BB1aUc5K

 

COVID 19 : Dictature sanitaire !..

images

La dictature sanitaire :

La dictature sanitaire est un concept défini en 2020 par les mouvements d'opposition aux mesures coercitives des états dans le cadre de la lutte contre l'épidémie Covid 19 qui accusent les gouvernements d'imposer des lois jugées liberticides.

Selon le journal Novethic, il s'agirait d'un terme propre aux complotistes, cependant, l'ancien premier ministre australien Tony Abbot en fait notamment mention.

images (2)

Cependant, il s’agit bien de la privation, pure et simple, sous toutes ses formes, de..Nos..libertés !

On entretient le climat de la peur !

images

Je ne nie pas, le fait qu’il y ait un virus, en parlant de coronavirus et « Covid 19 », qui circule dans l’air..

Je ne dis pas qu’il ne faille pas porter de masque, au contraire, surtout en lieu clos !

Je ne dis pas qu’il ne faille pas respecter la « distanciation » ou «distance sociale »..non !

(d’ailleurs, si l’on voulait réellement respecter la distance sociale convenable, je n’ai pas dit..convenant, il faudrait bien de l’ordre de..1,50 m, voir 2,00 m..au moins !..et pas seulement..1 m !..)

B9722968589Z

[Le taux de mortalité, en France, lié à ce virus, coronavirus et « Covid 19 », est de l’ordre de..0,5% (très peu !), alors que du temps de la peste, peste noire ou peste dite « bubonique », on était à..100% ou presque !..

Ce n’et pas la même chose, non ?..]

virus-01

La situation, certes, particulière, pour ne pas dire même..très particulière, liée à ce virus et coronavirus..appelé « Covid 19 », a bien déstabilisé bon nombre de gens sur l’ensemble de la population, et pas que..

Les personnes âgées sont livrées à elles-mêmes et à leurs triste sort, que ce soit en maisons de retraite comme en E.H.P.A.D., ou encore pour toutes celles et ceux vivants seul(e)s à la maison..

capture_decran_2020-05-02_a_16

La situation du « confinement », puis..reconfinement, a été très mal vécue, pour bon nombre de gens vivant, non seulement, dans des quartiers dits défavorisés, mais également en banlieues et périphéries des villes, tout comme toutes celles quelque peu « isolées » à la campagne ou en rase campagne !..

stevepb

 

clermont-ferrand_a

Les personnes âgées..les plus..fragilisées..certes..

image (4)

Mais il y a également beaucoup de jeunes qui sont dans la même situation, sans oublier tous ces étudiants dans la détresse..alimentaire..un comble !..

image (5)

Pour preuve :

8 étudiants sur 10 sont contraints d’aller au restaurant du cœur, au secours catholique et autre pour pouvoir seulement manger..manger à leur faim..

On est où là ?..

000_1PY7J9

Le mental et la santé..

Le mental et la santé en prennent un coup !..

deconf-4792528

CORONAVIRUS : LA SANTÉ MENTALE DES FRANÇAIS SE DÉGRADE..

Covid-19: la santé mentale des Français se dégrade, alerte le gouvernement..

Jérôme Salomon rapporte que le nombre de personnes souffrant d'un état dépressif a doublé depuis le début de l'automne.

20958794lpw-20958802-article-jpg_7475537_1250x625

SANTÉ - “La maladie touche les corps, mais aussi les âmes des malades et de leur famille”. Jérôme Salomon s’est exprimé au cours d’un point presse ce mardi 17 novembre pour faire le point sur la crise sanitaire. À cette occasion, il a voulu alerter sur les effets de la maladie sur la santé mentale.

“Cette épidémie est stressante, anxiogène et peut générer une souffrance psychologique pour nombre d’entre nous”, amorce le numéro deux du ministère de la Santé, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article. Il a annoncé que, selon Santé publique France aujourd’hui, la santé mentale des Français s’est de nouveau dégradée entre fin septembre et début novembre.

