japon-capas

 

Les Centrales Nucléaires dans le Monde..suite..

78367

Les centrales nucléaires dans le Monde et les plaques tectoniques !

photo-1239021820467-1-0

 

Les énergies carbonées fournissent l’essentiel de la production d’électricité mondiale !

Pour éviter le changement climatique, il faut réduire les émissions de CO2 ..

 

Le parc nucléaire Mondial et la production d’électricité..

carte-des-réacteurs-nucleaires

Parc nucléaire mondial (production d’électricité)

1183603_5_a02d_la-repartition-des-centrales-nucleaires-en

À RETENIR

Production_nucleaire_2014_WNA

  • En 2014, le parc nucléaire mondial a fourni près de 10,8% de l’électricité produite dans le monde.
  • Si les États-Unis possèdent le plus grand nombre de réacteurs nucléaires (99), la part de l’électricité nationale d’origine nucléaire n’y est que de 19,5% contre 77% en France.
  • Les 48 réacteurs nucléaires du Japon, jugés « opérationnels » par l'AIEA sont actuellement à l’arrêt pour un renforcement de leur sûreté.
  • La Chine possède le plus grand nombre de réacteurs en cours de construction (25 dont 2 EPR). 

emissions_co2

 

Photo ci-dessus d'un graphique qui n'est qu'un reflet "édulcoré" par rapport à la réalité !

Définition

evolution-parc-nucleaire-mondial-1954-2011_texte

Le parc nucléaire mondial compte 437 réacteurs nucléaires en fonctionnement, répartis dans 30 pays(1). Plus de 60% de ces tranches sont des réacteurs à eau pressurisée (REP) comme celles installées en France.

En 2014, le parc nucléaire mondial a fourni près de 2 410 TWh, soit 10,8% de l’électricité produite dans le monde au cours de cette année. Les plus importants pays producteurs sont les États-Unis (parc de 99 réacteurs nucléaires) et la France (58 réacteurs).

L’accident de la centrale de Fukushima en mars 2011 a suscité des débats sur la place de l’atome dans certains pays, comme en témoigne la « sortie du nucléaire » en Allemagne. Toutefois, malgré une légère baisse du nombre de réacteurs en activité par rapport à 2011, les perspectives d’évolution du parc électronucléaire mondial restent à la hausse, portées par les pays en voie de développement.

Les réacteurs produisant des radioisotopes à usage médical ne sont pas traités dans cette fiche.

nombre-reacteurs-nucleaires-pays_texte

Nombre de réacteurs nucléaires par pays au 3 août 2015, d'après données de l'AIEA (©Connaissance des Énergies)

Composition du parc

Les réacteurs en fonctionnement

Au 3 août 2015, la puissance électrique installée du parc nucléaire mondial s’élève à près de 378 GW. Plus de la moitié de cette capacité se répartit entre 3 pays : les États-Unis, la France et le Japon.

Si les États-Unis possèdent le plus grand nombre de réacteurs nucléaires, la part de l’électricité nationale d’origine nucléaire n’y est que de 19,5%. La France est le pays dont la part d’électricité d’origine nucléaire est la plus importante : 77% en 2014 selon le bilan électrique de RTE.

part_nucleaire_production_electricite_2014_texte

D'après données de l'AIEA au 3 août 2015 (©Connaissance des Énergies)

Précisons que les 48 réacteurs nucléaires du Japon sont actuellement à l’arrêt pour un renforcement de leur sûreté mais ceux-ci sont toujours considérés « en fonctionnement » par l'AIEA (au même titre que tous les réacteurs en maintenance). Les 4 réacteurs de la centrale de Fukushima Daiichi les plus affectés par la catastrophe naturelle de mars 2011 (réacteurs 1 à 4) ont été définitivement arrêtés.

