image

 

Jacques-Chirac..Paix-à-son-âme !..

x57gv7lyu557igr4efvixehjba

17143

« CELA RESTERA DANS LA MÉMOIRE QUE LES FRANÇAIS AIMAIENT ÉNORMÉMENT CHIRAC. »

le-president-jacques-chirac-a-mulhouse-le-20-mai-2006-avec-des-petits-alsaciens-lors-de-l-inauguration-du-tramway-archives-l-alsace-1569499062

En-direct-aux-Invalides-l-emotion-pour-Jacques-Chirac

Chirac Jacques

« Je vous surprendrai par ma démagogie. »
Jacques Chirac
Cité par Antoine Guiral dans Libération du 21 avril 2005.

efp__hbxyae7vb-

Par Michel Onfray Le 1er Octobre 2019

efsitfrwoaeg9zg

efymhg5xkaen1nn

Jacques Chirac fut tellement dévoué au général de Gaulle que, dans les années cinquante, aux sorties de métro, il vendait L’Humanité et militait pour ce que les staliniens appelaient alors la « paix » et qui n’était en fait qu’une invitation à laisser proliférer librement la politique impérialiste marxiste-léniniste sur toute la planète.

Jacques Chirac fut tellement proche du peuple et des gens, tellement simple, qu’il épouse Bernadette Chodron de Courcel le 17 mars 1956. Il vivra soixante-trois années avec elle en ne cessant de la vouvoyer. Ils achèteront en mars 1969 un château à Bity en Corrèze. Le château sera classé monument historique par le gouvernement Couve de Murville dans lequel il siégeait, ce qui lui permettra de le restaurer avec de l’argent public. Une subvention de la Mairie de Paris a permis d’acheter une parcelle jouxtant le château afin d’y implanter un centre de vacances pour personnes âgées. Ce centre n’a toujours pas vu le jour.

Jacques Chirac fut tellement un affidé du Général que, dans les années 60, il a longuement réfléchi afin de savoir si, oui ou non, il soutiendrait l’OAS qui militait pour l’Algérie française contre la politique menée par de Gaulle.

Jacques Chirac fut tellement compagnon des gaullistes qu’il a préféré détruire en plein vol la candidature du gaulliste historique Chaban-Delmas aux présidentielles de 1974 afin de soutenir la candidature d’un anti-gaulliste notoire, Giscard d’Estaing, dont le « oui mais » prononcé peu de temps avant le référendum initié par le Général en 1969, a causé la chute et le départ de Charles de Gaulle. L’un et l’autre préparaient ainsi leur entrée dans le camp des présidentiables.

Jacques Chirac fut tellement aux côtés des homme du 18 juin qu’il devient, le 27 mai 1974, le premier ministre dudit Giscard d’Estaing dont le projet politique libéral, européiste et américanophile triomphe depuis lors – avec une parenthèse socialiste entre mai 1981 et mars 1983. Chirac accéléra ce projet pendant ses deux mandats de président de la République.

Jacques Chirac fut tellement animé par la raison gaullienne qu’en vertu de l’intérêt général et du bien public qui anime l’esprit de la Constitution, il affirme le 6 juin 1976 « qu’un homme politique ne démissionne pas », avant de démissionner dans la foulée – une information rendue publique quelques jours plus tard  le 25 août 1976. Au président Valéry Giscard d’Estaing, il avait dit qu’il quitterait la politique en même temps que Matignon pour ouvrir une galerie d’art…

Jacques Chirac fut tellement dans le lignage de l’homme de l’Appel du 18 juin qu’en regard de la théorie de la souveraineté nationale du Général, il se fend d’un Appel de Cochin le 6 décembre 1978 fustigeant l’Europe libérale voulue par la Communauté économique européenne avant de voter « oui » à Maastricht le 20 septembre 1992, autrement dit de soutenir l’exact contraire. Pour quelles raisons? Il savait qu’un opposant à l’Europe maastrichtienne brûlait ses chances d’être élu président de la République – l’argent étant du coté des marchés, donc des maastrichtiens.

Jacques Chirac fut tellement dans l’ombre de la croix de Lorraine que, le 3 février 1981, il annonce sa candidature aux élections présidentielles contre l’avis des gaullistes historiques alors que l’un d’entre eux, Michel Debré, est déjà candidat. Pasqua, Juppé et Sarkozy le soutiennent. En coulisses, il manoeuvre pour faire élire Mitterrand en escomptant que le candidat socialiste, une fois élu, sera vite éjecté du pouvoir à cause de son incompétence et qu’il pourra ainsi tenter sa chance rapidement et en bonne position. L’incompétent est resté quatorze ans au pouvoir; et l’augure démenti autant de temps à attendre.

Jacques Chirac fut tellement gaulliste social que, dans la perspective des présidentielles à venir, alors que Mitterrand s’est converti au libéralisme en 1983, il prend un cap libéral plus radical encore qui fait les riches heures de Ronald Reagan et de Margaret Thatcher. Il se rend aux Etats-Unis, rencontre Reagan, et affiche un atlantisme outrancier. Il participe au lancement d’un parti libéral avec Reagan et Thatcher. Il remporte un franc succès aux législatives.

Jacques Chirac fut tellement opposé à l’extrême-droite anti-gaulliste, qu’il légitime et justifie l’accord  passé entre son parti et le Front national de Jean-Marie Le Pen pour emporter la municipale partielle de Dreux en mars 1983. Il estimait alors que ceux qui, à gauche, font des alliances avec le PCF pro-soviétique n’ont pas de leçons à donner au parti… gaulliste!

Jacques Chirac fut tellement gaulliste que, le 20 mars 1983, il accepte de devenir le premier ministre de Mitterrand, installant au sommet de l’Etat une « dyarchie » dont le Général avait pourtant dit lors de sa conférence de presse de 1964 qu’elle était absolument impensable. Il inaugure une cohabitation qui rend possible le viol de la Constitution par le président de la République qui, dans l’esprit du général de Gaulle, devait remettre son mandat  en jeu en démissionnant après avoir perdu ce genre de consultation électorale. La cohabitation viole l’esprit de la Constitution. Elle est un coup d’Etat institutionnel.

Jacques Chirac fut tellement gaulliste de gauche que, le 16 avril 1986,  sa politique comme Premier ministre s’avère ultra-libérale : suppression de l’Impôt sur la grande fortune créée par les socialistes, privatisations de entreprises publiques, flexibilité du marché du travail, au détriment des travailleurs et à l’avantage du patronat, bien sûr, facilités accordées en matière de licenciement. Cette brutalité contre les plus modestes s’accompagne de brutalités policières sous la férule du couple Pasqua et Pandraud qui tient le ministère de l’Intérieur – Malek Oussekine y perd la vie dans la nuit du 5 au 6 décembre 1986 après les coups infligés par une brigade volante motorisée lors d’une manifestation.

Jacques Chirac fut tellement respectueux de ses fonctions officielles que, le 28 août 1986, il reçoit Madonna à l’Hôtel de Ville de Paris. Il fut dit que, lors d’un concert au parc de Sceaux en 1987, la chanteuse avait lancé sa petite culotte dans le public et que, singulièrement, elle était tombée sur les genoux du Premier ministre qui s’en était emparé.

Jacques Chirac fut tellement ami des peuples premiers et de leur art, qu’en guise de réponse aux demandes indépendantistes des Kanaks, le 5 mai 1988, il donne l’ordre de massacrer ceux des Néo-Calédoniens qui se trouvent dans la grotte d’Ouvéa pour avoir pris des militaires en otage après que ces derniers eurent attaché des Kanaks à des poteaux et qu’ils les eurent maltraités devant leurs parents. Il s’agissait alors pour Chirac, entre les deux tours de l’élection présidentielle, de montrer qu’il était un homme d’ordre sans états d’âme, capable de séduire certains électeurs radicaux du Front national. Bilan: des tirs d’arme à feu, mais aussi l’usage de lance-flammes, de grenades, le recours à des exécutions sommaires, pour un total de dix-neuf morts kanaks. Autre bilan: Mitterrand est réélu.

Jacques Chirac fut tellement antifasciste et opposé au FN que, lors de l’élection présidentielle de 1988, alors qu’il est opposé au second tour à François Mitterrand, il rencontre secrètement Jean-Marie Le Pen afin de négocier au mieux une alliance. Pasqua organise la rencontre. Le Pen avoue quatre rencontres dont une alors que Chirac était à Matignon, et ce dans son bureau. Chirac a toujours dit qu’il n’avait jamais rencontré Le Pen avant de dire, lorsque des témoins ont parlé (dont Pasqua) qu’on lui avait forcé la main, et de prétendre ne plus se rappeler le nombre de rencontres.

Jacques Chirac fut tellement écologiste que, vaincu par Mitterrand aux présidentielles de 1988, le maire de Paris affirme en 1989 que, bientôt, il se baignera dans les eaux de la Seine assainie par sa politique municipale. Faut-il préciser qu’il n’en sera plus jamais question? En même temps, il fait cause commune avec les anti-gaullistes de l’UDF pour aller aux européennes qu’il remporte.

Jacques Chirac fut tellement anti-lepéniste qu’après avoir opté pour le libéralisme sur le terrain économique il donne une orientation franchement à droite de sa vision de la société. Le 19 juin 1991, à Orléans, il parle « du bruit et de l’odeur » des immigrés, il défend quelques temps plus tard la suppression du droit du sol. Jean-Marie Le Pen n’est pas loin ni de ce libéralisme économique ni de cette intolérance sociétale.