“La crise sanitaire du Covid-19 a révélé la fragilité psychique de nombreux Français. On observe ainsi une augmentation importante des états dépressifs. Le nombre de personnes concernées a en effet doublé entre fin septembre et début novembre”, déclare-t-il, en présentant des signes apparents de souffrance.

5fb4237a240000d529b04726

MINISTÈRE DE LA SANTÉLe gouvernement alerte sur la santé mentale des Français pendant ce deuxième confinement.

Selon Jérôme Salomon, cette hausse est observée dans l’ensemble de la population mais s’avère encore plus marquée chez les personnes en situations financières très difficiles, les personnes ayant des antécédents de troubles psychologiques, les inactifs et les jeunes. 

Le DGS évoque des conseils “pour prendre soin de soi”, comme rester en lien, en parlant avec son entourage, aider ceux qui en ont besoin ou encore d’éviter être connecté à l’actualité toute la journée. 

Il rappelle également qu’un numéro vert d’écoute a été mis en place pour venir en aide aux personnes en détresse psychique: 0 800 130 000. Il est ouvert 7/24. 

661-magic-article-actu-cb0-151-4b4ca693631f5d550545691d51-covid-19-le-directeur-general-de-la-sante-jerome-salomon-estime-que-le-reconfine

Deuxième vague, deuxième confinement : à mesure que la crise sanitaire s'aggrave et que les mauvaises nouvelles s'amoncellent, la santé mentale des Français donne de nouveaux signes de dégradation.

Tant et si bien que les psychiatres enchaînent les consultations. Le virus a créé des angoisses et le confinement a isolé de nombreux Français.

Au sein des unités psychiatriques, les lits sont particulièrement remplis aujourd'hui.

Par Yann Haefele -

 Mis à jour le 05/11/2020 à 10:33Publié le 05/11/2020 à 10:33

masques-5_6270656

Après avoir appelé à "l'insurrection civique" à l'antenne, Ivan Rioufol quitte subitement le plateau de CNews

gZWy-lrH

L'éditorialiste de "L'heure des pros" s'est écharpé hier soir avec Pascal Praud.

RIOUFOL-PRAUD

Des propos dangereux. Hier soir, dans "L'heure des pros 2" sur CNewsPascal Praud est revenu avec son équipe de débatteurs sur les éventuelles mesures qui seront prises par le gouvernement et annoncées ce soir par Emmanuel Macron lors de son allocution. En plein débat, Ivan Rioufol, qui a son rond de serviette dans l'ensemble des tranches de CNews, a appelé à "l'insurrection civique" face aux restrictions imposées par l'Etat. Une déclaration qui a été lourdement recadrée par Pascal Praud.

"Vous m'emmerdez !"

"Méfiez-vous de cette insurrection civique qui monte !", a lancé Ivan Rioufol. Et d'être coupé par le présentateur : "Mais ça fait quinze fois que vous le dites ! On dirait que vous la souhaitez !". "Oui. Oui. Mais presque ! Ce serait une preuve de vitalité démocratique que de montrer que le peuple ne peut pas systématiquement se laisser dicter des décisions autocratiques", a poursuivi la plume du "Figaro", face à la colère de Pascal Praud qui lui martelait qu'il ne pouvait pas tenir ses propos à l'antenne : "L'instant est grave...".

Ivan Rioufol s'est alors emporté : "Arrêtez ! Laissez-moi terminer ! Vous m'emmerdez !". "Mais vous voulez l'insurrection civique maintenant ! Vous êtes fou ! Vous ne dites pas ça sur un plateau de télévision", a lâché l'animateur de "L'heure des pros". "Mais j'aimerais pouvoir finir des phrases ! Taisez-vous ! Je dis ce que je veux !", s'est emballé le débatteur. "Et bien non ! Je ne le tolère pas. Je ne peux pas tolérer ça !", a souligné Pascal Praud, provoquant le départ du plateau de son interlocuteur.

