Ecologie vraie et réelle..

27 mars 2020

Confinés..confinés..drôle de situation..ou pas ?..

126322036

Confinés..confinés.. drôle de situation..ou pas ?..

126274846

Coronavirus et COVID 19..situation dramatique et tragique liée à la pandémie..Confinement..

89949794_226717785176106_1583139281159494926_n

Malgré ce drame Mondial, nous avons (façon de parler..) évités le pire !..

Photo-graphique-courbe-26-mars-2020

Photo ci-dessus – graphique courbes – en date du 26 mars 2020.

2008..2018..Une crise économique qui n’en finit pas..

unnamed

 Le Monde, sur un plan faussement..économique, est assis sur un « méga » matelas de dettes !!!..

Oui, nous avons évité le pire, car, le pire allait nous sauter à la figure à défaut de nous sauter aux yeux, je veux parler du très grand risque de crash boursier et crash économique et financier..Mondial !..

(Mais nous ne sommes pas à l’abri, malgré tout !..)

126274849

La perversité d’une situation..particulière..

126274846

Cette situation tragique et dramatique nous aura montré notre vulnérabilité, tout comme, surtout, notre fragilité et faiblesse, tout en nous ouvrant grand les yeux face à un Monde pervers et chaotique dans sa destinée..
L’un des seuls et rares avantages et qu’il nous fait prendre conscience de l’existence des autres, et au travers de ces nombreuses personnes atteintes et gravement atteintes, comme décédées, aussi et surtout, d’être un peu plus humble et de nous remettre en question aussi.
Le « plus », avec un côté agréable, c’est effectivement, pour beaucoup, par rapport à une situation normale ou habituelle, surtout en ville, c’est bel et bien d’entendre, et de pouvoir entendre les oiseaux chanter..plus de bruit, le calme..un grand silence..presque..pesant..

870x489_img_3106

5e3fcd0c8c7130ee768b45b4

11776ef7-22d3-422b-909c-46e1c494b918

LE TEMPS EST À VOUS ! ENFIN À VOUS ! RIEN QUE POUR VOUS !

VOUS EN AVIEZ RÊVÉ, COURU APRÈS DEPUIS SI LONGTEMPS !

LE VOICI !

4NXUHYACT7EQL7FCD2HTJ5XEFQ

Du temps ! Nous avons enfin du temps de libre ! Chez soi ! 

Depuis le temps que vous en rêviez ! On court au boulot, on court en vacances, on s’entasse les week end et on s’impose des obligations sociales… 

Là c’est que pour vous !

Alors forcement comme s’est imposé, cela dérange et le premier réflexe et de vouloir sortir ! Ou courir ! Même pour ceux qui ne couraient pas !

Combien de fois vous vous êtes dit qu’un jour il faudrait ranger vos photos, ranger le garage, mettre à jours vos contrats d’assurances, vérifier ceci ou cela, nettoyer votre caisse à outil, faire le tri de vos vêtements, classer et vider votre boite mails, s’inscrire à une formation, … pendant les vacances ! Mais non !! Pendant les vacances, avant le coronavirus, on était obligé de partir à l’étranger ! Tout le monde faisait cela.

Du temps pour lire le livre qui est sur l’étagère depuis cet été !

126322035

126322048

Du temps pour rendre votre jardin joli et accessible et votre balcon des plus agréable. Et tout cela en faisant avec ce que vous avez ! Sans vous précipiter dans les jardineries ! Trouver mille et une astuces sur le net, ou dans vos journaux quotidien (Perso je suis un grand fan de Ouest-France) pour rationaliser l’espace, pour comprendre que l’herbe coupée fait partie du cycle de la nature et doit rester au jardin. Que laisser une partie en herbe-folle rendra votre jardin des plus beaux et un ilot de biodivéristé ! Regarder le ciel ! Ecouter les oiseaux !

126322052

La sobriété heureuse face à l’opulence de la surconsommation ! C’est à portée de main ( Enfin ! A plus de 2 mètres !).

Alors arrêtons, de justement, vouloir sortir et profitons de notre maison ! Vous savez votre lieu de vie!  La maison de vos rêves pour laquelle vous payer des mensualités qui bouffent tout votre budget depuis des années ! Le pourquoi vous allez en partie bosser toute votre vie ! Ce lieu de vie ou vous êtes bien alors que vous en profiter juste pour dormir depuis si longtemps !  

Décorer, nettoyer..

Et le sociale ! Vous voila confiné avec voter famille ! Ré-apprendre à vivre en couple au quotidien ré-apprendre à se re-découvrir, respecter les moments, le bureau de l’autre, la chambre des enfants, ré-apprendre à partager un repas…

Oui, on a était trop loin, trop vite, prenons cela comme un rappel à l’ordre, un ordre naturel qui faut ré-apprendre dans une période de crise et dans une atmosphère anxiogène, je vous l’accorde. Mais de tout temps, il faut une crise pour rétablir un ordre. Il est trop tôt pour savoir de quel ordre il s’agit. D’un point de vue économique, le monde d’après sera un monde ou la nouvelle crise sera omniprésente, avec toutes ces conséquences… A nous d’essayer, à notre échelle de demander à remettre toutes les cartes sur la table : que ceux qui ont le pouvoir reviennent à la base, que ceux qui ont des fortunes, indignent d’un homme, redistribuent à la base.

Ce monde de crise nous apprend que ce qui est nécessaire à notre vie, et à notre survie sont de 3 ordres : la santé, manger et être réapprovisionner en produits français.

Alors pourquoi est-ce que les infirmier(e)s, les caissier(e)s et les routiers sont les plus mal lotis dans ce monde !! Bizarre non !

Je m’égare, et comme Candide, qui après avoir fait le tour du monde, est revenu cultiver son jardin.

Vous ne vous en rappelez plus ! C’est le moment de relire vos classiques ! Le temps est à vous.

« Candide » de Voltaire

« Vers la sobriété heureuse » de Pierre Rabhi.

126322070

 

126322072

La gestion de la crise..ou pas..

images (3)

Prévoir et surtout..être..prévoyant, c’est bien..anticiper, non?.. quelle gageure
Un Etat, tout comme un gouvernement, digne de ce nom, prend les devants..assure, assume, et surtout, a le souci permanent de la population ( dans son ensemble et pas que seuls..riches !..), et pas que sur le plan de la santé et pour le bien-être de tout un chacun, citoyen digne de ce nom, et pas..galvaudé !
Comme le Monde, sur un plan faussement..économique, est assis sur un « méga » matelas de dettes, tout le monde fait semblant, et tout le monde laisse croire que tout ira bien. ( on continue comme si de rien n’était..comme avant, avant cette crise financière d’août 2007, et avec les « Subprime » puis, économique de 2008 et ensuite situation de 2015.., sans oublier toutes les crises financières depuis le crash de Wallstreet de..1929..et jusqu’à ce jour, on en est là !..).
De plus, pour ne pas perdre la face, on continue à s’enfoncer, toujours plus dans cette forme d’économie dite « croissante », en s’appuyant, justement sur la croissance (terme éloquent..), et qui « croissance » n’existe pas, et n’existe plus ( depuis..plus de..35 ans..) depuis belle lurette, et surtout, n’est plus au rendez-vous, sans se soucier de quoi que ce soit, et peu importe si les peuples auront à en souffrir et souffrent.. et..souffriront..un drame..
Le Capitalisme, au bout de 70 ans (même si cela avait déjà commencé timidement bien avant, et peu après 1870..), sans oublier les banques et avec, au travers, cette « Oligarchie » mondiale qui s’était mise en place en 1883 (dont avec la banque De Rotschild et la couronne d’Angleterre.. ), comme 50 ans, et surtout de ces 39 bientôt 40 dernières années passées, nous a montré toute son horreur, et non pas « légitimité » ( dans la forme..), du fait de cette course effrénée à l’argent et au pouvoir, avec le productivisme à outrance, et du toujours produire plus, sans oublier la mise en place progressive de cette loi de la concurrence, et de se faire dresser l’un contre l’autre, et dictée en cela par le jeu habile de nos dirigeants et gouvernants de mèche avec le capitalisme, les grandes entreprises et surtout les banques..
La mondialisation ( faux prétexte..), n’a servi, et n’aura servi que pour mentir un peu plus et faire accepter une situation, et pour mieux entraîner derrière elle tout le monde..quel système vil et débile !!!..

nicole-belloubet-et-emmanuel-macron_6252770 

Le pire aura été évité, en tout cas, ou..peut-être pas..

1301753-le-premier-ministre-edouard-philippe-lors-du-debat-sur-l-urgence-sanitaire-a-l-assemblee-nationale-l

EN EFFET..

Le Monde, sur un plan faussement..économique, est assis sur un « méga » matelas de dettes..

unnamed

Oui, nous avons évité le pire, car, le pire allait nous sauter à la figure à défaut de nous sauter aux yeux, je veux parler du très grand risque de crash boursier et crash économique et financier..Mondial !..

(Mais nous ne sommes pas à l’abri, malgré tout !..)

Une tempête parfaite..

tempc3aatefilm

L’aventure cynique du « Capitalisme », de la productivité outrancière, de l’économie et des banques, comme du système de la finance..

En guise de toile de fond..

+1.000% de chômage

Conséquence des mesures de confinement sans précédent touchant désormais plus d’un tiers de l’humanité: le monde est à l’arrêt et l’économie plonge.

Aux Etats-Unis, les demandes d’allocations chômage ont explosé de 1.000% la semaine écoulée et atteint un record historique.

En France, l’institut national des statistiques estime à 35% la perte d’activité économique due aux mesures de confinement.

Politiques fiscales ciblées, mesures économiques et systèmes de garantie, les 5.000 milliards injectés par le G20 visent à « contrer les répercussions sociales, économiques et financières de la pandémie », selon un communiqué de l’institution.

Représentant près des deux tiers de la population mondiale et les trois quarts du PIB planétaire, le G20 a été critiqué pour son silence jusqu’ici.

La Banque centrale américaine a de son côté promis jeudi de continuer à prêter de l’argent « agressivement » pour combattre l’impact de l’épidémie sur la première économie mondiale, au lendemain du vote par le Sénat d’un plan de soutien à l’économie américaine de 2.000 milliards de dollars.

Après deux séances de gains, la Bourse de Tokyo a lourdement rechuté jeudi, sur fond de crainte d’une flambée de l’épidémie dans la capitale japonaise, dont les habitants sont invités à éviter les déplacements ce weekend, mais pas confinés.

Les bourses de Londres et Paris ont terminé en hausse après avoir navigué dans le rouge, tirées par Wall Street qui profite de promesses de nouvelles aides de la Fed, aux Etats-Unis.

C’est là que l’épidémie progresse le plus rapidement, avec près de 68.572 cas de Covid-19 confirmés et plus de 1.000 morts dont 100 supplémentaires ces dernières 24 heures dans le seul Etat de New York, selon un décompte de l’université Johns Hopkins.

14391678

Une tempête parfaite..

Une tempête parfaite est un film catastrophe sur la rencontre d’une tornade et un d’ouragan. A la pandémie du Corona s’ajoute désormais une crise financière et économique d’ampleur encore inconnue. Ce sont les ingrédients d’une « tempête parfaite » dont on ne peut savoir où elle nous mènera. La situation a brutalement changé et il faut en prendre toute la mesure.

1. Le monstre est à nos portes

Le Covid-19 est un « nouveau » virus, faisant partie de la famille des Corona, connus depuis plus de 15 ans, mais à propos duquel la recherche fondamentale a été stoppée car « non rentable » puisqu’il n’ y avait pas de marché. Le Covid-19 ou SRAS-COV-2 (Syndrome Respiratoire Aigu et Sévère Coronavirus 2) est une souche récente, identifiée il y a à peine plus de deux mois. Ce virus se caractérise par 1) une contamination très facile, 2) une longue incubation, 3) un nombre élevé de cas asymptomatiques, 4) un taux de mortalité beaucoup plus élevé que la grippe, 5) une durée prolongée de la maladie. Tout cela change la donne par rapport à Ebola ou le Zika, qui ont certes un taux de mortalité bien plus élevé (50% voire plus) mais dont les possibilités de contamination sont réduites, ce qui en ralentit la diffusion.

comparaisongrippe

Le Covid-19 dispose d’un ratio de reproduction qui varie de 3 à 7 selon les circonstances, en fonction du nombre d’interactions sociales et des politiques menées pour le combattre. Ça veut dire que chaque personne contaminée va en contaminer en moyenne de 3 à 7. Sans mesures barrières, de distanciation sociale ou de confinement, il a une durée de redoublement de 2,5 jours. Dit autrement, de 50 contaminés, on passera à 100 puis à 200 en moins de 8 jours. Le taux de mortalité varie entre 2 et 4% selon les données épidémiologiques provisoires. Ceci fait du Coronavirus un serial killer, non pas parce qu’il est toujours mortel mais parce qu’une grande partie de la population est potentiellement contaminable.

2. Agir en temps réel

Dans la province du Hubei, après une mise en quarantaine de 60 millions de personnes (Wuhan et d’autres villes de la province), 80 000 cas on été comptabilisés avec environ 3000 décès, ce qui donne un taux de mortalité de l’ordre de 4%. Mais il faut savoir que les autorités chinoises ont réalisé énormément de tests, surtout à Wuhan et dans le Hubei.

Même si on table sur un chiffre de 20-30% d’asymptomatiques non identifiés, le taux de mortalité demeurelégèrement supérieur à 2%. Or, 2% sur 50 millions d’habitants, cela signifie toujours un million de morts, ce qui fait beaucoup de monde, même quand on est un néo-malthusien ou un eugéniste forcené.

propagation

Selon les données officielles, en Lombardie, sur 17 000 cas identifiés ce 18 mars, il y avait 1 900 décès (12% !). Pour identifier ces 17 000 cas, 48 000 personnes ont subi des tests. Plusieurs hypothèses circulent pour expliquer ce taux de mortalité plus élevé. Parmi celles-ci il y a l’hypothèse que le virus évoluerait rapidement et que laseconde souche qui circule en Europe serait bien plus « performante ». Mais certains virologues contredisent désormais cette hypothèse et il faut donc éviter toute interprétation hâtive.

Une chose est certaine, la pandémie du Covid-19 se propage de façon exponentielle. La France atteignait un taux de croissance quotidien de 38% en début de semaine (15 mars). Sachant que les actions de distanciation sociale ne produisent des effets qu’après un certain laps de temps, on peut s’attendre à une très forte progression pendant encore une dizaine de jours. Le 18 mars, on avait 9 134 cas confirmés avec 3 626 hospitalisations dont 931 cas graves en réanimation et 264 décès. Si la proportion des patients qui nécessitent une hospitalisation (30%) demeure la même au cours des 10 prochains jours, on peut facilement calculer le nombre de lits nécessaires lorsqu’il y aura 100 000 cas… Or, ce nombre de cas est loin d’être fantaisiste : avec une durée de redoublement de 3 jours, de 9 000 cas déclarés au 18 mars, on passera à 18 000 cas le dimanche 22 mars, puis à 30 000 le 26 mars, pour grimper à 60 000 vers le 30 mars et peut-être jusqu’à 120 000 début avril. Sachant que la France dispose de 12 000 lits en soins intensifs ou en réanimation, il est bien possible qu’il en faudra 3 fois plus d’ici 10 jours !

Pour juguler la progression, les approches varient. Lorsque le nombre de cas ne dépasse pas la centaine, il est encore possible de jouer la carte de l’isolement et de la mise en quarantaine des personnes contaminées et de leur entourage. Mais ensuite, seule une action déterminée misant sur la distanciation sociale et le confinement peuvent encore contenir la propagation. Plus l’action des pouvoirs publics est hésitante ou incohérente, plus il sera difficile de freiner sa progression.

Tant l’Italie, la France que l’Espagne ont perdu du temps en réagissant de façon incohérente. Mais il y a pire. D’autres gouvernements, notamment celui des Pays-Bas, privilégient une stratégie fondée sur « l’immunité de groupe ». L’idée est d’utiliser les asymptomatiques (disposant d’anticorps) et les malades légers (produisant des anticorps) pour ériger un bouclier qui protégera les plus vulnérables. Pour la plupart des épidémiologistes, ce choix est criminel et intenable. Il consiste à sacrifier beaucoup de monde sans avoir aucune garantie que la barrière soit solide1. Miser sur l’immunité « grégaire » est un pari très risqué vu la rapidité avec laquelle le virus évolue. En fait, cette méthode s’apparente aux offensives répétées de la « Grande guerre » de 14-18, envoyant des vagues successives de soldats à la mort pour « effrayer l’ennemi ». Dans le cas présent, il est certain que les populations ne se laisseront pas décimer sans réagir, ce qui obligera les gouvernements à changer de cap. Comme ce changement se fera tardivement, le temps perdu se traduira par une mise en quarantaine du pays tout entier tandis que les pays voisins fermeront les frontières. On imagine les conséquences au niveau européen…

3. Le confinement à échelle de masse est un choc social

Désormais, en comptant l’Italie, Espagne, la France et la Belgique, ce sont plus de 150 millions de personnes qui sont confinées à des degrés divers. Ce n’est que le début, car l’Allemagne suivra d’ici peu. A l’échelle mondiale, le confinement concerne 800 millions de personnes. Ceci représente un choc social jamais vu ! Toute l’économie mondialisée sera désorganisée, ce qui ne tardera pas à déclencher un chaos monumental. L’interdépendance économique à l’égard d’autres pays est omniprésente et cela tant au niveau des biens de première nécessité (nourriture) que des biens durables (voitures, ordinateurs, etc.). Qui plus est, le confinement de millions de gens se réalise dans le désordre, avec des inégalités sociales criantes (logements précaires, insalubres, …).

A ce choc social s’ajoute le risque permanent d’être contaminé faute de matériel de protection. A l’inverse de Wuhan où tout le monde portait des masques, en Europe, aucun pays ne dispose de stocks stratégiques. Nous savons pourquoi : austérité budgétaire, manque de précaution et incurie dans la gouvernance font que même maintenant, sept semaines après le début de la propagation du virus en Europe, le personnel soignant ou les travailleurs qui fonctionnent sans protection. L’enquête publiée par le média indépendant Basta est édifiante à ce propos. L’absence de masque, y compris pour les médecins et le personnel soignant, a conduit certains d’entre eux à porter plainte contre l’Etat. Gageons qu’ils seront soutenus par bon nombre de citoyens.

Pour endiguer la pandémie, il faut réellement rester chez soi, et ne plus croiser personne, sinon un nombre très réduit de gens qui doivent eux aussi faire la même chose. Selon la Croix Rouge chinoise en mission en Lombardie, les mesures prises y sont insuffisantes : à l’extérieur, tout le monde devrait porter un masque, les entreprises devraient cesser toute activité et seuls les services essentiels (soins, alimentation, énergie) devraient fonctionner…

4. Une « union nationale » en trompe l’œil

La guerre est toujours prétexte pour appeler à l’union nationale et instaurer un régime « bonapartiste ». Mais, dans le cas de la France, cette unité nationale souffre de quelques contradictions sérieuses. Alors que les « cols blancs » peuvent rester à la maison pour télé-travailler, les « cols bleus », les ouvriers de la production devraient continuer à produire ?

Sur les chaînes de montage et dans les ateliers, les interactions sociales sont fréquentes et inévitables. Les contaminations aussi. Ces productions sont en rien « essentielles » quand le pays est mis à l’arrêt. Très logiquement, en Italie d’abord, puis en Espagne et en France, des « grèves sauvages » se sont multipliées dans les usines, surtout dans le secteur de l’automobile. « Nous ne sommes pas de la chair à canon » était le cri de ralliement des ouvriers de la Fiat, de PSA, Iveco ou Mercedes.

Ces grèves ne portent pas sur des revendications financières (prime de risque), mais expriment une volonté d’auto-préservation (« l’arrêt de l’activité vaut pour nous aussi »). Les négociations qui ont lieu ici et là déboucheront sans doute sur la distribution de masques et de gants et une production au ralenti ; ce qui ne règle pas vraiment le problème. L’usage du droit de retrait se développe ; un droit dont on mesure aujourd’hui toute l’importance et qui n’est effectif que quand il est sous-tendu par une action collective. Le cadre réglementaire visant à protéger les salarié.e.s existe dans la plupart des pays, mais la volonté managériale ou gouvernementale de prendre des mesures à la hauteur des dangers font défaut.

En réalité, les gouvernements veulent limiter la diffusion de la contamination, mais sans mettre l’activité économique à l’arrêt, ce qui est évidemment totalement ridicule quand on sait la facilité avec laquelle le virus circule et combien de temps il peut survivre en dehors du corps humain, y compris sur le sol ou sur des surfaces métalliques.

5. Que vaut la vie face à leurs profits ?

statslits

Le confinement massif et la fermeture de tous les magasins non alimentaires provoquent une explosion des commandes en ligne. Amazon prévoit d’embaucher 

title-1584891871

100 000 « collaborateurs » en Europe et aux Etats-Unis. Mais quid du reste de la chaîne logistique ? Or, les risques de contamination y sont réels. La livraison des repas à domicile représente un autre secteur critique ; c’est le cœur du capitalisme de plateforme. Les livreurs n’ont pas de protection et s’exposent aussi au-delà du raisonnable. A l’opposé de ce type de service surexploitant une armée de précaires, il faudrait mettre en place un système d’approvisionnement localisé, s’appuyant sur un système d’épiceries sociales, en lien avec des fournisseurs répondant à des standards de responsabilité sociale et écologique. Mais qui va le faire ? Les municipalités pourraient jouer un rôle de premier plan mais il faudrait aussi mobiliser les structures collectives et les organisations de la société civile (syndicats, organisations d’agriculteurs). Ce qui impliquerait que les organisations du mouvement social ne s’arrêtent pas de fonctionner…

La capacité de soins est un enjeu majeur aujourd’hui2. Face à la crise sanitaire qui ne va pas tarder à exploser dans tous les pays, c’est d’abord le secteur hospitalier qui nécessite de ressources supplémentaires. En Italie, 46 500 emplois dans le secteur de la santé ont été supprimés entre 2009 et 2017. 70 000 lits d’hôpital ont disparu. L’Italie disposait de 10,6 lits en hôpital pour 1000 habitants en 1975 : il n’y en a maintenant plus que 2,6 ! La Grande-Bretagne a suivi la même voie : de 10,7 lits pour 1000 habitants en 1960 à 2,8 en 2013 ; entre 2000 et 2017, le nombre de lits disponibles a diminué de 30% !

nbrelitsue

En Italie, les soignants doivent souvent choisir qui traiter, car les équipements disponibles sont limités : de nombreuses personnes, souvent âgées, meurent à cause d’un manque de moyens. Comme le nombre de cas augmente, les systèmes de santé sont sous une intense pression. Ils pourraient s’effondrer, laissant des centaines de milliers de personnes se débrouiller seules. Les plus riches, qui auront accès à des soins privés, seront épargnés par cette barbarie.

6. Un plongeon dans l’inconnu

La pandémie a été le déclencheur d’une crise boursière qui dépasse en ampleur celle de 20083. La chute des cours a dépassé à plusieurs reprises 10 ou 15%. Après avoir minimisé l’affaire et espéré un rebond rapide, les analystes sont désormais beaucoup plus pessimistes : la récession qui va frapper les États-Unis sera énorme (-10%) et celle qui va secouer l’Europe gigantesque (-18%)4, ce qui est de l’ordre d’une grande dépression, comme celle des années 1930. Une telle contraction de l’activité résulte bien sûr de la mise à l’arrêt de l’économie par les mesures visant à confiner le virus; ce qui va exacerber une crise financière déjà en cours. Rappelons que la bourse était fébrile depuis plus d’un an. En effet, le taux d’endettement des entreprises n’a fait que grimper ces dernières années, alors que les profits réels tirés de l’activité productive ont connu un ralentissement.

La productivité stagnait, la profitabilité du capital s’érodait de plus en plus, et si le cycle d’accumulation se poursuivait encore et toujours, c’est grâce à l’argent « bon marché » avec les taux d’intérêt autour de 1%, sinon proches de zéro.

La crise financière de 2008 a été résorbée grâce à la création de liquidités supplémentaires par les banques centrales. Concrètement, avec la politique d’« assouplissement quantitatif », c’est comme si dix mille Warren Buffet se pointaient à la bourse avec des milliards en poche à la recherche de gisements de profits. Or, qui dit création monétaire dit aussi endettement et formation de bulles spéculatives. En réalité, le capitalisme a poursuivi sa folle course, cherchant à se refaire une santé après la crise de 2008. Après une courte pause, la spéculation immobilière dans les métropoles urbaines a repris de plus belle, parallèlement à l’extractivisme des ressources énergétiques et minérales, la déforestation et l’appropriation de vastes territoires pour la production de viande bovine ou le développement d’une exploitation industrialisée de soja, d’huile de palme, de maïs, etc. Cette recherche frénétique de profits explique aussi le retour en force de « l’accumulation primitive de capital », avec la surexploitation planétaire d’une main d’œuvre précarisée et vulnérable, bien souvent jeune et féminine.

Aujourd’hui, les annonces d’injections massives de liquidités – 700 milliards d’euros pour la BCE – visent à rassurer les marchés et signalent que les Etats ne feront pas défaut. Le Pacte de Stabilité est mis au congélateur et le dogme du zéro déficit a volé en éclats. Voilà qui relativise les canons de l’idéologie néolibérale… Or, avec une récession mondiale bien plus sévère que celle de 2008-2012, « l’argent hélicoptère » n’aura pas d’effets durables tant que cette masse monétaire n’est pas orientée vers la satisfaction des besoins sociaux. Ce qui est peu probable tant il est avéré que la logique capitaliste oriente les flux monétaires exclusivement vers les profits futurs… Qu’on le veuille ou non, l’économie mondiale se trouve à un carrefour, un kairos systémique : poursuivre la folle course destructrice ou se libérer de la logique de valorisation et de croissance infinie.

7. La confiance dans le marché rend le pouvoir aveugle

bigfarm

Le Covid-19 n’est pas un « cygne noir », une sorte d’accident imprévu qui déclenche une crise. Il n’est même pas la maladie que personne n’a voulu voir venir, bien au contraire. En 2018, le groupe d’expertise Blueprint de l’OMS a publié un rapport sur le danger d’une pandémie. A juste titre, car depuis 2003 les épidémies se multiplient : SRAS, MERS, H5N1, grippe porcine ou aviaire, Ebola, Zika et Chikunguya. Pour les experts de l’OMS, il était urgent de mettre en place un système de veille à l’égard du risque de pandémie, afin contenir celle-ci avant qu’elle ne déclenche une réaction en chaîne.

Selon leurs analyses, le risque maximal proviendrait d’un virus très contaminant, provoquant une pathologie respiratoire prolongée mais ayant un taux de mortalité relativement faible. Ce virus, appelé maladie x serait en mesure « de déstabiliser l’économie mondiale et déstructurer nos sociétés industrielles hyperconnectées »...*

Ce type d’expertise répond à la doctrine de la gouvernance des risques, qui porte aussi sur les évènements de guerre, le déplacement des populations, la raréfaction de ressources stratégiques énergétiques ou encore la crise climatique. Même si de telles analyses de risques sont discutées lors des sommets internationaux, on sait maintenant que les dirigeants du G7 ou le G20 n’en tiennent pas compte au niveau des décisions prises. Pourquoi ? Il y a d’abord la croyance aveugle dans les capacités du marché. S’y rajoute ensuite l’insouciance à l’égard des conséquences sociales. Enfin, parce l’ordre politique en place doit d’abord servir les intérêts de l’oligarchie financière.