Jacques Chirac fut tellement garant de la nation française qu’en 1990 il se disait « absolument hostile à une monnaie unique » mais qu’il a voté « oui » à Maastricht le 20 septembre de la même année bien que ce traité prévoie… la monnaie unique! Chirac opte pour Maastricht pour de basses raisons électoralistes de politique politicienne: à cette époque, un partisan du « non » gâche toutes ses chances de devenir président de la République. Avec ce traité, Chirac brade la souveraineté nationale française.

Jacques Chirac fut tellement social qu’à l’heure de la campagne présidentielle de mai 1995 il se souvient qu’il y avait une fibre sociale chez le Général, chantre de la participation et de l’association capital-travail. C’est pourquoi il effectue un virage à 180 degrés et se réfère à la « fracture sociale » – que sa politique maastrichtienne et libérale a aggravée…- qui devient la formule de sa campagne. Il est élu président de la République contre Jospin. Quelques mois plus tard, le 11 décembre 1995, il annonce à la télévision qu’au vu de l’état des finances, il renonce au pan social de ses engagements de campagne.

Jacques Chirac fut tellement écologiste et ami de la nature qu’à peine élu président de la République, il reprend les essais nucléaires dans le Pacifique le 13 juin 1995. Plus question ici des peuples premiers dont on dit qu’il les aime ou de leur art: six explosions atomiques ravagent les fonds sous-marins et polluent les atolls de la Polynésie française.

Jacques Chirac fut tellement gaullien qu’il pulvérise la doctrine gaullienne d’un Etat de Vichy conçu comme une parenthèse qui n’affecte en rien la République française qui, elle, était incarnée dans la personne du Général depuis son Appel du 18 juin 1940. Le 16 juillet 1995, à l’occasion de la commémoration de la rafle du Vel d’Hiv’, Chirac président de la République confesse la responsabilité de « la France » dans la déportation des Juifs vers les camps de la mort.

Jacques Chirac fut tellement républicain que, le 22 février 1996, il annonce la disparation à venir du Service national qui était une école civique de brassage social et de construction du citoyen. En se professionnalisant, l’armée cesse d’être une affaire républicaine pour devenir une branche de l’industrie technologique française de l’armement. Trois mois plus tard, il n’y a plus de conscription.

Jacques Chirac fut tellement admiratif du général de Gaulle qu’ayant pris l’initiative de dissoudre l’Assemblée nationale le 1er juin 1997 pour des raisons de tactiques politiciennes – conforter son Premier ministre Alain Juppé mal en point dans les sondages et se débarrasser des balladuriens -, il perd les élections, mais n’en tire pas la conclusion gaullienne qu’il devrait démissionner et remettre son mandat en jeu: il viole une seconde fois la Constitution en décrétant, comme Mitterrand avant lui, une cohabitation qui va durer cinq ans. Le socialiste Lionel Jospin devient Premier ministre.

Jacques Chirac fut tellement animé par la pureté gaullienne que, le 21 septembre 2000, on découvre un vaste dispositif qui permettait à la mairie de Paris de distribuer des emplois fictifs à des militants de son parti et de récupérer des sommes d’argent liquide considérables qui permettaient aux Chirac de vivre en nabab avec des frais de bouche babyloniens. Ceux qui écrivent aujourd’hui la légende en disant qu’il en allait ainsi de tous les partis oublient que ni de Gaulle, ni Pompidou, ni Giscard n’ont eu à répondra à la justice de pareilles affaires.

Jacques Chirac fut tellement gaulliste que, le 24 septembre 2000, il supprime le septennat, un dispositif majeur dans l’esprit du Général, au profit du quinquennat. Il a derrière la tête qu’un quinquennat lui sera plus facilement redonné qu’un septennat. Il transforme ainsi le chef de l’Etat en Premier ministre, sinon en président du Conseil de la IV°, et rend impossible la différence entre le président qui préside et le gouvernement qui gouverne. Les législatives deviennent l’épicentre de la vie politique: d’une certaine manière, le régime redevient parlementaire.

Jacques Chirac fut tellement soucieux de réunir les Français que, le 21 avril 2002, se retrouvant face à Le Pen au second tour, il se fait évidemment réélire triomphalement au second le 5 mai 2002 avec un score de maréchal, 82,21%, avec un vote massif de tout le monde – sauf des électeurs de Le Pen et Mégret. Redevenu président, oubliant qui l’avait fait roi, il constitue un gouvernement totalement de droite.

Jacques Chirac fut tellement écologiste en défendant pendant des décennies la politique agricole productiviste à l’origine de la disparition de la biodiversité et de la pollution des sols et des sous-sols français, il fut tellement le compagnon de route de syndicats agricoles qui défendaient ces politiques polluantes, il le fut également tellement en activant les essais nucléaires français dans les eaux polynésiennes qu’il peut bien effet déclarer à Johannesburg le 2 septembre 2002 que « la maison brûle » et devenir ainsi un parangon d’écologie!

Jacques Chirac fut tellement non-aligné que, le 17 février 2003, en ne s’associant pas à la guerre américaine contre l’Irak, un pays et un dictateur avec lequel il entretenait des relations politiques et politiciennes intéressées, il devient un héros de l’histoire de France. De cette immense popularité planétaire ainsi obtenue dans les pays arabes il ne fit rien de positif! En préférant ne pas, comme dit Bartelby, Chirac semble avoir laissé dans l’Histoire la seule trace qui vaille pour beaucoup en quarante années de vie politique.

Jacques Chirac fut tellement gaulliste que, le 29 mai 2005, ayant perdu par référendum (54,67%) le projet de Constitution européenne qu’il soutenait, il est resté au pouvoir sans estimer que le référendum sur la régionalisation perdu par le Général en 1969 aurait pu lui servir de leçon. Ce que le peuple avait refusé par référendum, les socialistes et ses partisans, dont Sarkozy devenu président après lui, le lui imposeront avec le traité de Lisbonne le 13 décembre 2007.

Jacques Chirac fut un tel ami de l’Afrique noire que, le 20 juin 2006, il inaugure le musée des Arts premiers quai Branly. En 2016, pour ses quatre-vingt-ans, celui-ci devient le musée Jacques-Chirac. On ne sait si Jacques Foccart, l’homme de la Françafrique qui remplissait les valises de billets qui voyageaient entre le continent africain et les officines se réclamant du gaullisme mais aussi du mitterrandisme pendant des années, était présent  quand le ruban fut coupé. Une grande partie du musée est remplie d’œuvres pillées – Michel Leiris raconte tout ça dans L’Afrique fantôme.

Jacques Chirac fut tellement gaullien que, redevenu simple citoyen, il ne peut plus arguer de son immunité. Les affaires tombent alors les unes après les autres: le 21 novembre 2007, mise en examen pour détournement de fonds publics, puis, en décembre 2009, nouvelle mise en examen pour prise illégale d’intérêts. Le 15 décembre 2011, il est condamné à deux ans de prison avec sursis pour détournement de fonds publics et abus de confiance. Il ne fait pas appel. On se demande pourquoi. Bernadette Chirac née Chodron de Courcel estime que cette condamnation constitue un affront.

Le 26 septembre 2019, Jacques Chirac meurt au domicile parisien que lui prêtait son ami François Pinault rue de Tournon. Il a longuement habité quai de Seine dans un autre appartement, prêté par la famille libanaise Hariri. Logé dans les palais de la République, les Chirac n’ont jamais payé un loyer de leur vie. Il eut des amis reconnaissants.

Jacques Chirac aimait tellement la Corrèze et les Corréziens, la campagne et les campagnards, la ruralité et la province, les paysans et les vaches, qu’il est enterré au cimetière du Montparnasse à Paris depuis le lundi 30 septembre 2019.

efu9tozwwaay6gi

efy1hqlxyaaxqml

Michel Onfray

Post scriptum: Dans son édition du dimanche 29 septembre, le Journal du dimanche annonce que Jacques Chirac est, avec le général de Gaulle, « le meilleur président de la V° République ».

Un mot pour finir: Jacques Chirac a également associé son nom aux motocrottes parisiennes. Ces engins motorisés conduits par des « motocrotteurs » ont été aussi appelés « caninettes » ou « chiraclettes » (source: Wikipédia).

dziqhsmwkaewsvo

De Gaulle n’a rien inventé dans ce genre qui puisse lui permettre de rivaliser.

https://michelonfray.com/interventions-hebdomadaires/chirac-jacques?mode=text

efz7ildwwaazb3h

images

EN BANDE SON :

Archive Fool

ARCHIVE

You all look the same to me

Voir le lien ci-dessous:

https://www.youtube.com/watch?v=JuW28OHGHbk

Archive - You All Look The Same To Me - Full Album

Chirac-Bush-60e-854x522

Les Américains ont longtemps été des fans de Jacques Chirac. Le futur président français était perçu comme un ami… avant de devenir un ennemi.

Ce-que-la-CIA-savait-et-ecrivait-sur-Jacques-Chirac

Ce que la C.I.A. savait et écrivait sur Jacques Chirac..

