permaculture_kaizen3

Préparer son jardin pour l’hiver..

113700579

Comme pour la photo en entête, c’est le sol et la nature du sol, comme en préparation, qui sont le plus important !..

Culture dite en "Lasagnes"..

Photo-lasagne-permaculture

Il existe, en amont, une préparation du "futur" jardin, avec un procédé appelé "Lasagnes", ou couches successives, en préparation du sol et de la terre.

Photo-lasagne-permaculture

Photo ci-dessus d’une préparation du sol avant mise en culture, appelée « Lasagne » en couches successives, méthode de prédilection en « permaculture », ou culture traditionnelle sans ajout ni adjuvants.

On commence, tout d'abord, par récolter (trouver..ramasser..) des cartons..

collecte_carton_potager_en_lasagne_les_ateliers_en_herbe-400x300

Puis, on étale ces cartons au sol, en s'arrangeant pour qu'ils se chevauchent..

premiere_couche_potager_lasagne_les_ateliers_en_herbe-400x300

En étalant ainsi les cartons, on procède, tout d'abord, à la mise en place d'une première couche..

P1100307-d84ae

On va, ensuite, recouvrir cette première couche de carton, de résidus de gazon coupé, de très petits branchages, comme feuille mortes..

P1100308-e225a

Cette façon de procéder, va permettre, de créer un sol (le dessus..), plus ou moins "homogène" et consistant, avec des couches successives, un peu comme des "lasagnes", d'ou l'expression..

img_1306

images

Toutes les idées comme solutions sont bonnes, mais attention toutefois à ne pas se..planter..

01_premieres_couches_potager_lasagne_les_ateliers_en_herbe

Il faut déjà tenir compte de la place dont on peut disposer (surface..), comme de l'endroit choisi pour implanter son..futur..jardin..

115914731

Un jardin bien ordonné et bien agencé, avec les semis et emplacements, est une réelle récompense, au regard des récoltes, bien plus que le seul bienfait "visuel"..

[Je tenais à mettre ce petit volet, pour montrer et expliquer que rien est impossible, et que de plus, c'est à la portée de tous..]

Revenons à nos moutons, ou plus exactement, à la préparation du jardin pour bien passer l'hiver..

La préparation du jardin potager avant l’hiver

 113700579

Le potager en hiver : 4 gestes pour protéger le sol et préparer la terre

img_6632

Novembre est un mois plutôt creux au potager car, à moins d’habiter dans une région très clémente, l’heure est plus au « nettoyage » qu’aux semis. Partisane de l’effort modéré (autant par conviction que par manque de temps), c’est ma période préférée pour prendre soin du sol et préparer la terre pour un long sommeil réparateur.

99296700

1 ) Récolter les derniers légumes et faire place nette au potager

Partout où le semis d’engrais vert n’a pas été possible, pour cause d’occupation de la parcelle, j’effectue les dernières récoltes. Plutôt que d’arracher les plants, je les sectionne à leur base en laissant les racines en terre. Elles se décomposeront toutes seules et fourniront, pour les Légumineuses ou Fabacées comme les haricots, de l’azote au sol. Je réserve ces précieux déchets verts pour plus tard ou je les mets au compost puis je désherbe un peu si besoin.

2 ) Décompacter rapidement le sol avant l'hiver

Paillée en permanence, le sol du potager conserve une bonne souplesse. Mais les paillis fondent comme neige au soleil. Et je sais, d’expérience, que ma terre argilo-limoneuse reste lourde tard au printemps. C’est pourquoi je préfère la décompacter à l’automne, même rapidement. Tout d’abord parce que ce qui est fait n’est plus à faire, mais aussi parce je risque moins de la déstructurer que si je le faisais à la hâte et dans de mauvaises conditions en mars ou avril. Pour cela, j’utilise, non pas une bêche, mais une « Bio-Bêche » ou « Grelinette ». C’est l’un de mes outils préférés car ses longues dents ameublissent en profondeur sans retourner le sol, tout en épargnant mon dos.

Photo-denis-pépin-bio-beche

Denis Pépin et sa bio bêche - source : Le jardin des Pépins - www.jardindespepins.fr

3) Apporter de la matière organique : compost ou fumier

J’essaie, au maximum, de respecter la rotation des cultures au potager. Mais, prévoir l’emplacement de chaque légume 6 mois à l’avance s’avère franchement au-dessus de mes forces… Je réserve la corvée de l’assolement aux longues journées pluvieuses où cette projection vers le printemps (ainsi que ma grosse commande de graines) tombe à pic pour remonter mon moral !