Les dirigeants politiques d’Asie adoptent un mode de conduite « plus efficace » parce qu’ils ont déjà affronté des épidémies. Ils comprennent l’importance d’un système d’alerte reposant sur une identification rapide, d’une politique visant à traquer le virus pour l’isoler et d’une centralisation de l’information reliant l’ensemble des unités de soins. Ce qui explique pourquoi les gouvernements n’ont pas hésité de prendre les mesures nécessaires peu après la propagation du Covid-19.

* Le néotravail dégrade notre écologie, notre rapport à l’environnement et au monde vécu

neotravail

Wolfgang Hasselmann @ Unsplash

8. Un virus un peu capitaliste sur les bords…

La démultiplication de risques de pandémie n’est pas une vengeance de la nature. Les théories conspirationnistes un écho grandissant mais ne permettent pas de comprendre grand-chose. A qui profiterait la conspiration ? Les Etats-Unis et l’Europe seront touchés de plein fouet par cette crise. De son côté, la Chine, atelier industriel du monde occidental, sera lourdement impacté par la récession mondiale. Non, le Covid-19 n’est pas une arme de guerre économique et il ne s’est pas échappé d’un laboratoire de la CIA ou des Services secrets chinois…

Les travaux du microbiologiste marxiste Rob Wallace, auteur de l’ouvrage Big Farms Make Big Flu (Lesgrandes fermes fabriquent de grosses grippes, Monthly Review Press, 2016) me semble apporter des réponses beaucoup plus sérieuses5. Selon lui, les infections bactériales ou virales sont le produit de leur écosystème et l’activité humaine fait partie de celui-ci6.

Une partie des virus qui voyagent dans les circuits des échanges mondialisés sont très anciens. Ils appartiennent à la catégorie des virus tenus en captivité par une faune et flore restée longtemps isolée de nos circuits d’échange. La déforestation, l’intégration d’espèces animalières sauvages dans les chaînes commerciales ont contribué à y intégrer ce type de virus. Ensuite, en passant d’une espèce à l’autre, avec des mutations, certains virus finissent par franchir la barrière humaine.

D’autres ont connu des mutations en chaîne dans un contexte d’élevages industriels gigantesques et franchissent aussi la barrière humaine. C’est donc la transformation de la nature par l’activité humaine – fondée sur l’accumulation de profits – qui produit de nouveaux virus ou déclenche des mutations qui n’avaient pas lieu d’être auparavant. La pandémie que nous devons affronter à l’échelle mondiale fait partie intégrante de la crise écologique. Elle est la conséquence d’une course aux profits et d’une croissance qui ignorent royalement les limites de notre écosystème. Le capitalisme tend non seulement à épuiser toutes les ressources (naturelles et humaines), il impose également à l’environnement naturel une métabolisation qui lui est spécifique. Il transforme donc la nature. Ainsi, le maïs génétiquement transformé produit des maladies nouvelles qui requièrent de nouvelles manipulations. Les pesticides transforment la métabolisation de nos corps de la même manière que les stéroïdes le font avec nos muscles. La pandémie corona va mettre à nu les racines systémiques de la crise que nous traversons. La crise écologique comme la pandémie du Corona démontrent que ce n’est pas un certain capitalisme – disons « néolibéral » – qui pose problème mais bien le capitalisme en tant que tel.

9. La logique de profit contre les biens communs du savoir

La recherche scientifique est de plus en plus colonisée par la logique de profit. Certes, dans les années 1970-1990, les entreprises réussissaient, avec l’aide de l’Etat, à mobiliser les résultats de recherches scientifiques pour innover les produits et leur mode de production. Même si la recherche scientifique n’a jamais été totalement indépendante et souveraine, des espaces de liberté pour mener une recherche fondamentale collaborative existaient.

Aujourd’hui, la recherche scientifique est de plus en plus soumise à la logique du marché avec l’obligation de résultats immédiatement valorisables. La gouvernance impose aux chercheurs, sous prétexte d’excellence, un mode d’action centré sur la performance, basé sur un output quantifiable (nombre de publications, thèses, brevets, etc). Mais la condition précarisée et la logique du prestige conduit bon nombre de scientifiques à se conformer et à jouer le jeu7.

solidaritc3a9aubalcons

La logique de rentabilité explique également pourquoi de nombreuses maladies tropicales ont été négligées pendant longtemps8. Même si un milliard de personnes humaines souffrent ou sont exposées à ces pathologies, il n’y a pas de « marché », faute de système de sécurité sociale. La recherche sur le développement de certains protocoles d’administration de médicaments a également été freinée. Parmi ceux-ci, certains sont très peu coûteux car ils mobilisent des enzymes que nos corps produisent naturellement, ce qui permet d’éviter leur administration récurrente. On le sait, l’industrie pharmaceutique est constamment à la recherche de brevets et de nouveaux médicaments. La crise du Corona révèle une fois de plus combien la logique de profit est contradictoire au développement humain.

Dans le cas du COVID19, l’entreprise qui pourra concevoir un vaccin avant les autres disposera évidemment d’une formidable rente de marché. Mais cette logique court-termiste est contre-productive. En 2004, une équipe belge de virologues avait développé un traitement contre le SRAS, fondé sur un ancien médicament contre le paludisme9. Comme l’épidémie a été jugulée rapidement, le financement a été interrompu. Quand il n’y a pas de marché, il n’y a pas de recherche…

Résoudre les problèmes sanitaires, sociaux et environnementaux exige une approche qualitativement différente, fondée sur les communs du savoir et une collaboration non-compétitive. Heureusement que la communauté scientifique résiste aussi dans les actes. Plusieurs plateformes on été créées : OpenCovid19La Paillasse.orgSoundBioLab10. La communauté médicale est également mobilisée autour de l’usage de médicaments existants. Le plus connu étant l’hydro-chloroquine, anciennement utilisé contre le paludisme. Un article récent (Le Monde du 18 mars) en fait état et il est encourageant de voir que les échanges directs entre équipes sanitaires existent pour vérifier son efficacité11.

10. La crise politique va s’approfondir

Les réponses tardives et incohérentes, l’incurie dans la gestion de la crise ont prédominé cette première séquence. L’interview avec Agnès Buzyn (Le Monde du 17 mars) est proprement ahurissante. Elle dit non seulement avoir été consciente dès la mi-janvier du danger imminent d’une pandémie, en accusant indirectement Emmanuel Macron, elle ne semble pas se rendre compte qu’elle est la première complice d’une attitude tout aussi criminelle qu’immorale !

Cet épisode démontre qu’on ne peut plus faire confiance aux détenteurs du pouvoir et à tous ceux qui leur obéissent dans la chaîne de commandement. Dans ces circonstances, et cela après plusieurs vagues de contestation sociale (Loi Travail, Gilets jaunes, Réforme des retraites), je pense qu’il va être très difficile pour le tandem Macron-Philippe d’imposer « l’union nationale ».

L’annonce de mesures de soutien financier, la suspension des réformes en cours (notamment la réforme des retraites et le report de la réforme de l’assurance chômage) reflètent cette prise de conscience du danger d’une déstabilisation politique. Macron veut conjurer une crise politique en prenant les devants, en culpabilisant les citoyens qui ont tardé de se mettre à l’abri, tout en demandant à d’autres de continuer à fabriquer des voitures.

Or, l’obligation de continuer à travailler au péril de sa vie incarne l’essence profonde de ce système, capable de générer des milliards de profits en exploitant les hommes et la terre entière, mais incapable de satisfaire des besoins de base tels que la santé. Si on rajoute à cela le scandale de l’absence de masques de protection, celui du manque de personnel et de lits dans les hôpitaux ce qui annonce une grave crise sanitaire, et last but not least la très longue liste de décès auquel il faut s’attendre, il ne faut pas être devin pour comprendre que les pouvoirs en place redoutent d’ores et déjà un risque d’explosion sociale… Il faut donc aussi s’attendre à un renforcement de l’arsenal répressif et de surveillance.

Certes, l’Etat se mobilise pour « sauver la nation », mais avec quelle efficacité ? Et surtout, qui va rembourser une dette publique alourdie de quelques centaines de milliards ? Les entreprises du CAC40 et les donateurs de Notre-Dame seront-ils au rendez-vous de « l’union nationale » ? Il est légitime d’en douter…

11. Une solidarité horizontale qui préfigure un autre monde

Dans l’immédiat, lorsque l’on scrute la réaction des populations, on observe d’abord la volonté de se protéger soi-même et les siens. Certain.e. s restent dans le déni du danger, ce qui est une réaction normale face à une menace. Elle fait suite à une sous-estimation prolongée de la part des pouvoirs publics des risques de pandémie. En même temps, il y a un vaste mouvement de solidarité envers le personnel soignant. En témoigne les vagues quotidiennes d’applaudissements au balcon à 20h en Espagne, en Italie, en France. En Lombardie, les habitants mettent en place des systèmes d’entraide pour assister les plus fragiles, les personnes âgées ou malades.

Des plateformes numériques de solidarité se mettent en place et portent en germe un système alternatif d’approvisionnement et de soutien, fondé sur la coopération. A cela s’ajoute une auto-défense collective autour du refus de s’exposer inutilement au travail. Certes, le mouvement d’auto-préservation et d’autonomie solidaire manque encore d’infrastructure et de coordination, mais c’est dans l’urgence que beaucoup devient possible. C’est aussi pour cette raison qu’il faut continuer à se dire qu’un autre monde peut naître sur les décombres du vieux monde qui s’effondre.

Stephen Bouquin12 // 21 mars 2020

bouquin.stephen@gmail.com

Version Pdf (avec tous les liens actifs) à télécharger :

S. Bouquin :Tempête parfaite


POUR CONTINUER À S’INFORMER ET AGIR

– Les données statistiques

https://www.worldometers.info/coronavirus/

– La conférence de Philippe Sansonetti (Collège de France, 19 mars)

Qu’est-ce que Covid-19 et le coronavirus ? Quels sont les paramètres, les causes, les effets de cette maladie ? Quelles perspectives à court et à long terme ? Spécialiste des maladies infectieuses, Philippe Sansonetti explique pourquoi le sort de l’épidémie est entre nos mains.

https://laviedesidees.fr/Covid-19-chronique-d-une-emergence-annoncee.html

– Les stratégies pour combattre la propagation (avec simulateur) [en anglais]

https://www.washingtonpost.com/graphics/2020/world/corona-simulator/?

– Appel pour un réseau d’entraide

#COVID-ENTRAIDE FRANCE est un réseau de solidarité en construction qui soutient et relie l’auto-organisation de groupes locaux d’entraide dans le cadre de la pandémie de Covid-19. Nous nous concentrons sur la fourniture de ressources, le partage d’informations vérifiées et la mise en relation des personnes à un niveau national, régional et interlocal, sur les réseaux sociaux et, au niveau local, par la création et le référencement des groupes locaux d’entraide dans nos voisinages.

https://covid-entraide.fr/

– Le monde d’après. Une analyse d’Attac avec des revendications concrètes

https://france.attac.org/nos-publications/notes-et-rapports/article/coronavirus-une-revolution-ecologique-et-sociale-pour-construire-le-monde-d


1. Rappelons aussi que la colonisation du « Nouveau Monde » a provoqué un effondrement démographique à cause de la diffusion de maladies exogènes telles que la grippe, la peste bubonique ou pneumonique, la fièvre jaune, la variole, le paludisme contre lesquelles les indigènes n’avaient pas développé la même immunité que les populations européennes.

2. Lire Pierre-André Juven, Frédéric Pierru et Fanny Vincent, La casse du siècle, À propos des réformes de l’hôpital public, Raisons d’agir, 2019.

A télécharger gratuitement :

http://www.raisonsdagir-editions.org/wp-content/uploads/Casse_siecle_pages.pdf

3. Pour une analyse circonstanciée https://www.cadtm.org/La-Pandemie-du-Capitalisme-le-Coronavirus-et-la-crise-economique

4. Les analyses de Michael Roberts, analyste financier et bloggeur marxiste font désormais autorité ; son blog est suivi par plus de 15 000 internautes.https://thenextrecession.wordpress.com/2020/03/19/the-emerging-market-slump/

5. En anglais, voir https://www.marx21.de/coronavirus-agribusiness-would-risk-millions-of-deaths

6. L’épisode de la « vache folle » nous rappelle qu’une alimentation basée sur les farines animales pouvait produire des dysfonctionnements physiologiques et des maladies éventuellement transmissibles.

7. C’est moins le cas des sciences sociales où la révolte contre la LPPR a suscité l’émergence d’une critique de la logique néolibérale et managériale. Voirhttps://universiteouverte.org/

8. Pour en connaître la liste et la localisation, voirhttps://en.wikipedia.org/wiki/Neglected_tropical_diseases; en français

https://www.who.int/topics/tropical_diseases/qa/faq/fr/

9. Voir les recherches de Marc Van Ranst, de la KU Leuven,http://www.flanderstoday.eu/coronavirus-antiviral-was-discovered-leuven-15-years-ago

10. Voir https://www.mediapart.fr/journal/international/110320/la-science-collaborative-l-assaut-du-coronavirus

11. https://wattsupwiththat.com/2020/03/17/an-effective-treatment-for-coronavirus-covid-19-has-been-found-in-a-common-anti-malarial-drug/?

Voir aussi le compte-rendu des équipes chinoises publié dans Naturehttps://www.nature.com/articles/s41422-020-0282-0?

12. Professeur des universités (Univ. Evry Paris Saclay), membre du Centre P. Naville, directeur de publication de la revue Les Mondes du Travail.

Du..relativisme au..fatalisme !..

12 mars 2020..

Le Dow Jones plonge de plus de 2 300 points et marque sa pire baisse depuis le crash du Black Monday de 1987

Photo-Wall-Street-leDow-Jones-plonge-pire-que-le-crash-du-Black-Monday-de-1987

© AP Photo / Richard Drew

Les actions des Etats-Unis d’Amérique ont fait une nouvelle chute jeudi, l’indice Dow Jones Industrial Average (DJIA) ayant chuté de plus de 2 300 points des heures après que le président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump ait annoncé que le pays de la liberté suspendrait les voyages en provenance de certains pays européens pour une période de 30 jours à la suite de la pandémie de COVID-19.

La Bourse de New York (NYSE) a clôturé la journée avec un indice DJIA de 2 352,60 points dans le rouge, et le S&P 500 et le Nasdaq Composite ont enregistré des pertes de 260,74 et 750,25 points, respectivement. Le Dow a marqué sa pire baisse depuis le krach boursier du lundi noir de 1987, qui a vu les actions chuter de plus de 22%.

Les chiffres de clôture de la journée s’ajoutent aux pertes précédentes de plus de 1000 points que les traders ont connues sur le parquet plus tôt dans la semaine, ce qui a marqué la fin du marché haussier de 11 ans.

Entrant maintenant dans un marché baissier, défini comme une baisse de 20% par rapport à un sommet récent, le NYSE a vu le trading interrompu pour une période de 15 minutes pour la deuxième fois cette semaine après qu’une baisse initiale de 7% des chiffres a déclenché des disjoncteurs quelques instants après le trading ouvert jeudi.

« Tout comme lundi, nous donnons au marché 15 minutes [pour] traiter le mouvement baissier », a déclaré à CNBC Stacey Cunningham, présidente de la NYSE. « Il fonctionne comme il est conçu pour fonctionner de manière à ce que le marché puisse absorber les informations diffusées du jour au lendemain, comment les investisseurs réagissent afin qu’ils puissent prendre des décisions et que tout le monde ait la possibilité de voir ce qui se passe. »

Un marché baissier pourrait être de courte durée dans le cas où les gouvernements seraient en mesure de freiner la propagation du nouveau coronavirus dans leurs pays respectifs, permettant une éventuelle amélioration des chaînes d’approvisionnement économiques mondiales. MarketWatch signale qu’en moyenne, les marchés baissiers du Dow Jones ont duré environ 206 jours de bourse, alors que ces périodes ont duré environ 146 jours pour le S&P 500.

Malgré les perspectives sombres et les chiffres plongeants, Trump a souligné que les marchés allaient bien dans les prochains jours. « Les marchés vont très bien », a-t-il déclaré alors qu’il s’apprêtait à accueillir jeudi le Premier ministre irlandais Leo Varadkar à la Maison Blanche.

Les remarques du président sont intervenues quelques heures après qu’il s’est adressé à la nation mercredi soir pour annoncer qu’il imposerait une restriction de 30 jours sur tous les voyages des ressortissants étrangers en provenance d’Europe, à l’exception du Royaume-Uni, à partir de vendredi à 23 h 59 heure locale dans le but de maîtriser le virus COVID-19. L’annonce n’a pas été accueillie à bras ouverts par l’Union européenne, qui a par la suiteexprimé sa désapprobation de cette décision.

« Nous devions prendre une décision, et nous ne voulions pas prendre de temps », a déclaré Trump aux journalistes le lendemain du bureau ovale concernant les restrictions de voyage.

Bien que la Garde nationale ait été déployée à New York pour établir la première zone de confinement des États-Unis d’Amérique, Trump a déclaré plus tard aux journalistes qu’il n’avait pas encore statué sur l’opportunité d’appliquer ou non des restrictions supplémentaires pour les voyages aux États-Unis d’Amérique. S’exprimant sur le plus récent programme de secours aux coronavirus de la Chambre des représentants des États-Unis d’Amérique, Trump a brièvement indiqué qu’il ne soutenait pas la mesure. La Chambre devrait voter sa législation jeudi.

À l’heure actuelle, plus de 120 000 cas de COVID-19 ont été confirmés dans le monde, avec plus de 4 700 décès documentés, selon les données collectées par le Johns Hopkins University Center for Systems Science and Engineering. Aux États-Unis d’Amérique, plus de 1 300 cas ont été enregistrés, avec au moins 38 décès.

Bourses aux USA clôturé avec la plus forte baisse depuis le «lundi noir» en 1987 !

5e6a9ac659bf5b6f27704db8

Image illustrative Photo: Andrew Kelly / Reuters

L’indice Dow Jones a chuté de près de 10% à 21 197,90 points. La dernière fois qu’un scénario aussi négatif a été observé il y a plus de 30 ans.

Les marchés boursiers des Etats-Unis d’Amérique ont clôturé ce 12 mars avec une baisse drastique comprise entre 9% et 11%, malgré les importantes mesures de relance annoncées par la Réserve fédérale.

Au moment de la fermeture des sacs, à 16h00 (heure locale), l’indice Dow Jones Industrial Average a baissé de près de 10% (2 353 points) à 21 197,90 points. La dernière fois qu’un scénario aussi négatif a été observé il y a plus de 30 ans, lors du «lundi noir» en 1987.

Poursuivant sa tendance à la baisse, l’indice S&P 500 a enregistré une baisse de 9,51% et est resté à 2 741,38 points. Le Nasdaq Composite, quant à lui, recule de 9,43% (à 7 201,80 points).

5e6a9e1de9ff7151473664a5

La baisse de jeudi a été enregistrée malgré l’annonce par la Federal Reserve Bank de New York d’une augmentation, jusqu’à 500 milliards de dollars, du volume de rachat hebdomadaire des rapports mensuels et trimestriels en mars.

L’annonce a été faite à midi, ce qui a temporairement interrompu la tendance baissière, mais à la fin de la journée, tous les indices ont de nouveau chuté.

« Le massacre »

Jeudi, les échanges à Wall Street ont été suspendus immédiatement après l’ouverture, les principaux indices ayant chuté de plus de 7%, ce qui dépasse la limite quotidienne. Alors que les négociations reprenaient, les perspectives ne changeaient pas et les indices continuaient de baisser.

Ces situations sont classées par les économistes et commerçants de Wall Street comme un « bain de sang » ou, en espagnol, un « bain de sang » des actions, ce qui conduit à la baisse.

La suspension des opérations jeudi à Wall Street était la deuxième faite cette semaine. Lundi dernier, les prix se sont arrêtés brièvement, après que le Dow Jones a chuté de près de 1 900 points.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Les actions européennes plongent le plus ce siècle

527311_223217_293_165_jpg

LONDRES – Les actions européennes ont enregistré leur plus forte baisse ce siècle, alors que les investisseurs déjà sous le choc de l’interdiction de voyager aux États-Unis d’Amérique ont été déçus par les mesures politiques de la Banque centrale européenne pour lutter contre l’impact du coronavirus.

L’indice Stoxx Europe 600 a chuté de 10% après la décision de la BCE de maintenir les taux directeurs inchangés, tout en renforçant les outils d’assouplissement quantitatif et de liquidité. Les 19 groupes industriels ont chuté d’au moins 9%, les voyages et les loisirs prolongeant sa séquence en tant que plus grand perdant de la vente actuelle avec une baisse de 13%.

Les indices boursiers des Etats-Unis d’Amérique ont repris jeudi après avoir été interrompus pendant 15 minutes, l’indice de référence S&P 500 ayant chuté de 7% et déclenché une coupure automatique peu de temps après la cloche d’ouverture, pour la deuxième fois cette semaine.

Les trois principaux indices ont maintenant chuté de plus de 24% par rapport à leurs records intra-journaliers atteints en février.

À 9 h 54 HE, l’indice Dow Jones Industrial Average .DJI était en baisse de 2 075,96 points, ou 8,81%, à 21 477,26, le S&P 500 .SPX était en baisse de 223,81 points, ou 8,16%, à 2 517,57 et l’indice Nasdaq Composite .IXIC était en baisse de 635,56 points, soit 7,99%, à 7 316,49.

Les actions mondiales ont plongé dans un marché baissier et le pétrole a chuté jeudi après que le président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump a interdit les voyages en provenance d’Europe pour endiguer le coronavirus, menaçant de perturber davantage l’économie mondiale.

Avec la pandémie qui a ravagé la vie quotidienne de millions de personnes dans le monde, les investisseurs ont également été déçus par le manque de mesures générales dans le plan de Trump pour lutter contre l’agent pathogène, ce qui a incité les traders à parier sur un nouvel assouplissement agressif de la Réserve fédérale.

Les chutes ont poussé l’indice MSCI All-Country World, qui suit les actions de 49 pays, en territoire baissier, en baisse de 20% par rapport à son sommet de 52 semaines.

L’indice a baissé de près de 2% sur la journée.

Les investisseurs se sont également précipités vers des valeurs refuges, des obligations à l’or, au yen et au franc suisse.

Les contrats à terme des Etats-Unis d’Amérique S&P 500 ont chuté de 4,9% en Asie et ont chuté pour la dernière fois de 4,07%, un jour après que le S&P 500 ait perdu 4,89%, laissant l’indice sur le point d’entrer sur le marché baissier, défini comme une baisse de 20% par rapport à une récente Haut.

Ces craintes ont laissé une trace de rouge sur de nombreux marchés.

A LIRE AUSSI: HK prochain dans la liste croissante des marchés baissiers mondiaux

Le Nikkei japonais s’est effondré de 4,4% pour parvenir à un creux atteint il y a près de trois ans, tandis que l’indice le plus large des actions de l’Asie-Pacifique de MSCI hors du Japon a chuté de 4,7%.

Après une réunion à huis clos tenue au bureau du Premier ministre, le gouverneur de la Banque du Japon, Haruhiko Kuroda, a déclaré que la banque centrale n’hésiterait pas à prendre les mesures nécessaires pour lutter contre la volatilité du marché si et quand cela est jugé nécessaire, rapporte Xinhua.

Les actions australiennes ont plongé de 7,4% au plus bas niveau en plus de trois ans, tandis que le Kospi de Séoul a chuté de 4,8% à des creux de 4 ans et demi avec des ventes massives entraînant un bref arrêt des échanges. Les actions thaïlandaises ont chuté de 8,8% à 8 ans.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : CHINA DAILY

« C’est le début de la plus grande crise financière de l’histoire des États-Unis »: Peter Schiff fait de terribles prédictions à Boom Bust

5e6b46df85f540654d3c016e

Un ouvrier nettoie après des traders sur le sol de la Bourse de New York après la cloche de fermeture © Reuters / Lucas Jackson

Après avoir subi le pire krach boursier depuis 1987, la Réserve fédérale des Etats-Unis d’Amérique a annoncé une injection de 1500 milliards de dollars pour apaiser les marchés financiers tendus. Il s’agit de la plus grande action de la Fed depuis la crise financière de 2008.

RT Boom Bust est rejoint par le PDG d’Euro Pacific Capital Peter Schiff pour savoir si les actions de la Fed sont suffisantes pour arrêter le bain de sang boursier.

«Le marché haussier est clairement terminé, il suffit de regarder les chiffres», explique le courtier en valeurs mobilières chevronné.

«C’est le début de la plus grande crise financière de l’histoire des États-Unis d’Amérique», dit Schiff, ajoutant «La crise financière des États-Unis d’Amérique de 2008 sera pâle en comparaison avec la gravité de cette récession. Nous allons vivre une récession beaucoup plus importante que celle que nous avons connue en 2008.»

fqp53q-L

Selon l’expert, la différence est que «celui-ci va en fait avoir de l’inflation; nous allons voir la hausse des prix à la consommation et la baisse du dollar, ce qui va le rendre bien pire que ce que nous avons connu il y a 10 à 12 ans. »

Schiff explique que le coronavirus n’est qu’une épingle alors que la bulle de la dette est le problème. Le virus a non seulement piqué la bulle boursière et la bulle cryptographique, mais il a également percé la bulle du marché obligataire.

«Donc, maintenant, nous devons faire face aux conséquences de la maladie que la Fed nous a infligée. Et malheureusement, le remède de la Fed contre le coronavirus va être fatal pour l’économie.»

Le stratège affirme que la relance budgétaire va aggraver la situation.

« Les États-Unis d’Amérique sont en faillite, il n’y a pas d’argent pour stimuler l’économie, et tout ce que nous pouvons faire, c’est imprimer de l’argent … Le marché obligataire implose parce qu’il y a trop de dettes. »

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Les vrais débuts d’un plan de conquête économique mondial..

Mario Draghi fait le jeu du gouvernement Américain, et pour les banques américaines..

Les faits, la vérité et la réalité !..

L’Edito du 9 Septembre 2012 : Le crime de Draghi – La mort de la Bundesbank par Bruno Bertez

9 sept. 2012

L’Edito du 9 Septembre 2012 : Le crime de Draghi – La mort de la Bundesbank par Bruno Bertez

Draghi 1, Buba 0. Arturo Draghi a gagné le premier round contre la Bundesbank. Le combat n’est pas fini car Weidmann a derrière lui tout le peuple allemand.

7944969264_1f9a1c1dc1_z

7953624134_de6eaab8f8_z

Faire avaler la pilulle..prendre la pilulle bleue..