"Intelligent, dynamique, chaleureux, authentique, persuasif…" Dès la nomination de Jacques Chirac, juste élu député de la Corrèze, comme secrétaire d'État à l'Emploi de Pompidou en avril 1967, les diplomates américains en poste à Paris ne tarissent pas d'éloges sur ce jeune énarque de 34 ans "à l'allure athlétique". Selon eux, il a le "goût de l'aventure", puisqu'il a passé un été comme serveur à ­Boston en 1953, avant de sillonner les États-Unis en tant que chauffeur de la veuve d'un milliardaire texan. Il a surtout à son actif "des liens étroits avec le ­Premier ministre qui lui ont permis d'être élu à l'Assemblée et l'aura du succès qui l'entoure".…

SIPA_51354814_000001

"Intelligent, dynamique, chaleureux, authentique, persuasif…" Dès la nomination de Jacques Chirac, juste élu député de la Corrèze, comme secrétaire d'État à l'Emploi de Pompidou en avril 1967, les diplomates américains en poste à Paris ne tarissent pas d'éloges sur ce jeune énarque de 34 ans "à l'allure athlétique". Selon eux, il a le "goût de l'aventure", puisqu'il a passé un été comme serveur à ­Boston en 1953, avant de sillonner les États-Unis en tant que chauffeur de la veuve d'un milliardaire texan. Il a surtout à son actif "des liens étroits avec le ­Premier ministre qui lui ont permis d'être élu à l'Assemblée et l'aura du succès qui l'entoure".

Invité avec d'autres leaders gaullistes à l'ambassade des États-Unis le 16 octobre 1967, Jacques Chirac impressionne ses interlocuteurs car il évoque ses voyages outre-­Atlantique et sa courte romance avortée avec une fiancée de ­Caroline du Sud : "Il semble être aussi américain – et pas seulement ­proaméricain – que beaucoup ­d'Américains", s'enthousiasme l'ambassadeur Charles ­Bohlen. Chirac a été "la révélation du déjeuner"!

Chirac, un Gaulliste "américanophile"

Dès lors, les Américains suivent de près sa fulgurante ascension. Dans une note de juin 1972, ils le décrivent comme "l'une des étoiles les plus brillantes parmi les leaders gaullistes de la nouvelle génération", susceptible de remplacer un jour Jacques Chaban-Delmas à Matignon, avec un penchant plus 

Ce-que-la-CIA-savait-et-ecrivait-sur-Jacques-Chirac

x1080

7793511075_le-secretaire-d-etat-americain-mike-pompeo-le-2-mai-2018-a-washington

WTS2GUHP45G5UJC5UYCNRSWBWY

La question..écologique..mais pas seulement..

EFciqKqUUAAb3ct

54f6fb1d85ac0009040232bef7738766c3d496b3

Le sommet de Rio, et toutes les COP successives..COP21..COP 24.. n’y ont rien fait !...

L’urgence climatique n’est pas un vain mot..loin de là !!!

Il aimait les gens..Françaises et Français, le peuple, bref..tout le monde, et aimait s’approcher de la foule et des gens, venir serrer des mains..prendre le pouls de la France !

le-president-jacques-chirac-a-mulhouse-le-20-mai-2006-avec-des-petits-alsaciens-lors-de-l-inauguration-du-tramway-archives-l-alsace-1569499062

Photo ci-dessus - le-president-jacques-chirac-a-mulhouse-le-20-mai-2006-avec-des-petits-alsaciens-lors-de-l-inauguration-du-tramway.

Le monde agricole et l'agriculture..

Il aimait l’agriculture et le monde agricole, les paysans, et pas que lors de ses passages au Salon de l’agriculture..Porte de Versailles..loin de là..

870x489_chirac

Sa Corrèze natale à laquelle il était profondément attaché..enraciné.

La culture et l'art primitif..une passion..

Il avait également une grande passion pour les civilisations et civilisations disparues..l’art primitif.

Jacques-Chirac

On lui doit notamment le musée des arts et des civilisations quai Branly.

Musée_du_quai_Branly_-_20150801_16h07_(10629)

Le musée du quai Branly - Jacques-Chirac ou musée des arts et civilisations d'Afrique, d'Asie, d'Océanie et des Amériques (civilisations non européennes) est situé au quai Branly dans le 7e arrondissement de Paris, le long du quai de la Seine qui lui donne son nom et au pied de la tour Eiffel. Le projet, porté par Jacques Chirac et réalisé par Jean Nouvel, est inauguré le 20 juin 2006. La fréquentation se situe à près de 1 500 000 visiteurs en 2014 et franchit en 2016 le cap des 10 millions depuis son ouverture, ce qui le place parmi les plus fréquentés au monde dans sa catégorie.

Le 21 juin 2016, dix ans après son inauguration, le musée prend le nom de l'ancien président Jacques Chirac, à l'initiative du projet3. Son emblème est une statuette Chupicuaro.

quai-branly-nord-300-314cb

Dès son arrivée à la présidence en 1995, Jacques Chirac souhaite un musée dédié aux Arts premiers dont il est passionné. En 1999, Jean Nouvel est lauréat du concours d’architecture.

Le site est prestigieux : situé en front de Seine, il est a deux pas de la tour Eiffel. Comme à la fondation Cartier, Jean Nouvel imagine une palissade de verre faisant écran visuel à la rue.

L’accès au jardin franchi, le musée ne s’offre que progressivement au visiteur, qui devient unexplorateur, grâce à un jardin vallonné conçu à l’image de végétations indisciplinées et lointaines.

Le musée est composé de quatre bâtiments distincts, possédant chacun une architecture propre. Ils sont reliés entre eux par des chemins et passerelles.

quai-branly-sud-300-8ffc0

Une page controversée, mais vraie page sombre de l'histoire de la France..

Il avait également eu..l’audace..et le courage..de dénoncer une part sombre de notre histoire et épisode tragique durant la seconde guerre mondiale..

La rafle du Vel d’Hiv !..

2560px-Rafle_du_Vel_dHiv_jardin_du_souvenir_plaque-940x554

Le refus de la guerre en Irak..

Mais il avait également renoncé et refusé de s'allier aux américains, pour prendre part à cette "invasion" de l'Irak, fort heureusement, et dont on connait, malheureusement les conséquences qui en ont découlé depuis...

Ne l'oublions pas !.. 

Une suite tout aussi..prometteuse..

Chirac

images-3

Dans notre cinquième République, lorsque nos rois d’aujourd’hui meurent , les Français se posent la question de savoir quelle sorte de grand homme ils vont enterrer : un grand, mais éloigné d’eux par l’importance de sa  tache qu’il juge toujours prioritaire ; ou un humain parce que sensible et attentif aux aspirations des Français. De Gaulle c’est Louis XIV ; Chirac ce sera Henri IV.  Le premier a bâti un grand Etat, le second a su, avant tout, parler aux Français. Henri IV buvait force Jurançon, et se préoccupait de la poule au pot. Jacques Chirac ne connaissait que la bouteille de Corona et raffolait de la tête de veau. Henri IV mis fin à la guerre de religion en prétendant que « Paris vaut bien une messe » et Chirac nous évita de sombrer dans le bourbier irakien en s’opposant à Bush junior.

Bien plus que l’image d’un grand homme d’Etat, s’est installé peu à peu l’image d’un homme qui aimait les Français. Par bien des points il leur ressemblait : truculent, grande gueule, quasi ingérable.

Cette sorte d’affection qu’il suscitait depuis qu’il avait quitté le pouvoir devra être pas entérinée par le jugement de l’Histoire.

Rien n’est certain tant son bilan est contrasté : courage et lucidité à l’international mais à l’opposé, hésitant et changeant en politique intérieure ; même si parfois la porte était ouverte pour les grands changements.

Le « grand Jacques » sera peut-être relégué a un niveau inférieur, celui des responsables politiques, à la mode « Rad-Soc » des Républiques précédentes .

Mais qui peut le dire  aujourd’hui, alors que nous manquons du recul nécessaire pour juger ?

Ce qui est par contre évident, c’est le remarquable consensus qui s’est installé à l’occasion de ce décès. Accord non seulement entre les Français mais aussi entre quasiment tous les politiques.

Seulement deux de ces derniers font tache : Jean-Marie Le Pen, à sa façon, violente  et dérisoire et Laurent Wauquiez qui, comme d’habitude, en a trop dit.

En effet, pour faire parler de lui, le Président de région a cru subtil de faire parler le mort. Il a repris les mots même de Chirac à son départ de l’Elysée (« Pas un instant, pas une minute, je n’ai cessé d’agir pour servir . . .cette France que j’aime autant que je vous aime » ).

On a alors compris que Laurent Wauquiez s’appropriait sans pudeur ce discours si personnel. Le mort prestigieux n’a plus alors été  qu’un faire-valoir transparent, au service du toujours ambitieux ancien Président des L R.

Les analystes politiques et peut-être même les experts de l’âme humaine n’ont pas fini de réfléchir sur cet emprunt qui ressemble plus à l’annonce d’un retour précipité sur la scène nationale qu’à l’expression du respect et de la  peine sincère que suscite la disparition de Jacques Chirac.

Reste une dernière question : quelle leçon retirera Emmanuel Macron de ce dialogue « post mortem » entre les Français et leur ancien Président ?

La compétence il l’a et au delà. Reste à acquérir l’humanité, l’empathie naturelle, le courage devant les épreuves. Objectifs que ses adversaires jugent irréalisables. Il lui reste deux ans pour prouver que tout est possible. Après tout, comme lui, Jacques Chirac n’était-il pas lui aussi un brillant produit de notre technocratie controversée. 