Je me contente donc de déterminer les parcelles qui ne doivent pas recevoir de compost (là où je cultiverai les fèves, les pois, les haricots, l’ail, les oignons l’année prochaine) et fournis partout ailleurs une dose « moyenne » de l’ordre de 2 - 3 kilos par mètre carré. Il sera toujours possible, au printemps, d’apporter un complément pour les cultures gourmandes comme les courges. Si vous manquez de compost maison, vous pouvez utiliser du fumier bien décomposé ou encore du fumier déshydraté, proposé en granulés.

Le compost répandu, mûr ou demi-mûr, n’est pas enfoui en profondeur, mais simplement étalé sur le sol etrapidement griffé. En effet, cette matière organique n’est pas destinée directement à la terre, mais à nourrir lesêtres vivants qui l’habitent. Et croyez-moi, ils savent bien la trouver et c'est heureux car s’il y a bien une chose que j’ai retenue des enseignements de Denis Pépin, c’est que les vers travaillent en mangeant et mangent en travaillant. Et tant qu'il y a de la nourriture sur la table, pas de grève, il continuent à creuser leurs galeries et à nous gratifier leur turicules !

L’avantage de cette pratique, vous l’aurez compris, est donc de "sous-traiter" le travail du sol tout en entretenant sa fertilité, très naturellement.

4) Pailler très généreusement le sol

Une fois les parcelles fertilisées, le paillage peut commencer. Il s'étale chez mois sur plusieurs semaines, parfois jusqu'à mi-décembre. L’objectif est toujours le même : protéger la terre (des adventices, de la battance des pluies, du lessivage) et, surtout, créer un climat favorable au travail des êtres vivants du sol.

brouette-300x300

Une bonne brouette...

Comme à l’accoutumée, j’utilise tout ce qui me tombe dans ma brouette : les tontes de mon voisin (je suis adepte du mulching pour ma pelouse), les résidus de culture potagère (indemnes de maladies), de la paille lorsque j’en trouve et surtout : des feuilles mortes, un matériau précieux en jardin bio. Au cas où vous n'auriez rien de tout cela, servez-vous de cartons bruns, ce n'est pas très esthétique, je vous l'accorde, mais c'est toujours mieux que rien !

paille-300x300

de la paille..

feuilles-300x300

et des feuilles..

Vous pouvez les ramasser tout simplement au râteau ou à la pelle, à la Prévert. C'est une technique longue, fastidieuse, mais comique par temps venteux. Pour ma part, je préfère la tondeuse qui les avale et les découpe (rapide et efficace !). Mais, notre jardin étant encore jeune, la ressource est vite épuisée. Alors, j’ai donc pris l’habitude de faire appel aux services techniques de mon village. À l’automne, ils ne savent plus qu'en faire m’en livrent généralement 3 ou 4 mètres cubes. Je les répartis prioritairement au potager, mais aussi dans les massifs de vivaces et au pied des haies.

Le paillage est très généreux : j'accumule jusqu’à 30 cm de feuilles sur les planches pour constituer une véritable couette ou anorak. Cette protection isole très bien du froid et permet au vers de terre de continuer leur travail même par température négative.

Au printemps, tout ou presque aura disparu et il ne me restera plus qu’à planter ou à écarter le paillage pour semer !

polinisation

Au sujet des feuilles mortes..

On peut utiliser les feuilles mortes des arbres fruitiers, tant pour le compost que pour le jardin en mélange ou couche de surface, avec le paillage, en protection pour l’hiver.

Seul bémol, les feuilles des arbres feuillus de nos forêts, non utilisable dans le compost, comme surtout les aiguilles de résineux.

On peut utiliser des branches de résineux, avec les aiguilles persistantes, pour recouvrir et protéger des massifs de fleurs.

Un poulailler et des poules..

c53851885268c9ec0caba835f974f8f3

Un poulailler, et surtout des poules, peut être utile !

c15ff10ed7ee4557ed66516617af6a54

En effet, les poules pourront gambader allègrement, une fois les derniers légumes récoltés et prélevés, dans le jardin, et avec leurs pattes gratter et retourner, très légèrement, en surface, la terre du jardin, avant votre intervention propre comme cité plus haut.

119670651

images (6)

La permaculture..

La permaculture est..la solution d’avenir, et d’actualité, pour cultiver « proprement » un jardin potager, comme des cultures maraîchères.

Photos-buttes-Colibri-hiver

Photo ci-dessus de buttes en permaculture, d’une culture maraîchère, de la fondation « Colibri ».

Venons-en aux livres !

58c2d70c459a454f008b5550

Il y a "plétore" de livres mis à la disposition et en vente, un peu partout, comme en grandes surfaces..

Là-aussi, il ne faut pas se planter, et jeter son dévolu sur tout et n'importe quoi..

Les livres utiles..

livre-le-guide-terre-vivante-de-lautonomie-au-jardin

 Il suffit d'aller sur l'un de mes liens amis (partie droite de la page d'accueil..), à savoir "Terre vivante", maison d'éditions très sérieuse, et de plus.."écolo", dans le sens du papier utilisé, à savoir du papier "recyclé"..pas rien.