Dans un monde à la dérive, sans ancrage, sans valeurs, sans moralité politique, plongé dans le relativisme financier, nous avons constamment glorifié la Bundesbank. C’était le dernier bastion de l’opposition au relativisme Anglo -saxon fondé sur le deficit spending, la spoliation des détenteurs de monnaie et l’enrichissement de ceux qui avaient accès aux largesses des Banques centrales.

La Bundesbank jouait un rôle central dans le système global, sorte de statue du commandeur qui, à la fois marquait les limites de ce que la BCE  pouvait faire, mais aussi les limites de ce que les Anglo- saxons pouvaient se permettre. La folle volonté des Anglo -saxons est de supprimer, d’annihiler tout référent à la valeur des monnaies. Libres, libérées, les monnaies devraient selon eux pouvoir être créés en quantité infinie autant que de besoin et être avilies, autant que nécessaire.

Nixon avait réussi un premier coup en  libérant, ou croyant libérer le dollar de la dictature de l’or, mais il n’avait réussi que partiellement. En effet des alternatives monétaires au dollar subsistaient, alternatives qui pointaient du doigt, soulignaient la gestion impériale et calamiteuse de la monnaie mondialo -américaine.

Depuis ce temps, le Deutsche Mark , la Bundesbank avec ses conceptions orthodoxes étaient les ennemis. Les ennemis à abattre avec son bastion avancée , la Suisse.

L’euro, successeur du Deutsche Mark devait continuer à jouer ce rôle et il l’a fait tant bien que mal avec Jean Claude Duisenberg et Wim Trichet. Trichet a tant bien que mal préservé l’héritage de la Buba et nous devons lui en savoir gré.

Hélas les Allemands comme les Suisses n’ont pas vu que l’intégration de leurs banques dans l’internationale de la banque voulue par les Etats-Unis allait modifier toutes les structures financières et les intégrer dans un tissu de risques hors de toute nature et de toute proportion avec ce qu’ils connaissaient au plan national.

Les banques européennes n’ont pas pu résister au chant des sirènes des superprofits du recyclage des déficits américains, elles se sont insérées, constituant autant de chevaux de Troie dans le système européen. Elles ont introduit le vers Anglo -saxon dans le fruit européen.

Une fois le ver dans le fruit, à la faveur de la courte vue, de l’absence de clairvoyance des autorités européennes, le système bancaire européen s’est en quelque sorte anglo- saxonnisé. L’illusion d’une  spécificité européenne a subsisté tant que tout a tourné normalement, tant que le risque ne s’est pas manifesté. Lorsque la crise de surendettement est apparue, lorsque le facteur risque s’est manifesté, la réalité s’est découverte, crue, sinistre: les banques européennes étaient encore en plus mauvaise position que les anglo -saxonnes.

Voila la réalité que l’on vous a cachée depuis le début.

7954668698_75eb788686_z

PLUS DE BERTEZ EN SUIVANT  :

L’appât du gain facile a conduit le systeme bancaire européen a pratiquer la banque à l’anglo saxonne, la banque du capitalisme d’arbitrage, la banque de spéculation., la banque du profit facile au lieu de la banque traditionnelle européenne et il s’y est brulé les doigts, les ailes et surtout les vôtres.

Des lors, les choses étaient jouées, enclenchées. Avec la crise, la BCE a découvert un système bancaire qu’elle ne connaissait pas, un système bancaire qui n’était plus le sien et la question s’est posée, que faire?

Retourner en arrière, sortir du marché global, réduire le risque bancaire européen était théoriquement possible mais c’était sans compter le lien organique avec les souverains d’Europe.

Sortir était impossible car le poids des dettes souveraines européennes était trop lourd, le système était trop imbriqué au niveau des refinancements de gros,  des assurances et des dérivés.

Alors l’histoire était écrite, votre histoire.

Si le système bancaire européen et suisse ne pouvait se ré-européaniser alors il fallait que la BCE cesse d’être la BCE, renonce à ses pratiques et principes hérités de la BUBA, il fallait que la BCE devienne anglo saxonne , évolue pour adopter les pratiques , la philosophie, l’absence de principes, l’absence de règles de la FED et de la BOE. Il fallait abandonner toute référence aux pratiques orthodoxes, au traditional banking et donc accepter la fin des référents, entrer de plein pied dans le relativisme.

  • Le relativisme des apprentis sorciers, de ceux qui croient que la Vérité n’existe pas, que seule la communication et les perceptions existent, que tout est manipulable etc.
  • Le relativisme des dominants qui ne supportent aucune limite, aucune concurrence fut ce celle de la Vérité.
  • Le relativisme de ceux qui croient que les assets financiers n’ont pas de valeur en eux même et qu’ils suffit de baisser les taux d’intérêt à zéro pour que la valeur de ce qui rapporte encore quelque chose devienne infinie.
  • Le relativisme de ceux qui croient qu’il n’y a pas de limite aux dettes, des lors que les détenteurs de monnaie et d’épargne  n’ont pas d’autre alternative pour placer leurs économies.
  • Le relativisme de ceux qui professent qu’il n’y a pas de danger à créer toute la monnaie nécessaire à la liquidité d’un système et à la négation de son insolvabilité, des lors qu’il n’y a pas d’alternative monétaire, pas de monnaie concurrente. Des lors que le Deutsche Mark a disparu, dès lors que la BCE s’est anglo saxonnisée et que l’euro ne peut plus se poser en concurrent du dollar. Des lors que l’euro lui aussi,  devient libéré des principes et des pratiques de l’orthodoxie: Dès lors que l’euro attrape la maladie de la monnaie fondante.

Tout système disait Mao se développe en fonction de ses contradictions internes. Il y avait contradiction entre la globalisation des banques européennes et suisses et les pratiques saines, restrictives de leur banque centrale, la contradiction est résolue, la banque centrale s’est ralliée. Les banques centrales se sont ralliées. Le rouleau compresseur est passé. Il va aussi passer, n’en doutez pas sur les spécificités nationales, regardez la Suisse.

Pour sauver ses banques, ses souverains, ses classes kleptos et ses super riches, la BCE a accepté de rallier le camp anglo saxon, elle a accepté de devenir une  succursale de la FED, laquelle est peut être, il faudrait pénétrer le système de l’intérieur pour le prouver, en fait, une succursale de la Banque d’Angleterre. Nous disons cela parce notre petit doigt nous dit que le vrai rôle central,  pivot dans le monde bancaire, ce n’est peut être pas ce que l’on voit, la FED mais ce qui manipule les principes et les théories, la BOE. Le cerveau  de la finance anglo saxonne ce n’est en tous cas pas les Etats Unis avec leur économétrie simplette, leurs médiocres corrélations et autres  petites recettes au jour le jour pour tondre les marchés. La pensée est ailleurs.

La presse allemande de ce jour, ce jour ou nous écrivons, au lendemain du crime d’Arturo Draghi , la presse allemande est unanime a dénoncer le coup d’état .

Die Welt est le plus clair, comme nous,  il titre :

« Jeudi, la BCE  a prononcé la mort de la BUNDESBANK».

die-welt-newspaper-headline

die-welt_8

Le Sud Deutsche Zeitung . « Vouloir sauver l’euro à tout prix peut, au bout du compte conduire a franchir la ligne rouge que l’on ne doit pas dépasser…. dans une société fondée sur des règles, la fin ne justifie pas les moyens. La rupture des contrats affaibli les bases déjà fragiles de l’Union Européenne…. Jeudi la BCE a franchit deux lignes rouges »

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

La BCE indépendante est morte

“Une digue a sauté”, s’insurge Die Welt en Une. En annonçant qu’elle était prête à racheter de la dette des Etats de la zone euro en difficulté, la Banque centrale européenne a démontré que désormais « elle se cantonne à un rôle de sauveteur », regrette le quotidien  :

Dès que les politiques crient « Au feu ! », la banque d’émission sort la lance à incendie. Tantôt en rachetant des dettes publiques, tantôt en allant jusqu’à jouer le rôle de bailleur de fonds provisoire pour une Grèce en faillite, les gouvernements européens et le Fonds monétaire international ne sachant pas s’ils veulent continuer à prêter de l’argent ou non à Athènes.

“Dans ces conditions, comment la BCE peut-elle encore gérer la planche à billets indépendamment de l’opinion des gouvernements ?”, s’interroge Die Welt, faisant écho à l’exigence traditionnelle allemande d’indépendence des banques centrales, dans les Etats comme au niveau européen :

Mario Draghi foule aux pieds les statuts de la BCE et tente de se justifier en évoquant un possible éclatement de la zone euro. Ce faisant, il fait le sale boulot des gouvernements qui, avec l’appui de la banque centrale, peuvent ralentir encore un peu plus le rythme des réformes. Dans le même temps, la BCE va accumuler les dettes publiques de pays en crise. (…) Les dangers de cette politique sont gigantesques. Pour l’heure, l’inflation n’est pas le problème numéro un, qui serait plutôt la totale opacité et l’absence de légitimité politique d’une redistribution des richesses du Nord vers le Sud. Et des pays économes vers les profiteurs de cette politique monétaire irresponsable. Ce qui est à la fois antidémocratique et antisocial.

Habituellement plus compréhensive envers les demandes de souplesse des pays les plus touchés, la Süddeutsche Zeitung considère que la BCE « récompense la mauvaise gestion économique ». Pour le quotidien, racheter de manière illimitée des  obligations d’Etat ne signifie rien d’autre que « financer des Etats qui ne sont pas solides ». Pis, en déclarant qu’il veut « sauver l’euro à tout prix » et que la monnaie unique est  « irréversible », Mario Draghi dépasse clairement le cadre de son mandat :

Seuls les représentants des gouvernements peuvent faire de telle déclarations. Il est intolérable qu’une institution démocratiquement illégitime décide des conditions de vie en Europe. […] [La BCE] s’érige en sulfureuse dominatrice de l’Europe. […] Elle a encore la possibilité de faire marche arrière. C’est précisément à cela que sert la persévérante protestation du président de la banque fédérale allemande, Jens Weidmann. Au bout du compte, Mario Draghi le sait très bien, l’euro ne peut pas être sauvé en allant à l’encontre de l’Allemagne qui est la principale économie nationale d’Europe. Il est dans l’intérêt de l’Europe que la BCE et les autres sauveurs inconditionnels de la monnaie unique ne fassent pas monter les Allemands sur les barricades. Ils y sont presque.

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Tout le reste de la presse est à l’unisson .

Fait tres rare , la Bundesbank a publié un communiqué adressé au grand public . Son porte parole a declaré:

 « Weidmann considere que l’achat de bonds souverains est equivalent a un financement des gouvernements par l’ impression  de banknotes. Cette pratique porte en elle le risque que finalement, on redistribue des risques considerables sur les contribuables des differents pays. » 

Notez la force des propos et ils viennent d’un des plus grands experts du monde en matière de vrai  central banking, on dit les choses crument pour ce qu’elles sont , on parle de financement par l’impression de billets de banque pour que tout le monde comprenne bien. On parle de risques considerables . On dit bien que, in fine, ce seront les contribuables qui paieront , on ne fait pas semblant de croire que l’argent tombe du ciel et que tout cela ne coute rien. On ne fait pas semblant de croire que l’on peut donner sans prendre.

Le Draghi s’est, au cours de sa conference de presse, gaussé  de Weidmann , il a parlé d’une personne au Board qui s’était opposée a son crime , il en parle comme d’une personne de rien , négligeable , de peu d’importance. C’est allier l’insolence à l’imbecilité car Weidman , il suffit de lire la presse allemande,  Weidmann a tout le peuple allemand derrière lui , la presse est unanime , ce qui est exceptionnel. 

Draghi oublie une chose,  on  n’annéantit pas toute une culture par un coup d’état monté avec des économiquement faibles, des banquiers irresponsables et des médias aux ordres. 

« Chassez le naturel , il revient au galop » disait Aristote, nous ajoutons: chassez le culturel il revient au galop,  encore plus vite.  Draghi 1 , Buba 0 , mais nous voulons croire que le combat n’est pas terminé.

7957074604_0021100278_z

BRUNO BERTEZ Le Dimanche 9 Septembre 2012

llustrations et mise en page by THE WOLF

EN LIENS : A Chaud!!!!!! du Vendredi 31 Aout 2012 : Attention mise au point à usage boursier /Le pessimisme n’exclut pas l’euphorie par Bruno Bertez

Humeurs de Loups du Samedi 4 Aout 2012: Suite . Draghi . suite/Déclaration de guerre par Bruno Bertez

Politique Friction du Samedi 1er Septembre 2012 : De la troisième voie de Draghi à la lâcheté française par Bruno Bertez

Humeurs de Loups du Mercredi 1er Aout 2012: Coup d’Etat de Draghi / Draghi tente de prendre le pouvoir. par Bruno Bertez (Actualisé au 02/08/2012 à 21h15)

AChaud!!!! du Jeudi 6 septembre 2012:  Draghi Empereur d’Europe ou “l’irrésistible ascension d’Arturo Draghi” par Bruno Bertez (Régne actualisé au 7/9/2012 à 6h45)

EDITO PRECEDENT : L’Edito du Mercredi  5 Septembre 2012 :  Bernanke, Draghi, déflation, inflation, hyperinflation, un schéma  par Bruno Bertez

EN BANDE SON :

OPPOSITION - Very Little Glory.wmv

6 sept 2012.

AChaud!!!! du Jeudi 6 septembre 2012: Draghi Empereur d’Europe ou « l’irrésistible ascension d’Arturo Draghi » par Bruno Bertez (Régne actualisé au 7/9/2012 à 6h45)

6 sept. 2012

AChaud!!!! du Jeudi 6 septembre 2012:  Draghi Empereur d’Europe ou « l’irrésistible ascension d’Arturo Draghi » par Bruno Bertez (Régne actualisé au 7/9/2012 à 6h45)

/////////////////////////////////////////////////////

EN LIENS :A Chaud!!!!!! du Vendredi 31 Aout 2012 : Attention mise au point à usage boursier /Le pessimisme n’exclut pas l’euphorie par Bruno Bertez

Humeurs de Loups du Samedi 4 Aout 2012: Suite . Draghi . suite/Déclaration de guerre par Bruno Bertez

Politique Friction du Samedi 1er Septembre 2012 : De la troisième voie de Draghi à la lâcheté française par Bruno Bertez

Humeurs de Loups du Mercredi 1er Aout 2012: Coup d’Etat de Draghi / Draghi tente de prendre le pouvoir. par Bruno Bertez (Actualisé au 02/08/2012 à 21h15)

////////////////////////////////////////////////////////////////////

 Nous avons en son temps décortiqué l’action de Draghi et ses déclarations lors de l’ouverture des Jeux Olympiques. Nous avons immédiatement compris que quelque chose d’important se passait et que cela était « game changer ». La preuve, notre titre très fort, qui détonnait avec les commentaires de la presse MSM, laquelle, dans un premier temps, a considéré que Draghi bluffait. 

Les marchés, hésitants pendant quelques jours, nous ont, par la suite,  donné raison, les propos et réactions des politiciens sont ensuite venus valider l’ensemble.

Le vrai point important, nous y insistons, c’est la prise de pouvoir de Draghi. Le patron de la BCE a décidé que l’heure était venue d’occuper une place vide.

mario-draghi-taglia-i-tassi

 

5908441586_f37f0dc527_z

Draghi a pour objectif de faire évoluer la BCE vers la FED américaine. Il veut autant de latitude que Bernanke, avoir la possibilité d’être le sauveur de derniers recours. 

Mais il y a quelque chose de plus que Bernanke n’a pas, il a la possibilité de prendre le pouvoir politique. 

PLUS DE BERTEZ EN SUIVANT :

Draghi et ses complices de la BCE ont compris qu’ils avaient, face à un ensemble européen hétéroclite et discordant, une carte à jouer. 

Cette carte est celle que la BCE a joué avec l’Italie. En cessant d’acheter sur le marché secondaire les bonds italiens, elle a réussi à chasser Berlusconi. Avec l’aide des bien pensants pas très démocrates, il faut le dire. 

Cela lui a donné des idées. Si la BCE se donne la maîtrise des achats de bonds souverains des pestiférés, puis des autres, pourquoi pas, sur le marché secondaire, alors elle peut faire la pluie et le beau temps, dicter ses conditions, dire qui lui plait, qui ne lui plait pas. 

La BCE, si on lui donne ces droits, aura plus de pouvoir que Merkel. Cette dernière a bien essayé de dicter sa loi aux pays du sud, mais ils ont retourné le chantage et ont menacé de l’apocalypse. Merkel n’avait pas les moyens de persuasion que va avoir Draghi, la possibilité de manœuvrer avec doigté, de souffler le froid et le chaud. 

Merkel n’avait ni le gros bâton de Draghi, ni sa grosse carotte. Ses moyens étaient limités en souplesse et en montants. Remarquez que nous ne disons pas, en intelligence, car nous ne considérons pas que Draghi est intelligent , il est simplement malin, rusé. Il a le vice et le machiavélisme du Pouvoir. 

Par ailleurs, il y a des gens qui trouvent que la dictature de la BCE et de sa bande ne sera pas suffisante, ils veulent en plus leur donner le droit de contrôler et commander le système bancaire. Donner le droit de contrôler le système bancaire aux complices des banquiers!

Autant donner la clef de la bergerie aux loups. 

Des indiscrétions récentes du député européen Jean Paul Gauzès suggèrent que Draghi va dans un premier temps mettre son pied dans l’entrebâillement de la porte, comme un représentant de commerce, et ne proposer que des achats de bonds sur des maturités courtes, c’est malin. 

D’une part, cela va désamorcer les critiques de ceux qui disent c’est un financement monétaire des gouvernements, cela va jeter le doute. 

D’autre part , cela va affaiblir les pestiférés. Le soutien n’étant que court, ils vont être encore plus dépendants, plus soumis, plus conciliants et obéissants. Seuls des achats sur des maturités longues donnent aux pays une véritable marge de manœuvre. Sinon, c’est la précarité. Imaginez votre liberté face à un banquier qui peut vous couper les vivres tous les mois. 

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////

' alt="Spanish government bond yields and curve" v:shapes="_x0000_i1053">  

Selon des fuites émanant de parlementaires européens ayant assisté à un discours de Mario Draghi lundi, les achats ne concerneraient donc que des obligations dont l’échéance serait inférieure à trois ans. Pour Asoka Wöhrmann,responsable des investissements chez DWS, cette stratégie permettrait à la BCE de renforcer sa position face aux dirigeants politiques. «Une obligation à dix ans s’étale sur deux législations dans la plupart des pays, explique-t-il, ce qui rend moins contraignant les engagements pris par les gouvernements.»

En prêtant à court terme, la BCE donnerait un peu d’air aux Etats tout en maintenant une pression pour qu’ils réduisent leur dette publique. «Cela permettrait également à la BCE de mettre fin à son programme rapidement, en cas de non-respect des exigences», poursuit Asoka Wöhrmann. Et justement, Mario Draghi tient à ce que l’aide accordée soit assortie de conditions préalables telles que la mise en place de réformes budgétaires et structurelles.

L’espoir d’une intervention ciblée de la Banque centrale européenne (BCE) a fait chuter les taux d’emprunt de court terme des pays les plus vulnérables de la zone euro, une aubaine passagère pour ces Etats mais qui ne règle pas sur le fond leurs problèmes financiers. Le mouvement est spectaculaire: le taux à échéance 2 ans de l’Espagne chutait mardi à 3%, alors qu’il était encore au-dessus de 7% fin juillet. De son côté, le taux de même échéance de l’Italie était à 2%, contre 5% il y a un peu plus d’un mois. Ce recul est tout aussi marqué pour les échéances les plus courtes (plusieurs mois) et s’étend même à des pays comme la Grèce, l’Irlande et le Portugal. Le problème pour ces pays est qu’ils sont en proportion très endettés à plus long terme, en moyenne à 7 ans pour l’Espagne et 8 ans pour l’Italie.

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Avec Draghi aux commandes, les gouvernements n’ont qu’à bien se tenir. S’ils acceptent le plan de l’homme de l’Internationale de la Banque, alors là, l’expression « la peur du Mur de l’Argent » aura un sens. 

La grave erreur de ceux qui sont contre cet abandon du pouvoir politique à la Banque est de ne pas oser déconstruire, démonter le mythe de l’impossibilité du break up, le mythe de l’impossibilité de défaire l’euro. 

Ils se laissent promener, intoxiquer. Le break up de l’euro est possible sans catastrophe. Pas sans douleur certes, mais la douleur de court terme est certainement préférable à ce qui nous attend dans le long terme. Réfléchissez à tous les mensonges accumulés depuis le début de la crise, à toutes les affirmations qui se sont trouvées démenties.

7164482808_2d321ae484_z

Le violoniste..l'artiste..le prestigiditateur, mais surtout..mâlin..

BRUNO BERTEZ Le Jeudi 6 Septembre 2012

llustrations et mise en page by THE WOLF

EN LIENS : A Chaud!!!!!! du Vendredi 31 Aout 2012 : Attention mise au point à usage boursier /Le pessimisme n’exclut pas l’euphorie par Bruno Bertez

Humeurs de Loups du Samedi 4 Aout 2012: Suite . Draghi . suite/Déclaration de guerre par Bruno Bertez

Politique Friction du Samedi 1er Septembre 2012 : De la troisième voie de Draghi à la lâcheté française par Bruno Bertez

Humeurs de Loups du Mercredi 1er Aout 2012: Coup d’Etat de Draghi / Draghi tente de prendre le pouvoir. par Bruno Bertez (Actualisé au 02/08/2012 à 21h15)

A titre de complément : Quelques nouvelles d’Europe

Le FT rapporte que, selon la BCE elle même, le cout du crédit pour les PME et TPE dans l’eurozone explosent. Ceci rendrait les entreprises moins compétitives et accentuerait les divergences au sein de l’Europe.

Dire que nous croyions que la politique d’argent abondant et gratuit de la BCE était conçue en faveur des clients des banques.

Merkel devant la CSU Bavière :  les pestiférés “méritent notre solidarité”.

Schauble. “J’en suis sur, la Cour Constitutionnelle ne va pas bloquer les Traités sur le fiscal compact et l’ESM.”

Assmussen : “Les craintes de désintégration de l’euro ne sont pas acceptables ”

Le secrétaire général de l’OCDE Angel Gurria :  « Je pense que la BCE est le bazooka, la puissance de feu, le muscle, la seule qui ait la capacité de faire comprendre aux marchés et de dire: oui nous le ferons »

La presse irlandaise affirme que Trichet s’oppose a la publication de ses échanges épistolaires de 2010 avec l’Irlande.

A lire et conserver l’étude du World Economic Forum sur la compétitivité, elle montre a quel point il est illusoire de vouloir mettre dans la même union monétaire des pays comme la Grèce, (96e rang) et la Finlande (3e rang)

classement-davos-2012-13

Classement de "DAVOS"..

//////////////////////////////////////////////////////

Schéma des avantages comparatifs dans le monde global publié par la Deutsche Bank

avantages_comparatifs_dans_le_monde_global1

Contrairement aux apparences, les pestiférés sont riches. Ils détiennent ce qui constitue la richesse suprême pour les keynésiens, la capacité à consommer!

Vous savez ces fameux penseurs qui ont été jusqu’a inventer le concept de cout de création de la demande.

Avec eux, avec nos pestiférés, pas besoin de susciter artificiellement de la demande, ils ne produisent rien, mais ils sont là, indispensables, ils assurent les débouchés. Et ils en redemandent.

On n’y fait pas assez attention, pourtant a y réfléchir de plus prés, ce sont eux qui font tourner la machine. Eux, qui permettent à la bicyclette de ne pas tomber.

Nous comprenons mieux pourquoi il faut les payer, se priver à  leur profit: il faut  rémunérer cet effort qu’ils font en assumant cette fonction de consommation. Toute peine mérite salaire.

BRUNO BERTEZ Le Jeudi 6 Septembre 2012

llustrations et mise en page by THE WOLF

///////////////////////////////////////////

Draghi désormais  » no limit » 

7944969264_1f9a1c1dc1_z

La BCE promet de racheter de la dette «sans limite».La BCE va ainsi acheter sans limite des obligations d’Etat de maturité comprise entre un et trois ans.

Mario Draghi a ainsi annoncé la fin du premier programme de rachat de dette publique, le SMP, lancé en mai 2010. Par ce biais, l’institution avait acquis pour plus de 200 milliards d’euros de dettes souveraines grecque, irlandaise, portugaise, italienne et espagnole. Le nouveau programme est baptisé OMT pour «Outright Monetary Transactions.

Les achats se feront toujours sur le marché secondaire. La BCE n’interviendra pas directement lors de l’émission de la dette pour rester dans les limites de son mandat. Autre mesure annoncée hier, l’allègement des garanties demandées aux banques pour emprunter à la BCE via les opérations de refinancement. Ces collatéraux ou contreparties n’auront plus besoin d’avoir une note minimale quand il s’agit d’obligations souveraines de la zone euro.

Le Conseil des gouverneurs était pratiquement unanime, a précisé Mario Draghi. Il y a eu une seule voix dissidente. «A vous de deviner de qui il s’agit. Nous ne donnons pas de détails», a prévenu, en substance, l’Italien. Une enquête ne sera pas nécessaire: Jens Weidmann, président de la Bundesbank – qui siège aussi au Conseil des gouverneurs – avait exprimé son opposition publiquement. La Buba s’est d’ailleurs fendue d’un communiqué hier en fin de journée pour montrer sa dés­approbation.

C’est justement en Allemagne que se prendra la prochaine décision cruciale. Mercredi, la Cour constitutionnelle de Karlsruhe devra valider ou non le MES.

source AFP Sep12

///////////////////////////////////////////////////////////////

La France et..l’Euro !..

27 février 2019.

Selon une étude allemande, l’euro aurait particulièrement nui aux Français.

img_7234

Selon le Centre de politique européenne, la France et l’Italie sont les pays qui, faute de réformes suffisantes, ont le plus pâti de l’adoption de l’euro. Chaque Français aurait perdu 56.000 euros sur la période 1999-2017. Et les grands gagnants seraient l’Allemagne et les Pays-Bas.

Un très sérieux think tank allemand au secours des intuitions eurosceptiques… ou des défenseurs de l’euro, selon le point de vue. Selon une étude du CEP, Centre de Politique Européenne, intitulée «20 ans d’euro: perdants et gagnants, une enquête empirique», la monnaie unique aurait largement pris à certains pays ce qu’elle a apporté à d’autres, depuis son introduction.
Le centre s’inscrit dans la tradition de l’école de Fribourg, d’inspiration libérale. La méthode retenue consiste à imaginer une évolution du PIB pour chaque pays, dans l’hypothèse où l’euro n’aurait pas existé. Les projections ont été réalisées en récréant virtuellement des trajectoires économiques à l’aide d’algorithmes, eux-mêmes basés sur les données de pays hors zone euro. Le think tank précise que l’influence des évènements économiques indépendants est neutralisée.
Un appauvrissement de 56.000 euros par Français

Selon le CEP, c’est bien l’Allemagne qui est le grand vainqueur de l’introduction de l’euro, avec 1893 milliards d’euros supplémentaires pour le PIB, sur la période 1999-2017, soit un gain de 23.116 euros par habitant. Les Néerlandais ont gagné presque autant (21.003 euros), et première surprise, les Grecs n’auraient pas pâti de l’euro (+190 euros par habitant depuis 2001). Invité à préciser ce résultat étrange, l’économiste du CEP Matthias Kullas a souligné auprès de Die Presse que concernant la Grèce, l’euro a en effet apporté un gain de prospérité au début, qui a été ensuite annihilé par la crise économique à partir de 2010. Concernant l’Allemagne, pas de surprise: le pays s’est appuyé sur la stabilité de l’euro, dans la continuité du Deutsche Mark, pour exporter ses produits de haute valeur ajoutée.