5239a928c5ee3f4e71f2f6583db79803

jacques-chirac-en-compagnie-de-vladimir-poutine-et-gerhard_4827796

Le choc profond de la perte de sa fille Laurence..

jacques-chirac-retour-sur-drame-vie-mort-fille-laurence

La fille aînée de Bernadette et Jacques Chirac est morte. 

Âgée de 58 ans, elle souffrait d'anorexie depuis de nombreuses années. 
Laurence Chirac est décédée aujourd'hui d'un malaise cardiaque.

Peu connue des Français – beaucoup considèrent même que Chirac n'a qu'une fille, Claude -

Laurence, née le 4 mars 1958, fut atteinte d'une anorexie mentale à l'âge de 15 ans. 
Une maladie qui se caractérise par un refus de s'alimenter. 

Longtemps Bernadette Chirac a mis cette anorexie sur le compte d'une méningite mal soignée. Ce fut en tout cas le diagnostic des médecins après que Laurence eut été prise de terribles maux de tête lors d'un séjour en Corse au début des années 70. 

Selon d'autres spécialistes, l'anorexie mentale est née de sa relation au père. Un père absent, travaillant à ses rêves de grandeur politique, déjà ministre de Pompidou. 

Pour tenter de « guérir » Laurence, le couple Chirac a sollicité les plus grands centres spécialisés dans l'anorexie, en France comme en Europe. Mais il n'existait que des structures fermées, ce qui fut rédhibitoire pour la famille, qui souhaitait avoir Laurence à ses côtés.

Une pensée pour sa famille en ce deuil....

c670fd17-3536-4a7d-a26a-e57e40de4b40_x365

1460646616-a180056d2d098a72ae2f98634315dd5b

image (2)

BCQAMHIYKW2BDZ6TKE6EIWCDHI

Jacques-Chirac-avec-Bernadette-Laurence-et-Claude-dans-les-jardins-de-l-hotel-Matignon_original_backup

 

[Un destin tragique..une vie brisée..]

Son autre fille adoptive..

flash-audio-chirac-charrues-vecchi-cinq-infos-bretonnes-du-2_4824490

Sa fille adoptive Anh Dao Traxel..

1491240--chirac-une-famille-pas-ordinaire-300x196-3

En 1979, Jacques Chirac et son épouse Bernadette recueillent une jeune boat-people vietnamienne, Anh-Dào. Sans pour autant l'adopter officiellement, le couple l'élève pendant deux ans et...

Jacques-Chirac-Anh-Dao-Traxel-ecartee-des-funerailles-par-le-clan-Chirac

Bernadette et Jacques Chirac en 1987 Ils ont permi à Anh-Dào d'apprendre le français, de trouver un travail Aujourd'hui, ils ne se …

anh-dao-traxel-fille-de-coeur-femme-de-combats

Jacques-Chirac-Anh-Dao-Traxel-ecartee-des-funeraille par le clan Chirac..

jacques-chirac-triste-d-avoir-perdu-tout-contact-sa-fille-adoptive-accuse-bernadette

Photo ci-dessus - jacques-chirac-triste-d-avoir-perdu-tout-contact-sa-fille-adoptive-accuse-bernadette.

Il prenait de ses nouvelles en cachette, c’est peu dire !..

(c'était la fille de coeur de Jacques Chirac..)

« C'était un papa poule » : Anh Dao Traxel, en larmes, rend hommage à Jacques Chirac

C-etait-un-papa-poule-Anh-Dao-Traxel-en-larmes-rend-hommage-a-Jacques-Chirac

Photo ci-dessus - Anh Dao, entourée de Bernadette et Jacques Chirac, en 1991. © Miller Alastair/ABACA

Elle avait 21 ans quand cette boat people vietnamienne a rencontré Jacques Chirac. Anh Dao Traxel était la fille « adoptive » de l’ancien président décédé ce matin. Elle s’est confiée avec émotion sur le rôle de père de Jacques Chirac.

« Il m'a tout donné dans ma vie, m'a permis d'avoir une deuxième chance. » Très émue, Anh Dao Traxel, la fille adoptive de Jacques Chirac, lui a rendu hommage ce jeudi, peu de temps après l’annonce du décès de l’ancien président. Anh Dao Traxel était arrivée en France en 1979 avec d’autres boat-people vietnamiens et avait rencontré Jacques Chirac. « C'était le 23 juillet 1979 à l'aéroport de Roissy, quand il m'a accueillie. Ça fait 40 ans mais ça reste dans mon cœur », a expliqué Anh Dao Traxel sur l’antenne de « RTL ». « La fille de cœur » de Jacques Chirac - elle n’avait pas été adoptée officiellement mais a vécu deux ans avec la famille Chirac - s’est souvenue avec émotion de celui qu’elle surnommait « Papi ». C’était « un papa poule, très tendre avec ses trois filles, avec beaucoup d'humour », a-t-elle confié sur « RTL ».

« CELA RESTERA DANS LA MÉMOIRE QUE LES FRANÇAIS AIMAIENT ÉNORMÉMENT CHIRAC. »

« En tant que citoyenne, je dis qu'on a perdu un très grand homme pour la France », a déclaré Anh Dao Traxel, comme le rapporte l’« AFP ». « Cela restera dans la mémoire que les Français aimaient énormément Chirac, depuis toujours. C'est un grand cœur », a-t-elle ajouté. « Je ne me suis pas sentie une seconde comme une étrangère dans cette famille (…) Il y avait plein d'amour, de tendresse, la jeunesse avec les deux filles (des Chirac), Laurence et Claude », expliquait-elle sur « Europe 1 » en 2014. Depuis cette époque, elle s’était éloignée du couple Chirac. Aujourd’hui, elle espère malgré tout « pouvoir être présente de près ou de loin à l’enterrement » de « son père de cœur ».

5068256-anh-dao-traxel-soiree-variety-club-de-637x0-2

Photo ci-dessus - anh-dao-traxel-soiree-variety.

gala-video-quand-jacques-chirac-demandait-des-nouvelles-de-sa-fille-adoptive-anh-dao-traxel-loin-de-bernadette-et-claude

Photo ci-dessus - anh-dao-traxel-soiree-variety.

Une situation particulière..

1747869-focus

Anh-dao-traxel-crise-familiale-chez-les-chirac..

Les-confidences-de-la-fille-adoptive-de-Jacques-Chirac-Anh-Dao-Traxel

Les-confidences-de-la-fille-adoptive-de-Jacques-Chirac.

Elle a écrit deux livres dans lesquels elle fait part de sa vie et de sa tragédie..familiale..adoptive..

anh-dao-traxel-crise-familiale-chez-les-chirac

Ce deuxième ouvrage écrit par Anh-Dao Traxel fait suite à l'autobiographie publiée en 2006 par la fille de coeur de l'ancien président de la République et plonge cette fois dans les coulisses du pouvoir

Arrivée en France à l'âge de vingt et un an en tant que "boat people", Anh Dao a réussi un parcours hors du commun, estimant avoir été "sauvée" par l'ancien président de la République et son épouse. Elle dit dans le prologue du livre à paraitre  ce jeudi 5 juin:

J’ai raconté dans mon précédent livre les aventures et mésaventures de ma jeunesse. Je voulais alors témoigner d’un parcours hors du commun, parler pour mieux oublier certaines horreurs et surtout remercier les Chirac de tout ce qu’ils avaient fait pour moi. J’ai vécu parmi eux à l’Hôtel de Ville de Paris. Ils m’ont énormément donné. J’ai envie de dire qu’ils m’ont « sauvée ».

Mais Anh Dao voulait aller plus loin dans ce deuxième ouvrage et dépeindre la sphère politique qu'elle a aussi découvert plus tard:

Puis Chirac est devenu président de la République, et tout a changé. J’ai découvert la violence de ce monde. J’ai compris que politique et affection ne font pas toujours bon ménage. Surtout quand les femmes s’en mêlent ! Et enfin, j’ai appris que même les meilleurs ne sont pas toujours très beaux.

Anh-Dao-Traxel-fille-de-coeur-de-la-famille-Chirac-denonce-ils-m-ont-utilisee à des fins électorales..

Anh-Dao-Traxel-fille-de-coeur-de-la-famille-Chirac-denonce-ils-m-ont-utilisee_width1024

1066575-the-foster-daughter-of-former-french-950x0-1

996078_7859636-lanchirac1-20100721-l131d

2006072412482760_1

ob_48a2df_media-xll-6784613

Jacques Chirac : connaissez-vous l'histoire de sa fille adoptive, Anh Dao Traxel ?

default_2019-09-26_e646d10e-9571-4999-a851-52c055a52ae8

La classe politique française pleure la disparition de l’ancien chef de l’Etat ce jeudi 26 septembre 2019. Marié pendant une soixantaine d’années avec Bernadette Chirac, il était père de deux filles Laurence et Claude. Une troisième rejoindra la famille à la fin des années 70. Une jeune réfugiée vietnamienne, Anh Dao Traxel. Sur BFM TV, elle annonce avoir appris la mort de son père par… la presse.

Âgée de 61 ans, elle n’était plus en contact avec le clan Chirac depuis 2014. Sur l’antenne de BFMTV, elle tient tout de même à avoir une pensée pour sa mère adoptive Bernadette et sa soeur de coeur Claude : "il repose en paix. Il y a une phrase très importante qu’il m'a appris dans la vie, c’est qu’il faut se battre. (...) Je partage ma douleur avec ma mère, Bernadette et ma sœur, Claude."