Photo-livre-Permaculture

Il en existe de nombreux, tout aussi intéressants que..sérieux, mais point n'est besoin de disposer d'une bibliothèque complète sur le sujet, tant pour démarrer et se faire la main que pour la suite..

livre-semences-potageres-heistinger

Le plus important étant de se lancer, tout en découvrant, au fur et à mesure, tout en prenant des photos (au besoin..), tout au long de l'année, et au fil de vos semis comme plantations, et sinon..mieux, d'avoir un carnet de poche, dans lequel vous aurez pris soin de noter tout, et qui vous rendra de grands services..pratiques et utiles !..

livre

Le nouveau mot d’ordre !..

lown_culture

Faites pousser, de la nourriture (ou des légumes), et non..du gazon !..

 Jardin_en_permaculture

Pour terminer

6

Masanobu Fukuoka..

9b15634d7a6c72069a0d073cc41df04b

100-farming

L’homme qui révolutionna la culture, en parlant de..permaculture, et de jardin..

390506Fukuok6db7-a16e3

la-revolution-d-un-seul-brin-de-paille

26483937

Je retourne à mes amours premières..La Terre..

image_0

Comme depuis longtemps, et sinon toujours, je m’en tiens à ce vieil adage..soit toi-même..Fais ce que tu sais faire..Fais ce que tu es..Utilise ce que tu es..

Utilise ce que tu es..

41YG6NN0CAL

A ce propos et à ce sujet :

W19_8-11

Il s’agit d’un tout petit livre de poche, dont l’auteur est..Fun-Chang, et paru aux éditions.. » Les Perles de l’âme »..

[Il s’agit de l’histoire d’un empereur de Chine et qui s’interroge sur le sens de sa vie..Il rencontre un vieux sage qui, d’une façon inattendue, lui permet d’élargir son champ de conscience et d’entrevoir des aspects étonnants de la vie des civilisations qui se succèdent sur la Terre. Avec le vieux sage, il apprend à vivre au présent*, en se laissant guider par son intuition pour

’’Utiliser ce qu’il est ’’..

*Le plus important à mon sens…

(livre datant de 1986 – 1995, puis..2ème édition datant de 1997..)

Image-384-512-183404

J'ai déjà bêché mon jardin entièrement ..après avoir récolté mes dernières tomates sur pieds..

J'ai déjà taillé la moitié de ma haie( j'ai tout de même 76 m linéaire..pas rien !..) de laurier cerise, et il ne me reste plus qu'à tailler l'autre moitié, cette semaine..

L'année prochaine je retourne (après plusieurs années d'interruption..), à la pêche, de la truite en rivière (vraies truites "fario" saumonées..), et pour ma dernière petite fille, née le 15 août de cette année (que du bonheur..).

La vie, et sinon "vraie" vie, doit être et sinon rester simple, avec de réels plaisirs et des choses simples !!!

db68acfce3fc5f0443d90ae9b2bc56c3

Pour conclure

Chez mon ami au Japon.. « Inaca.me »..

dsc_0118b

(photo ci-dessus de la maison peu après son achat et avant travaux..)

dsc_2953

dsc_2914-2

09/06/2019

Encore au jardin

dsc_3154

Il a plu cette semaine et celà a apporté un boost remarquable aux plantes du jardin.

dsc_3158

C’est comme si les plantes qui avaient très soif, car il n’avait pas plu assez longtemps, avaient patiement attendu, plusieurs jours immobiles sur leurs starting blocks.

dsc_3172

Denis; fidèle lecteur du blog, résume la situation du jardinier avec la sagesse qui le caractérise:

Un jardin, lorsque l’on dispose suffisamment de place et de temps de libre pour s’en occuper, est un espace de ressourcement, de quiétude et de bien-être, et qui, de plus, nous permet de disposer de vrais bons légumes, au fil des saisons, et tout au long de l’année.
Il n’y pas besoin de se prendre la tête pour cela, car, on peut commencer « petit », pour débuter, puis augmenter, au fur et à mesure de ses capacités, et de son propre apprentissage et découvertes, et ainsi avoir en retour un réel ressenti en réconfort et petite fierté personnelle, bien légitime.

dsc_3186

La planète irait mieux si tout le monde pouvait avoir un petit bout de terre pour, comme nous, jardiner.

dsc_3131

Quelle est verte ma vallée..

( toujours chez mon ami "inaca.me" au Japon..)

dsc_1676

dsc_1681

dsc_1679

dsc_1684

dsc_1676

C’est en multipliant un tas d’initiatives, tant individuelles que collectives, que l’on réussira..peut-être..à nourrir le Monde autrement, sans le rendre malade ni..l’anéantir..

vegetables-140917_1280-300x173

img_9588

img_9578