Commence ensuite la liste des perdants. Si l’Espagne et la Belgique n’ont pas trop vu baisser leur PIB par habitant (-5031 et -6370 euros), les Portugais ont plus fortement souffert de la monnaie unique (-40.604 euros par personne). Et les deux pays les plus négativement affectés sont la France et l’Italie, qui ont perdu respectivement 3591 et 4325 milliards d’euros sur 20 ans, soit 55.996 euros par Français et 73.605 euros par Italien. Le bilan global semble donc, à l’échelle de l’économie européenne, plutôt négatif.

La fin du recours à la dévaluation

En ce qui concerne les deux lanternes rouges du classement, le Centre de Politique Européenne mentionne l’importance d’un outil de politique économique mort avec l’adoption de l’euro: la dévaluation. Depuis la fin de la Seconde guerre mondiale, la France et l’Italie avaient en effet eu plusieurs fois recours à la dévaluation du franc et de la lire, pour soutenir leur compétitivité. Une pratique aux avantages et revers nombreux, utilisée pour la dernière fois en France en 1986, justement pour rééquilibrer la valeur du franc par rapport au mark allemand, et défendre les entreprises exportatrices. Depuis l’usage de la monnaie unique, les gouvernements des deux pays n’ont plus la possibilité de dévaluer, et selon le CEP, n’ont pas engagé les réformes qui leur auraient permis de rendre l’économique plus efficace, et de bénéficier de l’euro.
Au lieu de conseiller à la France de reprendre le contrôle de sa monnaie, et donc de précipiter la fin de la monnaie unique, le think tank souligne plutôt l’importance d’engager des améliorations structurelles sur l’économie et l’État: «des réformes structurelles sont nécessaires maintenant». Jusqu’à donner un avis très personnel sur la politique économique française: «pour profiter de l’euro, la France doit suivre avec rigueur la voie de la réforme du président Macron», conclut l’étude.

L’économie mondiale est directement concernée et de plus..touchée de plein fouet !..

En France..

Coronavirus : un mois de confinement ferait perdre 3 points de PIB à la croissance annuelle française

Dans une première estimation, l'Insee rapporte que «l'activité est à environ 65 % de la normale». Les statisticiens présentent un chiffrage alarmant des effets du confinement sur l'économie.

25255f2a0c55d4972e24510cf4a0dc85e54cbfd3cdc4180749e7167325d92da4

Un chantier de construction à l'arrêt (illustration). JOEL SAGET / AFP

Le « B.T.P. » le secteur le plus touché, mais pas que..

A titre d’exemple, la France, à elle seule, a connue, en à peine un mois, une perte d’activité de..35 % !!!..

La perte d’activité des entreprises est de 35 %. La demande des ménages a également chuté de 35 %. Au final l’économie française tourne donc à 65 % par rapport à la normale. La nouvelle est tombée ce jeudi 26 mars selon les calculs de l’Insee. Un résultat présenté avec précaution car l’Institut national de statistiques a fait appel à d’autres instruments que ces dispositifs habituels pour essayer d’évaluer rapidement la situation. Après un mois de crise sanitaire et dix jours de confinement, l’économie n’est donc pas totalement à l’arrêt mais la chute est vertigineuse.

industrie

Non, l'industrie française ne tourne pas à 25% mais...

L’économie nationale n’est pas totalement à l’arrêt mais l’activité comme la consommation des ménages sont en baisse de 35% sur la dernière semaine de mars. Les impacts sont assez différents selon les secteurs d’activité. Les services marchands plombent le plus l’activité compte tenu de leur poids dans le PIB mais la construction et l’industrie sont très affectées. L’industrie (hors agro-alimentaire) est le secteur qui contribue le plus à faire dévisser la consommation des ménages.

immatriculations-de-voitures-neuves-en-hausse-de-39-97-en-aout

Le parc automobile et les parkings de rangements de voitures neuves en attente.

[ Les immatriculations de voitures neuves ont chutées..]

Pour conclure

90718809_10216948907930233_571824047344582656_o

Je ne sais pas si nous sortirons indemnes de tout cela, ou..plus grandi et plus fort, mais, nous ne sommes pas loin d’un chaos mondial et d’une forme de récession..

 

De toute manière.. « Coronavirus » ou pas, même en cas de relance économique, il nous faudra bien, au bas mot, un peu plus de dix ans, pour pouvoir remonter l’économie et atteindre un niveau « optimiste », tant au niveau national qu’à l’échelle..Mondiale !!!..

 

 

Posté par Janus157 à 02:47 - Commentaires [4] - Permalien [#]


21 mars 2020

Pour toutes celles et ceux qui n’auraient toujours pas compris concernant le Coronavirus et COVID 19..

maxnewsfrfour426914-4702914

Pour toutes celles et ceux qui n’auraient toujours pas compris concernant le Coronavirus et COVID 19..

126274849

Halte à la légèreté et à la vulgarisation face au virus !!!..

0

Le cas..dramatique et perturbant de l'Italie..

Une image.."glaçante" !..

MjAyMDAzNzljOTk0Mjk1YmQwOTlhNTA1NTQ3NmQwODY1NzdiN2E

Image « glaçante » à Bergame, où des conducteurs de corbillards attendent près du cimetière. Il y a dans la ville, un enterrement toutes les ..30 minutes !

Photo Reuters/Flavio Lo Scalzo.

forza_atalanta

Un employé travaille au cimetière de Bergame, dans le nord de l’Italie, le 16 mars 2020. PHOTO / REUTEURS / Flavio Lo Scalzo.

Halte à la légèreté et à la vulgarisation face au virus !!!..

fb_img_1584726468532

Il faut "respecter"..le confinement, ..éviter..à tout prix..les regroupements !..

Coronavirus : des médecins exigent un confinement "beaucoup plus radical"

title-1584715587

De plus en plus de professionnels de la santé demandent le confinement total contre l'épidémie. Photo Jeff PACHOUD/AFP.

Pas assez strict, le confinement ? Chez les médecins, des voix de plus en plus nombreuses se font entendre pour exiger une mise sous cloche "totale" de la population, le gouvernement craignant de voir l’économie s’effondrer en cas d’arrêt global de l’activité.

 ’’ C’est un confinement total et absolu de l’ensemble de la population dont nous avons besoin, à l’instar des mesures déployées en Chine", estime le principal syndicat des internes de médecine (Insi), qui juge insuffisantes les mesures prises pour endiguer l’épidémie de Covid-19.

En ligne de mire : la poursuite de l’activité dans de nombreuses entreprises "non vitales", mais aussi le maintien des transports en commun et de certaines sorties - le syndicat de médecins jugeant les messages du gouvernement en partie "ambigus".

"Moins le confinement sera strictement appliqué, plus les réanimations seront saturées", a souligné l’Insi dans un message à Emmanuel Macron. "Votre responsabilité est d’être clair, précis et ferme. Vous devez cesser les demi-mesures et les discours équivoques".

Aller plus loin dans les mesures contraignantes ?

Malgré les problèmes d’organisation que cela implique, de plus en plus de médecins s’y disent favorables, le confinement instauré mardi étant jugé trop laxiste et partiellement inefficace.

"Il faut clairement serrer la vis. C’est la seule solution pour enrayer cette épidémie et empêcher d’avoir un scénario à l’italienne", estime le président des médecins de France, Jean-Paul Hamon, lui-même contaminé par le coronavirus.

"La situation épidémique est telle que la seule solution viable doit passer par un confinement total", abonde le syndicat Jeunes Médecins.

Dans un communiqué, cette organisation syndicale a annoncé vendredi qu’elle saisissait le Conseil d’État d’un "référé liberté", une procédure d’urgence, pour "contraindre le Premier ministre à prendre en urgence les mesures qui s’imposent". 

"Message contradictoire"

Ces derniers jours, plusieurs municipalités se sont agacées du manque de respect par la population des mesures édictées par les autorités - malgré l’instauration d’amendes forfaitaires de 135 euros, avec possibilité de gardes à vue pour "mise en danger de la vie d’autrui".

A Bordeaux, la ville a ainsi pris un arrêté interdisant ses quais sur les deux rives de la Garonne parce qu’ils restaient "fréquentés anormalement par les promeneurs et joggeurs" malgré "les consignes strictes" et "les contrôles".

"Le problème, c’est que le message du gouvernement est contradictoire. On ne peut pas demander aux Français de rester confinés chez eux tout en leur demandant d’aller travailler : les gens ne comprennent pas", juge Jean-Paul Hamon.

28debatableillo-articleLarge

Halte à la légèreté et à la vulgarisation face au virus !!!..

126274846

Le cri d’alarme des médecins et de l’ensemble du personnel médical au cœur du dispositif !

france-coronavirus-covid-19-confinement-illustration-48a911-0401x

Le Coronavirus et COVID 19..son extension et implantation..

capture-de28099ecc81cran-2020-03-21-acc80-08

Alors que l’épidémie de coronavirus a déjà fait plus de 11 700 morts, les mesures de confinement se multiplient tout autour du globe.

Le taux de mortalité par tranche d’âge..

capture-de28099ecc81cran-2020-03-21-acc80-08

Mais, contrairement à ce que beaucoup croient et pensent, il y a..malheureusement, également des personnes en-dessopus de 50 ans atteintes et même en-dessous de 40 ans et des..plus jeunes !!!..

Après la Chine, l’Italie ..

L’Italie deuxième pays le plus touché après la Chine !..

Coronavirus : près de 800 morts en 24 heures en Italie, un triste record !

FFHN5F434CXN6VQQYIVADU3H2A

  • Le bilan quotidien s’alourdit au fil des jours en Italie, avec 800 morts pour la seule journée de samedi. En tout, 4 825 personnes ont perdu la vie à cause du Covid-19 dans le pays.

Les autorités italiennes ont annoncé 6 557 nouveaux cas positifs, un autre record inquiétant. La région de Milan, la Lombardie (nord), où les services de santé sont débordés, a enregistré la grande majorité des décès (546) et la moitié des nouveaux cas.

La ville de Milan a connue, à elle seule, plus de..2000 morts !!!

MjAyMDAzNzljOTk0Mjk1YmQwOTlhNTA1NTQ3NmQwODY1NzdiN2E

CORONAVIRUS..C’est maintenant que les choses démarrent..

Coronavirus: Début de l’installation de l’hôpital de campagne militaire à Mulhouse..

MjAyMDAzNjQ1ZDAzNjgyOGI1NzA0N2Y1YWM1YzhlMjlhNWIwNTI

Les premiers éléments du convoi militaire transportant l’hôpital de campagne qui doit aider à désengorger l’hôpital de Mulhouse, dont le service de réanimation est saturé par les malades du coronavirus, sont arrivés à destination ce samedi 21 mars 2020 au matin.

Sur les 16 camions de l’armée de Terre qui avaient pris la route pour Mulhouse vendredi matin, six sont arrivés un peu avant 7 h à proximité de l’hôpital civil Émile Muller.

Les premiers éléments du convoi militaire transportant l’hôpital de campagne qui doit aider à désengorger l’hôpital de Mulhouse, dont le service de réanimation est saturé par les malades du coronavirus, sont arrivés à destination ce samedi 21 mars 2020 au matin.

Sur les 16 camions du commandement de la logistique de l’armée de terre qui avaient pris la route pour Mulhouse vendredi matin, six sont arrivés un peu avant 7 h à proximité de l’hôpital civil Émile Muller, escortés par des véhicules et des motards de la police.

L’hôpital de campagne doit être installé sur le parking habituellement réservé aux personnels de l’établissement hospitalier civil, où une tente et des camions de transport de troupes avaient déjà été positionnés vendredi, ainsi qu’un groupe électrogène.

30 lits de réanimation et une centaine de soignants

Coronavirus : l'armée évacue des malades alsaciens vers l'Aquitaine..

ETn1H59XsAAm-OT

Un avion médicalisé transporte ce samedi des patients atteints du Covid-19 annonce la ministre des Armées. Ils pourraient être pris en charge à Bordeaux.

L'A330 Phénix a décollé d'Istres ce samedi peu après 10 heures. Direction Bâle-Mulhouse où il doit prendre en charge des malades.

L'avion s'envolera ensuite vers l''Aquitaine, a annoncé Florence Parly. Selon nos confrères de France Info, il prendra la direction de Bordeaux.

Mercredi, 18 mars, un avion du même type, équipé par le service de santé des armées, avait évacué six patients de Mulhouse vers Marseille et Toulon.

Corse

Covid-19: l’armée mobilise «Le Tonnerre» pour évacuer des patients de Corse..

Le porte-hélicoptères amphibie doit appareiller ce week-end. Grâce à son hôpital embarqué, il pourra convoyer des malades du coronavirus.

XVM888ad638-6acd-11ea-a768-fcc2dce54077

Le Tonnerre possède un trésor en son cœur: un hôpital embarqué. ANNE-CHRISTINE POUJOULAT/AFP

Le Tonnerre, comme les deux autres porte-hélicoptères amphibies de la classe Mistral de la marine nationale, possède un trésor en son cœur: un hôpital embarqué. En état d’alerte «sous 48 heures» depuis quelques jours, le bâtiment va appareiller ce week-end de Toulon pour rejoindre Ajaccio. Il y prendra en charge des malades du Covid-19 qui seront ensuite acheminés vers le continent, vers des hôpitaux non saturés. Le sud de l’île concentre le plus grand nombre de cas de Covid-19 de Corse. Avec ce PHA, l’armée fournit des moyens supplémentaires pour faire face à la crise sanitaire. Les deux autres porte-hélicoptères sont actuellement en mission.

Il est trop tôt pour savoir combien de malades pourront être transportés, dit-on prudemment au sein de l’armée. Potentiellement, le PHA possède une capacité de 69 lits. Mais suivant l’état et les besoins en réanimation, et les nécessités de confinement, l’hôpital embarqué pourrait être redimensionné à la baisse. Les patients ne seront pas transportés à bord par hélicoptère. Le PHA «entrera en action a priori dimanche et permettra de transférer entre 12 et 14 malades placés en réanimation vers les hôpitaux de la Côte d’Azur», a indiqué de son côté à l’AFP le préfet de Corse Franck Robine. «On anticipe une vague d’augmentation du nombre de cas de coronavirus pour la fin de cette semaine ou le début de la suivante», a-t-il ajouté. 48 heures seront nécessaires pour effectuer un aller-retour.

armee-coronavirus-service-de-sante-des-armees-ssa-bpc-marine-nationale

Gestes barrière

La partie médicale du bâtiment sera complètement isolée du reste du navire, y compris son système de ventilation. Au sein de l’armée, on assure disposer des masques nécessaires pour les personnels en contact avec les malades. On insiste: le reste de l’équipage ne court aucun risque et appliquera «très sérieusement» les consignes des gestes barrière. Environ 250 personnes se trouvent normalement à bord. L’équipe médicale sera, elle, renforcée avec l’appui de médecins civils de l’Agence régionale de santé. Le Tonnerre est habitué aux missions d’urgence: il avait notamment servi en 2017 pour porter secours aux victimes de l’ouragan Irma.

Sur le front de l’est, un convoi de 16 camions transportant le matériel pour installer un hôpital militaire est parti vendredi d’Orléans en direction de Mulhouse. La mise sur pied de cet EMR (Élément de réanimation militaire) commencera ce week-end pour être achevé le plus tôt possible, dit-on au sein des armées, sans s’engager sur une date. «Tout indique que cela sera prêt avant le 27 mars», a-t-on cependant assuré.

Ce qu’il faut comprendre et retenir..

L'essentiel

  • Depuis le début de l’épidémie, 450 personnes sont décédées en France. Environ 5 200 personnes sont hospitalisées, dont près de 1 300 en réanimation.
  • Hier, le ministre de l’Intérieur a prévenu que les mesures de confinement seront appliquées « de façon plus stricte encore » , avec notamment des contrôles dans les gares et aéroports.
  • Pour décourager les promenades, de nombreux parcs ont été fermés. À Paris, les quais de Seine sont clos ce week-end . La Promenade des Anglais a aussi été fermée à Nice.
  • Le bilan quotidien s’alourdit au fil des jours en Italie, avec 800 morts pour la seule journée de samedi. En tout, 4 825 personnes ont perdu la vie à cause du Covid-19 dans le pays.

» Suivez en direct tous les événements de la journée

18h20. Bilan mondial. Plus de 12 000 personnes dans le monde ont perdu la vie à cause du coronavirus, selon un recensement de l'AFP établi à partir de sources officielles.

Par Le Parisien

Le 21 mars 2020 à 07h04, modifié le 21 mars 2020 à 18h32

L'essentiel

  • Depuis le début de l’épidémie, 450 personnes sont décédées en France. Environ 5 200 personnes sont hospitalisées, dont près de 1 300 en réanimation.
  • Hier, le ministre de l’Intérieur a prévenu que les mesures de confinement seront appliquées « de façon plus stricte encore » , avec notamment des contrôles dans les gares et aéroports.
  • Pour décourager les promenades, de nombreux parcs ont été fermés. À Paris, les quais de Seine sont clos ce week-end . La Promenade des Anglais a aussi été fermée à Nice.
  • Le bilan quotidien s’alourdit au fil des jours en Italie, avec 800 morts pour la seule journée de samedi. En tout, 4 825 personnes ont perdu la vie à cause du Covid-19 dans le pays.

» Suivez en direct tous les événements de la journée

18h20. Bilan mondial. Plus de 12 000 personnes dans le monde ont perdu la vie à cause du coronavirus, selon un recensement de l'AFP établi à partir de sources officielles.

18h10. Nouveau bilan en Italie. L'Italie a enregistré un nouveau record de décès en 24 heures, avec 793 morts, ce qui porte le bilan à 4 825 personnes tuées par la pandémie dans la péninsule en un mois, selon les chiffres de la protection civile.

Les autorités italiennes ont annoncé 6 557 nouveaux cas positifs, un autre record inquiétant. La région de Milan, la Lombardie (nord), où les services de santé sont débordés, a enregistré la grande majorité des décès (546) et la moitié des nouveaux cas.

126274849

RÉFLEXES

Les bons gestes pour se protéger


Se laver les mains très régulièrement à l'eau et au savon (au moins 20 secondes) ou à défaut au gel hydro-alcoolique, à chaque arrivée dans un nouveau lieu.
Ne pas rendre visite aux personnes âgées pour éviter de les contaminer, ni aux personnes souffrant déjà d'une autre maladie.
Se tenir à 1-1,50 mètre  de distance lors des déplacements obligatoires.
Ne pas serrer la main ou faire la bise pour se saluer.
Tousser ou éternuer dans l'intérieur de son coude.

Petite remarque

Pour la distance à respecter, il vaut mieux tenir compte du vécu Chinois et des mesures prises en Chine, à savoir, non pas..1 mètre à 1,50 mètre,

 mais..de..2 mètres voir 2,50 mètres !!!

Que faire en cas de suspicion d'infection ?

Depuis cette date, les recommandations sont formulées ainsi sur le site du ministère des Solidarités et de la Santé.
J'ai des symptômes (toux, fièvre) qui me font penser au Covid-19 : je reste à domicile, j'évite les contacts, j'appelle un médecin avant de me rendre à son cabinet ou j'appelle le numéro de permanence de soins de ma région. Je peux également bénéficier d'une téléconsultation. Si les symptômes s'aggravent avec des difficultés respiratoires et signes d'étouffement, j'appelle le SAMU-Centre 15.
Pour des questions non médicales, appeler le numéro vert Coronavirus au 0 800 130 000 (gratuit, 7 jours sur 7, 24h sur 24).

Déplacements

Les déplacements sont interdits sauf dans quelques cas, à savoir : déplacement de son domicile à son lieu de travail si le télétravail n'est pas possible, les achats de première nécessité dans les commerces de proximité autorisés, se rendre chez le médecin, se déplacer pour la garde de ses enfants ou pour aider des personnes vulnérables et pratiquer une activité sportive individuelle. Pour tous ces déplacements, il faudra se munir d'une attestation.

unnamed

Un confinement intermittent pour éviter le rebond de Covid-19

La France est confinée pendant deux semaines, qui seront très probablement renouvelées. Si le confinement empêche la transmission, il entraîne aussi, une fois levé, le contact soudain des gens non immunisés avec les personnes infectées. D'où une nouvelle flambée, comme au tout début de l'épidémie. Pour éviter un rebond de l'épidémie quand sonnera la récré, les experts de l'Imperial College (Royaume-Uni) préconisaient lundi 16 mars 2020 un confinement intermittent pendant plusieurs mois. Ce confinement pourrait être revu régulièrement en fonction du nombre de cas confirmés de Covid-19. Si le nombre de cas diminue assez, les mesures peuvent être  "temporairement assouplies"  puis "réintroduites si ou lorsque le nombre de cas repart à la hausse". Au total, le confinement serait tout de même en vigueur les 2/3 du temps.

Des valves de masques à oxygène ont été imprimées en 3D

Situé à 50 kilomètres de Bergame (Italie), l'une des régions les plus durement touchées par l'infection, l'hôpital de Brescia, confronté à un problème de valvesque le fournisseur ne pouvait fournir rapidement, a lancé en fin de semaine dernière un appel à l'aide via la presse locale. Le lendemain, son responsable s'est immédiatement rendu à l'hôpital de Brescia avec le dispositif d'imprimante et a pu très vite, en quelques heures réaliser les valves manquantes. Dites de type Venturi, il s'agit d'un petit embout indispensable à la circulation continue d'oxygène et utilisées lors de la pose de masques à oxygène à faible débit. Résultat, les patients qui ont pu les utiliser ont pu recevoir l'air manquant, si précieux en cas de difficultés respiratoires occasionnées par le SARS-CoV-2.

Le coronavirus n'est pas venu de l'espace

Le 11 octobre 2019, aux alentours de midi, une météorite a traversé le ciel de l'Est de la Chine. D'après le scientifique Chandra Wickramasinghe, directeur du centre Cardiff d'astrobiologie de l'Université de Buckingham, la fine poussière carbonée de cette météorite aurait pu renfermer des centaines de milliards de virus, ainsi libérés dans l'atmosphère, argumentant du fait que les premiers cas de maladie ont été justement observés dans l'Est de la Chine. Il serait cependant quasi impossible, selon l'astrobiologiste de la Nasa Graham, que ce virus ait survécu aux radiations énergétiques qui circulent dans l'espace, et qu'une fois parvenu sur Terre, après un si long voyage à travers le milieu interplanétaire, le virus soit resté aussi virulent.

FRANCE

Sans voiture ou presque, l'air à Paris reste malgré tout pollué 

Pas de voiture, et pourtant l'indicateur de qualité de l'air d'Airparif est depuis deux jours sur le curseur "moyen" et ce week-end sera faible. La mauvaise qualité de l'air remet en exergue la responsabilité du chauffage au bois dans les émissions de particules qui affecte la santé des Franciliens. L'autre source, l'ammoniac, provient des épandages d'engrais chimiques. "C'est un confinement total et absolu de l'ensemble de la population dont nous avons besoin, à l'instar des mesures déployées en Chine", a estimé dans un communiqué le principal syndicat des internes de médecine (Isni), jugeant insuffisantes les mesures prises face à l'épidémie de Covid-19.

Des médecins exigent un confinement "beaucoup plus radical"

Chez les médecins, des voix de plus en plus nombreuses se font entendre pour exiger une mise sous cloche "totale" de la population, le gouvernement craignant de voir l'économie s'effondrer en cas d'arrêt global de l'activité. A cet égard, la mairie de Paris et le préfet de Police ont interdit l'accès samedi 21 mars et dimanche 22 aux voies sur berges de la Seine, au Champ de Mars et à l'Esplanade des Invalides.

L'OMS tire la sonnette d'alarme de l'Afrique

Des 54 pays d'Afrique, 34 ont déjà rapporté la présence de porteurs, pour un total de plus de 600 cas et 16 morts selon le dernier bilan effectué le 18 mars. Tedros Adhanom Ghebreyesus, éthiopien et directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a tiré la sonnette d'alarme : "L'Afrique devrait se réveiller, mon continent devrait se réveiller". Il a également appelé les gouvernements africains  à "se préparer au pire et se préparer dès aujourd'hui". De nombreuses mesures notamment migratoires ont été mises en place par les nations africaines pour endiguer l'épidémie.

A l'épicentre de Wuhan, une étude estime la mortalité à 1,4 %

Le nouveau coronavirus a tué 1,4% des malades à Wuhan en Chine, l'épicentre de l'épidémie, selon une étude publiée jeudi 19 mars 2020, qui met en avant l'augmentation de la mortalité avec l'âge. Les personnes âgées de plus de 59 ans ont plus de cinq fois plus de risque de mourir que celles entre 30 et 59 ans. Et les moins de 30 ans ont 0,6 fois moins de risque (60%) de mourir que ce groupe médian. Le risque de développer des symptômes modérés à graves augmente environ de 4% par année parmi le groupe des 30-60 ans.

Il n’y a plus de cas de Coronavirus connus à ce jour en Chine.

Les seuls « nouveaux » cas, sont liés à des gens « porteurs » venus de l’extérieur et par avion..

Il s’agit de 34 cas.

Infos sur le site Gouv.fr

Coronavirus - Points de situation dans le Haut-Rhin

Mise à jour le 21/03/2020

Coronavirus-Points-de-situation-dans-le-Haut-Rhin_large

Le préfet du Haut-Rhin suit attentivement l'évolution de la situation avec le directeur général de l'agence régionale de santé du Grand Est et la rectrice de l’académie de Strasbourg.
Un point de situation quotidien est réalisé lors de la réunion du centre opérationnel élargi.

 

Chaque soir, et à tout autre moment si nécessaire, le préfet du Haut-Rhin réunit le centre opérationnel départemental élargi qui se compose des services de l’agence régionale de santé, de l’éducation nationale, de la région, du département, des principales communes, de l’association des maires, du SDIS et des forces des sécurité (gendarmerie et police nationales), pour faire le point sur la situation.

Les services de l’État du Haut-Rhin sont entièrement mobilisés dans la gestion de la crise du Coronavirus :

  • activation d’une cellule de crise avec l’agence régionale de santé et le rectorat,
  • mobilisation des agents volontaires pour gérer le numéro d’information et répondre aux appels du public,
  • communication active sur les réseaux sociaux et auprès des médias par des communiqués de presse quotidiens pour informer au mieux la population.

VENDREDI 20 MARS 2020

Solidarité entre établissements sanitaires de la région

Les équipes médicales et soignantes de la région Grand Est sont pleinement mobilisées pour assurer la prise en charge des patients dans des conditions optimales, que ce soit en ville ou à l’hôpital.