Recueillie à 21 ans

En 1979, Anh Dao Traxel, est une jeune femme âgée de 21 ans. Elle fait partie d’un groupe de migrants fuyant le Vietnam, une boat-peoplelorsqu’elle arrive à Paris. Dans un hall de l’Aéroport Roissy-Charles de Gaulle en larmes, elle rencontre le couple Chirac. A l’époque, Jacques Chirac n’est "que" maire de Paris, il lui tend un mouchoir. C’est décidé, elle vivra avec eux. L’homme politique décide de la recueillir dans sa propre maison.

Elle y passera deux ans, entre Laurence, Claude, les filles biologiques du couple et Bernadette. Pour Anh Dao Traxel, cette rencontre avec la famille est un "souvenir inoubliable."

"Chirac avance vers moi et me donne un mouchoir, il me dit 'ma petite désormais tu ne pleures plus, tu seras ma troisième fille'. Je n'avais rien compris alors, je voyais juste un grand homme, qui m'a prise dans ses bras," explique-t-elle à BFMTV.

Ecartée et oubliée

La suite est beaucoup plus compliquée. Après la victoire de Jacques Chirac en 1995, on fait comprendre à la jeune femme qu’elle n’est plus la bienvenue. "Le président m'a promis de m'emmener avec lui, mais son entourage m'a ensuite fait comprendre qu'il n'était plus un chef de clan mais le président des Français," écrit Anh Dao Traxel dans son livre publié en 2014,Chirac, une famille pas ordinaire.

Par cette autobiographie, elle règle ses comptes avec sa deuxième famille,l’accusant de l’avoir utilisée à des fins électorales. Elle leur reproche de ne pas l’avoir soutenue dans son éducation. Bernadette et Claude sont violemment critiquées.

"J'étais considérée comme un membre de leur famille quand Bernadette et Claude avaient besoin de moi pour amadouer la communauté asiatique ou l'opinion publique," poursuit-elle dans son livre. Photo de famille, cérémonie des réveillons chinois… Elle ne se voit que comme une image qui devait ensuite "rentrer dans une boîte."

Finalement, elle ne reverra que très peu son père adoptif. En 2014, très émue, elle résume dans son autobiographie : "peut-être que ma famille de cœur avait honte de moi parce que j'étais femme de service dans un foyer pour retraités."

Les Chirac..des « châtelains » ?..

Une vie de château..

Souvenez-vous !

Le décor est planté..

le-decor-chateauvallon_width1024

Le décor de "Chateauvallon"

le-casting-chateauvallon_width1024

Photo ci-dessus - Le casting de "Chateauvallon"

chantal-nobel-dans-chateauvallon_width1024

Chantal Nobel dans "Chateauvallon"

sacha-distel-chantal-nobel-1985_width1024

Sacha Distel et Chantal Nobel en 1985

Châteauvallon : gloire et déboire du "Dallas" français

Triomphe de l'année 1985 sur Antenne 2, la saga "Châteauvallon", au destin brisé net par l'accident de son héroïne, demeure un modèle du genre.

Pierre Desgraupes fulmine. Le PDG d'Antenne 2 n'en peut plus de voir sa chaîne prendre le bouillon, chaque samedi soir, face à TF1 et à l'univers impitoyable du clan Ewing. En cet automne 1982, la réponse de la bergère au berger germe dans son esprit : "Et si nous avions notre Dallas, à la française ?" Desgraupes, audacieux mais rationnel, commande un sondage. Il en résulte que les téléspectateurs rêvent d'un soap avec pour protagonistes des gens aisés. Auteur et responsable des programmes à Antenne 2, Georges Conchon établit, avec le scénariste Jean-Pierre Petrolacci, trois règles : l'histoire concernera une grande famille, aura pour cadre un quotidien local et se déroulera en province. Petrolacci, qui a signé une série intitulée Le Journal, sait ce qu'il veut : "J'ai fait recenser par des documentalistes les ''grandes affaires'' de ces dix dernières années. Puis je suis allé à Tours pour connaître de plus près le fonctionnement d'une ville de province à travers ses flics, ses magistrats, ses notables..."

Choc des ego

Un Dallas chabrolien se profile-t-il ? Desgraupes demande à Conchon d'animer un atelier d'écriture d'une quinzaine de scénaristes. Car si Petrolacci a écrit les six premiers épisodes d'une saison qui en comptera vingt-six, une telle production, riche de deux cents personnages, ne peut reposer sur les épaules d'un seul auteur. Reste que les réunions, "bordéliques", entre scénaristes créent un choc des ego, et que des mois sont nécessaires à la finalisation du scénario. La direction d'Antenne 2 joue, quant à elle, sur deux tableaux. D'un côté, le feuilleton censé avoir lieu dans une ville fictive des bords de Loire appelée Châteauvallon va coûter la bagatelle de 55 millions de francs, soit 8,5 millions d'euros. De l'autre, on économise partout où l'on peut.

14 millions de téléspectateurs

À commencer par la distribution. Riche de solides comédiens, de Jean Davy à Raymond Pellegrin, et de beautés comme Barbara Cupisti, elle ne compte pas de stars. Y compris l'interprète principale, Chantal Nobel qui, à 35 ans, est connue pour avoir incarné l'héroïne romantique de la série La Lumière des justes. Elle devient dans Châteauvallon le symbole de la femme active des années 80. Pour diminuer encore les coûts, Antenne 2 fait appel à deux sociétés privées, Tel-france et Telecip, qui lui proposent de filmer avec du matériel vidéo léger et la promesse de mettre en boîte, chaque jour, sept minutes exploitables, contre quatre habituellement. Le tournage, du 28 novembre 1983 au 18 octobre 1984, dans la région de Rambouillet et au château de Mauvières, ne connaît aucun répit. La diffusion, le 4 janvier 1985, du premier épisode de la série, face à Patrick Sabatier sur la Une, est un triomphe. Quatorze millions de Français se passionnent pour la rivalité entre la riche famille Berg, propriétaire du journal La Dépêche républicaine, et les Kovalic, ferrailleurs d'origine yougoslave qui aspirent à leur damer le pion. L'intrigue est pimentée de scènes érotiques entre l'héroïne et son amant, incarné par Luc Merenda.

Puissance et Gloire

Elle est rehaussée d'un thème composé par Vladimir Cosma, dont la chanson Puissance et Gloireinterprétée par Herbert Léonard, est un carton. Seule contrariété : l'intervention des Baylet, propriétaires de La Dépêche du Midi qui, voyant dans le scénario un reflet de leur opposition avec les Baudis, maires successifs de Toulouse, tentent en vain de faire interdire la diffusion du feuilleton. C'est le destin qui, finalement, aura la peau de Châteauvallon. Le 28 avril 1985, après avoir participé à l'enregistrement de l'émission Champs-Élysées, Chantal Nobel monte à bord de la Porsche de Sacha Distel, dont elle est alors très proche. À 3 h 20 du matin, la voiture fait une sortie de route et s'encastre dans un pylône près de Tracy-sur-Loire, dans la Nièvre. Blessée au visage et handicapée, l'actrice reste quarante jours dans le coma, avant d'entamer une lourde rééducation. À Antenne 2, où une seconde saison du feuilleton est commandée, c'est la consternation. «La mort dans l'âme, annonce le nouveau patron de la chaîne, Jean-Claude Héberlé, nous avons décidé de ne pas tourner de deuxième série. » Fallait-il attendre que Chantal Nobel se rétablisse ? L'intérêt pour Châteauvallon se serait émoussé. Remplacer l'actrice ? Le public n'aurait pas suivi. Malgré la puissance et la gloire, il arrive que les sagas disparaissent prématurément...

Il n’y a pas que..Châteauvallon..

XAAQFCRAG4D6EWPIGQZK7JB4JI

Mort de Jacques Chirac : les secrets de son château en Corrèze

Photo-château-de-Bity

Photo ci-dessus du château de Bity du clan Chirac.

Après la mort de son époux Jacques Chirac, l'ancienne première dame est désormais l'unique propriétaire du Château de Bity. Il est entré dans le patrimoine familial en 1969 et a accueilli l'ancien couple présidentielle à de nombreuses reprises.

Le château du clan Chirac : une demeure qui coûte cher..

Construit au milieu d’un terrain de neuf hectares, le château de Bity coûte une petite fortune à entretenir. Si bien que les Chirac, avant la mort de l'ancien président de la République, tentaient de limiter les frais et ne se consacraient plus qu’à ce qui était à l'époque indispensable.

"De la mousse recouvre presque complètement les ardoises du toit, la dizaine de pièces ne sont plus chauffées en hiver, provoquant des dégâts irrémédiables dans les murs de granit, (et) la clôture en bois reste brisée en plusieurs endroits", énumérait ainsi France-Soir en 2011. Le journal évoquait même "le triste spectacle du manoir laissé à l’abandon" et avançait le chiffre de 420 000 euros de frais de surveillance… payés par l’Etat.

