'écologie a demandé au préfet des Bouches-du-Rhône de suspendre sine die cette consultation du public et de prévenir les vingt-sept maires concernés." On a été un peu surpris. On attend d'avoir plus d'informations de la préfecture pour prendre position ", déclare-t-on chez Alteo.

 La ministre de l'écologie ordonne qu'il soit réclamé à Alteo de " nécessaires analyses complémentaires ", dont les résultats devront être " connus à temps pour la parfaite information du public ". Dit autrement, le dossier fourni par l'industriel ne permet pas en l'état de prendre la mesure des enjeux et des risques des boues rouges. Des lacunes qui risquaient fort de déclencher l'ire des défenseurs de l'environnement et des pêcheurs, à nouveau mobilisés de Cassis à Sanary-sur-Mer contre les rejets.

hqdefault

Photo ci-dessus d’un bocal contenant de l’eau de mer et ces résidus concentrés de boues rouges toxiques..

Pour le site de Gardanne, c'est un contretemps délicat. Car après avoir signé la Convention internationale de Barcelone pour la protection de la Méditerranée, la France a fini par exiger en 1996 que l'entreprise cesse de déverser ses boues rouges au large, lui accordant tout de même vingt ans pour régler le problème. Nous y voilà. Le 1er janvier 2016, l'usine fondée par Pechiney en 1894 ne pourra plus se débarrasser de ses résidus solides dans la canalisation. Moyennant 30 millions d'euros (dont la moitié provient de subventions), le groupe s'est doté de filtres-presses (payés pour une grande partie sur le dos de l’Etat..) pour les retenir. Le flux de matières en suspension va considérablement régresser. Restent cependant les effluents liquides pour lesquels aucune alternative n'a été trouvée.

Expertise

La logique industrielle d'Alteo a convaincu le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM..), auquel Ségolène Royal avait demandé une analyse indépendante du dossier le 10 octobre 2014. Après avoir étudié cinq autres solutions, les experts les ont toutes écartées en raison soit " d'incertitudes " techniques soit de leur " coût excessif ". " Le rejet en mer des eaux excédentaires nous semble donc inévitable dans le contexte de l'usine de Gardanne " *, en concluent-ils.

 *C'est plutôt..criminel, non ?

6094395_alteo

 

Mais dans le même temps, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses), s'était également vue commander une expertise de la part de la ministre. Que risque-t-on à manger les poissons qui s'ébattent à l'extrémité de la conduite ou à avaler de l'eau en se baignant à proximité du site ? On ne le sait toujours pas.

30011-150722112009262-0015363717382605059534_0

En s'appuyant sur un test réalisé en laboratoire, Alteo assurait que ses rejets, bien que chargés en mercure, arsenic et divers composés métalliques, n'auraient pas d'impact significatif sur l'environnement marin à l'avenir grâce à son nouveau procédé de traitement des effluents. A partir de deux campagnes de pêche de 2004 et 2013, l'entreprise estimait en outre que les poissons fréquentant les abords du canyon de Cassidaigne n'étaient pas plus contaminés que ceux affectés par la pollution industrielle des rades de Toulon et Marseille( !).

poisson-pollution-boue-rouge-calanque

Les données fournies par Alteo sont insuffisantes pour conclure de manière robuste ", ont tranché les scientifiques de l'Anses. Ils recensent entre autres le manque de spécimens examinés – issus d'espèces pour lesquelles les comparaisons sont impossibles faute de références –, des seuils d'analyses de contaminants trop laxistes pour être significatifs ou encore l'absence de carte précise de dilution des restes de bauxite qui pourraient s'étendre de Fos-sur-Mer à l'île de Porquerolles.

30011-150722112009262-0015363717382605059534_0

Photo ci-dessus, la comparaison est..flagrante..

poisson-pollution-boue-rouge-calanque

Photo ci-dessus, de la réalité en mer lors de pêches habituelles.

Vous n’aimeriez sans doute pas que l’on vous serve ce type de poisson dans une bouillabaisse traditionnelle, ni une..soupe de poissons à fortiori..

Pour l'Anses, il est temps de travailler sur des échantillons d'au moins trente poissons de la même espèce, autant d'oursins, de poulpes ou de calamars, afin de procéder " a minima " à dix analyses (aluminium, arsenic, chrome, cobalt, plomb…). Un avis qui interroge sur les contrôles sanitaires réalisés au cours des cinquante dernières années.

 

 

alcan-gardanne

 

Photo ci-dessus de la carte du bord de mer ( Massif des Calanques..), et schéma pour montrer les teneurs et taux..

Acheminées par une conduite longue de 47 km reliant l’usine de Gardanne à la mer Méditerranée, elles sont rejetées à 320 mètres de profondeur dans le canyon sous-marin de Cassidaigne mais s’étalent sur les fonds marins de Marseille à Toulon.

boues-rouges-Gardanne-Mediterranee

 

Réflexions :

Aussi, au seul nom de l’argent, et du profit, on en est malheureusement là, confrontés, d’un côté, à la triste réalité, et de cette fausse bataille, perdue par avance, entre les locaux (directement concernés et touchés..), et des associations, vis-à-vis de l’industriel ’’Altéo’’, et de l’autre côté, une bataille de chiffonniers entre certains ministres, au sein d’un même gouvernement, et l’Etat qui prend part et position au profit de l’industriel..profit oblige…

Et tout ceci sans tenir compte du bien-être des ouvriers sur le site

tout comme de la qualité de l'eau, tant pour les locaux que pour

les touristes, tout comme de l'état et de la qualité de la faune

marine, les..poissons et crustacés...