"Ivan Rioufol s'en va... S'il s'en va parce qu'il ne peut pas dire sur un plateau qu'il veut l'insurrection civique...", a enchaîné le présentateur, désemparé. Et d'ajouter : "Revenez ! Mais on ne peut pas laisser dire ça sur un plateau. Dire ce type de choses... On peut avoir un esprit critique ! Mais il ne faut pas aller jusqu'à des mots comme ceux-là". Par la suite, l'éditorialiste n'est pas revenu dans l'émission pour s'expliquer. puremedias.com vous propose de visionner la séquence.

Voir le lien ci-dessous :

Pure médias

https://www.ozap.com/actu/apres-avoir-appele-a-l-insurrection-civique-a-l-antenne-ivan-rioufol-quitte-subitement-le-plateau-de-cnews/598268

Après avoir appelé à "l'insurrection civique" à l'antenne, Ivan Rioufol quitte subitement le plateau de CNews..

Durant le mois d’août et en Allemagne, un peu partout..

La journée de la Liberté à Berlin

2020-08-29T121638Z-1853730838-RC2ONI9HPTOP-RTRMADP-3-HEALTH-CORONAVIRUS-GERMANY-PROTEST

_113777143_mediaitem113777140

La Liberté plutôt que le port du masque..

GettyImages-Berlin

Dans la ville de Cologne en Allemagne

773x435_cmsv2_dac2d26f-24bf-54d4-b289-fc01e19534a2-5061516

Rassemblement de jeunes, en grande partie sans masques, devant la cathédrale de Cologne, en Allemagne, le 11 octobre 2020   - 

Dans le Land du Bad-Wurtemberg

human-chain-at-lake-constance_6275988

Une chaîne humaine d'anti-masques à Baden-Wuerttemberg, le 3 octobre 2020

Felix Kästle / DPA / dpa Picture-Alliance via AFP.

 

Les manifestants allemands qui refusent les mesures sanitaires font l'objet d'une récupération par l'extrême droite.

En-Allemagne-l-extreme-droite-tente-d-absorber-le-mouvement-des-anti-masques

Photo ci-dessus, propagande en guise de récupération du groupe d’extrême droite « FDP »..

(La "FDP"..ou Freihe Deutsche Partei..)

Mamy « Merkel » est là pour rassurer..

c6ca48b4-e941-11ea-8a06-f7d16f1968e1_web__scale_0

Dans le journal « Le Monde »..

(journal tantôt de gauche, tantôt de droite, mais bien..de gauche..)

Ne qualifions pas de « Dictature sanitaire » ce qui relève d’un défaut de civisme..

Entre lutte contre l’épidémie et combat contre le terrorisme, entre « état d’urgence sanitaire » et « état d’exception », il est nécessaire de distinguer les dissemblances de mesures qui ont certes en commun de restreindre nos libertés, estime l’historien du droit François Saint-Bonnet dans une tribune au « Monde ».

Publié le 20 octobre à O5h30.

paris_masque

Tribune. 

Qu’y a-t-il de commun entre l’assignation à résidence de quelques centaines de « radicalisés » et cette autre forme d’assignation à résidence, le confinement de 67 millions d’habitants ? Un concept : l’état d’urgence. Le lourd silence vespéral, entrecoupé du fracas de soldats marchant au pas dans une ville occupée peut-il être comparé aux soirées moins festives des jeunes de près d’une dizaine de métropoles, tenus de rester chez eux après 21 heures depuis le 17 octobre ? Une formule les rapproche : couvre-feu.