Les vacances des Chirac au Château

Les Chirac ont passé de nombreux séjours dans ce château, d’abord avec leurs filles puis avec leur petit-fils, Martin, lequel venait parfois avec des amis. Avant le décès de l'ancien chef de l'Etat, le couple présidentiel y recevait également des amis et des personnalités politiques. L’occasion, en ces temps désormais passés, de commenter l’actualité mais pas seulement. Là, dans "cette grande maison de vacances", l’ex-couple présidentiel s’offrait en effet "quelques parties de billard dans l’une des deux maisonnettes qui jouxte la propriété", rapportait en 2015 le magazine Gala. 

"Jacques Chirac portait une chemise Hawaïenne, et tançait les amis de sa fille Claude, parmi lesquels Vincent Lindon, car ils n'avaient pas rentré la table de ping-pong et qu'il allait pleuvoir", se souvient Christine Clerc, l’auteur de Tout est fichu, dans son livre. "Son épouse et lui se tenaient chacun à un bout de l'immense table de monastère sur laquelle le déjeuner était servi. L'ambiance était décontractée. Jacques et Bernadette Chirac se taquinaient comme deux boy-scouts", précise-t-elle.

50b8aae0-879f-468b-b32c-50567a07ff38_batchwm

Voir le lien ci-dessous :

https://www.youtube.com/watch?v=ipDwpnMep_Q

Visite Jiang Zemin en Corrèze

(sinon..le recopier pour saisie dans la fenêtre du moteur de recherche..)

tumblr_oik4qzxKVg1r7k22ko1_1280

Mort de Jacques Chirac : en Corrèze sur les traces du "Grand"

le-chateau-de-bity-a-sarran-en-correze_6215540

En1969, le couple acquiert le château de Bity. Deux semaines après, l'austère bâtisse du XVIe siècle est classée monument historique.

REUTERS/ Regis Duvignau

Retour sur sept lieux emblématiques des relations de l'ancien président avec son fief corrézien.

Quand l'influence s'étiole... Bernadette Chirac n'a pas réussi à sauver "son" escadron. Jusqu'en 2012 environ, le curieux ou simple flâneur qui s'aventurait à Bity était illico refoulé par un des six gendarmes qui veillaient en permanence sur les abords du château de l'ancien couple présidentiel. Par la suite, les fonctionnaires ne furent plus présents que quand les propriétaires séjournaient dans leur demeure - soit une poignée de jours par an. 

Seuls vestiges d'une vie de privilèges, des panneaux "sens interdit sauf riverains" montent la garde aux entrées du hameau. En 1969, les ­Chirac acquièrent cette imposante ­bâtisse du XVIe siècle, un brin austère avec sa tour centrale, lovée dans un charmant vallon de la commune de Sarran baignée par la ­rivière Corrèze. Lieu-dit : Bity. "Une idée de Bernadette... C'est son côté aristo", persiflent les (nombreux) détracteurs ­locaux de l'ex-Première dame, née Chodron de Courcel. Une façon de ­dédouaner l'ancien chef d'Etat de cette petite folie."Quand on veut faire de la politique, il ne faut pas avoir de château... sauf s'il est dans la famille au moins depuis Louis XV !" s'était écrié Georges Pompidou. 

tt_2

Autre lien ci-dessous :

https://www.youtube.com/watch?v=hG1sxC5W5m4

Les Chirac et le château de Bity en Corrèze

Jacques et Bernadette Chirac: leur vie intime à Bity

LES GRANDS DE CE MONDE SONT PASSÉS PAR CETTE DEMEURE

jacques-et-bernadette-chirac-leur-vie-intime-a-bity

Jacques Chirac est mort, il avait 86 ans. Retour sur sa vie avec Bernadette, son épouse, au château de Bity. Les murs de ce château, acquis par le couple en 1969, ont vu grandir Laurence et Claude et défiler bon nombre d’amis et de personnalités. Enquête.

Jacques Chirac est mort, il avait 86 ans... redécouvrez notre enquête au château de Bity. Difficile de la deviner entre les longs sapins et la fougère touffue, parmi ce triomphe du vert, si dense et multiple, qui fait la grave beauté de la Corrèze. Depuis la route qui serpente depuis le petit bourg de Sarran, un promontoire permet toutefois d'apercevoir cette bâtisse à deux tourelles, construite au XVIème siècle et acquise par le futur couple présidentiel en 1969. « Château Chirac », comme le labellisèrent les détracteurs du jeune secrétaire d’Etat.

Un « bulldozer », qui ne cachait plus ses ambitions en cette fin des années 60. « Quand on prétend faire de la politique, on s'arrange pour ne pas avoir de château, sauf s'il est dans la famille depuis au moins Louis XV », avait lâché, agacé, le président Pompidou. « Cette demeure n'a pourtant rien d'ostentatoire, plaide Françoise Limoujoux, une amie corrézienne de la première heure du couple Chirac. Lorsqu'ils l'ont achetée, c'était un élément de notre patrimoine qui partait en déshérence. Ils l'ont formidablement rénové. »Et meublé avec des objets chinés au fil des années et des voyages dans le monde entier. Un mouton de Lalanne, quelques vases Chinois, une immense cheminée, viennent égayer le salon et la salle à manger du rez-de-chaussée. « Mais ça n'est ni Chambord, ni Versailles », témoigne la député-maire d’Uzerche, Sophie Dessus, qui a déjà été reçue dans ces lieux. Tout comme François Hollande, lors de son passage dans la région l’été dernier. « Les deux présidents ont pris l'apéritif évoquant notamment ensemble la situation au Mali et en Libye », se souvient Bernard Combes, le maire de Tulle également présent ce jour-là.

Si l'ancien chef de l'Etat possède un bureau au rez-de-chaussée d'une des deux tours, dans lequel on peut apercevoir un portrait de son mentor, Georges Pompidou, Bity est avant tout conçue comme une grande maison de vacances, où les Chirac ont passé des heures paisibles et heureuses, loin des chuchotements parisiens, des joutes meurtrières et des coups bas. Ils recevaient là leurs amis et ceux de leurs filles sur cet îlot de verdure où coule en paix un petit ruisseau. Ils s’offraient aussi, pour rompre la quiétude, quelques parties de billard dans l’une des deux maisonnettes qui jouxte la propriété. Christine Clerc, auteure deTout est fichu (Albin Michel), se souvient d'un déjeuner dans cehavre isolé à la fin des années 70. « Jacques Chirac portait une chemise Hawaïenne, et tançait les amis de sa fille Claude, parmi lesquels Vincent Lindon, car ils n'avaient pas rentré la table de ping-pong et qu'il allait pleuvoir, raconte la journaliste. Son épouse et lui se tenaient chacun à un bout de l'immense table de monastère sur laquelle le déjeuner était servi. L'ambiance était décontractée. Jacques et Bernadette Chirac se taquinaient comme deux boy-scouts ».

Aujourd'hui encore, l'ex première dame lève les yeux au ciel lorsque son époux préfère boire de la Corona, alors qu'elle a choisi du bon vin pour faire honneur à ses invités. Les murs épais ont vu défiler tant des personnalités . Dans son livreChirac : une famille pas ordinaire (Hugo.Doc), Anh Dao Traxel, jeune Vietnamienne que le maire de Paris et son épouse avaient pris sous leur aile à la fin des années 70, raconte quant à elle que Danielle Gilbert s’offrit quelques villégiatures dans ce refuge, alors qu’Hervé Villard s’y reposa une poignée d’heures avant un concert dans la région. Le président Jiang Zemin y a quant à lui séjourné à l’invitation du couple présidentiel en 1999. Lors d'une visite préparatoire, le personnel de sécurité chinois n'avait pourtant pas trouvé le pommeau de douche de la salle de bain conforme et proposé quelques modifications qui prévoyaient de casser les carreaux de Delft de cette pièce. Impérieuse fin de non-recevoir de Bernadette Chirac ! Ces derniers n'ont pas insisté.

L'ex-première dame s’est en revanche exécutée malgré ses bottes de pluie, cédant à une valse, au son de l'accordéon, dans les bras du président chinois. C’était dans la Maison de pays des Monédières qu'ils venaient de visiter ensemble. La légende veut que le premier des Chinois était alors légèrement pompette, impossible donc de lui refuser cette danse. L’anecdote a marqué Bernadette Chirac au point qu’elle en rit encore. Elle aime raconter qu'à minuit passé, elle s'étonnait de voir la lumière du couloir qui menait à la chambre de Jiang Zemin allumée. Le lendemain, quelle ne fut pas sa stupéfaction lorsqu'elle découvrit que, malgré le succulent dîner français servi à Bity, ce dernier avait demandé à son personnel de lui cuisiner un deuxième repas chinois, qu'il avala dans l’ombre complice de sa chambre.

L'une des plus grandes fêtes organisées dans le Château fut, sans conteste, celle qui accompagna les premières noces de Claude Chirac avec Philippe Habert en 1992. Les invités se souviennent d'une mariée resplendissante dans sa robe ivoire aux dentelles espagnoles, coiffée d'un peigne. Car ce lieu est avant tout dédié à la vie de famille. Laurence, la fille aînée du clan, y a fait de nombreux séjours. L'année dernière la soeur de Bernadette Chiracs'y est offert une halte, au coeur de l'été, tout comme Claude et son époux Frédéric Salat-Baroux. L'ancien couple présidentiel y a également souvent accueilli son petit-fils Martin, venu la dernière fois accompagné d’un copain.

