207842230bd873da3c1cc71d8a5bcd8f-greta-la-voix-tetue-des-enfants-pour-le-climat_0

 

Greta Thunberg..jeune militante Danoise..le cri du cœur !..

Une situation critique et controversée sans grands résultats !!!

Ces 25 dernières années, un nombre incalculable de gens sont intervenus lors de conférences de l’ONU sur le climat. Ils demandaient aux dirigeants du monde d’arrêter les émissions de gaz à effet de serre. Cette méthode n’a visiblement pas fonctionné puisque les émissions continuent toujours d’augmenter.

Le visage de la jeunesse et de l’insouciance..cependant..

promo368228717

Je vois le monde autrement, avec une autre perspective. Je fixe mon attention sur un sujet en particulier. C'est commun avec les personnes comme moi !"

ac42427d5bb075c4a41b55aabf27351b-video-greta-thunberg-une-ado-suedoise-de-15-ans-lance-un-appel-la-greve-pour-le-climat

Ce petit bout de chou est très déterminé et mérite le respect en tout cas !

Discours de Greta Thunberg à António Guterres, secrétaire général des nations unies lors de la COP 24 en Pologne :

3a4e695db4e0dfbee770787e1468343300bb43af-225x150

Alors moi, je ne vais pas demander aux dirigeants du monde de faire quelque chose.

En revanche, je vais demander aux médias de commencer à traiter la crise telle qu’elle est.

Je vais demander aux gens du monde entier de se rendre compte que nos dirigeants politiques nous ont trahis.

Nous faisons face à une menace existentielle et nous n’avons plus le temps de continuer à suivre ce chemin absurde.

Les pays riches comme la Suède doivent réduire annuellement leurs émissions d’au moins 15 pourcents pour arriver au but — une hausse de température maximale de deux degrés. On pourrait s’imaginer que les médias et les politiciens ne parlent que de cela.

Mais non, personne n’en parle.

Personne ne parle du fait que nous avons commencé la sixième extinction de masse et du fait que jusqu´à 200 espèces disparaissent chaque jour.

En outre, la chose la plus importante, c’est que personne ne parle de la portée juridique qui est explicitement formulée dans l’accord de Paris sur le climat. L’aspect juridique est une condition sine qua non pour que l’accord fonctionne au niveau global.

Cela implique que les pays riches comme la Suède doivent ralentir le rythme de leurs émissions de gaz à effet de serre pour ne rien émettre dans 6–12 ans. Il faut que les gens dans les pays moins riches aient la possibilité d’élever leurs niveaux de vie, en construisant des infrastructures que les pays riches ont déjà construites. Hôpitaux, électricité et eau potable par exemple.

Nous ne pouvons pas nous attendre à ce que des pays comme l‘Inde, la Colombie et le Nigéria s’intéressent à la crise climatique quand nous, qui avons déjà tout, ne prenons pas la responsabilité de nos promesses qui sont formulées dans l’accord de Paris sur le climat.

Lors de la rentrée scolaire en août de cette année, je me suis assise devant le parlement de Suède pour faire une grève scolaire à cause de la situation climatique.

Certains disent que je ferais mieux d’aller à l’école. D’autres disent que je devrais faire des recherches sur le climat pour pouvoir « résoudre » le problème de la crise climatique. Mais le problème de la crise a déjà été résolu. Nous avons toutes les données et toutes les solutions.

Pourquoi ferais-je des études pour un avenir qui bientôt n’existera plus ?

Pourquoi en savoir plus sur les données climatiques quand notre société les nie ?

Aujourd’hui, nous consommons plus de 100 millions de barils de pétrole chaque jour. Il n’existe pas de mesures politiques pour changer cette consommation excessive. Il n’existe pas de règles pour laisser le pétrole dans le sol.

Nous ne pouvons pas sauver la planète en respectant les règles existantes, car ce sont les règles qui doivent changer.