La menace que font courir une poignée de furieux prêts à égorger, à décapiter au nom d’une conception apocalyptique de l’islam peut-elle être assimilée au danger qui résulte de la propagation d’un virus qui n’a nulle stratégie, nulle intention perverse mais celle, toute naturelle, de trouver des lieux où prospérer comme les milliers d’autres virus bénins et utiles à l’homme ? Un qualificatif les lie : le péril. Un sentiment les réunit : la peur. L’angoisse d’être, un jour, témoin ou victime d’un attentat peut-elle être confondue avec l’inquiétude sourde qu’éprouvent les personnes « à risque » d’être contaminées par le SARS-CoV2 ? L’incertitude les ronge dans les deux cas.

Vaincre les ennemis et les virus

Les images que véhiculent état d’urgence, couvre-feu, péril, peur et incertitude voilent toutefois des différences qu’il est nécessaire de rappeler. Pour vaincre un ennemi armé de kalachnikovs, d’un camion de location ou de couteaux, il faut mettre en œuvre des moyens policiers, militaires, de renseignement ; autant d’outils dont disposent les gouvernants pour agir avec célérité et efficacité. Pour faire disparaître un virus, il « suffit » de le priver d’occasions de prospérer ; ce qui suppose que les citoyens eux-mêmes adoptent des comportements adéquats : distanciation physique, port du masque, respect du couvre-feu si l’épidémie place les services de santé sous tension ou du confinement si elle est hors de contrôle.

Réduire des armées étrangères ou des groupes terroristes exige une action résolue du gouvernement, dans sa partie la plus strictement régalienne. Se débarrasser d’un virus requiert moins la vigueur des forces de l’ordre que, d’une part, l’abstention de chacun – qu’il réduise ses « interactions sociales » directes par devoir, altruisme ou égoïsme bien compris – et, d’autre part, le soutien de l’Etat sollicitant ses ministères « sociaux ». Il faut la mobilisation de toutes les forces de sécurité pour mettre la main sur des terroristes ; aucune démocratie ne disposerait des effectifs suffisants pour empêcher manu militari toute une population de sortir, si elle n’y consentait pas.

Appelons un chat un chat, mais..tout de même

unnamed (1)

Photo ci-dessus d’une ancienne estampe traditionnelle japonaise représentant une grande vague, comparée à un « Tsunami ».

Deuxième vague : le mensonge officiel

gZWy-lrH

Par Ivan Rioufol le 14 octobre 2020 12h47 | 203 Commentaires

 

La "fake news" est reprise pas les médias, qui disent pourtant combattre les fausses nouvelles. "La deuxième vague est bien là", avait titré dimanche le JDD, la nouvellePravda. "La deuxième vague est là", allait reprendre, lundi, le premier ministre,Jean Castex. Depuis, les perroquets à cartes de presse reproduisent l’analyse officielle, sans recul. Dans la stratégie du gouvernement, il y a l’hypothèse d’un couvre-feu contre le Covid-19. Ce mercredi soir, le chef de l’Etat en dira plus sur cette démente éventualité, qui serait l’aboutissement d’un ordre sanitaire devenu tyrannique et intrusif. Reste que le premier scandale est déjà dans cette propagande : elle triture des faits afin d’aggraver la politique de la peur. En effet, pour qui veut bien regarder les courbes des décès par Covid, ce critère qui fut celui énuméré chaque soir par le professeur Salomon lors du confinement, cette deuxième vague est un leurre. Le 15 avril, par exemple, il y eut 1438 morts. Mardi, 108 décès ont été enregistrés. Il y a des soubresauts, oui, mais la dramaturgie entretenue est artificielle. Or, non seulement la presse se prête à cette construction factice, mais elle ne répugne pas, comme L’Express par exemple, à ridiculiser ceux qu’elle nomme les "rassuristes". Pour Axel Kahn, ils relèveraient d’un "désordre psychiatrique". Les apparatchiks du régime soviétique parlaient ainsi.