La solidarité inter-établissement dans la région fonctionne parfaitement, à la fois entre départements et entre établissements publics et privés. Ainsi, les cliniques privées sont mobilisées et participent à l’effort en mettant à disposition des personnels et du matériel, en prenant en charge des patients atteints du covid-19 hors réanimation ou en réanimation.

Certaines cliniques, qui n’avaient pas d’activité de réanimation auparavant, ont même sollicité une d’autorisation exceptionnelle pour participer à l’effort. Cinq ont déjà été délivrées.

Point de situation dans le Grand Est : communiqué de presse du 20 mars 2020

JEUDI 19 MARS 2020

Evolution de la méthode pour quantifier l'évolution de l'épidémie dans le Grand Est

La surveillance du Covid-19 s’est modifiée au cours des différentes phases de l’évolution de l’épidémie. Aux stades précoces, la confirmation biologique était systématique pour les cas possibles et à l’issue de ce test soit le cas était exclu soit confirmé. Le nombre de cas confirmés reflétait de façon fiable l’évolution de l’épidémie dans le temps et l’identification de zones de circulation virale était possible. Depuis le passage en phase épidémique, cette confirmation n’est plus systématique.

Les recommandations sont maintenant de réaliser un prélèvement à visée diagnostique uniquement pour certaines catégories de patients présentant des symptômes évocateurs du COVID-19 (personnes fragiles, personnes hospitalisées, professionnels de santé). Tester tous les patients présentant des symptômes conduirait à saturer la filière de dépistage alors que pour les cas graves et les structures collectives de personnes fragiles, le dépistage permet de prendre des mesures immédiates. 

Le nombre de cas confirmés sert désormais à guider les mesures de gestion mais ne reflète pas la réalité de la circulation du virus sur le territoire. Par ailleurs, Santé Publique France produira dans les prochains jours un bulletin épidémiologique, à la manière de la grippe, pour quantifier l'ampleur de l'épidémie sur le territoire. Ce nouveau mode de surveillance devrait également entraîner la fin du recensement par "confirmation biologique".

860_860_visactu-coronavirus-les-taux-d-incidence-dans-les-regions-en-metropole

Ne soyons pas..plus bêtes (façon de parler et pour la comparaison..) que les premiers humanoïdes, et qui eux, seraient perdus dans le dédale de notre Monde moderne et anarchique et qui court à sa propre perte !..

img_20200320_1919292

Pour terminer et conclure sur une note un peu plus..Optimiste..

lettres-formant-le-mot-optimisme_23-2147695516

Si l’on veut « réussir », non pas à stopper, mais bien à.. « freiner » et diminuer l’extension de l’épidémie comme du virus, alors il faut prendre la mesure de ces contraintes et consignes à leur juste hauteur, tant pour les mesures d’hygiène que de confinement..surtout !!!

 

Posté par Janus157 à 20:31 - Commentaires [3] - Permalien [#]

19 mars 2020

Notre commune au fait de cette situation grave et critique du COVID 19..

mairie-lemberg

Notre commune au fait de cette situation grave et critique du COVID 19..

verriers-sculptes-lemberg

En effet, après avoir pris les bonnes dispositions et mesures pour assurer pleinement et en toute sécurité, sur le plan de l’hygiène sanitaire, le déroulement des élections municipales qui se sont déroulées lors du dimanche 15 mars dernier, celle-ci s’investit pleinement au regard de la population locale, tant en préventions que soutien..

57390_1_photo1_g

57390_1_photo2_g

La commune et localité compte 1580 habitants.

dscn1327_53709cd66cce7

lemberg

Fait suite, le bulletin d’information reçu, dans la boîte à lettres, pour chaque maison comme famille.

Lemberg, le 18 mars 2020

images

COMMUNE DE

LEMBERG

Mes chers habitants,

La crise sanitaire, à laquelle nous faisons face depuis plusieurs semaines, vient de prendre une ampleur nouvelle avec les mesures gouvernementales annoncées lundi par notre Président de la République.

Dans ces circonstances exceptionnelles, notre priorité absolue est de garantir une protection maximale de nos villageois et d’assurer notre plan de continuité du service publique.

Cette priorité impose, dès aujourd’hui la limitation de nos activités à un socle essentiel pour maintenir, dans la durée, un accueil téléphonique aux horaires habituels précisés ci-dessous,

Et en ca d’urgence vous pourrez me contacter au 06 99 62 84 84 ou Jean-Marc Wagner au 06 76 72 80 32.

Vous aurez également la possibilité de nous contacter par mail mairie.lemberg@wanadoo.fr

Horaires de permanence téléphonique 03 87 06 40 29

Lundi Mercredi de 8h30 à 12h00 et 14h00 à 17h00

Mardi Jeudi de 8h30 à 12h00

Vendredi de 8h30 à 12h00 et 13h0 à 16h00

Pour les personnes âgées ou seules, , nous vous conseillons de vous rapprocher en cas de besoin, de vos proches ( familles, voisins )

Néanmoins, pour celles et ceux qui connaîtraient des difficultés majeures, ( courses alimentaires, fournitures de médicaments..) nous les assisterons, une équipe est mise en place dans le but d’assurer ce minimum vital, des contacts ont été pris auprès de nos magasins d’alimentation afin de faciliter cette démarche.

Un service de garde est également proposé au sein de nos écoles pour les enfants des personnels soignants qui seraient en difficulté. Je tenais à souligner leur courage et leur engagement dans ces moments très difficiles.

Dans cette période exceptionnelle et temporaire, l’organisation des activités essentielles est adaptée et ajustée en temps réel pour limiter les risques de contagion et préserver notre capacité de mobilisation.

J’invite chacun et chacune d’entre vous à respecter scrupuleusement les mesures sanitaires de protection et de prévention décidées par le gouvernement. C’est ainsi que nous participerons effectivement à l’effort collectif pour maîtriser et vaincre tous ensemble ce virus. Pour tout déplacement il sera nécessaire de vous munir d’une Attestation de déplacement dérogatoire, le document est en ligne sur le site internet de la commune, et nous vous ferons parvenir une copie papier dans vos boîtes aux lettres.  Htpp://www.lemberg.fr

Responsabilité, solidarité et sérénité, voilà ce qui doit nous soutenir dans ces moments difficiles.

Prenez soin de vous et des vôtres. J’espère vous revoir toutes et tous le plus tôt possible.

 

Le Maire et son équipe.

 

Suit la feuille jointe (copie..) du modèle évoqué de ce formulaire..

 

Attestation de Déplacement Dérogatoire

unnamed

 Une commune qui s'investi est une commune digne de ce nom !

photo-1584525042

Il faut impérativement respecter les consignes sur le plan sanitaire et de l'hygiène, tout comme les consignes et règles strictes s'y afférant, dans le domaine de la non-circulation et limitation de la circulation et surtout..regroupements !!!

téléchargement

En cas de non respect, les personnes impliquées seront sanctionnées et verbalisées 

 

Pour conclure

 

Préservez vous et préservez les autres, et pas seulement les personnes auxquelles vous tenez le plus, mais bien..tous les autres !

 

Respectez les consignes et règles strictes et tenez en vous à cela, pour le bien de tous !

 

Portez vous bien, en attendant, et faites attention à vous, à votre famille, vos proches et amis, mais aussi et surtout aux voisins, bref, à tout le monde..

 

 

Posté par Janus157 à 14:06 - Commentaires [11] - Permalien [#]

16 mars 2020

L’hiver s’estompe..Prémices du Printemps ?..

chalet_suisse_dans_la_neige

L'hiver..s'estompe..Prémices du..Printemps..

Photo ci-dessus d'un chalet..quelque part en..Suisse.

chalet-sous-la-neige

Photos ci-dessus de chalets de location.

Les_rousses_Hotel_le_chamois_le_fort_21

Photos ci-dessus d'un chalet de location, du côté des Rousses, dans la Jura.

L'hiver ..s'estompe..Prémices du..Printemps.. 

Photo-chalet-tas-de-bois-2015

Photo ci-dessus d'un chalet, avec un tas de bois, bûches bien rangées.

Comme sur cette photo, avec ce tas de bois, mon tas de bois, juste à côté de notre maison, côté nord-est, a quelque peu..diminué, mais pas comme les années précédentes.

De ce fait, il reste encore la valeur de 8 bons stères de bois, en bûches de 50 cm, je rassure, et donc de quoi tenir jusqu'au printemps officiel, pas seulement sur la date du calendrier, mais par chez nous, peu après Pâques..

(Nous ne sommes plus, à présent, et depuis..2010, dans le même contexte des hivers précédents, et avec des hivers souvent très froids et rigoureux..)

108321526

Des rencontres parfois inattendues..

Photo-deux-chevreuils-forêt

 Il n'est pas rare, bien au contraire, de croiser ou rencontrer des animaux en forêt, comme ici, pour ces deux chevreuils, en quête de nourriture, et à la sortie de l'hiver.

La nature se réveille..tout doucement..

Photo-Schneeglocken

A présent, ce sont les..perce-neige, premières sentinelles de la nature, et qui nous annoncent la fin progressive de l'hiver, et l'arrivée..pas à pas, du..Printemps, et c'est..tant mieux !

(Elles sont déjà sorties depuis dix jours, voir une quinzaine, suivant les endroits..généralement fin février, début mars..)

 Là aussi, bien souvent, on peut découvrir et/ou apercevoir, ci et là, des perce-neige, encore dans la neige, sous la neige ou recouvert de neige.

Le perce-neige avec ses magnifiques petits clochetons..

Photo-Galanthus_nivalis_1

Photo ci-dessus de ''Galanthus nivalis'', autrement dit..perce-neige.

Photo-Galanthus_nivalis_Knolle-bulbe

Photo ci-dessus de bulbes, avec leur racines, de Galanthus nivalis.

Photo-Galanthus_nivalis_close-up_aka

Photo ci-dessus d'une fleur de perce-neige.

Photo-Galanthus_nivalis_clochette-ouverte

Photo ci-dessus, détail d'une fleur de perce-neige.

Photo-Mannheim_Vogelstang--Kleines_Schneegloeckchen

Photo ci-dessus d'un petit bouquet de perce-neige.

Photo-Galantus-Nivalis

Photo ci-dessus de perce-neige que l'on peut rencontrer en forêt.

Les perce-neiges sont les premières sentinelles annonçant la fin de l’hiver, et nous laissent entrevoir les prémices du printemps..enfin !..

Galanthus-nivalis-83009-1

Au sujet du mois de Mars, qui n’est pas encore..terminé..

...Malgré les affres de la météo, la neige qui vient à peine de disparaître, et entre deux giboulées, aujourd'hui, c'est le printemps qui vient enfin nous conter fleurette...

Ah que Mars est un joli mois !

 

C'est le mois des surprises.

Du matin au soir dans les bois,

Tout change avec les brises.

 

Le ruisseau n'est plus engourdi ;

La terre n'est plus dure :

Le vent qui souffle du midi

Prépare la verdure.

 

Le rossignol n'est pas venu,

Rempli de douces notes,

Mais déjà sur le hêtre nu

Résonnent les linottes.

 

Par dessus la haie en éveil,

Fier de ses fleurs écloses,

On voit le pêcher au soleil

Ouvrir ses bourgeons roses.

 

Gelée et vent, pluie et soleil,

Alors tout a des charmes ;

Mars a le visage vermeil

Et sourit dans ses larmes.

 

Alfred de Musset

Photo-poème-Mars-Alfred-Musset

images (4)

Les crocus vont suivre, et le reste avec..

crocus4

Et bientôt, l’ouverture de la pêche à la truite..aussi.

Truite

L’arrivée du Printemps nous fait sortir également, peu à peu, de la torpeur de l’hiver dans laquelle nous nous étions quelque peu installés..faussement..

perce-neige

 

 

 

Posté par Janus157 à 21:33 - Commentaires [43] - Permalien [#]

10 mars 2020

Les élections..municipales, du faux élitisme local ..

img_1435-002

Les élections..municipales, du faux élitisme local ..

B9721594722Z

La ruralité se meurt..et les villages avec !..

Les élections..municipales, malgré le..Coronavirus ou « COVID 19 »..

Coronavirus-faciliter-le-vote-par-procuration-pour-rassurer-a-l-approche-des-elections-municipales

La bataille âpre du pouvoir..

election-paris

Tous plus hypocrites les uns que les autres..

2207209-municipales-la-bataille-pour-paris-na-jamais-ete-aussi-ouverte-web-tete-0302288113988

Des campagnes électorales aux accents particuliers..

Les homards de la République.

les-homards-de-la-republique-765x1024

Photo ci-dessus d’une affiche, de propagande, durant la campagne électorale des municipales, pour le groupe de la République en Marche, et qui a été « taguée ».

(L’affiche, en représentativité, nous fait penser à la fameuse affiche de propagande de recrutement de l’armée américaine de l’oncle « SAM », à l’époque, et avec le fameux slogan du doigt pointé..We need you !..)

Le temps de la campagne électorale..

Le temps de la campagne électorale .. des promesses .. des promesses .. Votez pour une liste 100 % citoyenne .. dont le faire sera conforme aux dires ..

pinocchio

Un peu comme pour la fameuse chanson de Dalida..

Paroles..paroles..

DP3jaXMWkAAlmCz

La « stratégie » des candidats..

Capture-d’écran-2020-01-02-à-14

Sur un air de campagne électorale..

La campagne électorale est un exercice de style agréable la plupart du temps car il s’agit de rencontrer des habitants, d’exposer nos projets, de récolter les idées pour les renforcer. C’est aussi des instants délicats quand il s’agit de convaincre les électeurs en répondant à des arguments, des questions ou des opinions parfois surprenants. 
Face aux informations erronées, aux rumeurs, aux fake news, il faut savoir faire preuve de patience, de diplomatie, de pédagogie et d’un certain sens de l’humour.
C’est aussi l’occasion d’avoir un échantillon de ce que peuvent vivre les élus dans leur rapport avec la population au quotidien.

Une liste citoyenne est-ce de l’utopie ?

Faire les choses en collaboration, en lien permanent avec la population, représente un vrai travail, une vraie volonté et surtout un vrai plaisir qui se partage! Rien de comparable à la façon de diriger en décidant de tout, tout seul ou presque. Ici, chaque question est importante, chaque idée peut être partagée, débattue, confrontée aux autres, devenir un projet, et se réaliser.
Il n’y a rien d’utopique à entretenir la relation avec la population en permanence, à la consulter, à la solliciter, encore moins dans un village de 500 habitants.
Il n’y a rien d’utopique à faire confiance à ses administrés et à répondre à leurs attentes.
Il n’y a rien de plus réaliste que de mettre en place des processus et des méthodes pour mieux faire.
C’est la mission que nous souhaitons réaliser en tant qu’élus et c’est le fonctionnement normal d’une commune.

La population ne peut pas décider de tout ? Il parait que vous voulez vous passer d’un Maire ?

La première des question abordée lors des réunion publique a été de trouver« Comment participer d’avantage aux décisions qui nous concernent ? » car le modèle de gouvernance de nos Mairies n’est pas encore organisé pour y répondre intégralement. Une fois le pouvoir en place, une fois majoritairement élus, le Maire et ses conseillers municipaux possèdent les clés de la commune. Ils peuvent faire ce qu’ils pensent bon sans tenir compte des habitants, rien ne les oblige à consulter ou à solliciter les citoyens. 
Il est incontournable d’avoir un Maire et des conseillers municipaux. 
Nous avons sélectionner une équipe la plus compétente et plurielle qui soit, une équipe qui n’a pas peur de parler et d’exprimer ses préoccupations et celles des citoyens. Nous avons sélectionné en tête de liste, Alain Mathieu, parce qu’il peut assumer pleinement les responsabilités de Maire. Il possède les compétences et l’expérience requises. Il a signé la charte citoyenne et il est doté de vraies qualité d’écoute et de partage. 
Il n’est pas question de se passer d’un Maire, ni de faire un Maire tournant tout les 4 mois mais de faire un bilan à mi mandat.
L’ensemble de nos candidats représente une vraie équipe pour l’exécutif, capable de traiter les dossiers, les affaires courantes, les urgences et le fonctionnement de la commune.
La nouveauté, pour laisser la place aux habitants et pour se protéger du pouvoir et de ses abus, est la création d’un véritable espace de débat, de questionnement, d’échanges et de délibération : l’Assemblée Villageoise
Elle est ouverte à tous les habitants, y compris les propriétaires de maisons secondaires, les gens qui habitent ici et qui votent ailleurs, les nouveaux arrivants entre deux élections, les jeunes , les moins jeunes, les contestataires, bref toutes celles et tous ceux qui ont envie de s’impliquer et de participer.

Il y a beaucoup trop de réunions dans votre système? Les gens vont s’épuiser ?

Cette équipe, est composée de personnes qui ont l’habitude de décider et d’agir seules ou presque. Pour beaucoup « la réunionite » est un mal qu’il faut absolument combattre. Faire du travail collectif et collaboratif est un choix, un souhait et une vraie ligne de conduite. Collectivement et individuellement nous avons beaucoup appris depuis le début et nous apprendrons encore et encore, avec vous, pour mieux écouter, pour mieux communiquer, pour aider les plus silencieux et les plus timides à s’exprimer et à s’impliquer. 
A force d’utiliser les méthodes et des processus adaptés, les choses vont plus vite qu’avant. 
On ne participe qu’aux projets et aux commissions qui nous intéressent, pour le reste on fait confiance aux personnes qui sont dans les autres groupes.
On peut avoir toutes les informations à tout moment. 
Il y a moins d’incompréhension, moins de frustration, moins de critiques inutiles et plus d’objectivité et d’enthousiasme donc d’avantage d’énergie et de dynamisme qui servent à concrétiser les projets !
Chacun peut prendre ou donner ce qu’il souhaite, son temps comme son avis. 
Nos réunions sont animés, tout le monde participe, c’est loin d’être triste !

Ceci est un texte et sujet d'exemple, trouvé sur le net..à méditer..

A201800_25e51e2332496f586039b213940ae21a

_cid_part7_08040309_07070407_wanadoo-18098

’’La communication ne devra pas excéder par sa nature et son ampleur la communication habituelle autour de manifestations de même nature.’’

23-octobre-2019-municipales-maires-sans-etiquette

’’Une collectivité est intéressée par le scrutin dès lors qu’un de ses élus est candidat à une élection générale se déroulant sur son territoire.’’

etiquettes_0_728_312

’’Les campagnes d’information, de sensibilisation ou de promotion commerciale, touristique et économique restent autorisées durant la période électorale.’’

prochaine-election-conseillers-municipaux-conseillers-communautaires-dimanches-15-22-2020-toutes-communes_0_728_430

Voir le lien, ci-dessous:

Municipales de 2020..Règles de l'élection - rôle du maire..

https://www.vie-publique.fr/dossier/269428-municipales-2020-regles-de-lelection-role-du-maire

Municipales 2020 : règles et enjeux de l'élection

elections-municipales-15-22-2019_0_729_486

Destinées à renouveler l'ensemble des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, les élections municipales sont organisées les 15 et 22 mars 2020. Mode de scrutin, campagne électorale, rôle du maire,... le dossier a vocation à s'enrichir jusqu'à la date des élections.

dessin-sebastien-lacombre-1548957407

Les élections municipales..

Comment les élections municipales se déroulent-elles ? - c’est pas sorcier..

maxresdefault

Voir le lien, ci-dessous:

Les élections municipales..

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lections_municipales_en_France

Elections municipales en France

MjAxOTA3ZWEwYzQ0ZDAxZjYxZmQ5YTFmYjBmNmFjNTljM2NmNWU

images (1)

MjAyMDAxN2Q3MzM4Y2I4MDM5OWUzNDkzZDZiMDljNzA2MmYxZjc

municipales-2020-une-newsletter-pour-repondre-a-vos-questions-et-vous-permettre-de-suivre-l-actu-1495259789

20012337lpw-20013977-article-jpg_6880537_660x281

dessin-de-nono-du-02-01-2020_4985234_676x665p

13510__1982120_10153993300740323_2031384776_n1

Chacun en pensera ce qu’il voudra !..

dd3e9-voter

1464598_10202296261395284_443977781_n3

Scan-VA-3-e1514120116816

108060716

Concernant les élections législatives et nationales..

la-passation-de-pouvoir-l-elysee-un-rite-de-la-ve-republique

108051517

mandats_politiques_de_f

Mais, cela fait maintenant bien..39 ans, je devrais dire plutôt..40 ans ou presque, que nous avons tous été faussement « bercés » à l’eau de rose, au départ, avec le parti socialiste, et un certain François Mitterrand, puis, avec tous les différents groupes politiques et partis confondus, et ce..sans exception, sur le plan National, et en parlant, cette fois des élections..législatives !!!..

1042647836

Photo-G5-PAU-arrivee-au-chateau

Photo ci-dessus, Mr. Emmanuel Macron et Mr. François Bayrou, lors du G5 organisé à Pau.

La « valse » migratoire, et la précarité de l’emploi !..

C2Hprq6XEAEEmjl

1494841400-k7H-1728x800_c

Une certaine arrogance affichée..

123ca30b-d7d8-4768-bf17-be6ab2500449

Photo ci-dessus, de Mr Benjamin Griveaux, avec Mr. Bruno Lemaire, à l’intérieur de la navette de Bercy.

La France..un paquebot qui prend l’eau..de toute part..

ob_7117b8_img-contrepoints463-sauver-la-se-cu

p1

Rappelez-vous..

Que des personnes..au-dessus de tout soupçon..

kak_gouvernement_transparence

kak

kak_droite_anti_isf

Une sacrée équipe de..branquignols..

109327062

Les gens au travail..

4778670_3_f320_a-bord-de-la-navette-fluviale-de-bercy-les_2b59cdb679a7ad5d38f0190dc711c2a3

Photo ci-dessus de Mr. Christian Eckert, et de Mr. Michel Sapin dans la navette de Bercy.

Voir le lien ci-dessous :

Mr. Christian Eckert..

 https://fr.wikipedia.org/wiki/Christian_Eckert

Les réactions de Mr. Eckert face à Macron..

https://www.lopinion.fr/edition/politique/l-immense-rage-l-ancien-ministre-eckert-contre-macron-150617

«L’immense rage» de l’ancien ministre Eckert contre Macron !..

Jean-François Husson..

http://jeanfrancoishusson.fr/commission-des-finances-audition-de-m-christian-eckert-secretaire-d-etat-au-budget-sur-les-resultats-de-l-exercice-2015/

Commission des Finances: audition de M. Christian ECKERT, Secrétaire d’État au Budget, sur les résultats de l’exercice 2015

Concernant les retraites :

( Mr. Eckert avait dit et garanti, lui-même, qu’il y avait assez de trésorerie pour assurer les retraites au-delà de 2020-2021, alors ?..)

Voir le lien, ci-dessous, à ce sujet :

https://www.marianne.net/economie/reforme-des-retraites-ces-24-milliards-qui-resoudraient-le-deficit-une-fois-pour-toutes

Réforme des retraites : ces 24 milliards qui résoudraient le déficit une fois pour toutes.

Merci Chirac !..

838_patrick_kovarik

Une campagne électorale au montant..litigieux..

h-20-2310100-1290120013

B9715120856Z

Et toujours..la guerre des chefs..

58394420

Nul n’est pareil à tout autre..

chirac_toast

Mr. Chirac était « pour » la ruralité !

Les débuts de la mise en place d’un système plus que controversé..

Le remembrement..

Photo-Giscard-Pisani

Photo ci-dessus de Mr. Giscard d’ESTAING, avec, à ses côtés, Mr. Edgard Pisani, l’acteur principal du remembrement et père fondateur.

[ Le remembrement a été l’un des actes « fondateurs » de l’économie agricole, avec le domaine de l’Agro-alimentaire, puis, des grandes surfaces..]

La « PAC »

La P.A.C. ou..Politique Agricole Commune..

Voir le lien ci-dessous :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Politique_agricole_commune

 

La politique agricole commune (PAC) est une politique mise en place à l'échelle de l'Union européenne. À l'origine, elle est fondée principalement sur des mesures de contrôle des prix et de subventionnement, visant à moderniser et développer l'agriculture. Elle est gerée par la Direction Générale « Agriculture et développement rural »1 de la Commission européenne. Au niveau français, elle est exécutée principalement via deux offices agricoles sous tutelle du Ministère de l'Agriculture (l'Agence de services et de paiement et France AgriMer).

Prévue par le traité de Rome du 25 mars 1957 et entrée en vigueur le 30 juillet 1962, la PAC a, depuis, beaucoup évolué. Elle consiste aujourd'hui en deux piliers : le premier pilier, un soutien du marché, des prix et des revenus agricoles, et le second pilier, le développement rural, nommé ainsi en 19992.

Photo-réunion-PAC-Pisani-Giscard

Photo ci-dessus de Mr. Edgard Pisani lors de la signature du traité de la « PAC » qui allait créer la « cassure » dans le monde agricole, entre les gros et très gros agriculteurs de l’Agro-business et les moyens et petits qui auraient du mal à suivre.

[ La « PAC » s’est inscrite, en prolongement du « G.A.T.T. », voulu par les Américains avec le fameux « Plan Marshall » !..]

Le « GATT » ..

Le « G.A.T.T. » ou Général Agreement on Tariffs and Trade..

Voir le lien ci-dessous :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Accord_g%C3%A9n%C3%A9ral_sur_les_tarifs_douaniers_et_le_commerce

 

Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce

Le General Agreement on Tariffs and Trade (GATT, en français : accord général sur les tarifs douaniers et le commerce) est signé le 30 octobre 1947 par 23 pays, pour harmoniser les politiques douanières des parties signataires. Le traité entre en vigueur en janvier 1948 et le secrétariat s'installe à la Villa Bocage, à Genève, et en 1977 au Centre William-Rappard, également à Genève.

Cet accord multilatéral de libre-échange est destiné à faire baisser les prix pour les consommateurs, mieux utiliser lesfacteurs de production et favoriser l'emploi dans les secteurs où chaque pays détient un avantage comparatif.

L'un des derniers cycles de négociations, le cycle d'Uruguay, de 1986 à 1994, clos par l'accord de Marrakech, aboutit à la création de l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

L’Europe..

Le Marché commun et..l’économie de marché..

europe-2

Mais, et concernant ces élections..municipales..et..locales..

661-magic-article-actu-3f2-ce0-c4ae5b6129fc4b869e63da1a8c-frictions-entre-francois-baroin-et-emmanuel-macron-a-une-semaine-du-congres-de-l-associ

Photo ci-dessus de Mr. Macron, à côté de Mr. Baroin, président, représentant des maires de France, lors du congrès annuel des maires de France.

La ruralité à la peine, dans les campagnes s’installe une extinction inévitable des villages

PR6

Là aussi, depuis bien..18 ans, et donc, trois mandats successifs de maires (pour certains..), nous pouvons constater, que nous avons eu droit..là-aussi, à beaucoup de chants de sirène et belles paroles. .toutes aussi « prometteuses » les unes que les autres..charme oblige, et chacun, ou chacune, candidat ou candidate, y va de son bon ton !!..

51JpnIYABJL

Le grand mensonge politique avec le passé..

( Dont tous se sont..plus ou moins..servis..)

Tout sauf..Gaulliste !..

870x489_vrepf

Une manière de renouer avec les traditions et mieux afficher une fausse image aux yeux de tous.