Tous pays confondus, les réacteurs nucléaires en fonctionnement sont en moyenne exploités depuis 28 ans et demi à fin 2014. Les plus vieux d’entre eux sont exploités depuis environ 46 ans.

age-reateurs-nucleaire-fonctionnement_texte

D'après données de l'AIEA au 3 août 2015 (©Connaissance des Énergies)

Différenciés par le fluide caloporteur et le modérateur utilisés, six types de réacteurs nucléaires sont utilisés à travers le monde :

  • les réacteurs à eau pressurisée (PWR) ;
  • les réacteurs à eau lourde pressurisée (PHWR) ;
  • les réacteurs à eau bouillonnante (BWR) ;
  • les réacteurs à neutrons rapides (FBR) ;
  • les réacteurs à eau légère et modérés au gaz (GCR) ;
  • les réacteurs refroidis à l’eau légère et modérés au graphite (LWGR).

Les réacteurs PWR sont les plus largement utilisés avec 278 unités dans le monde (soit plus de 60% des réacteurs, ils sont notamment utilisés en France), devant les réacteurs BWR (78 unités, notamment utilisés au Japon). Le modèle de réacteur le moins utilisé est le FBR avec seulement 2 réacteurs installés dans le monde.

Les réacteurs en construction

Au 3 août 2015, 68 réacteurs d’une capacité cumulée d’environ 66 GW sont en cours de construction dans 15 pays.

nombre-reacteurs-construction-pays_texte

D'après données de l'AIEA au 3 août 2015 (©Connaissance des Énergies)

La Chine possède le plus grand nombre de réacteurs en cours de construction (25 dont 2 EPR). La Finlande et la France, avec un réacteur en construction chacun, sont les deux autres pays à construire un EPR (Réacteur Pressurisé Européen)réacteur de 3e génération.

Le type de réacteur le plus développé actuellement est encore le PWR, avec un total de 57 unités en construction. Les autres modèles en cours de construction sont les réacteurs PHWR (4 réacteurs), BWR (4 réacteurs), FBR (2 réacteurs) et HTGR (1 réacteur).

Les réacteurs arrêtés définitivement

 

Au 3 août 2015, l’AIEA comptabilise l’arrêt définitif de 156 réacteurs dans 19 pays depuis 1963 (date du premier arrêt définitif d’un réacteur). Les réacteurs arrêtés sont principalement des réacteurs PWR (46 unités), GCR (37 unités) et BWR (36 réacteurs) et doivent être démantelés. Une partie d’entre eux sont des réacteurs expérimentaux, comme le petit surgénérateur Phénix sur le site de Marcoule (arrêté en février 2010) ou des prototypes comme le réacteur Superphénix (arrêté fin 1998).

Les États-Unis et le Royaume-Uni sont, en août 2015, les pays ayant arrêté définitivement le plus grand nombre de réacteurs (respectivement 33 et 29 réacteurs), devant l’Allemagne (28 réacteurs), le Japon (16 réacteurs) et la France (12 réacteurs).

Quel contrôle pour le parc nucléaire mondial ?

Créée en juillet 1957 à l’initiative du président américain Eisenhowerl’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA) est chargée de promouvoir « l’atome au service de la paix ». 164 pays sont aujourd’hui membres de cette organisation rattachée à l’ONU.

Les axes de travail de l’AIEA basés sur le Traité de Non Prolifération des armes nucléaires (TNP)concernent :

  • la sûreté et la sécurité du parc nucléaire ;
  • les garanties et la vérification des activités et installations nucléaires ;
  • la promotion de l’utilisation pacifique des sciences et des technologies nucléaires.

Au niveau de chaque pays, l’AIEA s’appuie sur des autorités de sûreté nationales.

Copie de Image_2_test_flash_11

 

Aux États-Unis, l'autorité de sûreté nucléaire est la NRC.

Citons dans les pays possédant le plus de réacteurs :

  • au Canada, la Commission Canadienne de Sûreté Nucléaire (CCSN) ;
  • en Chine, la National Nuclear Safety Administration (NNSA) ;
  • en Corée du Sud, le Korea Institute of Nuclear Safety (KINS) ;
  • aux États-Unis, la Nuclear Regulatory Commission (NRC) ;
  • en France, l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) ;
  • en Inde, l’Atomic Energy Regulatory Board (AERB) ;
  • au Japon, la Nuclear and Industrial Safety Agency (NISA) ;
  • au Royaume-Uni, l’Office for Nuclear Regulation (ONR) ;
  • en Russie, la Federal Environmental Industrial and Nuclear Supervision Service (ROSTECHNADZOR).
 