Nous ne sommes pas venus ici pour demander aux dirigeants du monde de s’intéresser à notre avenir. Ils nous ont toujours ignorés et ils continuent de le faire.

Nous sommes venus ici pour leur dire qu’un changement est en route, qu’ils le veuillent ou non. Les gens vont se dresser et relever les défis auxquels nous faisons face. Comme nos dirigeants politiques se conduisent comme des enfants, nous devrons prendre la responsabilité qu’ils auraient dû prendre depuis longtemps.

Greta Thunberg est très soucieuse et de plus inquiète, à juste titre pour la planète..

5c700cbab54fc8ea048b45d9

Elle se demande si tous les grands dirigeants de ce monde ont pris la mesure de l’ampleur et des dégâts..

b5c42a09a6d332c01528dd99e4365df1-climat-emmanuel-macron-recu-greta-thunberg-la-demande-de-la-jeune-suedoise

Elle est soucieuse et inquiète..

B9718677865Z

Greta Thunberg a pris part à la manifestation pour le climat à Paris, ce vendredi.

SAVE THE CLIMATE ! SAVE OUR PLANET !

D0AXtJ9X4AA-N0z

D0AWnuJX0AAdHm_

Photo-Greta-Thunberg-Paris

2019-02-22T125030Z-1329674926-RC19B519ADD0-RTRMADP-3-FRANCE-CLIMATECHANGE-PROTEST

https---media-mbst-pub-ue1

Les jeunes parisiens sèchent l’école avec Greta Thunberg  pour le climat..

Les-jeunes-parisiens-sechent-l-ecole-avec-Greta-Thunberg-pour-le-climat

2019-02-22T124247Z-1727143579-RC1CCB6C65D0-RTRMADP-3-FRANCE-CLIMATECHANGE-PROTEST

Manifestation-jeunesle-climat-Parisla-presence-Greta-Thunberg_0_729_486

D0CFqUiWsAA29Ci

Lors de la COP 24 en Pologne elle avait surpris tout le monde et fait grande impression !..

maxresdefault (6)

3a4e695db4e0dfbee770787e1468343300bb43af-225x150

Je me demande, après tout, si les grands de ce monde ne se moque pas de moi..de nous !..

greta-thunberg-lors-de-la-cop-24

Et si les jeunes faisaient bouger nos dirigeants sur le climat ?

screen_shot_2018-12-04_at_3

06/12/2018

Elle fait parler d'elle depuis quelques semaines, et sa démarche maintenant incite d'autres jeunes à faire de même. La suédoise Greta Thunberg, 15 ans, est bien déterminée à convaincre nos dirigeants à changer la donne sur le climat. 

"Nos dirigeants se comportent comme des enfants, alors nous n'avons pas le choix que d'endosser les responsabilités qu'ils auraient du prendre il y a bien longtemps" a déclaré cette jeune adolescente le 4 décembre dans le cadre d'une conférence qui s'est déroulée à la COP24, en Pologne. "Aucune politique ne peut changer cela pour l'instant. Aucune politique ne laisse le pétrole dans le sol. Nous ne pouvons sauver le monde en respectant les règles actuelles, car les règles doivent changer" a-t-elle encore ajouté en prenant la parole aux côtés de du secrétaire général de l'ONU, António Guterres.

Une obsession

Déterminée, la jeune activiste a fait parler d'elle pour sa manière de prendre position : touchée par les incendies qui ont eu lieu dans son pays, la jeune suédoise a décidé de faire le pied de grue devant le parlement suédois jusqu'à la tenue des élections, le 9 septembre. Depuis, elle s'y rend tous les vendredis en continuant àexiger que le gouvernement réduise ses émissions de CO2 conformément aux exigences de l'accord de Paris, signé en décembre 2015 lors de la COP21.