[ Essayer d’avoir une plus grande adhésion (par l’image..), et par là-même une meilleure acceptation du peuple !..]

bfc84858487587685132206022d93a0d

196937-yvonnedegaulle-une-jpg_91699-620x264

ca1

XVM81f65dbc-9127-11e5-939b-021df7b27dc1

Tempête ou beau temps ?..

Toujours les grands enjeux planétaires, comme risques en chaos..

CYyiDCbUoAAymif

La paix « illusoire » ne tiens qu’à un fil..

87250187_o

Le Capitalisme et les richesses..

Les grandes inégalités.

Et toujours pas de partage, avec les plus pauvres !..

lafaimdanslemonde1

Ne pas hésiter à dilapider, toujours plus, les pays détenteurs de matières premières comme ressources..

la-faim-dans-le-monde_1950447-L

Vers un Monde meilleur ?..

1093

 

 

Posté par Janus157 à 20:23 - Commentaires [5] - Permalien [#]


27 février 2020

CORONAVIRUS ou COVID 19..épidémie ? ou..pandémie ?..

Photo-première-photo-du-virus-Sars-CoV-2-microscope-électronique

CORONAVIRUS ou COVID 19..épidémie ? ou..pandémie ?..

Voici la photo inédite, ci-dessus, du coronavirus à l’origine de l’épidémie de Covid-19.

Je suis très en colère, et à juste titre !

CORONAVIRUS ou COVID 19..

Le nouveau virus, apparu en Chine, a, très rapidement, infecté un tas de gens sur place, dans une région localisée comme pour cette ville de Wuhan, et  déclenché un déferlement d’inquiétudes !..

L’ O.M.S. n’a pas, et ce, dès le départ, et à mon sens, pris la mesure de l’ampleur que ce virus allait déclencher et engendrer sur son passage !..

Pour la localisation et ciblage de ce virus comme photo..

Concernant la photo, toute première photo inédite du coronavirus, à l’origine de l’épidémie de Covid 19.

Des chercheurs du laboratoire Rocky Mountain (RML) du National Institute of Allergy and Infectious Diseases (Niaid) ont dévoilé jeudi 13 février des images inédites du nouveau virus Sars-CoV-2 à l’origine de l’épidémie de Covid-19 qui a d’ores et déjà fait plus de 2 750 morts à travers le monde ce mercredi.

Les images sont hypnotisantes. Depuis le début du mois, le virus avait un nom. Il a désormais un visage.

Le 13 février dernier, les laboratoires Rocky Mountain (RML) duNational Institute of Allergy and Infectious Diseases (NIAID), aux États-Unis, ont publié certaines des premières images du nouveau virus Sars-CoV-2, à l’origine de l’épidémie Covid-19 qui a débuté à Wuhan en décembre 2019.

Patient contaminé

Pour obtenir ces images, les chercheurs ont analysé un échantillon issu d’un patient américain contaminé.

Grâce à la technique de la microscopie électronique à balayage (MEB) (qui permet de visualiser la surface et la forme d’un échantillon en détectant les électrons qui rebondissent) combinée à la technique de la microscopie à transmission (qui permet d’observer l’organisation et la structure interne du virus), la scientifique Élizabeth Fischer a pu obtenir des images très précises du virus Sars-CoV-2.

Ces dernières ont par la suite été colorisées artificiellement pour obtenir les images définitives, très proches in fine de celles du Mers-CoV ou du Sars-CoV original.

« Ce n’est pas surprenant : les pointes à la surface des coronavirus donnent son nom à cette famille de virus « corona », qui est le latin pour « couronne », et la plupart des coronavirus auront donc une apparence semblable à une couronne », note le NIAID.

Ce que je peux dire, personnellement, et ce que j’en retiens..

CORONAVIRUS « COVID 19 ».. épidémie grippe A/H1N1.. SRAS..

Site officiel du gouvernement..

https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

information CORONAVIRUS – COVID 19 Le point sur la situation

Mortalité, contagiosité… Le Figaro fait le point sur le nouveau virus «chinois».

https://sante.lefigaro.fr/article/le-coronavirus-est-il-plus-dangereux-que-la-grippe-le-sras-ou-ebola/

Le coronavirus est-il plus dangereux que la grippe, le Sras ou Ebola?

BFM/TV Infos..Coronavirus..

https://www.bfmtv.com/international/coronavirus-en-chine-pres-de-6000-cas-confirmes-le-nombre-d-infections-depasse-celui-du-sras-1848823.html

Coronavirus en Chine: près de 6000 cas confirmés, le nombre d’infections dépasse celui du Sras

29/01/2020 à 06h02 Mis à jour le 29/01/2020 à 07h11

Le SRAS en 2003..

https://www.franceinter.fr/monde/au-fait-comment-s-est-terminee-l-epidemie-de-sras-en-2003

Comment s’est terminée l’épidémie de Sras en 2003 ?

par Louis-Valentin Lopez publié le 22 janvier 2020 à 6h07

Le Nouvel-Obs sur le cas du SRAS à l’époque..

https://www.nouvelobs.com/monde/20130510.OBS8632/le-sras-premiere-maladie-nouvelle-du-21e-siecle.html

Le Sras, première maladie nouvelle du 21e siècle.

Déjà en 2009..

[ Ce que j’avais mis sur l’un de mes anciens blogs..]

http://janus126.denis.burger.over-blog.com/article-34471020.html

GRIPPE A / H1N1…

Publié le 1 août 2009 par Janus126

http://janus126.denis.burger.over-blog.com/article-34465308.html

Grippe A sur un paquebot à Marseille: la majorité des passagers autorisés à débarquer

Publié le 1 août 2009 par Janus126

LA GRIPPE A/H1N1..

2003..

Le cas du SRAS..

Info SRAS..

http://www.health.gov.on.ca/fr/public/publications/disease/sars_4.aspx

Publications en ligne

 

MALADIES : Questions et réponses sur le SRAS

Info SRAS..

https://www.who.int/csr/sars/managmentf/en/

Emergencies preparedness, response

Prise en charge des cas de Syndrome respiratoire aigu sévère—(SRAS)

Institut Pasteur – SRAS..

https://www.pasteur.fr/fr/centre-medical/fiches-maladies/sras

SRAS Informations et traitements  – Institut Pasteur

Suite au décès d’une personne à l’hôpital de La Salpétrière à Paris.

Cette personne, un homme, enseignant en technique dans un collège à Creil, dans l’Oise, enseignait normalement jusqu’au 12 février..

A cette date, il s’était porté malade et avait été admis dans un hôpital local à Creil.

Dans cet hôpital, dès sa prise en charge, on l’avait suivi et soigné comme pour une grippe habituelle..

Mais voilà, son cas s’est aggravé peu après..

De ce fait, on l’avait transféré, juste peu avant son décès, à l’hôpital de La Pitié Salpétrière à Paris..

De plus..

A Courbevoie, et suite au retour de collégiens (cinq..) rentrés d’Italie..

On vient de déclencher et mettre en place le Plan Blanc, sur le plan sanitaire, de l’hygiène et de la protection..

Situation et évolution..suite..

LCI 26 févr. 11:01 – La rédaction de LCI

https://www.lci.fr/sante/en-direct-coronavirus-covid-19-2019-le-bresil-signale-un-premier-cas-probable-sur-son-territoire-2143314.html

Coronavirus : le Brésil signale un premier cas probable sur son territoire..

Un cas particulier, mais à prendre au sérieux !..

Sputniknews 10:50 25.02.2020(mis à jour 10:52 25.02.2020)

https://fr.sputniknews.com/international/202002251043124347-une-chinoise-diagnostiquee-positive-au-coronavirus-apres-huit-tests-de-depistage-negatifs/

Une Chinoise diagnostiquée « positive » après huit test de dépistage ..négatifs !..

L’Alsace..

https://www.lalsace.fr/fil-info/2020/02/25/strasbourg-un-policier-suspecte-d-avoir-contracte-le-coronavirus-invite-a-rester-chez-lui

Suspicion de coronavirus chez un policier à Strasbourg : le test de dépistage négatif..

Le test de dépistage..

OUEST-France

https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-des-tests-de-depistage-au-chu-de-rennes-6751003

Coronavirus. Des tests de dépistage au CHU de Rennes

Le test de dépistage

Comment fonctionne le test de dépistage du Coronavirus Covid-19 ?

ABC BOURSE

https://www.abcbourse.com/forums/msg740932_novacyt-le-test-du-coronavirus-peut-etre-commande.aspx

Novacyt: le test du coronavirus peut être commandé

Le test de dépistage

https://www.lci.fr/bien-etre/coronavirus-en-quoi-consiste-le-test-de-depistage-covid-19-institut-pasteur-2146280.html

Coronavirus : en quoi consiste le test de dépistage ?..

Le test de dépistage

https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/coronavirus-la-france-a-cree-un-test-deja-disponible-a-paris-et-lyon-dans-les-hopitaux-la-semaine-1579875391

Coronavirus : la France a créé un test déjà disponible à Paris et Lyon, dans les hôpitaux la semaine prochaine

Le test de dépistage

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-un-test-de-depistage-disponible-en-france_3798209.html

Coronavirus : un test de dépistage disponible en France

Les masques de protection..

Sciences et Avenir Les masques de protection..

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/coronavirus-tout-savoir-sur-les-masques-de-protection_141817

Coronavirus : tout savoir sur les masques de protection

Le Journal des femmes : Santé..

https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2609189-masque-protection-contre-coronavirus-ffp2-reutilisable/

Masque contre le coronavirus : est-il efficace, réutilisable ?

Au sujet du seul masque de protection..efficace..Le FFP2..

https://www.medical-hygiene.com/masque-protection-respiratoire-ffp2-c2x30882421

MASQUE DE PROTECTION RESPIRATOIRE FFP2

(Code: UMAS8)

Seul, le masque FFP2 est réellement efficace, mais, en principe, réservé aux médecins en contact avec des patients sujets potentiels du « Coronavirus ».."COVID 19"..

Les masques, habituels, du type, filtre à papier, comme pour faire de la peinture, de la découpe de bois ou du sciage, ne sont pas assez étan ches et efficaces pour pouvoir empêcher le passage du virus.. en propagation.

Les masques papiers dits « chirurgicaux » ne sont pas, non plus, assez efficaces, dans ce sens..

Voilà ce que je tenais à mettre et rajouter, sans paniquer, ni même surtout chercher à faire paniquer qui que ce soit d’ailleurs..

Déjà avant..

Concernant ce « Coronavirus » ou encore « COVID 19 » ..
Le cas particulier de l’Italie..
https://www.challenges.fr/monde/europe/coronavirus-onze-villes-en-quarantaine-en-italie-l-angoisse-monte_700250
Coronavirus: onze villes en quarantaine en Italie, quatre morts..
http://www.leparisien.fr/societe/direct-coronavirus-italie-iran-france-suivez-l-evolution-de-l-epidemie-24-02-2020-8265732.php
Coronavirus : un quatrième mort en Italie, l’inquiétude grandit..
https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-l-epidemie-fait-un-quatrieme-mort-en-italie-6750546
Un quatrième mort en Italie, cinq régions touchées..
https://www.lemessager.fr/5589/article/2020-02-24/coronavirus-plus-de-150-cas-et-quatre-morts-en-italie
Coronavirus : plus de 150 cas et quatre morts en Italie..
https://www.vosgesmatin.fr/france-monde/2020/02/24/coronavirus-le-nombre-de-morts-repart-a-la-hausse-en-chine
Coronavirus: un quatrième mort en Italie, le bilan s’alourdit en Chine..
https://www.huffingtonpost.fr/entry/le-coronavirus-fait-150-morts-de-plus-en-chine-de-nouveaux-pays-touches_fr_5e53897cc5b6a4525dbd7288
Le coronavirus fait 150 morts de plus en Chine, de nouveaux pays touchés..
Auparavant, il y a encore quatre jours et il y a seulement deux jours de cela..
https://www.sudouest.fr/2020/02/22/coronavirus-le-japon-reconnait-que-des-passagers-du-diamond-princess-ont-echappe-aux-controles-7229063-4803.php?fromsar=memeSujet
Coronavirus : le Japon reconnait que des passagers du Diamond Princess ont échappé aux contrôles..
https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/direct-en-italie-des-villes-mises-en-quarantaine-une-premiere-en-europe_3837975.html
Coronavirus Covid-19 : l’Autriche empêche un train en provenance d’Italie de rentrer sur son territoire, deux passagers étant suspectés d’être infectés..
https://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/isolement-evenements-annules-explosion-de-cas-4-questions-sur-le-coronavirus-en-italie_2119088.html
Coronavirus : quatre questions sur la crise sanitaire en Italie..
https://www.lemonde.fr/international/article/2020/02/23/coronavirus-la-quarantaine-arrive-en-italie-le-president-chinois-reconnait-des-lacunes_6030537_3210.html
Coronavirus : un troisième décès en Italie, Wuhan, foyer de l’épidémie en Chine, assouplit son confinement..
https://www.ouest-france.fr/europe/italie/coronavirus-l-italie-devient-le-premier-pays-en-europe-mettre-des-villes-en-quarantaine-6749148
Coronavirus. Troisième mort en Italie, 149 cas confirmés, le Carnaval de Venise arrêté..
https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/coronavirus-nous-etudions-avec-attention-l-evolution-de-la-situation-en-italie-annonce-olivier-veran-1582484526
Coronavirus : 70 hôpitaux supplémentaires « activés » pour faire face à une éventuelle propagation en France..
http://www.leparisien.fr/societe/coronavirus-nous-nous-preparons-a-une-epidemie-precise-olivier-veran-22-02-2020-8265051.php
Coronavirus : «Nous nous préparons à une épidémie», précise Olivier Véran, ministre de la Santé..
https://www.20minutes.fr/monde/2724863-20200223-coronavirus-pourquoi-situation-italie-inquiete-autant
Coronavirus : Pourquoi la situation en Italie inquiète autant..
http://www.leparisien.fr/video/video-coronavirus-en-italie-ici-les-habitants-se-precipitent-dans-les-supermarches-encore-ouverts-23-02-2020-8265600.php
VIDÉO. Coronavirus en Italie : « Ici, les habitants se précipitent dans les supermarchés encore ouverts »..
https://www.ledauphine.com/france-monde/2020/02/23/coronavirus-la-quarantaine-en-italie-l-epidemie-accelere-hors-de-chine
Coronavirus : un troisième mort en Italie, les frontières avec l’Iran fermées..
https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/le-coronavirus-covid-19-fait-un-deuxieme-mort-en-italie_3836841.html
Coronavirus Covid-19 : 51 cas confirmés en Italie, une dizaine de villes du nord du pays confinées..
https://www.lefigaro.fr/sciences/coronavirus-l-italie-barricade-une-dizaine-de-villes-20200222
Coronavirus : deux morts en Italie, une dizaine de villes barricadées..

Voilà la situation et l’évolution de ce « Coronavirus ».."COVID 19".., et forme ou risque d’épidémie à plus grande échelle, tout comme suivi, en lecture directe, en accès et pour « info », et non pas faire peur, ni même surtout, installer un sentiment de psychose..loin de là..
J’ai mis ces liens à la suite, en information, et pour rendre service, sans avoir besoin d’aller « glaner » ci et là sur la toile ou le net, pour se faire une idée précise..
PAS DE PANIQUE ! JUSTE DE L’INFO..

Pour tenter de..rassurer..

Chaleur et temps sec : l’été, notre meilleure arme contre le coronavirus Covid-19 ?

L’épidémie a connu un regain du nombre de cas ces derniers jours en Europe, et particulièrement en Italie. Mais les beaux jours pourraient freiner sérieusement sa propagation.

Pour conclure:

Voilà, je suis très en colère, mais pas « paniqué » au point de faire de l’intox ou de la désinformation, mais juste de l’information publique et générale, sans plus.

 

 

 

Posté par Janus157 à 15:39 - Commentaires [22] - Permalien [#]

20 février 2020

Fessenheim..Arrêt du réacteur n°1, ce samedi 22 février 2020.

la-fermeture-de-la-centrale-de-nucleaire-va-fortement-impacter-le-territoire-et-au-premier-chef-la-commune-de-fessenheim-1548976487

 

Fessenheim..Arrêt du réacteur n°1, ce samedi 22 février 2020.

nucleaire-edf-recevra-au-moins-400-millions-de-letat-pour-la-fermeture-anticipee-de-fessenheim-1351502

Le décret concernant l’arrêt total et définitif des réacteurs de la centrale nucléaire Alsacienne de Fessenheim a été signé par le gouvernement..

Le décret confirmant l’arrêt total et définitif des réacteurs de la centrale nucléaire alsacienne avant la fin juin 2020 a été signé par le gouvernement, qui a salué ce mercredi 19 février une “première étape dans la stratégie énergétique de la France”.

Le décret, paraphé mardi par Édouard Philippe et la ministre de la Transition écologique Élisabeth Borne et paru mercredi au Journal officiel, “entre en vigueur le 22 février 2020 pour le réacteur N°1 et au 30 juin 2020 pour le réacteur N°2”. Il “abroge l’autorisation d’exploiter la centrale nucléaire de Fessenheim dont EDF est titulaire”.

fermeture-de-fessenheim-608a47-0@1x

visuel_article_web_fessenheim

vues-aeriennes-cnpe-de-fessenheim

Le décret confirmant l’arrêt total et définitif des réacteurs de la centrale nucléaire alsacienne avant la fin juin 2020 a été signé par le gouvernement, qui a salué ce mercredi 19 février une “première étape dans la stratégie énergétique de la France”.

Le décret, paraphé mardi par Édouard Philippe et la ministre de la Transition écologique Élisabeth Borne et paru mercredi au Journal officiel, “entre en vigueur le 22 février 2020 pour le réacteur N°1 et au 30 juin 2020 pour le réacteur N°2”. Il “abroge l’autorisation d’exploiter la centrale nucléaire de Fessenheim dont EDF est titulaire”.

centrale-fessenheim

La fermeture de Fessenheim n'entraînera "aucune perte d'emploi", assure Borne.

"Il n'y aura aucune perte d'emploi" liée à la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim, en Alsace, dont le réacteur N.1 sera arrêté samedi, a assuré mercredi la ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne.

cover-r4x3w1000-5e4cf52513aa8-engie-pas-de-demantelement-mais-des-reorganisations-pas

"On entre dans le dur mais on s'est assuré auprès d'EDF que tous les salariés retrouveront un emploi, a déclaré la ministre sur RMC. Il n'y aura aucune perte d'emploi. On prend ce problème très au sérieux"

BENOIT TESSIER

 "Il n'y aura aucune perte d'emploi" liée à la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim, en Alsace, dont le réacteur N.1 sera arrêté samedi, a assuré mercredi la ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne.

838_000_par7526389

"On entre dans le dur mais on s'est assuré auprès d'EDF que tous les salariés retrouveront un emploi, a déclaré la ministre sur RMC. Il n'y aura aucune perte d'emploi. On prend ce problème très au sérieux".

"Il y a aussi un accompagnement particulier pour les sous-traitants, pour les commerçants, tous ceux qui vivaient avec la centrale", a-t-elle répondu à ceux, nombreux, qui s'inquiètent des conséquences économiques de cette décision.

650 salariés d'EDF

Selon la direction du site, 650 salariés d'EDF et 300 d'entreprises prestataires y travaillent encore. A leur tour, 200 salariés EDF partiront en 2020. En 2025, date prévue du début du démantèlement, ils ne seront plus que "60 salariés d'EDF et une centaine de salariés prestataires".

Avant que la décrue des effectifs ne s'amorce, la centrale EDF générait près de 2.000 emplois directs, indirects et induits. Soit environ 5.000 personnes concernées, familles incluses. La ville de Fessenheim, située dans une région frontalière avec l'Allemagne et l'une des plus pauvres d'Alsace, compte 2.500 habitants.

Selon des études, la perte de revenus des commerces situés autour de la centrale en raison de sa fermeture est estimée à cinq millions d'euros.

(avec AFP)

centrale-de-fessenheim-le-comite-qui-pilotera-la-fermeture-mis-en-place-par-le-gouvernement_0

À Fessenheim, l'arrêt du réacteur N°1 de la centrale aura finalement lieu ce samedi.

Photo-Huffingtonpost-19-février-2020

 

VINCENT KESSLER / REUTERSLe démantèlement de la centrale de Fessenheim, ici photographiée le 13 février, commencera ce samedi avec l'arrêt du réacteur N°1.

Édouard Philippe et Élisabeth Borne ont signé le décret initiant le démantèlement de la plus vieille centrale nucléaire française, qui devrait durer au moins jusqu’à 2040.

Le HuffPost avec AFP

NUCLÉAIRE - C’est le début de la fin pour Fessenheim. Le décret confirmantl’arrêt total et définitif des réacteurs de la centrale nucléaire alsacienne avant la fin juin 2020 a été signé par le gouvernement, qui a salué ce mercredi 19 février une “première étape dans la stratégie énergétique de la France”.

Le décret, paraphé mardi par Édouard Philippe et la ministre de la Transition écologique Élisabeth Borne et paru mercredi au Journal officiel, “entre en vigueur le 22 février 2020 pour le réacteur N°1 et au 30 juin 2020 pour le réacteur N°2”. Il “abroge l’autorisation d’exploiter la centrale nucléaire de Fessenheim dont EDF est titulaire”.

“Cet événement, annoncé et repoussé de manière récurrente par les précédents gouvernements,(...) constitue une première étape dans la stratégie énergétique de la France, qui vise un rééquilibrage progressif entre l’électricité d’origine nucléaire et l’électricité d’origine renouvelable tout en poursuivant la baisse des émissions de gaz à effet de serre issues de la production d’électricité grâce à la fermeture des centrales à charbon d’ici 2022”, s’est félicité Matignon dans un communiqué.

Samedi 22 février 2020, 2h30

Après des années de débat qui ont fait de sa fermeture un serpent de mer de la vie politique française, le réacteur N°1 de la centrale de Fessenheim doit donc être définitivement arrêté samedi à 2h30. L’arrêt en douceur du réacteur de 900 mégawatts (MW) à eau pressurisée commencera à 20h30 vendredi, selon une procédure identique à celle utilisée lors des phases de maintenance.

La pression et la température, qui atteignent 306,5°C et 155 bars à pleine puissance, baisseront progressivement dans le circuit primaire du réacteur et, “lorsque le réacteur atteindra 8% de sa puissance, il sera découplé, c’est-à-dire déconnecté du réseau électrique national”, explique EDF.

Ce sera la première étape sur le long chemin du démantèlement. Mise en service en 1977, la doyenne des centrales françaises en activité aura connu six présidents de la République, de Valéry Giscard d’Estaing à Emmanuel Macron, en passant par François Hollande, qui scella son sort en promettant sa fermeture dès 2011, mais aussi des grèves de la faim et d’innombrables manifestations d’opposants.

Enjeu de la négociation entre les Verts et le PS pour la présidentielle de 2012, la fermeture de Fessenheim avait été annoncée après l’élection du président socialiste pour fin 2016. Puis elle avait été liée à la mise en service de l’EPR de Flamanville et repoussée à 2018, mais c’est à Emmanuel Macron qu’il revint finalement d’annoncer son arrêt définitif en 2020.

TRPar7549082_0

Des voix opposées à la fermeture

Bâtie à la frontière entre la France et l’Allemagne, non loin de la Suisse, la centrale est devenue le symbole de tous les dangers de l’atome pour les antinucléaires des trois pays, qui n’ont cessé de pointer, outre le vieillissement qui complexifierait le remplacement de certaines pièces, une situation en contrebas du grand canal d’Alsace et dans une région à la sismicité avérée. Des critiques qui se sont intensifiées après la catastrophe de Fukushima, en mars 2011 au Japon.

860_maxnewsworldfour442132

Des voix dénoncent à l’inverse l’absurdité de se priver de cette source d’énergie décarbonée quand le réchauffement climatique fait des ravages et alors que la France s’est fixé pour horizon la neutralité carbone en 2050.

Dans un paysage français où les centrales nucléaires assurent 70% de la production d’énergie -de loin la plus forte proportion au monde, avec le deuxième plus important parc nucléaire au monde derrière les États-Unis- un réacteur comme ceux de Fessenheim produit en moyenne chaque mois l’équivalent de la consommation de 400.000 foyers, selon EDF.

“Lorsque l’on considère comme défi prioritaire la lutte contre les dérèglements climatiques, il n’est pas concevable d’arrêter aujourd’hui deux réacteurs nucléaires en très bon état et de continuer à produire de l’électricité à base de charbon sur le sol français jusqu’en 2024, voire 2026” s’étrangle le député LR du Haut-Rhin Raphaël Schellenberger, qui préside une commission parlementaire de suivi de la fermeture de la centrale. Avec l’arrêt de la centrale, l’élu pointe aussi la suppression de “plus de 2000 emplois” directs ou indirects, l’impact sur les commerces ou l’immobilier.

Assemblée nationale

✔@AssembleeNat

"L'effondrement de la production d'électricité à l'échelle de la plaine du Rhin poseront de graves problèmes de stabilité dès 2023": @rscactu (LR) demande au Gvt de prendre des mesures sérieuses pour assurer la sécurité énergétique de l'Alsace #DirectAN #QAG

ERERAxnXYAABM5m

Jusqu’à 2040 au plus tôt

Invitée de RMC ce mercredi matin, Élisabeth Borne a assuré qu’il n’y aurait “aucune perte d’emploi” liée à la fermeture de Fessenheim. “On entre dans le dur mais on s’est assuré auprès d’EDF que tous les salariés retrouveront un emploi. On prend ce problème très au sérieux”, a-t-elle indiqué.

“Il y a aussi un accompagnement particulier pour les sous-traitants, pour les commerçants, tous ceux qui vivaient avec la centrale”, a-t-elle répondu à ceux, nombreux, qui s’inquiètent des conséquences économiques de cette décision.

Selon la direction du site, 650 salariés d’EDF et 300 d’entreprises prestataires y travaillent encore. À leur tour, 200 salariés EDF partiront en 2020. En 2025, date prévue du début du démantèlement, ils ne seront plus que “60 salariés d’EDF et une centaine de salariés prestataires”.

Selon des études, la perte de revenus des commerces situés autour de la centrale en raison de sa fermeture est estimée à cinq millions d’euros.

RMC

✔@RMCinfo

#Fessenheim
"C'est un moment historique (...) Samedi prochain le 1er réacteur de Fessenheim s’arrêtera (...) On est en train de passer du temps des promesses, au temps de l'action"
@Elisabeth_Borne ministre de la Transition écologique et solidaire#BourdinDirect

ERHxeprWoAA0z7c

Douze réacteurs supplémentaires, sur les 58 que compte la France aujourd’hui, doivent être arrêtés d’ici 2035, sans toutefois entraîner de fermeture de centrale complète comme à Fessenheim.

L’évacuation des combustibles usés de la centrale devrait intervenir d’ici à l’été 2023, puis le démantèlement à proprement parler durer jusqu’à 2040 au plus tôt.