Passé et présent

 

C’est le 20 décembre 1951 que l’énergie nucléaire est utilisée la première fois pour fournir de l’électricité. Cette première mondiale a lieu aux États-Unis (à Arca dans l’état de l’Idaho) avec le réacteur expérimental EBR-I. Ce réacteur permet le fonctionnement de quatre ampoules et la validation du concept du générateur nucléaire.

En 1954, une centrale nucléaire est raccordée au réseau électrique pour la première fois.

 

Moins de trois ans plus tard, le 26 juin 1954 à Obninsk (en Russie), la centrale nucléaire APS-1, est la première au monde à être raccordée au réseau d’alimentation électrique. Cette centrale, avec une capacité électrique de 5 mégawatts (MW), est la première à produire de l’électricité nucléaire pour une utilisation commerciale.

Depuis le premier raccordement d’une centrale nucléaire au réseau électrique en 1954, la capacité nucléaire mondiale n’a quasiment pas cessé d’augmenter. Cette croissance est significative entre 1970 et 1990 (la construction de réacteurs nucléaires connaît son apogée dans les années 1980). La puissance électrique installée est d’environ 20 GW en 1970 et atteint 300 GW en 1990, soit une capacité quinze fois supérieure. L’Europe de l’Ouest et l’Amérique du Nord restent aujourd’hui les principaux producteurs d’électricité d’origine nucléaire, devant l’Asie et l’Europe centrale et de l’Est.

evolution-parc-nucleaire-mondial-1954-2011_texte

D'après données de l'AIEA (©Connaissance des Énergies)

La capacité nucléaire mondiale recommence à croître aujourd’hui bien que le rythme de cette croissance se soit ralenti. Celle-ci est principalement portée par la construction de réacteurs dans les pays en voie de développement (Chine, Inde, etc.).

Quel futur pour le parc nucléaire mondial ?

L’AIEA propose différents scénarios sur l’évolution de la capacité nucléaire mondiale d’ici à 2030. Quel que soit le scénario envisagé, l’agence envisage une croissance de la capacité nucléaire mondiale au cours des prochaines années.

projection-hausse-capacite-nucleaire-mondiale-2050_texte

D'après données de l'AIEA (©Connaissance des Énergies)

3245927_EPR2

Les EPR actuellement en construction en Finlande et en France sont censés apporter des gages supplémentaires en matière de sécurité et de rendement par rapport aux réacteurs actuels mais ceux-ci sont pour l'heure confrontés à un certain nombre de difficultés ayant entraîné d'importants retards.

Les réacteurs nucléaires de quatrième génération pourraient par ailleurs jouer un rôle important dans le développement possible de l’énergie nucléaire. 13 pays se sont regroupés au sein du Forum International « Génération IV » pour réfléchir ensemble sur cette génération de réacteurs. Celle-ci devra répondre à cinq enjeux :

  • le coût (investissement par kW, combustible, production) ;
  • la sûreté et la fiabilité ;
  • la réduction de la production de déchets ;
  • la réduction des risques de proliférations ;
  • l’économie des ressources naturelles.

Sur la base de ces critères, différents systèmes ont déjà été retenus. Trois des 6 systèmes retenus au sein du Forum sont des réacteurs à neutrons rapides :

  • les réacteurs à caloporteur sodium (SFR) ;
  • les réacteurs à caloporteur plomb (LFR) ;
  • les réacteurs à caloporteur gaz (GFR).

Ces systèmes exploitent la fertilité de l’uranium 238 (naturel ou appauvri) qui, irradié par des neutrons rapides, est converti directement en plutonium 239 fissile.

En complément de la filière à neutrons rapides, trois autres systèmes sont étudiés :

  • les réacteurs à eau supercritiques (SCWR) ;
  • les réacteurs à haute température (VHTR) ;
  • les réacteurs à sels fondus (MSR).

En plus de la production d’électricité, ces systèmes pourraient permettre de dessaler de l’eau de mer et deproduire de l’hydrogène. La France pourrait être la première nation au monde à disposer d’un prototype industriel de réacteur de 4e génération à l’échéance de 2040Le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) travaille d’ores et déjà sur un démonstrateur SFR (Astrid) et un programme de recherche GFR (Allegro).