Usant des hashtags #Klimatstrejka, #ClimateStrike et #FridaysforFuture sur son fil twitter, elle a aussi participé à la mobilisation climat organisée devant de le parlement européen à Bruxelles et lors de la manifestation organisée à Londres fin octobre.

Début Octobre, le NewYorker relayait déjà son action en revenant sur ses racines familiales (son père Svante Thunberg est acteur et sa mère, Malena Ernman, une chanteuse d'Opéra renommée) et le livre publié par sa mère au sujet de ses filles, toutes deux atteintes d'autisme, du syndrome Asperger. "Aujourd'hui, la mobilisation de Greta sert un double message" estime Masha Gessen pour le New Yorker, "cela attire non seulement l'attention sur le changement climatique, mais aussi sur le potentiel politique des différences neurologiques".

Je vois le monde autrement, avec une autre perspective. Je fixe mon attention sur un sujet en particulier. C'est commun avec les personnes comme moi !"

Greta Thunberg focalise donc son attention sur le changement climatique depuis l'âge de neuf ans. "On nous demandait sans cesse d'éteindre les lumières, d'économiser l'eau, de ne pas gaspiller la nourriture, etc. Mais on m'a expliqué que cela était lié au changement climatique je n'ai pas compris pourquoi on ne parlait pas que de ça" a encore expliqué la jeune femme au journal Américain. Depuis, elle n'a eu cesse de lire sur le sujet, de convaincre ses parents de cesser de prendre l'avion, de se déplacer en vélo, et d'installer des panneaux solaires sur le toit de leur maison... Mais le combat est désormais politique à ses yeux, alors qu'elle estime que son pays n'est pas le pays modèle qu'on veut bien croire...

Un effet boule de jeunes ?

En attendant, sa mobilisation fait mouche : plusieurs jeunes du monde entier la suivent et des milliers d'étudiants l'ont copiée en manifestant, en Australie notamment,il y a quelques jours :

Là où la jeune fille entamait une "protestation solitaire pour le climat", elle est maintenant suivie par des jeunes de 270 villes dans le monde, en Australie donc, mais aussi au Royaume Uni, en Belgique, aux Etats-Unis et au Japon explique le Guardian.

En France dans les marches pour le climat de septembre et octobre, il y avait déjà beaucoup de jeunes. Alors qu'une nouvelle marche doit se tenir ce samedi 8 décembre, de jeunes Français vont-ils bientôt se mettre à faire la grève d'école pour inviter le président Macron et son gouvernement à agir - et ce alors que le G20 et les manifestations des gilets jaunes les "empêchent" de se rendre à la COP24 en Pologne...? Il s'agit assurément d'une affaire à suivre de près chers dirigeants...

Discours de Greta Thunberg à António Guterres, secrétaire général des nations unies..

1-VwTerRwyhC9K1miAPv2mcA

We Don’t Have TimeFollow

Dec 21, 2018

Ces 25 dernières années, un nombre incalculable de gens sont intervenus lors de conférences de l’ONU sur le climat. Ils demandaient aux dirigeants du monde d’arrêter les émissions de gaz à effet de serre. Cette méthode n’a visiblement pas fonctionné puisque les émissions continuent toujours d’augmenter.

1-e9g9pGykYDj56IV79LRUUA

Alors moi, je ne vais pas demander aux dirigeants du monde de faire quelque chose.

En revanche, je vais demander aux médias de commencer à traiter la crise telle qu’elle est.

Je vais demander aux gens du monde entier de se rendre compte que nos dirigeants politiques nous ont trahis.

Nous faisons face à une menace existentielle et nous n’avons plus le temps de continuer à suivre ce chemin absurde.

Les pays riches comme la Suède doivent réduire annuellement leurs émissions d’au moins 15 pourcents pour arriver au but — une hausse de température maximale de deux degrés. On pourrait s’imaginer que les médias et les politiciens ne parlent que de cela.

Mais non, personne n’en parle.