Il était primordial pour les Chirac que ce garçon de la ville découvre l'âme rude et les valeurs immuables de la Corréze. Voilà bien des années, ils avaient déjà souhaité que leurs deux fillettes viennent en vacances sur ses terres, chez des agriculteurs. « Laurence a passé, vers 12–13 ans, plusieurs étés chez mes parents à Soudeilles, se souvient avec bonheur Dany Tourneix. Les Chirac voulaient qu’elle découvre la vie à la campagne et le travail paysan. Le matin, elle nous aidait à donner à manger aux bêtes. C’était une jeune fille dynamique et volontaire et ses parents ont toujours été d’une grande simplicité ». « Ils ont aussi tenu à ce que leurs filles soient conscientes que la position de leurs parents leur imposait, à elles aussi, des devoirs », assure avec admiration Françoise Limoujoux.

Jacques et Bernadette n'ont jamais manqué aux leurs en cette terre corrézienne. Ses habitants leur ont toujours fait confiance. Aujourd'hui encore, l’ex première dame, conseillère municipale de Sarran et conseillère générale, ne lâche rien pour son canton. « Elle s'est battue pour que soit construit ici le musée du président Chirac qui attire de nombreux touristes dans la région, confirme le maire de Sarran Michel Poincheval, qui souligne aussi son combat pour que soit créé il y a plusieurs années un village de vacances à Mérignac l'Eglise. »Choix des expositions temporaires du musée Chirac, implication dans l’organisation de manifestations de qualité au Château de Sédières, l’élue socialiste Sophie Dessus salue l'engagement de l'ex première dame dans la vie culturelle de la Région. « On lui doit aussi bien sûr aussi la venue de deux tours de France, et la visite d'Hillary Clinton », enchérit le conseiller municipale de Sarran Gilles Estrade, bluffé par la ténacité de Bernadette Chirac. Ce dernier se réjouit encore d'avoir pu, grâce à elle, participer, avec la chorale du village, à l'émission Vivement Dimanche de Michel Drucker aux côtés de Natacha Saint-Pierre.

L'ex première dame et son époux savourent ces moments de convivialité partagés avec les Corréziens. L’ancien président s’est souvent attablé en terrasse l’été dernier devant une tomate, ce pastis-grenadine, parlant de tout et de rien avec les habitants de la région qui le connaissent depuis toujours. L’ancien couple présidentiel a ses habitudes chez chaque commerçant du cru. «Certains dimanches, Madame Chirac m'a demandé de lui préparer et de lui faire livrer pour le déjeuner un poulet rôti à l'ancienne dans son jus, comme sa maman lui cuisinait, raconte Dominique Marchi, le patron du restaurant le Pêcheur de lune, institution incontournable de la commune de Corrèze. Nous échangeons parfois des recettes, elle m'a donné celle du jarret confit aux tomates et carottes, qui doit cuire cinq heures pour être fondant. »Les Chirac à Bity, un art de vivre à la française.

Rétrospective..

Résumé.

En 1969, Jacques Chirac déclare : "J'ai acheté cette ruine du XVIe siècle pour 200 000 francs, ce n'est qu'un petit manoir à six fenêtres". "Oui, mais sur trois étages", lui rétorque le président Pompidou, au courant que deux mois après l'achat le site sera classé Monument historique et restauré en grande partie aux frais de la Princesse France. Ce château du XVIe siècle, brûlé pendant les guerres de religion, fut reconstruit le siècle suivant par la famille Dupuy et servit d'hôpital pendant la Seconde Guerre mondiale. Le corps de logis rectangulaire est marqué par une tour carrée avec échauguette sur cul-de-lampe à chaque angle. La propriété des Chirac est militairement gardée, impossible de s'en approcher. Les quelques vues que l'on peut avoir des intérieurs se trouvent dans Gala et Paris Match. S'il est possible de croiser le couple de gardiens au village, rien ne sert de les questionner, les consignes sont fermes, rien ne doit filtrer !

Petite anecdote..

"C'était mon copain, j'allais souvent boire l'apéritif au château de Bity" : à Sarran, Néné et Danielle racontent les débuts de Jacques Chirac

Dans le fief historique de Jacques Chirac, les habitants se souviennent du président, notamment Néné, qui a participé aux premières campagnes du jeune élu. 

20124119

Néné, compagnon de Jacques Chirac à Sarran, dès sa première campagne.  (BENJAMIN ILLY / FRANCE-INFO)

A Sarran, le fief électoral de Jacques Chirac en Corrèze, les habitants ont le cœur lourd. Dans ce petit village, la plupart d'entre eux ont connu l'ancien chef de l'État. Certains, comme Néné, ont même fait campagne avec lui au tout début de sa carrière politique en 1967. 

"Il était chez lui"

Chez Néné et son épouse Danielle, la télévision tourne en boucle depuis l'annonce de la mort de Jacques Chirac. "Là, il était chez lui", lâche le couple face aux images de l'ancien président au salon de l'agriculture en attendant l'allocution d'Emmanuel Macron. "Jacques Chirac était un grand Français", déclare l'actuel chef de l'État. "C'est la vérité", enchaîne naturellement Néné. 

"Jacques Chirac, c’était mon copain. Un bel homme et gentil", poursuit cet ancien compagnon de route du président. J'allais souvent boire l'apéritif au château de Bity. Depuis le premier jour où il est venu en Corrèze, moi j'ai toujours été fidèle derrière lui, raconte-t-il. On aidait pour la campagne, on posait des affiches la nuit". Néné se souvient d'une anecdote : "Il y avait un rassemblement à la salle des fêtes. Il est arrivé et un gars qui ne l'aimait pas lui a dit 'connard'. Il a répondu 'enchanté moi c'est Chirac'", s'esclaffe le Corrézien. 

Quelques larmes pour "son ami" 

En revanche, Néné se sentait moins proche de Bernadette. "Ce n'est pas le même genre. C'est les bourgeois, moi je suis de la base". Lorsqu'il a appris le décès de l'ancien président, Néné dit avoir été choqué. "Ça me fait drôle", lâche-t-il avec des trémolos dans la voix. "C'est normal qu'il y ait quelques larmes, on était bons amis". Néné va aller signer le registre de condoléances au musée Jacques Chirac. "Je vais écrire qu'on est malheureux, c'est un malheur pour la France". 

[ Tout le monde n’a pas..la même vie..pour preuve..]

Le château de Bity

Le château de Bity et son acquisition..

Photo-château-de-Bity

CHIRAC et l’acquisition du Château de Bity. 1969

3 500€

Important ensemble de correspondances entre Jacques Chirac et René Ballarin, ancien propriétaire du château de Bity retraçant les négociations, puis l’achat du Château de Bity par le couple Chirac en 1969.

19a

19b

19d

Un peu de tout..déroulé..

maxresdefault

AEUVHP6O5X5S6DGILSTLASNL4M

x480

x57gv7lyu557igr4efvixehjba

5d91b374220000cd04e009dd

Photo ci-dessus de Mme. Bernadette Chirac, lors de la cérémonie des honneurs, dans la cour d’honneur des invalides.

(elle n’a pas pu assister à la cérémonie religieuse en l’église de Saint-Sulpice, du fait de son état de santé..)

La cérémonie religieuse en l’église de Saint-Sulpice..

19423148-19430183-article-jacques-chirac-jpg_6542684_660x281

 

Le bal des hypocrites !..

photo-francois-mori-pool-afp-1569841860

Photo ci-dessus, la révérence des hypocrites.

hommage-a-chirac-les-moments-forts-aux-invalides-et-a-saint-sulpice-20190930-1434-a6006a-0@1x

hommage-a-jacques-chirac-les-temps-forts-des-ceremonies-aux-invalides-et-a-saint-sulpice-20190930-2210-f0a78f-0@1x

video-carla-bruni-choquee-par-francois-hollande-l-ancien-president-donne-sa-version

B9721102182Z

La tombe avait déjà été préparée..

7799139285_la-tombe-de-jacques-chirac-le-27-septembre-2019

Les derniers instants..adieux..

165-v-RRRSl1Tad9oyhf8eO-retour-sur-la-journee-d-hommages-a-jacques-chirac-x240

870x489_000_1ku99j

490d8abf5969f9cf8a9be65cedadaf776caacc0e

WTS2GUHP45G5UJC5UYCNRSWBWY

5d92a1f348c887307a8b4690

kak-chirac-web

Alain Juppé..j'ai de la peine..

video-j-ai-de-la-peine-alain-juppe-en-larmes-en-evoquant-la-mort-de-jacques-chirac

 

images (2)

 Il était fatigué, souffrant, et malade..

chirac-gros-plan

000_par8034552_0

photo-patrick-kovarik-afp-1569670576

files-france-chirac-obit_4490903

maxresdefault (2)

Chirac et les femmes..

2000x1000-chirac1

 

En politique comme en privé..

Après son séjour aux Etats-Unis, en université, et avec la séduction d'une jeune et belle femme durant son séjour..

Bernadette avait d'ailleurs du user de tous les stratagèmes, pour le raisonner, et le..récupérer..

4ee66d7a3dde83c92acfe35c148d6102

Il n'en est pas resté, pour autant, à son premier coup d'essai auprès des femmes..

5d8d5c34fb0b91f2028b466e

Photo-Mort-de-Sophie-Dessus-la-blonde-qui-faisait-craquer-Jacques-Chirac

Photo ci-dessus - mort de Sophie Dessus, la blonde qui faisait craquer Chirac.

Bref, Bernadette veillait toujours au grain..