Il existe, c’est exact, une inquiétude sur les capacités du système hospitalier à répondre aux hospitalisations. Depuis des mois, Olivier Véran, ministre de la Santé, annonce sa saturation. Le 5 septembre, il donnait quinze jours avant une envolée des cas graves : le fait ne s’est pas produit à ce point. Quoi qu’il en soit, cette faiblesse hospitalière est celle d’un système sanitaire technocratique et bouffeur de crédits qui n’a pas bougé d’un cil depuis les premières alertes. Le gouvernement use d’un mensonge supplémentaire – la fausse deuxième vague – pour faire oublier son incapacité à réformer l’hôpital, mais aussi à tracer, isoler, soigner. Cette défausse est malhonnête. Elle rappelle les mensonges précédents sur les masques, les tests, l'inutilité des frontières. Le comble de l’injustice serait atteint si, ce soir,Emmanuel Macron devait avaliser un couvre-feu. Cette riposte militaire trouve son origine dans la loi sur l’état d’urgence prise en 1955 dans le contexte de la guerre d’Algérie. Appliquée au Covid, une telle mesure décidée d’en haut désignerait donc le peuple, déjà infantilisé et méprisé, comme le nouvel ennemi fauteur de désordres sanitaires. Le risque serait alors de voir les citoyens ne plus accepter de se faire culpabiliser et instrumentaliser passivement. La "fake-news" se heurte toujours, à un moment, à la vérité.

Je participerai, ce mercredi, à L’heure des pros 2 sur CNews, après la conférence de presse présidentielle (c'est-à-dire : 20h30-21h30)

Je participerai, jeudi, à La belle équipe, sur CNews (14h-15h) (dernière heure : débat annulé pour cause de conférence de presse de Jean Castex)

1317467-afp_1rb34h-checknews-pecressejpg

Ces Français qui protestent contre la «dictature sanitaire»

TÉMOIGNAGES - Ils déplorent des mesures excessives contre un virus qui «touche essentiellement les vieux et les obèses».

Par Marie-Estelle Pech

Publié le 08/10/2020 à 19:00, mis à jour le 09/10/2020 à 10:39

images (3)

La grogne monte tout particulièrement contre le port du masque dans la rue. Khaletski Siarhei\goffkein.pro/Goffkein - stock.adobe.com

Après sept mois de crise liée au coronavirus, le gouvernement subit plus que jamais le feu des critiques en raison de sa gestion de la pandémie. Aucun État n’échappe aux polémiques mais elles sont particulièrement vivaces en France. Selon un sondage publié fin septembre et réalisé cet été pour le compte du laboratoire d’idées More in Common, si 72 % des Allemands considèrent que leur gouvernement est «compétent» face à la pandémie, seuls 40 % des Français et des Britanniques partagent ce sentiment.

Pêle-mêle, une partie de nos concitoyens conteste l’utilité des mesures, minimise la menace, voire considère que le gouvernement impose une «dictature sanitaire». La grogne monte tout particulièrement contre le port du masque dans la rue, imposé depuis la rentrée. Jeune parisienne, Claire ne le respecte pas: «Autant je le porte dans les transports ou quand je rentre quelque part, autant je le baisse immédiatement une fois dans la rue, sauf dans les rues étroites. Je ne comprends pas l’intérêt..

le-masque-aussi-obligatoire-sur-les-plateaux-tele-des-septembre-1378341

B9723835250Z

Une situation peu commune..Bizarre..

Pandémie « Covid 19 »..

( Wikipédia ne prends pas de risques, ni parti..)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pand%C3%A9mie_de_Covid-19_en_France

Pandémie de Covid-19 en France..

 

Ce que j’en pense ?

Voilà ce que j’en pense.

Ce que j'en pense..

Il n’y a pas eu de deuxième vague..réelle, même si, et comme le disent et le pensent beaucoup, la deuxième vague est morte..Vive la troisième si on ne change rien au..modèle..