1200px-2010_06_04_Centrale_nucléaire_de_Fessenheim2_(cropped)

Le premier réacteur de Fessenheim arrêté samedi : « Il n’y aura aucune perte d’emploi », promet Borne.

images (3)

La ministre de la transition écologique assure qu’EDF reclassera tous les salariés concernés. D’ici à 2035, 14 des 58 réacteurs du parc actuel devraient cesser de fonctionner.

7800119124_une-vue-de-la-centrale-nucleaire-de-fessenheim-dans-le-haut-rhin

Le Monde avec AFP Publié aujourd’hui à 11h10, mis à jour à 11h17

Même si son démantèlement est encore long, la fin se rapproche un peu plus pour la centrale de Fessenheim (Haut-Rhin), la plus vieille du pays. Le réacteur no 1, mis en service en 1977, doit être définitivement arrêté samedi 22 février à 2 h 30 du matin, avant le deuxième réacteur le 30 juin. Ces dates ont été entérinées mercredi 19 février, avec la parution au Journal officiel d’un décret qui « abroge l’autorisation d’exploiter la centrale nucléaire de Fessenheim dont EDF est titulaire ». Il s’agit là d’une « première étape dans la stratégie énergétique de la France », a commenté Matignon.

Cette décision s’inscrit dans le cadre du projet du gouvernement de réduire la part du nucléaire de 75 % à 50 % dans la production d’électricité du pays d’ici à 2035. Pour atteindre cet objectif, 14 des 58 réacteurs du parc actuel seront arrêtés d’ici à cette date, dont les deux unités de la centrale alsacienne.

maxnewsworldfour442831-3496881

Inquiétude des élus locaux

TRPar7549082_0

L’arrêt de la doyenne des centrales françaises en activité – qui aura connu six présidents de la République, de Valéry Giscard d’Estaing à Emmanuel Macron – inquiète les élus locaux. Ils se rendront au pied de la centrale samedi pour dénoncer un Etat incapable d’assurer la transition du territoire et lancer un appel au président de la République. Selon des études, la perte de revenus des commerces situés autour de la centrale en raison de sa fermeture est estimée à 5 millions d’euros.

DWZgAM_W0AAZmm2

La ministre de la transition écologique, Elisabeth Borne, invitée mercredi sur RMC, a assuré que la fermeture de la centrale de Fessenheim n’entraînerait « aucune perte d’emploi », alors que celle-ci génère quelque 2 000 emplois dans l’un des territoires les moins bien dotés sur le plan industriel d’Alsace. Soit environ 5 000 personnes concernées, familles incluses.

« On entre dans le dur mais on s’est assuré auprès d’EDF que tous les salariés retrouveront un emploi. On prend ce problème très au sérieux. »

Selon la direction du site, 650 salariés d’EDF et 300 d’entreprises prestataires y travaillent encore. A leur tour, 200 salariés EDF partiront en 2020. En 2025, date prévue du début du démantèlement, ils ne seront plus que « 60 salariés d’EDF et une centaine de salariés prestataires »« Il y a aussi un accompagnement particulier pour les sous-traitants, pour les commerçants, tous ceux qui vivaient avec la centrale », a répondu la ministre de la transition écologique à ceux, nombreux, qui s’inquiètent des conséquences économiques de cette décision.

819084-000_par7824937

Symbole de tous les dangers de l’atome pour les antinucléaire

Enjeu de la négociation entre les Verts et le PS pour la présidentielle de 2012, la fermeture de Fessenheim avait été annoncée après l’élection du président socialiste François Hollande pour fin 2016. Puis elle avait été liée à la mise en service de l’EPR de Flamanville et repoussée à 2018. C’est Emmanuel Macron qui a finalement annoncé son arrêt définitif en 2020.

3697370lpw-3697419-article-fessenheim-jpg_3512211_660x281

Bâtie à la frontière entre la France et l’Allemagne, non loin de la Suisse, la centrale est devenue le symbole de tous les dangers de l’atome pour les antinucléaire des trois pays, qui n’ont cessé de souligner, outre le vieillissement qui complexifierait le remplacement de certaines pièces, une situation en contrebas du grand canal d’Alsace et dans une région à la sismicité avérée. Des critiques qui se sont intensifiées après la catastrophe de Fukushima, en mars 2011 au Japon.

6709601lpw-6712881-article-jpg_4012190_660x281

Lire aussi  Combien de Français vivent près d’une centrale nucléaire ?

« Cette centrale est grabataire, cette centrale est dangereuse, ça fait longtemps qu’elle aurait dû fermer ! », tempête le président de l’association Stop Fessenheim, André Hatz. Pour autant, pas question de crier victoire samedi pour les anti-Fessenheim, qui se contenteront d’une conférence de presse avant, peut-être, un événement « plus festif » à l’arrêt du second réacteur. « C’est juste un point d’étape, il y a encore plein de dangers liés à la fermeture : pendant au moins trois ans, le combustible nucléaire restera stocké dans les piscines de décontamination, qui sont non bunkérisées et dont les toitures sont un simple toit en tôle », avertit André Hatz. L’évacuation des combustibles usés devrait en effet intervenir d’ici à l’été 2023, puis le démantèlement à proprement parler durer jusqu’à 2040 au plus tôt.

epalivethree403650-3777233

EDF indemnisé à hauteur de 450 millions d’euros

Des voix dénoncent à l’inverse l’absurdité de se priver de cette source d’énergie décarbonée quand le réchauffement climatique fait des ravages et alors que la France s’est fixé pour horizon la neutralité carbone en 2050. Dans un paysage français où les centrales nucléaires assurent 70 % de la production d’énergie – de loin la plus forte proportion au monde, avec le deuxième plus important parc nucléaire au monde derrière les Etats-Unis – un réacteur comme ceux de Fessenheim produit en moyenne chaque mois l’équivalent de la consommation de 400 000 foyers, selon EDF.

fessenheim_2

L’arrêt en douceur du réacteur de 900 mégawatts à eau pressurisée commencera à 20 h 30 vendredi, selon une procédure identique à celle utilisée lors des phases de maintenance. La pression et la température, qui atteignent 306,5 °C et 155 bars à pleine puissance, baisseront progressivement dans le circuit primaire du réacteur et,« lorsque le réacteur atteindra 8 % de sa puissance, il sera découplé, c’est-à-dire déconnecté du réseau électrique national », explique EDF, qui sera indemnisé par l’Etat à hauteur de 450 millions d’euros pour cette fermeture.

Fessenheim-centrale-vulnerable_1_729_572

reacteur-eau-pressurisee-canal-alsace_zoom

Fessenheim-fermeture-fb

ob_1c6c07_fess1

ob_876cdc_fess2

Fessenheim-cumul-de-prob-3-1

Fessenheim-cumul-de-prob-4-1

unnamed (3)

unnamed

Fessenheim : le réacteur numéro un sera arrêté samedi, avant la fermeture totale.

Par L'EXPRESS.fr avec AFP ,publié le 19/02/2020 à 07:49 , mis à jour à 10:21

la-centrale-nucleaire-de-fessenheim-haut-rhin-sur-les-bords-du-grand-canal-d-alsace-le-6-decembre-2019_6249942

La centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin), sur les bords du Grand canal d'Alsace, le 6 décembre 2019

afp.com/SEBASTIEN BOZON

Le décret confirmant l'arrêt définitif des réacteurs de la centrale nucléaire avant la fin juin 2020 a été signé par le gouvernement. La fin d'un long feuilleton.

Pour la centrale de Fessenheim, c'est le début de la fin. Près d'une décennie après la promesse de François Hollande de fermer la centrale dès 2011, le réacteur n°1 de la centrale alsacienne doit être mis à l'arrêt à 2h30 du matin samedi, avant le n°2 le 30 juin. Ces dates ont été entérinées mercredi, avec la parution au Journal officiel d'un décret qui "abroge l'autorisation d'exploiter la centrale nucléaire de Fessenheim dont EDF est titulaire". Une "première étape dans la stratégie énergétique de la France", a salué Matignon.  

L'arrêt en douceur du réacteur de 900 mégawatts (MW) à eau pressurisée commencera à 20h30 vendredi, selon une procédure identique à celle utilisée lors des phases de maintenance. La pression et la température, qui atteignent 306,5°C et 155 bars à pleine puissance, baisseront progressivement dans le circuit primaire du réacteur et, "lorsque le réacteur atteindra 8% de sa puissance, il sera découplé, c'est-à-dire déconnecté du réseau électrique national", explique EDF. 

fermeture-de-fessenheim-608a47-0@1x

Les infos de 7h30 - Fessenheim : le premier réacteur de la centrale nucléaire à l'arrêt samedi.

Le réacteur numéro un de la centrale nucléaire de Fessenheim sera mis à l’arrêt ce samedi 22 février, ce qui constitue le début du processus de démantèlement de la plus ancienne centrale de France en activité.

ERHtmUVX0AUDvpm

PUBLIÉ LE 19/02/2020 À 08:24

C’est la première étape d'un long chemin de démantèlement. Après des années de débat qui ont fait de sa fermeture un débat central au sein de la vie politique française, le réacteur numéro 1 de la centrale nucléaire de Fessenheim doit être définitivement arrêté ce samedi 22 février

La centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin), sur les bords du Grand canal d'Alsace, le 6 d Le décret confirmant l'arrêt total et définitif des réacteurs de la centrale nucléaire la plus vieille de France est publié ce mercredi 19 février au journal officiel comme l'a annoncé Matignon dans la nuit. Celui-ci promet un accompagnement pour tous les salariés, ce qui n'a néanmoins pas manqué de provoquer la fronde de certains.

Selon Alain Besserer, délégué Force Ouvrière, "c'est une vraie bêtise" car "on arrête un moyen d'exploiter qui est sûr, environnementalement responsable et qui avait une raison d'être économique". "Tous les voyants étaient au vert pour exploiter et on arrête l'usine pour sacrifier 2.500 emplois" déplore-t-il.

Décembre 2019

afp

838_000_par7526389

Le premier réacteur de la centrale nucléaire Fessenheim s'arrêtera samedi.

image

Le premier réacteur de la plus vieille centrale nucléaire de France sera à l'arrêt samedi. Sebastien Bozon / AFPp.com/SEBASTIEN BOZON

Ce samedi, le premier réacteur de la centrale nucléaire de Fessenheim sera mis à l'arrêt. Il s'agit d'un premier pas dans la fermeture du site, dont le démantèlement sera amené à durer près d'une vingtaine d'années.

Après des années de débat qui ont fait de sa fermeture un serpent de mer de la vie politique française, le réacteur N°1 de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin) doit être définitivement arrêté samedi, première étape sur le long chemin du démantèlement. 

Les débuts..

Mise en service en 1977, la doyenne des centrales françaises en activité aura connu six présidents de la République, de Valéry Giscard d'Estaing à Emmanuel Macron, en passant par François Hollande, qui scella son sort en promettant sa fermeture dès 2011, mais aussi des grèves de la faim et d'innombrables manifestations d'opposants. 

Près d'une décennie après la promesse de François Hollande, le réacteur n°1 de la centrale alsacienne doit être mis à l'arrêt à 2h30 du matin samedi, avant le n°2 le 30 juin. Ces dates ont été entérinées mercredi, avec la parution au Journal officiel d'un décret qui "abroge l'autorisation d'exploiter la centrale nucléaire de Fessenheim dont EDF est titulaire". Une "première étape dans la stratégie énergétique de la France", a salué Matignon. 

L'arrêt en douceur du réacteur de 900 mégawatts (MW) à eau pressurisée commencera à 20h30 vendredi, selon une procédure identique à celle utilisée lors des phases de maintenance. La pression et la température, qui atteignent 306,5°C et 155 bars à pleine puissance, baisseront progressivement dans le circuit primaire du réacteur et, "lorsque le réacteur atteindra 8% de sa puissance, il sera découplé, c'est-à-dire déconnecté du réseau électrique national", explique EDF.  

Enjeu de la négociation entre les Verts et le PS pour la présidentielle de 2012, la fermeture de Fessenheim avait été annoncée après l'élection du président socialiste pour fin 2016. Puis elle avait été liée à la mise en service de l'EPR de Flamanville et repoussée à 2018, mais c'est à Emmanuel Macron qu'il revint finalement d'annoncer son arrêt définitif en 2020

"Grabataire"

Bâtie à la frontière entre la France et l'Allemagne, non loin de la Suisse, la centrale est devenue le symbole de tous les dangers de l'atome pour les anti-nucléaire des trois pays, qui n'ont cessé de pointer, outre le vieillissement qui complexifierait le remplacement de certaines pièces, une situation en contrebas du grand canal d'Alsace et dans une région à la sismicité avérée. Des critiques qui se sont intensifiées après la catastrophe de Fukushima, en mars 2011 au Japon. 

Des voix dénoncent à l'inverse l'absurdité de se priver de cette source d'énergie décarbonée quand le réchauffement climatique fait des ravages et alors que la France s'est fixé pour horizon la neutralité carbone en 2050. Dans un paysage français où les centrales nucléaires assurent 70% de la production d'énergie - de loin la plus forte proportion au monde, avec le deuxième plus important parc nucléaire au monde derrière les Etats-Unis - un réacteur comme ceux de Fessenheim produit en moyenne chaque mois l'équivalent de la consommation de 400.000 foyers, selon EDF. 

Douze réacteurs supplémentaires, sur les 58 que compte la France aujourd'hui, doivent être arrêtés d'ici 2035, sans toutefois entraîner de fermeture de centrale complète comme à Fessenheim. "Cette centrale est grabataire, cette centrale est dangereuse, ça fait longtemps qu'elle aurait dû fermer !", tempête le président de l'association Stop Fessenheim, André Hatz. Pour autant, pas question de crier victoire samedi pour les anti-Fessenheim, qui se contenteront d'une conférence de presse avant, peut-être, un événement "plus festif" à l'arrêt du second réacteur. 

"C'est juste un point d'étape, il y a encore plein de dangers liés à la fermeture: pendant au moins trois ans, le combustible nucléaire restera stocké dans les piscines de décontamination, qui sont non-bunkérisées et dont les toitures sont un simple toit en tôle", pointe M. Hatz. 

"Réacteurs en très bon état"

L'évacuation des combustibles usés devrait en effet intervenir d'ici à l'été 2023, puis le démantèlement à proprement parler durer jusqu'à 2040 au plus tôt. "Le fonctionnement des centrales de la même génération et de la même technologie que celle de Fessenheim a été prolongé d'au moins dix ans", s'agace Raphaël Schellenberger, qui préside une commission parlementaire de suivi de la fermeture de la centrale. 

"Lorsque l'on considère comme défi prioritaire la lutte contre les dérèglements climatiques, il n'est pas concevable d'arrêter aujourd'hui deux réacteurs nucléaires en très bon état et de continuer à produire de l'électricité à base de charbon sur le sol français jusqu'en 2024, voire 2026" s'étrangle le député LR. 

Les élus locaux, eux, s'inquiètent surtout du trou d'air occasionné par l'arrêt de la centrale, implantée dans l'une des sous-régions les plus pauvres et les moins bien dotées sur le plan industriel d'Alsace, et qui génère quelque 2.000 emplois. 
Ils se rendront au pied de la centrale samedi pour dénoncer un Etat incapable d'assurer la transition du territoire et lancer un SOS au président de la République.  

838_001_ne7qr_preview

Le premier réacteur de la centrale nucléaire Fessenheim s'arrêtera samedi.

870x489_043_dpa-pa_200131-99-723051_dpai

La gouvernement a entériné mercredi la fermeture du premier réacteur de la centrale nucléaire de Fessenheim. Il s'arrêtera dans la nuit de samedi, après des dizaines d'années de service. François Hollande avait promis sa fermeture dès 2011. 

1026279379

Après des années de débat qui ont fait de sa fermeture un serpent de mer de la vie politique française, le réacteur N°1 de la centrale nucléaire de Fessenheim doit être définitivement arrêté samedi, première étape sur le long chemin du démantèlement.

31-promesse_nucléairebg-1000x675

Doyenne des centrales françaises

Mise en service en 1977, la doyenne des centrales françaises en activité aura connu six présidents de la République, de Valéry Giscard d'Estaing à Emmanuel Macron, en passant par François Hollande, qui scella son sort en promettant sa fermeture dès 2011, mais aussi des grèves de la faim et d'innombrables manifestations d'opposants. Près d'une décennie après la promesse de François Hollande, le réacteur n°1 de la centrale alsacienne doit être mis à l'arrêt à 02h30 du matin samedi, avant le deuxième le 30 juin.

"Une première étape dans la stratégie énergétique de la France"

156-v-I-vCq1TxX9nBDEGOe-fessenheim-vers-la-fermeture-de-la-centrale-nucleaire-x240

Ces dates ont été entérinées mercredi, avec la parution au Journal officiel d'un décret qui "abroge l'autorisation d'exploiter la centrale nucléaire de Fessenheim dont EDF est titulaire". Une "première étape dans la stratégie énergétique de la France", a salué Matignon.

Un réacteur de 900 mégawatts

L'arrêt en douceur du réacteur de 900 mégawatts à eau pressurisée commencera à 20h30 vendredi, selon une procédure identique à celle utilisée lors des phases de maintenance. La pression et la température, qui atteignent 306,5°C et 155 bars à pleine puissance, baisseront progressivement dans le circuit primaire du réacteur et, "lorsque le réacteur atteindra 8% de sa puissance, il sera découplé, c'est-à-dire déconnecté du réseau électrique national", explique EDF. 

Enjeu de la négociation entre les Verts et le PS pour la présidentielle de 2012, la fermeture de Fessenheim avait été annoncée après l'élection du président socialiste pour fin 2016. Puis elle avait été liée à la mise en service de l'EPR de Flamanville et repoussée à 2018, mais c'est à Emmanuel Macron qu'il revint finalement d'annoncer son arrêt définitif en 2020.

Par Europe 1 avec AFP

sipa_00801115_000010

rtr4a5r9

images (1)

topelement

7787430983_segolene-royal

image (1)

200193-1

Le réacteur numéro 1 de la centrale nucléaire de Fessenheim sera arrêté samedi

 19/02/2020 à 08h44

8524724

Un décret donne le feu vert au démantèlement de la plus vieille centrale nucléaire de France, qui commence samedi 22 février. Douze réacteurs vont être fermés d'ici 2035.

C’est officiel. Le démantèlement de la centrale nucléaire de Fessenheim est entériné par un décret publié au JO, qui met fin à des années de débat et lance la fermeture définitive du site alsacien. Coup d’envoi ce samedi 22 février, à 2h30, avec l'arrêt du premier réacteur.  Clap de fin le 30 juin, avec l'arrêt du réacteur n° 2.  

Mise en service en 1977, c’était la doyenne des centrales françaises. Son équipement vieillissant et sa proximité avec l’anti-nucléaire Allemagne inspiraient de vives critiques. Celles-ci se sont intensifiées après la catastrophe japonaise de Fukushima, causée par un séisme en 2011, rappelant que Fessenheim se situe également en zone sismique.

Il a fallu attendre cette même année pour que l’Etat scelle le sort de la centrale décriée, après moultes grèves de la faim et manifestations de militants.

images (2)

Flamanville toujours en construction

Mais 2020 ne sonne pas la fin du nucléaire: douze réacteurs supplémentaires, sur les 58 que compte la France aujourd'hui, doivent être arrêtés d'ici 2035. Sans entraîner de fermeture de centrale complète, comme à Fessenheim. Et on attend toujours la mise en service de l’EPR de Flamanville, réacteur d’une nouvelle génération qui accumule les retards.

La fermeture de Fessenheim reste cependant une "première étape dans la stratégie énergétique de la France", a salué Matignon.

Edouard Philippe

✔@EPhilippePM

C’était un engagement du président de la République : j’ai signé le décret imposant l’arrêt de la centrale de #Fessenheim. C’est une première étape dans la stratégie française de rééquilibrage entre l’électricité d’origine nucléaire et celle d’origine renouvelable.

165-v-Rv0Ex1U7oXiBR8J6z-edouard-philippe-annonce-la-fermeture-de-la-centrale-de-fessenheim-avec-l-arret-du-premier-reacteur-le-22-fevrier-x240

Pas d'arrêt des controverses

Mais l’Etat n’est pas au bout de ses peines: d’un côté, l’association Stop Fessenheim pointe les "dangers liés à la fermeture: pendant au moins trois ans, le combustible nucléaire restera stocké dans les piscines de décontamination, qui sont non-bunkérisées et dont les toitures sont un simple toit en tôle", interpelle son président André Hatz.

L'évacuation des combustibles usés devrait intervenir d'ici à l'été 2023, puis le démantèlement à proprement parler durer jusqu'à 2040, au plus tôt.

Décarboniser la France

De l’autre, les défenseurs du nucléaire dénoncent à l'inverse l'absurdité de se priver de cette source d'énergie décarbonée, quand le réchauffement climatique fait des ravages et que la France s'est fixé pour horizon la neutralité carbone en 2050.

"Il n'est pas concevable d'arrêter aujourd'hui deux réacteurs nucléaires en très bon état et de continuer à produire de l'électricité à base de charbon sur le sol français jusqu'en 2024, voire 2026" s'étrangle le député LR Raphaël Schellenberger, qui préside une commission parlementaire de suivi de la fermeture de la centrale.

ERHtmUVX0AUDvpm

Les élus alsaciens s’inquiètent, eux, des pertes d’activité liée à l’arrêt de Fessenheim qui génère quelque 2000 emplois. Mais "tous les salariés retrouveront un emploi" promet ce mercredi la ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne sur RMC.

D'autres avancent les coûts sur les finances des collectivités face à la réorganisation du réseau électrique, et l’indemnisation de l’exploitant EDF. En 2014, l’Assemblée nationale avait évalué la facture à cinq milliards d’euros.

70% de la production d'énergie en France

Actuellement, les centrales nucléaires assurent 70% de la production d'énergie en France: de loin la plus forte proportion au monde, avec le deuxième plus important parc nucléaire au monde derrière les Etats-Unis. Un réacteur comme ceux de Fessenheim produit chaque mois en moyenne l'équivalent de la consommation de 400.000 foyers, selon EDF.

Fanny Guyomard avec AFP

la-fermeture-de-la-centrale

L'approche de la fermeture avec un comité de pilotage..

wargon_fessenheim

photo-1516368390

870x489_comite_pilotage

la-president-du-cd68-brigitte-klinkert-avec-sebastien-lecornu-photo-l-alsace-thierry-gachon-1516369668

ob_b316e3_lecornu-2

Pour la fermeture..oui..Non..Pour le maintien..Oui..non..

unnamed (4)

Photo ci-dessus de Mr. Böckel.

30 septembre 2019

Fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim

ENERGIE NUCLEAIRE

images

EDF a adressé au Ministre chargé de la transition écologique et solidaire et à l’Autorité de Sûreté Nucléaire la demande d’abrogation d’exploiter ainsi que la déclaration de mise à l’arrêt définitif des deux réacteurs de la centrale nucléaire de Fessenheim, prévoyant un arrêt du réacteur n° 1 le 22 février 2020 et du réacteur n° 2 le 30 juin de la même année.

Cet envoi fait suite à la signature, le 27 septembre 2019, par l’Etat et par EDF, du protocole d’indemnisation d’EDF par l’Etat au titre de la fermeture anticipée de la centrale de Fessenheim, résultant du plafonnement de la production d’électricité d’origine nucléaire fixé par la loi du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte.

Aux termes du Protocole, l’indemnisation prend la forme :

  • De versements initiaux correspondant à l’anticipation des dépenses liées à la fermeture de la centrale (dépenses de post exploitation, taxe INB, coûts de démantèlement et de reconversion du personnel), qui seront effectués sur une période de quatre ans suivant la fermeture de la centrale. Le total de ces versements devrait être proche de 400 M euros.
  • De versements ultérieurs correspondant à l’éventuel manque à gagner, c’est-à-dire les bénéfices qu’auraient apportés les volumes de production futurs, fixés en référence à la production passée de la centrale de Fessenheim, jusqu’en 2041, calculés ex post à partir des prix de vente de la production nucléaire, et notamment des prix de marché observés.

Ces dispositions permettent à EDF de gérer au mieux les modalités de redéploiement professionnel des salariés du site, dans le cadre de l’accord signé le 17 mai 2018 entre les organisations syndicales et l’entreprise.

Jean-Bernard Lévy, Président Directeur-Général d’EDF a déclaré : « Je tiens à saluer le travail des salariés et des prestataires de Fessenheim qui poursuivent l’exploitation de notre outil industriel en toute sûreté et avec d’excellentes performances. Je les assure à nouveau de la considération qu’ils inspirent et de l’attention  que l’entreprise apportera à leur reconversion. »

fessenheim-syndicats-refusent-fermeture-centrale-5h5j

 

a1a21603e852608531c512b91d20f

Nucléaire : Fessenheim définitivement à l’arrêt en 2020.

Les deux réacteurs de la doyenne des centrales nucléaires françaises fermeront en février et juin prochain. La fin d’un long feuilleton.

Photo-cen trale-Fessenheim

Mise en service en 1977, Fessenheim est la doyenne des centrales en France. LP/MATTHIEU DE MARTIGNAC

Par Erwan Benezet (@erwanbenezet)

Le 30 septembre 2019 à 09h14, modifié le 30 septembre 2019 à 11h29

Cette fois-ci, il semble que ce soit la bonne. EDF a adressé ce week-end à la ministre de la Transition écologique Élisabeth Borne ainsi qu'à l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), la demande d'abrogation d'exploiter ainsi que la déclaration de mise à l'arrêt définitif des deux réacteurs de Fessenheim (Haut-Rhin), après quarante ans d'exploitation.

« Les deux réacteurs de première génération, de 900 mégawatts (NDLR : MW) chacun, fermeront successivement en février et juin 2020 », a précisé ce lundi matin Emmanuelle Wargon, secrétaire d'Etat auprès d'Élisabeth Borne. Après d'intenses discussions ces dernières années, EDF et l'Etat (actionnaire à 83,7 % du groupe) avaient finalement trouvé un accord. EDF sera indemnisé par l'Etat à hauteur de 400 M€ pour la fermeture anticipé de la doyenne des 19 centrales nucléaires françaises, notamment pour la reconversion du site et l'accompagnement de ses 850 salariés.

Mais des versements supplémentaires pourraient survenir ultérieurement. En comptant les sous-traitants et les emplois indirects, la centrale alsacienne fait vivre plusieurs milliers de personnes. « Sur les 2 300 habitants que compte la commune de Fessenheim, au moins 300 travaillent directement sur le site », explique un salarié de la centrale.

fessenheim-les-habitants-s-inquietent-des-consequences-de-la-fermeture-de-la-centrale-nucleaire-20180118-1740-c6b4f2-0@1x

Pas de risque de rupture d'approvisionnement

Cette fermeture était déjà dans les tuyaux depuis un bon moment. Le président de la République précédent, François Hollande, l'avait en effet promise dès sa campagne présidentielle en 2012. Puis, une fois arrivé à l'Elysée, il l'avait programmé pour 2016. Mais un intense lobby d'EDF avait abouti au report, à plusieurs reprises, d'une date définitive. Cette fermeture était à l'époque subordonnée à trois conditions principales : l'absence d'opposition de la Commission européenne à l'accord d'indemnisation, l'autorisation de poursuivre la construction de l'EPR de Flamanville (Manche), et la possibilité de continuer à exploiter le réacteur 2 de la centrale de Paluel, en Seine-Maritime. Soit ces conditions ont été depuis acceptées, soit, comme dans le cas de Flamanville, elles ont été dissociées de la fermeture de Fessenheim.