 

dernière modification le 03 août 2015

 

Les+projets+EPR+dans+le+monde

La part du nucléaire en France..

Nicolas-Hulot-s-engage-a-fermer-jusqu-a-17-centrales-nucleaires-d-ici-2025

Nicolas Hulot s’engage à fermer jusqu’à 17 centrales nucléaires d’ici 2025..

 

Les débuts du nucléaire en France

nucleaire-production-france

La production de nucléaire, en terme d’énergie et d’électricité, entre 1971 et 1999..

carte-centrales-nuclc3a9aires-france-2011

 

« La France possède le premier parc nucléaire au monde »

Photo-cen trale-saint-laurent-des-eaux-Loir-et-cher-france-1er-parc-nucleaire-

Vue aérienne des 2 réacteurs de 915 MW de la centrale de Saint-Laurent-des-Eaux, dans le Loir-et-Cher (©photo)

Le parc nucléaire français est composé de 58 réacteurs en fonctionnement, répartis entre 19 centrales. Il s’est significativement développé dans les années 1970/1980 et dispose aujourd’hui d’une capacité électrique installée de 63,1 GW. Il est toutefois moins important en puissance que le parc nucléaire des États-Unis qui est constitué de 41 réacteurs « opérationnels » supplémentaires selon l'AIEA.

Avec 99 réacteurs en fonctionnement, le parc nucléaire américain dispose d’une capacité globale installée de 99,9 GW et a généré près de 805 TWh d’électricité en 2016. Ces 805 TWh constituent toutefois moins de 20% de l’électricité produite aux États-Unis en 2016. Dans le même temps, le parc nucléaire français a fourni près de 72,3% de l’électricité nationale en 2016.

La France ne possède donc pas le plus important parc de réacteurs mais il s’agit du pays où l’énergie nucléaire occupe la part la plus importante dans le mix électrique. Selon ce critère, elle a devancé en 2016 la Slovaquie (54,1% d’électricité d’origine nucléaire), l’Ukraine (52,3%)la Belgique (51,7%) et la Hongrie (51,3%).

En 2016, 12 pays ont généré plus de 30% de leur électricité grâce à leurs parcs nucléaires(1).

Une quinzaine de pays construisent actuellement de nouveaux réacteurs nucléaires dans le monde, dont la France avec l’EPR de Flamanville (qui pourrait entrer en service courant 2019). Parmi eux, la Chine va, avec 20 réacteurs en cours de construction, très fortement augmenter la capacité de son parc nucléaire dans les années à venir (le nucléaire comptait pour 3% de la production électrique* de ce pays en 2016.

* Car jusqu’ici la principale matière dans le domaine de la production d’électricité n’était (et n’est toujours) que basé sur le charbon (très polluant !) et avec des centrales thermiques !

nombre-reacteurs-nucleaires-monde-2016


Nombre de réacteurs nucléaires « opérationnels » par pays, au 16 mars 2017. Notons que le parc nucléaire japonais, malgré ses 42 unités « opérationnelles », n'a compté que 2,1% de la production électrique dans ce pays en 2016, en raison de nombreux réacteurs toujours à l'arrêt six ans après l'accident de Fukushima. (©Connaissance des Énergies, d’après données de l’AIEA)

dernière modification le 17 mars 2017

103

 EDF et british energy dans le monde

EDF-british-Energy

 

EDF et british energy

 

310x190_le-ministre-de-l-economie-emmanuel-macron-d-le-pdg-d-edf-jean-bernard-levy-c-et-le-directeur-de-la-centrale-louis-belle

Photo ci-dessus, le ministre de l’économie Emmanuel Macron (sous François Hollande)avec le PDG d’EDF, Jean-bernard Lévy, et le directeur de la centrale Louis Belle.

rtsauy7

 

2016-03-26_EPR-HinkleyC_540

Photo ci-dessus, les déboires d’un fiasco, autrement dit..où va l’argent, en parlant de l’EPR de Flamanville comme pour celui de Hinkley Point,etc..