20dd3dc159e85b1b6600e90f1a876ebe

L’estampe traditionnelle japonaise, avec une grande vague, que l'on pourrait d'ailleurs mettre en toile de fond traduit d’ailleurs bien cela, sans pour autant être comparée ni comparable à un « vrai »..Tsunami..

 

Mais, je tiens à vous rassurer, la troisième vague aura bien lieu, sans doute peu après que tout le monde se soit satisfait, avec sa propre part, et autour de la galette des rois, avec ou sans fève, et donc peu après le 6 janvier ou durant la première quinzaine..

Et peu importe, l’Etat, je veux dire..ce..gouvernement, trouvera bien un nouveau subterfuge pour reconfiner tout le monde jusqu’à..Pâques, puis, pourquoi pas, même au-delà, et pousser les prolongations jusqu’aux abords des vacances d’été..

Ce que j’ai nommé un faux grand boulevard tranquille, pour ce gouvernement et Macron surtout, sans droit à la parole, sans droit de pouvoir s’exprimer, et sans manifestations aussi et surtout (ouf !..pas de « Gilets Jaunes »..en vue !..).

Puis, ma foi, je veux dire, tout simplement, et au-delà de ces mêmes vacances d’été, eh..bien..nous rentrerons..tout doucement dans la campagne..pré-électorale, puis..campagne tout court, avant les législatives de..2022, et hop !..Le tour est joué..

Mais, en fait, quand-est-il de nos droits et de nos libertés, je veux dire nos « vraies » libertés ?..chut..pas un mot..tout cela peut bien attendre..ne trouvez-vous pas..quelle gageure !..

Ma foi restons « zen » et optimiste, mais clairvoyant et surtout pas..dupes !

 

Au sujet des vaccins..

Les vaccins..

cover-r4x3w1000-5fc50844e17a0-075-sindeyev-notitle201123-npbr4

Quels vaccins en France contre le Covid-19 ?

STR / NURPHOTO / NURPHOTO VIA AFP

Les vaccins..parlons-en..justement..

azerr

Capture

Si l'on suit cette forme de logique médiatique et médiatisée..

Depuis le début, et surtout depuis peu..

Ils sont et seraient (et je dit bien..seraient..)efficaces à..99%..99,5% (mensonge !..), et sinon à..97,5% ..97%, puis pour d'autres et sinon certains..95%..94,5%, puis même..75%, voir..74%..alors ?..

On nous prend vraiment pour des billes et des cons !!!..

Le jeu étant de faire adhérer un maximum de gens à cette finalité de la vaccination, à grands renforts de médecins, spécialistes et autre, sur les différents plateaux des chaînes télévisées..allons-y.. "Pfizer"..Machin bidule, etc..

Tous les essais effectués jusqu'à ce jour ne sont pas convaincants, ni même avec un taux de réussite à la hauteur des espérances (en retombées surtout..) des laboratoires et autres..beurk !..

Le fait de mettre en avant ces formes de groupes à faire vacciner en premier, c'est du..dirigisme aigu, tant pour faire peur (catégories de gens et âges, tous âges confondus..) que pour faire prendre conscience (endoctrinement..) des catégories comme strates en âges!!!..

Dans un cadre légal habituel, dans le domaine de la recherche, et surtout mise au point, pour n'importe quel vaccin (mis à part celui pour la grippe..), il faut compter..au moins, de l'ordre de..18 mois à 24 mois, pour qu'un vaccin soit au point, efficace, et réellement mis sur le marché après validation, alors ?..

La course à l'échalote, dans le sens de l'appât du gain a amené à tout cela..

C'était d'ailleurs pareil déjà, au tout début, lorsqu'il fallait, à tout prix, contrer le professeur Didier Raoult, en parlant de la "Chloroquine" et de "l' Hydroxychloroquine", par rapport au "Remsévidir", plus cher et donc plus rentable dans le sens de l'appât au gain..

sddefault

 

La Chloroquine.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Chloroquine

Chloroquine.