2210032-jacques-et-bernadette-chirac-a-saint-tro-950x0-3

 

5068532-jacques-chirac-au-restaurant-a-saint-tro-950x0-3

 

5070269-jacques-et-bernadette-chirac-obseques-950x0-2

 

bernadette-chirac-au-plus-mal-apres-la-mort-de-jacques-chirac-elle-est-tres-affaiblie

 

416757966cb5c98f9cf88a7c45b04a122d928ff4

B9721038888Z

000_par2003072438124-1176403

 

 

jacques-et-bernadette-chirac

images (8)

images (5)

archives-jean-louis-barrault-line-renaud-gene-kelly-recus-par-maire-paris-jacques-chirac_exact1024x768_l

1575630-jacques-et-bernadette-chirac-950x0-3

1023435-bernadette-et-jacques-chirac-en-1987-580x0-2

 

vignette-focus

 Les femmes en politique, une autre histoire..

Simone Veil aux côtés de Jacques Chirac, alors Premier ministre, en 1974 - Puretrend

1126533-simone-veil-aux-cotes-de-jacques-580x0-3

Rescapée des camps de la mort, femme politique de conviction, Simone Veil fait toujours partie des personnalités préférées des Français. Mais qui est celle qui a si bien défendue le...

Ces nombreux déplacers en province, à travers la France..

j-aimerais-bien-que-les-nouveaux-presidents-soient-aussi-proches-du-peuple-qu-il-l-etait-declare-pierre-giry-l-ancien-maire-de-nontron-qui-avait-recu-jacques-ch

MjAxOTA5MGIwMTFmOThlOGRhNDdiNDQ3MjdhOGY2MTlhOWU3ODQ

 

58c2cf93479a45b8228b4591

 

1254552-gros-plans-recadres-de-jacques-chirac

 

default_2019-09-28_db633ebc-58a8-4424-b8b2-978b4f333262

 

B9721072759Z

 

mort-jacques-chirac-réactions-nord-pas-calais-854x607

 

secheresse-1976_4491298

 

Photo ci-dessus de Mr. Jacques Chirac, durant un déplacement, lors de la sécheresse de l'été 1976.

jacques-et-bernadette-chirac-photo-17

Jacques-Chirac-est-mort

 

58c2cf93459a453e008b5196

2019-09-26_122619_CHIRAC

 

58c2cf93469a45fb698b4939

Photo ci-dessus, lors d'une de ses venues à Agde.

 

 

Jacques-Chirac-et-sa-fille-Laurence-reunis-pour-l-eternite

La politique..une drôle d'histoire..

B9721096845Z

000_par138999-4439599

Les amis d'un jour, les ennemis d'après.

7799132617_jacques-chirac

ce-jour-ou-nicolas-sarkozy-a-assiste-bernadette-chirac-dans-son-deuil

mort-jacques-chirac-les-pensees-touchantes-nicolas-sarkozy-pour-bernadette-claude_exact1024x768_l

5d8ceb34bd39f3

8c3e63f7cc3ec7e3ae2a64a7b95aa9d6_L

B9721040547Z

B9721044529Z

 Je vous ai..compris !..

B9721053496Z

1254963-france-memorial-de-gaulle

GUGUVMPYKUAF3IXNJ7IEELPX4U

1569585628_000_oc1w71

f300f0e75baafc5641a616d22ad5f20925dc0eac

maxresdefault (1)

58c2cf93479a453d008b51de

L-inoui-portrait-de-Francois-Mitterrand-par-Jacques-Chirac

Quand-Chirac-et-Mitterrand-se-faisaient-offrir-leur-manteau

 

Quand-Chirac-et-Mitterrand-se-faisaient-offrir-leur-manteau.

sarkozy-chirac-balladur-giscard-le-pen-mort-ennemis-hommages

 

sarkozy-chirac-balladur-giscard-le-pen-mort-ennemis-hommages.

1254641-000_1kk9kd

chirac2

7799135538_jacques-chirac-le-9-mars-1981

photo-1569671107

20128373

deces-jacques-chirac-2019-mort-770x400

chirac

 

image_processing20190926-22803-ig2yvy

11203719

 

 

file6sl6d27f11z1bgxw4jl2

1066678_pic_970x641

photo-georges-bendrihem-afp-15696711071974-avec-42-deputes-du-parti-gaulliste-udr-jacques-chirac-plus-jeune-ministre-du-gouvernement-messmer-(41-ans)-appelle-a-voter-des-le-premier-tour-en-faveur-de

 

B9721038543Z

Marcel-Dassault-et-Serge-Dassault

images (3)

 

Les pourparlers, en cachette, avec les syndicats, et signatures en accord..

 

 

Premier-ministre-Georges-Pompidou-G-cotes-Jacques-Chirac-alors-secretaire-Etat-travail-Georges-Seguy-secretaire-general-CGT-27-1968-Paris_1_730_526

 

Premier-ministre-Georges-Pompidou-G-cotes-Jacques-Chirac-alors-secretaire-Etat-travail-Georges-Seguy-secretaire-general-CGT-27-1968-P.

0fe8592a-5a6d-11e8-8c1f-f270f5164b6b_original

 Le grand escogriffe..

Alors qu'il n'était pas encore président.

Jacques-Chirac-jeune-l-album-photo-d-un-futur-president

 

Photo ci-dessus du jeune Jacques Chirac, à ses tous débuts.

B9721044529Z

5069528-michel-drucker-et-jacques-chirac-en-2004-637x0-3

 

Mort-de-Jacques-Chirac-Johnny-Hallyday-Line-Renaud-Jean-Paul-Belmondo-ces-stars-dont-l-ex-president-de-la-Republique-etait-proche

B9721037938Z

20190926130318829

 

Le clan Chirac..

Deux filles..deux destins..

156-wCvH8-laurence-chirac-fille-ainee-de-bernadette-et-jacques-aura-ete-le-grand-drame-familial-de-ce-couple-de-conquete-x240-i5F

B9721044426Z

Bernadette-Chirac_inside_full_content_pm_v8

famille-chirac

Les vacances des Chirac..

Que ce soit au cap d'Agde, à Ramatuelle, ou encore au fort de Brégançon..

jacques-et-claude-chirac-avec-son-fils-martin-dans-les-bras-en-vacances-sur-l-ile-de-la-reunion-en-1997

vignette-focus (1)

e38fbee2-a102-11e1-b3e7-771feb33aa19-800x532

mort-de-jacques-chirac-qui-sont-ses-enfants

le-clan-chirac-deux-filles-deux-destins

14

famille-chirac_photo-de-Flashback-e1460742428269

 

Les Chirac aux sports d'hiver..

Ce n'est pas comme dans le film "Les bronzés font du ski", mais, ça y ressemble un peu..

 

tumblr_p4q6gog5K11r7k22ko1_1280

tumblr_p4uom2LpOx1r7k22ko1_400

tumblr_p4xrb8tiLD1r7k22ko1_400

chichi

Adieu l’artiste ! ..

37645710-33166805

On ne saura pas si tu as été bon ou mauvais, malgré tout, tu avais su entrevoir, sans doute, avant bien d’autres, le désastre écologique et environnemental qui s’annonçait et se profilait à l’horizon..

Tu as préféré..repousser toutes ces réformes, déjà repoussées, par un certain Mitterrand malade, dès le début de son premier mandat, et qui avait préféré te passer le « bébé » (passe à l’aile comme on dit..)..

Tu as préféré repousser toutes ces réformes et renoncer à la « fracture sociale » annoncée et trop grande fracture sociale, qui elle aussi, se profilait à l’horizon..un horizon pas si lointain, car, la crise des « Gilets Jaunes » était là, si besoin  était, de faire ressortir toutes les inégalités et trop grande fracture entre le sommet de l’Etat (les grands, riches et bourgeois..), la classe « moyenne », et le « Peuple », l’ensemble des Françaises et des Français…

3VQUQMAM4VEJXQXFGAPDJSISPI

Tu as été « près » des Français (pour l’expression..), et tu as su bénéficier d’un aura auprès d’eux, grâce à cet abandon des réformes prévues et annoncées !

Ils te l’ont bien rendu, à chacun de tes passages, à chaque passage, comme tout au long de tes deux mandats, sauf, peut-être, au cours du deuxième mandat, et avant la fin, ou tu as connu une réelle baisse de popularité..normal.

Tu a aimé et tu aimais le monde agricole, l’agriculture et les paysans, la « vraie » ruralité, celle de ces paysans « bouzeux », comme l’on dit, tu le leur montrais, à chacun de tes passages au Salon de l’Agriculture, et qui te rapprochait ..un peu..

de ta terre Corrézienne.

Tu as également voulu faire découvrir à l’ensemble des Françaises et des Français que nous n’étions pas seuls dans le Monde, avec toutes ces civilisations, cette grande diversité et diversité de culture, et par là, leurs faire partager l’une de tes passions, en parlant de l’art primitif, comme des civilisations, non européennes, en créant ce musée qui leur est dédié.

Le musée du quai Branly - Jacques-Chirac ou musée des arts et civilisations d'Afrique, d'Asie, d'Océanie et des Amériques.

Pour tout cela, ce que je viens de citer, mais pas seulement, tu peux être remercié, sincèrement, et désormais, reposer en paix, dans la paix du corps et de l’âme…

 

PAIX À TON ÂME

 

images (4)