 

Energie 

Prix_de_revient_electricite

 

« La France est dépendante du nucléaire et les Français le sont aussi »

 

14872-les-epr-d-hinkley-point-couteront-plus-cher-que-prevu-a-edf

Publié le 01/03/2018 à 07h10

 

Les énergies renouvelables et les questions environnementales sont au cœur de tous les débats. Amar Bellal apporte son point de vue sur la question énergétique notamment sur le nucléaire.

amar-bellal-environnement-et-energie-climat-pour-un-debat-pu_3650537

Amar Bellal était l’invité, lundi soir, à Avermes, du PCF, pour un débat public sur le thème des énergies. Il est à la fois professeur de génie civil et rédacteur en chef de la revue Progressistes et également auteur, notamment du livre Environnement et énergie : Comprendre pour débattre et agir, paru en 2016. Il anime régulièrement des débats publics sur les questions environnementales. 

63837055_p

A quel type de question répondez-vous dans vos débats?

carte-zonage_centrales-nucleaire_vents_DEF

Les citoyens français se posent beaucoup de questions sur la ligne de conduite que la France doit tenir aux niveaux énergétique et environnemental. C’est là que je me rends compte que ces débats sont importants. De nombreuses personnes ont des a priori parfois faux. Leurs questions méritent d’être posées et d’avoir une réponse. Je ne cherche pas à les formater sur ce que je pense mais à les aider à mener leurs réflexions. Dans tous les débats la question du nucléaire revient.

Brexit-pas-d-impact-sur-le-projet-de-centrale-Hinkley-Point-annonce-EDF

Que pensez-vous du nucléaire en France, est-il une nécessité ou existe-t-il des alternatives?

bc0ea7e_30077-1x4erea

Nous ne pouvons pas vivre sans le nucléaire en France actuellement, c’est indéniable. Nous avons aujourd'hui la production électrique la plus propre au monde. Nous ne rejetons presque pas de Co2 par kilowatt produit. Quand vous prenez un pays comme l’Allemagne, effectivement ils se sont débarrassés du nucléaire. Mais pour le remplacer par du charbon et du gaz de schiste. Ce pays n’a que 20 % de sa production électrique qui est d’origine renouvelable. La France est dépendante du nucléaire et les Français le sont aussi. Si le prix de l’électricité est bas, c’est dû à cela. Le nucléaire est sûr, surtout en France où nous avons l’ASN (Autorité de sûreté nucléaire). Les risques de voir des problèmes comme à Fukushima ou Tchernobyl sont amoindris. Même si l’opinion publique est contre certaines centrales, l’ASN  veille pour controler leur état.

b2WlFh248tERenqBQWnEZTl72eJkfbmt4t8yenImKBVvK0kTmF0xjctABnaLJIm9

chartgo-1_3650494

Quel est votre avis sur l’utilisation des énergies renouvelablesaujourd'hui ?

201704011891-full

Les énergies renouvelables* sont la meilleure alternative au nucléaire sur le plan environnemental, mais pas totalement. Pour l’instant les matériaux utilisés dans ces équipements sont trop polluants lorsqu’il faut les changer. Le rendement énergétique n’est pas encore suffisant. Seules les usines marémotrices produisent suffisamment, mais pour qu’elles suffisent il faudrait en mettre sur toutes les côtes françaises.

000142870_image_272x180

* A part le soleil, seule vraie source d’énergie gratuite, il n’y a que l’eau (force marémotrice ou par chute et gravitation) et l’air dans une moindre mesure, et rien d’autre !!!

Pour enrayer les dépenses énergétiques en France, qui doit faire des efforts ? 

electricite-france-uk-02

En France nous ne pouvons pas réduire les dépenses énergétiques actuelles. Au contraire elles vont continuer à augmenter dans les années à venir grâce ou à cause de la croissance du pays. En revanche ce qui est possible, c'est de maintenir ces dépenses au même niveau pour qu'elles ne deviennent pas trop importantes. Pour ça les comportements des industrielles doivent changer. Créer des appareils qui consomment moins, mieux isoler etc. Il y a trop de perdition d'énergie actuellement. 