L'Hydroxychloroquine.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Hydroxychloroquine

Hydroxychloroquine.

(Plaquenil..)

AFMPS.

https://www.afmps.be/fr/news/coronavirus_rappel_des_risques_de_la_chloroquine_et_de_lhydroxychloroquine

Coronavirus : rappel des risques de la chloroquine et de l'hydroxychloroquine;;

Le Monde.

https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/04/01/hydroxychloroquine-le-professeur-didier-raoult-met-en-garde-contre-l-automedication_6035224_3244.html

Hydroxychloroquine : le professeur Didier Raoult met en garde contre l’automédication..

Le journal des femmes - Intervention du professeur Didier Raoult.

https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2627525-chloroquine-hydroxycholoroquine-coronavirus-france-effet-secondaire-toxicite-didier-raoult-dominique-maraninchi/

Chloroquine et Covid-19 : le Pr Didier Raoult saisit le Conseil d'Etat..

Au sujet du "Remdésivir..

https://fr.wikipedia.org/wiki/Remd%C3%A9sivir

Remdésivir.

L'O.M.S. sur le Remsévidir.

https://www.who.int/fr/news-room/feature-stories/detail/who-recommends-against-the-use-of-remdesivir-in-covid-19-patients

L’OMS ne recommande pas l’administration de remdesivir aux patients COVID-19

En parlant du Remsévidir..

https://www.youtube.com/watch?v=GZDzAKj-_5A

Une très vilaine histoire : le remdesivir..

Le Monde - Sur le Remsévidir..

https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/11/20/l-oms-deconseille-le-remdesivir-dans-le-traitement-des-malades-du-covid-19-hospitalises_6060508_3244.html

L’OMS déconseille le Remsévidir dans le traitement des malades du Covid-19 hospitalisés..

La bataille des vaccins avait déjà commencé bien avant..

En 1918..

La grippe dite Espagnole..

https://fr.wikipedia.org/wiki/Grippe_espagnole

Grippe Espagnole.

En 1968..

La grippe dite de Hong-Kong..

https://fr.wikipedia.org/wiki/Grippe_de_Hong_Kong

Grippe de Hong-Kong.

Les laboratoires et les grands groupes pharmaceutiques..Qui croire au juste ?..

Je ne me ferais pas vacciner, car, il y a bien trop de risques, et pas que pour les femmes enceintes et pour l'enfant qu'elles portent, et pas que pour les jeunes ou en bas-âge, ni pour tous les autres..

Il y a un trop grand risque d'effets secondaires, et de plus un risque sur le plan de l'affaiblissement de notre propre système de défense immunitaire..

Notre propre système immunitaire.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Syst%C3%A8me_immunitaire

Système immunitaire..

A force, notre corps serait affaibli et n'aurait plus assez d'anticorps..un comble !..

Les anticorps.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Anticorps

Anticorps..

Les anticorps sont efficaces face au virus !..

( il y a déjà eu beaucoup de morts et d'incidents en effets secondaires sur les tests préliminaires comme de deuxième et troisième phase..qu'on se le dise !!!..)

Les vaccins…

Le taux de morbidité est lié à un tas de choses..notre propre vie, notre hygiène de vie, l'alimentation..aussi et surtout, en parlant de vitamines ou manque de vitamines, que ce soit la vitamine C, D  ou E ou encore K..

Il y a également le groupe sanguin et qui joue également un rôle très important..

Bref, on l'aura compris, la morbidité et les facteurs de morbidité sont liés à tout cela, sans oublier les facteurs aggravants comme le surpoids, l'obésité ou encore le diabète, et toutes les formes de risques sur le plan cardiovasculaires lorsque l'on est directement concerné..un point c'est tout !

macron-avec-du-savon

Attendons la suite, après ces fêtes de fin d’année, que ce soit Noël, comme la Saint-Sylvestre et le Jour de l’An