Personne ne parle du fait que nous avons commencé la sixième extinction de masse et du fait que jusqu´à 200 espèces disparaissent chaque jour.

En outre, la chose la plus importante, c’est que personne ne parle de la portée juridique qui est explicitement formulée dans l’accord de Paris sur le climat. L’aspect juridique est une condition sine qua non pour que l’accord fonctionne au niveau global.

Cela implique que les pays riches comme la Suède doivent ralentir le rythme de leurs émissions de gaz à effet de serre pour ne rien émettre dans 6–12 ans. Il faut que les gens dans les pays moins riches aient la possibilité d’élever leurs niveaux de vie, en construisant des infrastructures que les pays riches ont déjà construites. Hôpitaux, électricité et eau potable par exemple.

Nous ne pouvons pas nous attendre à ce que des pays comme l‘Inde, la Colombie et le Nigéria s’intéressent à la crise climatique quand nous, qui avons déjà tout, ne prenons pas la responsabilité de nos promesses qui sont formulées dans l’accord de Paris sur le climat.

Lors de la rentrée scolaire en août de cette année, je me suis assise devant le parlement de Suède pour faire une grève scolaire à cause de la situation climatique.

Certains disent que je ferais mieux d’aller à l’école. D’autres disent que je devrais faire des recherches sur le climat pour pouvoir « résoudre » le problème de la crise climatique. Mais le problème de la crise a déjà été résolu. Nous avons toutes les données et toutes les solutions.

Pourquoi ferais-je des études pour un avenir qui bientôt n’existera plus ?

Pourquoi en savoir plus sur les données climatiques quand notre société les nie ?

Aujourd’hui, nous consommons plus de 100 millions de barils de pétrole chaque jour. Il n’existe pas de mesures politiques pour changer cette consommation excessive. Il n’existe pas de règles pour laisser le pétrole dans le sol.

Nous ne pouvons pas sauver la planète en respectant les règles existantes, car ce sont les règles qui doivent changer.

Nous ne sommes pas venus ici pour demander aux dirigeants du monde de s’intéresser à notre avenir. Ils nous ont toujours ignorés et ils continuent de le faire.

Nous sommes venus ici pour leur dire qu’un changement est en route, qu’ils le veuillent ou non. Les gens vont se dresser et relever les défis auxquels nous faisons face. Comme nos dirigeants politiques se conduisent comme des enfants, nous devrons prendre la responsabilité qu’ils auraient dû prendre depuis longtemps.

Translated by: Moa Kemi


This is the original blog post from Greta Thunberg that the above text was translated from. If you want to add a language that is native to you, please send a mail to marten@wedonthavetime.org.

Greta’s initiative is best known as #FridaysForFuture. Every Friday we are all invited to join her and people globally in a local strike to mitigate and put the spotlight on the climate crisis. There will also be a global climate strike on March 15, 2019. Use the #FridaysForFuture hashtag go get involved and follow Greta on Twitter.


Facts about We Don’t Have Time

We Don’t Have Time are currently building the world’s largest social media network for climate action. Together we can solve the climate crisis. 
But we are running out of time.

Join us: www.wedonthavetime.org

Elle avait commencé par militer chez elle, dans son pays, au Danemark..

maxresdefault (4)

maxresdefault (5)

Chez elle, elle se mettait en place avec son panneau..grève de l’école pour le climat !..

greta-thunberg

119727892

120400642

120965392

Beaucoup de grands et beaux parleurs pour peu de résultats..

hulot_yl-567273

7955355_8b7138fc-f26e-11e8-9d41-0c87b1d40bf7-1

Pour terminer

Les manifestations diverses pour la sauvegarde de notre planète sont une noble cause et une bonne et belle chose !

téléchargement (5)

Pour conclure

S’il n’y a pas de réelle volonté politique, et surtout de la part de tous les dirigeants de ce Monde, alors toutes ces manifestations ne serviront à rien, et n’aurons servis à rien !!!...