5963415_2

Comment la France s'en sortira le jour où il n'y aura plus du tout de pétrole ? 

4c049f78f5eace6d3d4ee7291c871237_XL

Ce jour-là n'est pas encore arrivé. On estime qu'avec notre consommation actuelle, le monde a encore 40 années de réserve de pétrole. Mais aujourd'hui nous sommes sur un pic. La production est à son maximum, il n'existe plus de gisements suffisamment important pour que la production atteigne à nouveau ce pic dans les années à venir. Le jour où nous serons à court de pétrole, j'espère et nous nous devons d'avoir trouvé des alternatives. Par exemple si toutes les voitures étaient électriques, la production d'électricité française devrait augmenter seulement de 20 %, donc ce n'est pas un défi insurmontable. 

Simon Dubos 

arton8381-f45c3

 

gravelines-centrale-nucleaire

Photo ci-dessus de la centrale de Gravelines, dans le nord.

(on pourra remarquer, au premier plan, en partie centrale et en allant vers la droite, l’inconscience des gens, à proximité de la centrale !)

Comme dirait l’autre :« à chacun son trip !.. ».

 

(j'ai personnellement connu l'affreuse catastrophe de l'Amoco cadiz et ce qui a suivi avec "Tré"-gasoil et "Plou" mazout pour l'expression, très peu pour moi merci..

nicolas_hulot-ecolo-ma-non-troppo

Nicolas Hulot écolo – ma-non-troppo..

sunir-pour-ne-plus-subir-e1519377077512

 

Les centrales nucléaires et réacteurs nucléaires dans le Monde

 

La puissance installée et exprimée par pays

 

1024px-IBM_Blue_Gene_P_supercomputer

 

Photo ci-dessus – IBM-Gene-Blue-Supercomputer..

(ce sont ces grandes centrales de super-serveurs qui consomment beaucoup d’électricité aussi !)

Il ne faut pas non plus oublier toutes les "fermes" dans le domaine de l'informatique en gestion comme pour "Microsoft" ou encore "Google" ou "Apple", "Facebook" et tant d'autres...!!!

AMERIQUE DU NORD

Etats-Unis : 
Puissance installée : 100747 MWe 
104 réacteurs dans 64 centrales

Canada 
Puissance installée : 12569 MWe 
18 réacteurs dans 5 centrales (Bruce, Darlington, Gentilly, Pickering, Point Le Preau)

 

AMERIQUE DU SUD

Argentine : 
Puissance installée : 935 MWe 
2 réacteurs dans 2 centrales (Atucha et Embalse)

Brésil  : 
Puissance installée : 1884 MWe 
2 réacteurs dans 1 centrale (Angra)

Mexique  : 
Puissance installée : 1300 MWe 
2 réacteurs dans 1 centrale (Laguna Verde)

 

EUROPE (EST ET OUEST)

Mira_-_Blue_Gene_Q_at_Argonne_National_Laboratory

Photo ci-dessus - Mira-Bkue – Gene-Q-at-Argonne-National-Laboratory..

(ce sont ces grandes centrales de super-serveurs qui consomment beaucoup d’électricité aussi !)

France : 
Puissance installée : 63130 MWe 
58 réacteurs dans 19 centrales 
1 centre de retraitement à La Hague 
1 usine de Mox à Marcoule (opérations de démantèlement en cours) 
Nouveaux réacteurs programmés : Flamanville (en construction), Penly (en projet)

Allemagne : 
Puissance installée : 20490 MWe 
17 réacteurs dans 12 centrales

Note : l’Allemagne s’est engagée par la loi sur une sortie progressive du nucléaire, à horizon 2021.

Royaume Uni : 
Puissance installée : 10137 MWe 
19 réacteurs dans 9 centrales 
1 centre de retraitement à Sellafield

Espagne : 
Puissance installée : 7514 MWe 
8 réacteurs dans 6 centrales

Italie : 
Puissance installée : 1423 MWe (à l’arrêt) 
4 réacteurs dans 4 centrales (Caorso, Enrico Fermi, Garigliano, Latina)

Note : tous les réacteurs italiens ont été stoppés suite à la décision du pays de sortir du nucléaire, prise en 1987

Belgique : 
Puissance installée : 5926 MWe 
7 réacteurs dans 2 centrales (Doel, Tihange)

Suisse : 
Puissance installée : 3263 MWe 
5 réacteurs dans 4 centrales (Beznau, Goesgen, Leibstadt, Muehleberg)

Autriche : 
Puissance installée : 0 MWe

Note : le pays a voté le principe du la non production d’électricité nucléaire en 1978.

République Tchèque : 
Puissance installée : 3678 MWe 
6 réacteurs dans 2 centrales (Dukovany, Temelin)

Finlande : 
Puissance installée : 2716 MWe 
4 réacteurs dans 2 centrales (Loviisa, Olkiluoto)

Note : un 5e réacteur, de type EPR, est en construction (1600 MWe, Areva)

Lituanie : 
Puissance installée : 2370 MWe 
2 réacteurs dans 1 centrale (Ignalina), définitivement stoppés

Pays-Bas : 
Puissance installée : 487 MWe 
1 réacteur dans 1 centrale (Borssele)

Roumanie : 
Puissance installée : 1300 MWe 
2 réacteurs dans 1 centrale (Cernavoda)

Bulgarie : 
Puissance installée : 1906 MWe 
2 réacteurs dans 1 centrale (Kozloduy)

 Hongrie : 
Puissance installée : 1889 MWe 
4 réacteurs dans 1 centrale (Tolna Megye)

Slovaquie : 
Puissance installée : 1816 MWe 
4 réacteurs dans 2 centrales (Bohunice, Mochovce)

Slovénie : 
Puissance installée : 666 MWe 
1 réacteur dans 1 centrale (Krsko)

Suède : 
Puissance installée : 9298 MWe 
10 réacteurs dans 3 centrales (Forsmark, Oskarshamn, Ringhals)

Note : l’arrêt progressif de la production nucléaire est planifié.

Ukraine : 
Puissance installée : 13107 MWe 
15 réacteurs dans 4 centrales (Khmelnitski, Rovno, South Ukraine, Zaporozhe)

Russie : 
Puissance installée : 22693 MWe 
32 réacteurs dans 11 centrales en activité

Belarus : 
Puissance installée : 0 MWe 
1 réacteur en projet

ASIE

Arménie : 
Puissance installée : 375 MWe 
1 réacteur dans 1 centrale (Armenia)

Chine : 
Puissance installée : 10058 MWe 
13 réacteurs dans 4 centrales (Guangdong, Lingao, Qinshan, Tianwan) 
27 réacteurs en construction pour une puissance supplémentaire de 27230 MWe

Inde : 
Puissance installée : 4391 MWe 
20 réacteurs dans 5 centrales (Karnataka, Gujrat, Talmid Nadu, Uttar Pradesh, Rajasthan) 
5 réacteurs en construction pour une puissance supplémentaire de 3564 MWe

Iran : 
Puissance installée : 0 MWe 
1 réacteur en construction (Bushehr) pour 915 MWe

Japon : 
Puissance installée : 46821 MWe 
54 réacteurs dans 17 centrales

Kazakhstan : 
Puissance installée : 52 MWe 
1 réacteur dans 1 centrale (BN 350), définitivement stoppé

Corée du Sud : 
Puissance installée : 18698 MWe 
21 réacteurs dans 5 centrales (Kori, Shin-Kori, Ulchin, Wolsong, Yonggwang)

Pakistan : 
Puissance installée : 425 MWe 
2 réacteurs dans 2 centrales (Kanupp, Chasnupp) 
1 réacteur en construction pour une puissance supplémentaire de 300 MWe

Taiwan : 
Puissance installée : 4982 MWe 
6 réacteurs dans 3 centrales (Shin Chan, Kuosheng, Maanshan)

AFRIQUE

Afrique du Sud : 
Puissance installée : 1800 MWe 
1 réacteur dans 1 centrale (Koeberg)

 

Conclusion

 

Les énergies carbonées fournissent l’essentiel de la production d’électricité mondiale !

 

Pour éviter le changement climatique, il faut réduire les émissions de CO2..

 

TRISTE ET AMER CONSTAT !

 

22067192845_813586d376_m