B9722524813Z

L'arrêt définitif de la centrale peut-il faire courir des risques de rupture d'approvisionnement sur le réseau électrique, notamment en hiver ? « Nous avons largement anticipé ces risques, explique un porte-parole de RTE, la filiale d'EDF en charge d'assurer l'équilibre entre l'offre et la demande. Notamment en multipliant les interconnexions avec nos pays voisins, à commencer par l'Allemagne, afin d'assurer la fourniture d'électricité dans toute la région Grand-Est. »

fessenheim-centrale_2_0

Le dossier Hinkley Point irrite le gouvernement

Des risques persistent en revanche à l'autre bout de la France, autour de la région ouest, mais ne sont pas directement liés à Fessenheim. « La Bretagne est effectivement ce que l'on appelle une péninsule électrique, rappelle RTE. C'est-à-dire qu'elle consomme plus d'électricité qu'elle n'en produit, avec un maillage du réseau moins dense que dans les autres régions françaises. » Selon EDF, tant que l'EPR de Flamanville ne sera pas mis en service (ce qui n'est pas prévu avant 2022), ce problème subsistera quelques heures par an, au plus fort de l'hiver.

L'annonce intervient en tout cas alors que le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a vertement recadré EDF dimanche, après la déclaration par EDF concernant de nouveaux retards sur les deux EPR actuellement en construction à Hinkley Point, au sud de l'Angleterre, entraînant des surcoûts d'au moins trois milliards d'euros. « Cela fait plusieurs mois que je tire la sonnette d'alarme, s'est emporté le ministre au micro du Grand jury sur l'antenne de RTL. J'ai demandé un audit indépendant et en fonction des conclusions, j'en tirerai toutes les conséquences, à tous les étages. » Selon nos informations, le poste de Jean-Bernard Lévy, à la tête d'EDF, serait sérieusement remis en question par l'exécutif bien décidé à reprendre la main sur la filière nucléaire.

Photo-carte-sites-centrales-nucléaires

Les Allemands, nos voisins étaient déjà particulièrement inquiets depuis fort longtemps..

nuclear-power-plant-3154693_1280-800x500

En effet, ceux-ci craignaient, à juste titre, qu’en cas d’incident ou d’accident grave, les risques en retombées radioactives soient plus importantes pour eux, du fait, non seulement de la situation géographiques, mais également des vents dominants en poussée..

Ils seraient directement touchés par les vents du fait de leur position par rapport à la centrale.

unnamed (1)

Voilà pourquoi, il y avait déjà eu un bras de fer, non seulement, de la part du gouvernement allemand comme de responsables de Länders à proximité, tout comme de nombreuses manifestations dans ce sens..

220px-Upper_Rhine_plain_with_Fessenheim_location_-_photomap-fr

ob_99a29f_les-allemands-sous-les-vents-dominant

Les différents acteurs à la manœuvre..

François de Rugy..

Il faisait le jeu du gouvernement et surtout de Macron..

(je dis le contraire de ce qui est déjà décidé en haut lieu..)

A cette époque là, la fermeture de la centrale était encore remise en question pour pouvoir être..repoussée..

la-fermeture-de-la-centrale-de-fessenheim-n-est-plus-liee-a-l-epr-de-flamanville-1538646080

Nicolas Hulot..

(il n’avait aucune marge de manœuvre et était obligé de faire ce que le gouvernement lui dictait, et de suivre la politique de Macron et du premier ministre Edouard Philippe..)

f2456c1745f5238cf5ec2e75a9a42da0

fermeture-de-fessenheim-le-decret-fait-tousser_3371975

fessenheimfleuri

Les acteurs « Verts » contents de la fermeture..

Mme. Cosse..

unnamed (5)

unnamed (2)

870x489_emmanuelle-cosse

maxnewsworldfour442831-3496881

Même Delphine Bato lorsque celle-ci était au gouvernement, n'avait aucune marge de manœuvre, et de ce fait, avait démissionnée..

(disons qu'on l'avait aidé un peu, presque poussée à la faute, et..débarquée..)

14666-15479

Il y avait déjà eu des actions menées par « Greenpeace » pour forcer le gouvernement à fermer la centrale de Fessenheim..

819084-000_par7824937

3697370lpw-3697419-article-fessenheim-jpg_3512211_660x281

6709601lpw-6712881-article-jpg_4012190_660x281

ob_a83cf5_fessenheim-9-sept-2015

Sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy la centrale avait encore de l’avenir..

je-n-accepterai-jamais-la-fermeture-de-la-centrale-de-fessenheim-pour-des-raisons-politiciennes-a-t-il-reaffirme-sous-un-tonnerre-d-applaudissement

Photo ci-dessus..je n'accepterai jamais la fermeture.

je-n-accepterai-jamais-la-fermeture-de-la-centrale-de-fessenheim-pour-des-raisons-politiciennes-a-t-il-reaffirme-sous-un-tonnerre-d-applaudisse (1)

Photo ci-dessus..je n'accepterai jamais la fermeture.

Les vrais débuts de l'histoire..

Pourtant c’est en..1977 que cette grande aventure industrielle avait commencée ..

mise-en-service-de-la-tranche-1-de-la-centrale-nucleaire-de-fessenheim-republicain-lorrain-du-8-mars-1977-1576680650

 

Pour terminer..

31-promesse_nucléairebg-1000x675

Fin de l’aventure de cette centrale nucléaire, et avec, l’arrêt de ce premier réacteur n°1, à la date du samedi 22 février 2020..

vues-aeriennes-cnpe-de-fessenheim

Le réacteur n°2, quand à lui, son arrêt est déjà fixé à la date du 30 juin 2020..toujours…

220px-Upper_Rhine_plain_with_Fessenheim_location_-_photomap-fr

 

 

Posté par Janus157 à 20:42 - Commentaires [29] - Permalien [#]

16 février 2020

Un enneigement par hélicoptère ?..Pas de « taxe carbone » ?..

copie-d-ecran-de-la

 

Un enneigement par hélicoptère ?.. Pas de « taxe carbone » ?..

sddefault 

Dans une station des Pyrénées, de la neige livrée par hélicoptère(!)..

Photo-Luchon-Superbagnères

Alors que la neige vient à manquer à la station de Luchon-Superbagnères, le conseil départemental a décidé d'en faire livrer par hélicoptères.

661-magic-article-actu-f50-72b-b609c49c18bba91ef8207e4120-de-la-neige-amenee-par-helicoptere-a-luchon-superbagneres-station-de-ski-des-pyrenees-f507

La neige manque cruellement dans plusieurs stations de ski des Pyrénées. À tel point que le conseil départemental de la Haute-Garonne a décidé d'en faire livrer par hélicoptère à Luchon-Superbagnères, une station qu'il gère depuis 2018

595fd574-12c1-4786-bd03-111c3719d210-4650739

"Pas hyper écologique"

Une décision qui interroge, alors que le changement climatique est au cœur des débats. Il y a peu, la mairie de Gérardmer s'est déjà attiré les foudres d'une association écologiste en faisant livrer de la neige par camion jusqu'aux pistes de ski.

Hervé Pounau, le directeur du syndicat mixte qui regroupe trois stations de Haute-Garonne, dont celle de Luchon-Superbagnères, se dit conscient que "ce n'est pas hyper écologique".

"C'est vraiment exceptionnel et nous n'avons aucune intention de le reproduire. On n'a pas eu le choix cette fois-ci", souligne-t-il.

Deux opérations d'héliportage ont été confiées à une entreprise spécialisée. La première a eu lieu ce vendredi, la deuxième ce samedi. Le but était de "transvaser de la neige du haut de la station vers le bas, notamment sur les espaces dédiés aux enfants et débutants", a indiqué le conseil départemental.

"Cela va nous coûter entre 5.000 et 6.000 euros, sachant qu'en terme de retour sur investissement il faut multiplier au moins par 10", a expliqué Hervé Pounau.

Au total, ce sont deux heures et demi d'hélicoptère pour transporter quelque 50 tonnes de neige.

ob_7a844c_0-5

 

MjAxODEyOTliZTdlZWU2MjI2MDkwMGViMmFmOWQ1YTI2MGVhNzE

Pyrénées : En manque de neige, la station de ski de Luchon-Superbagnères se fait livrer par hélicoptère ( !)..

Photo-station-Bagnières-de-Luchon-Pyrénées

SKI - Le conseil départemental de la Haute-Garonne, en charge de la gestion de Luchon-Superbagnères, a décidé d’héliporter de la neige et explique son choix

Comme beaucoup de stations de ski des Pyrénées, Luchon-Superbagnères souffre d’un déficit d’enneigement en pleines vacances de février, traditionnel moment fort de l’activité. Ce samedi, seulement six pistes sur 28 sont ouvertes, ainsi que six remontées mécaniques sur 13, sur un domaine qui s’étire de 1.465 à 2.125 mètres d’altitude.

En charge de la gestion de la station depuis 2018, le conseil départemental de la Haute-Garonne (CD 31), présidé par Georges Méric (PS), a donc décidé d’employer les grands moyens, comme l’a révélé France 3 Occitanie : amener de la neige par hélicoptère, vendredi et samedi.

« Garantir 15 jours d’activité pour les écoles de ski »

« Afin de pallier le manque d’enneigement sur les espaces notamment dédiés aux enfants et aux débutants et ainsi de pouvoir garantir 15 jours d’activité pour les écoles de ski de Superbagnères, le SMO [syndicat mixte ouvert] Haute Garonne Mon(...) Lire la suite sur 20minutes

Sur « Tripadvisor »..La Pub..

Luchon-Superbagnières (Bagnières-de-Luchon) :2020 Ce qu’il faut savoir..

photo2jpg

Le Balcon des Pyrénées A seulement 1h30 de Toulouse, le domaine skiable de Luchon Superbagnères, véritable balcon naturel, offre grâce à ses 4 versants, une vue panoramique incomparable sur la vallée de Luchon, les pics mythiques de la Maladeta et le toit des Pyrénées : l'Aneto. Un accès direct au domaine de Superbagnères en moins de 10 minutes grâce à la télécabine située dans le centre ville de Luchon ! Un domaine, 3 secteurs Secteur Téchous : A la découverte du ski... Des pentes douces et ensoleillées, le paradis des débutants et des enfants Secteur du Lac : Le ski autrement : appréciez la quiétude d'une descente paisible au coeur de la forêt Secteur du Céciré : Longues pistes... et grands dénivelés à découvrir dans l'un des plus beaux cadres pyrénéens...

d-artouste-a-peyragudes

Enneigement par hélicoptère: "Pas une voie possible", pour Borne (!)

Photo-hélicoptère-gendarmerie-exercice-station-Bagnières-de-Luchon-2016

Un hélicoptère de la gendarmerie réalise des exercices au dessus de Bagnères-de-Luchon, le 23 février 2016

Paris (AFP) - "Enneiger des stations de ski par hélicoptère n’est pas une voie possible", a tranché dimanche la ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne, après la décision de la Haute-Garonne de déverser de la neige par hélicoptère sur la station de Luchon-Superbagnères.

"Nous réunirons avec Jean-Baptiste Lemoyne (secrétaire d'Etat au Tourisme et au Commerce extérieur) les acteurs concernés dans les prochains jours", a-t-elle ajouté dans un tweet.

Le périmètre de cette consultation, qui aura lieu dans la semaine, n'est pas encore précisément fixé, elle devrait réunir en tous cas les responsables du domaine skiable de France, a-t-on indiqué dimanche à son cabinet.

Le message de la ministre était clair avec ce tweet: il s'agissait de mettre un coup d'arrêt rapide, car il n'est pas possible de réitérer de telles opérations très polluantes, a tenu à souligner un de ses conseillers à l'AFP.

Cette réunion vise aussi à chercher des solutions pour les élus locaux, les transports de neige par camions étant également problématiques, selon la même source.

Afin de pallier le manque d'enneigement dans la station pyrénéenne, le conseil départemental de Haute-Garonne avait pris une mesure spectaculaire, en faisant livrer de la neige par hélicoptère sur certains tronçons vendredi et samedi.

Il a fallu deux heures et demie d'hélicoptère pour transporter quelque 50 tonnes de neige. Le coût est évalué entre 5.000 et 6.000 euros, mais "en terme de retour sur investissement, il faut multiplier au moins par 10", avait justifié le syndicat mixte chapeautant cette station.

Selon le syndicat, entre 50 et 80 personnes vont pouvoir travailler grâce à cette opération: le personnel de la station, mais aussi les moniteurs, les loueurs de matériel, les restaurateurs.

L'initiative, très dispendieuse et très peu écologique en termes d'émission de CO2, a suscité une vague de réactions très critiques dans les médias, alors que le gouvernement met en avant la priorité environnementale pour réduire les émissions de CO2.

helico_neige2-4652389

Pyrénées : La livraison de neige par hélico fait grincer des dents jusqu'au gouvernement (!)..

Photo-manque-de-neige-station-de-Bagnières-de-Luchon-Pyrénées

ECOLO-SKI - La ministre de la Transition écologique, Elisabeth Borne, a indiqué dimanche qu’enneiger des stations de ski par hélicoptère n’était « pas une voie possible »

« Apporter de la neige par camion ou par hélicoptère dans les stations pour continuer à faire comme si de rien n’était ? On marche sur la tête ! Il est temps de changer de modèle », avait tweeté samedi Emmanuelle Wargon. La secrétaire d’Etat réagissait à l'opération de livraison de neige opérée par hélicoptère samedi dans la station de ski de Luchon-Superbagnères, en Haute-Garonne.

Une première dans les Pyrénées confrontées à un très faible enneigement cette année alors que les vacances de février ont démarré depuis plus d’une semaine. « Enneiger des stations de ski par hélicoptère n’est pas une voie possible », a renchéri dimanche Elisabeth Borne, la ministre de la Transition écologique, après la décision de la Haute-Garonne de déverser de la neige par hélicoptère sur la station de Luchon-Superbagnères.

Une réunion dans le courant de la semaine

photo2jpg

Le Balcon des Pyrénées A seulement 1h30 de Toulouse, le domaine skiable de Luchon Superbagnères, véritable balcon naturel, offre grâce à ses 4 versants, une vue panoramique incomparable sur la vallée de Luchon, les pics mythiques de la Maladeta et le toit des Pyrénées : l'Aneto. Un accès direct au domaine de Superbagnères en moins de 10 minutes grâce à la télécabine située dans le centre ville de Luchon ! Un domaine, 3 secteurs Secteur Téchous : A la découverte du ski... Des pentes douces et ensoleillées, le paradis des débutants et des enfants Secteur du Lac : Le ski autrement : appréciez la quiétude d'une descente paisible au coeur de la forêt Secteur du Céciré : Longues pistes... et grands dénivelés à découvrir dans l'un des plus beaux cadres pyrénéens...

Quand il n'y a plus d'enneigement et que, de plus, la neige se fait..rare ..

Jusqu'ici, pour pouvoir "palier" à ce déficit ou manque de neige, il y avait, depuis longtemps déjà, les nombreux dispositifs d'enneigement artificiel mis en place, un peu partout, dans toutes les stations en-dessous de..2000 m..

image (1)

 

Mais comme la neige..manque.. 

plateau-suprbagneres-854x480

Photo ci-dessus du plateau de Super-Bagnères.

La neige manque..

pour-apercevoir-l-or

Photo ci-dessus, pour pouvoir appercevoir la neige, il faut monter au-dessus de 2000 m.

Même au-dessus, et parfois à..2300-2400 m, ce n'est pas gagné pour autant !..

la-neige-manque-cruellement-a-luchon-superbagneres-20200207-1425-5ed1ce-0@1x

Voilà pourquoi on a recours à ces formes en apport de neige..peu "écologiques" et fort polluants !..

helico_neige2-4652389

La main-d'oeuvre n'est pas oubliée !..

image (2)

 Réchauffement climatique, plus soleil..quand ils nous jouent des tours !..

870x489_plateau

Photo ci-dessus, toujours, du plateau de Super-Bagnères.

photo4jpg

 

Photo ci-dessus, vue panoramique, depuis le dessus de la station.

870x489_piste_et_panorama_enneige_et_ensoleille_superbagneres_sm

Photo ci-dessus, piste et panoramique.

Partout..Le même constat !..

20926997

 

cauterets_m_pinaud-4541819

 

Rappelez-vous

 

La démesure du..toujours plus !..

Le projet "Skyvall"..

SKYVALL-Crédit-Sophie-Loncan

Dans le Louron..La télécabine par les airs..

images (1)

images (2)

 

Photo-de img_0813

Capture-d’écran-2019-05-19-à-09

Photo- de img_0814

dsc_0249

20181111

image (7)

Bagnères-de-Luchon

La station de "Super-Bagnères"..

superbagneres2

Photo ci-dessus du domaine skiable.

Lorsque tout était encore beau..magique ..

photo1jpg

 

Lorsque la neige était au rendez-vous..

luchon_neige-3500923

a-luchon-superbagneres

Photo ci-dessus du plateau et de la station de "Super-Bagnères".

b13ba778c8e458485ee9354a8566c8c2e6b38e1309502e33a8c738d1a0bde8a5

otluchon01

MjAxOTEyODQ4ZTMxOTA3OGViZjYzYTIwZDg2ZjBiZDZmNTdlNmQ

image (4)

otluchon02

Il va falloir..s'habituer, aux paysages..sans neige, en montagne..

870x489_maxnewsfrfour169004

picture

images (3)

Photo ci-dessus du pic de midi (Bigorre..) dans les Pyrénées.

la-station-aragonaise

Photo ci-dessus d'une station Aragonaise, versant côté espagnol, des Pyrénées.

Les pionniers de l’or blanc dans les Pyrénées..

SKI1-1920x1016

Aujourd'hui, je veux dire..de nos jours..Tout change !..

maxresdefault

Pyrénées : une station ferme momentanément pour manque de neige..

Voir le lien ci-dessous:

https://www.youtube.com/watch?v=YTrq_vwiEYg

Pyrénées : une station ferme momentanément pour manque de neige

photo0jpg

x240

A la veille des vacances, une station des Pyrénées ferme faute de neige !

_1350_20200204181640_000+GMKFET4VM

En Haute-Garonne, la station Le Mourtis a annoncé la fermeture temporaire de son domaine skiable. Temporaire mais « pour une durée encore indéterminée ». Il faut dire que la météo de ces dernières semaines n’a pas aidé la petite station des Pyrénées et ses 23 kilomètres de pistes.

le-mourtis

S’il a neigé il y a une dizaine de jours, ce n’était que quelques flocons vite emportés par des maximales avoisinant les 10°C. Les prévisions des 15 prochains jours ne sont pas encourageantes. Le bulletin neige de la station annonce tristement 0cm au pied des pistes, 3cm au sommet de la station. Le domaine skiable du Mourtis s’étale entre 1.350 et 1.850 mètres. Ce matin, à l’aube, alors que les températures frôlaient les -2°C, des canons à neige tentaient de produire quelques flocons. Avant de s’éteindre faute de température suffisamment basse. La station s’est équipée de 36 enneigeurs mais hélas ces derniers n’ont pas des pouvoirs magiques.

860_cecire

Les autres stations de moyenne montagne des Pyrénées sont concernées par ce manque de neige. Les vacances scolaires débutent dans quelques jours et la neige se fait toujours attendre.

Même dans les Vosges, près de chez moi..c’est peu dire !..

7800047718_le-domaine-de-gerardmer-dans-les-vosges

Face au manque de neige dans les Vosges, la station de Gérardmer le fait livrer en camion (sic !)..

300x169_maxnewsworldfive042307

Vosges : une station de ski fait venir sa neige par camion

REPORTAGE - Alors que les stations de sports d'hiver des Alpes jouissent d'un excellent enneigement, certaines notamment dans les Vosges, à moyenne altitude, souffrent et doivent trouver d'autres solutions.

image (5)

Vosges : une station de ski fait venir sa neige par camionCrédit Image : SEBASTIEN BOZON / AFP | Crédit Média : Dimitri Rahmelow / RTL | Durée : 01:38 | Date :07/02/2020

Une décision qui interroge, alors que le changement climatique est au cœur des débats. Il y a peu, la mairie de Gérardmer s'est déjà attiré les foudres d'une association écologiste en faisant livrer de la neige par camion jusqu'aux pistes de ski.

Hervé Pounau, le directeur du syndicat mixte qui regroupe trois stations de Haute-Garonne, dont celle de Luchon-Superbagnères, se dit conscient que "ce n'est pas hyper écologique".

"C'est vraiment exceptionnel et nous n'avons aucune intention de le reproduire. On n'a pas eu le choix cette fois-ci", souligne-t-il.

ski-la-neige-manque-sur-les-pistes-des-vosges-20200210-1505-4583ca-0@1x

La zone C (les académies de Créteil, Montpellier, Paris, Toulouse et Versailles) entame ce vendredi 7 février au soir ses deux semaines de vacances d'hiver. Les stations de ski attendent leurs clients avec impatience. Il y a celles qui ont de la chance, comme dans les Alpes, où la neige est bien présente parfois même en abondance. Et puis il y a les stations de moyenne montagne qui, elles, désespèrent de voir tomber les flocons. C'est le cas notamment de la station Gérardmer dans les Vosges.
 
Il a fait tellement doux ces dernières semaines qu'une partie de la neige tombée en décembre a totalement fondu. Qu'à cela ne tienne, la mairie a décidé d'aller chercher l'or blanc loin de chez elle et ça fait débat.
 
Fin janvier, juste avant le début du festival local du film fantastique, des habitants voient une quinzaine de camions faire des allers-retours entre les pistes et la route des Crêtes. Dans les bennes ? De la neige fraîche par centaine de mètres cubes.

Un choix qui fait débat

x240

Pour conclure..

7800047718_le-domaine-de-gerardmer-dans-les-vosges

On pourra largement penser (chacun est libre..) que dans l'avenir, et les années à venir, la plupart de ces stations de ski d'hiver ne deviennent, à leur tour, des "friches", un peu comme toutes ces "friches industrielles" que nous avons connu et connaissons encore, de nos jours ...

 

 

Posté par Janus157 à 19:38 - Commentaires [8] - Permalien [#]

15 février 2020

Après les « Gilets jaunes »..Les gilets bleus ?..

870x489_photo_ok

Après les « Gilets jaunes »..Les gilets bleus ?..

Les saisonniers en grève dans les stations de ski..

rg

Un appel à manifestations dans toutes les stations de ski et sur tous les domaines skiables !..

 Cela fait maintenant bien..30 ans déjà, et sinon depuis les 20 et 10 dernières années que les saisonniers auraient dû manifester et faire grève pour leurs conditions d'hébergement, de travail, aussi et surtout, et de vie, comme surtout..salaires !!!

les-travailleurs-saisonniers-de-serre-chevalier-domaine-skiable-sont-mobilises-pour-faire-entendre-leurs-revendications-photo-le-dl-yoann-gavoille-1

Les stations de ski..La ville à la montagne ?..

flaine-2251-1aec56-0@1x

Photo ci-dessus de la station de Flaine.

299f784df23f81cb4d24d819e18364e74a0f36c5

Les-salaries-des-stations-de-ski-en-greve-des-perturbations-a-prevoir-dans-les-remontees-mecaniques

cover-r4x3w1000-5e47d94a4f089-f1f69cfe075b876f2aa69ef53bff31ae42f2a3d4-jpg

Mot d’ordre national des saisonniers qui entendent protester contre la réforme de leur assurance chômage !

les-travailleurs-saisonniers-de-serre-chevalier-domaine-skiable-sont-mobilises-pour-faire-entendre-leurs-revendications-photo-le-dl-yoann-gavoil (1)

Rappelez-vous..

Lorsque le président Emmanuel Macron avait été à la station de la Mongies..

macron-fait-du-ski-8ecbe2-0@1x

Les « Gilets jaunes » étaient venus manifester pour lui soumettre leur mécontentement !

images

Une manifestation pour la sauvegarde de l’environnement dans les Vosges..

des-membres-de-l-association-de-defense-de-l-environnement-quot-sos-massif-des-vosges-quot-ont-manifeste-devant-l-espace-lac-ce-dimanche-matin-photo

Les stations de ski..

Un faux « défouloir » pour les citadins..

la-station-de-ski-de-val-thorens-en-janvier-2018_6233698

Photo ci-dessus de la station de Val-Thorens.

Lorsque la neige n’est plus au rendez-vous..

5c9385272300007d006d1d60

Il faut avoir recours aux canons à neige..fort polluants !!!

image (1)

Savoie : 200 saisonniers en grève tractent sur un rond-point à Moûtiers contre la réforme de l'assurance chômage !..

maxnewsworldthree958556-4651875

Des grévistes bloquent les remontées mécaniques des Deux-Alpes le 17 février 2016, image d'illustration. / © Aurore Vassal / MaxPPP.

Quelque 200 saisonniers se mobilisent ce samedi matin sur la route des stations de ski en Savoie pour alerter les touristes sur les répercussions attendues de la réforme de l'assurance chômage.

Par TH avec AFP Publié le 15/02/2020 à 11:48 Mis à jour le 15/02/2020 à 11:50

En plein samedi de chassé-croisé sur la route des stations, classé rouge dans le sens des départs par Bison Futé, quelques 200 manifestants se sont positionnés au rond-point stratégique de l'entrée de Moûtiers. Pour protester contre la réforme de l'assurance chômage, ces saisonniers des stations de ski sont en grève reconductible à partir de ce samedi 15 février.

Ce rond-point, c'est l'embranchement des routes qui mènent aux différentes stations de la vallée de la Tarentaise comme Les Arcs ou Val Thorens. "On veut informer et être visibles. On ne veut pas emmerder les touristes, ce sont eux qui nos apportent du boulot", explique Antoine Fatiga de la CGT remontées mécaniques.

Les automobilistes sont accueillis par la banderole : "Retraites, chômage, saisonniers précarisés, vacances mal engagées, merci Macron". Et les manifestants ralentissent le trafic en distribuant des tracts, le plus souvent dans une ambiance bon enfant.

"On va être encore plus précarisés"

La CGT redoute certaines dispositions prévues par les nouvelles règles de l'assurance-chômage à partir d'avril, en particulier "des retombées négatives liées à l'augmentation de la durée de 4 à 6 mois de contrat pour l'ouverture des droits, la suppression de la recharge au bout d'un mois de travail ainsi que le mode de calcul de l'indemnité réduisant, suivant les cas, de moitié cette allocation".

"Le risque c'est qu'on ait une pénurie de ressource de contrats de travail et on sait l'impact que ça aurait sur l'économie des stations", insiste Fabrice Michaud, secrétaire général de la Fédération des Transports de la CGT.

"On va être encore plus précarisés avec ces réformes. Il faudra six mois au lieu de quatre pour prétendre à une allocation chômage", estime Christophe Dupuis, qui travaille à La Plagne comme pisteur-secouriste l'hiver et maître-nageur l'été.

Le ministère du Travail doit présenter la semaine prochaine "un plan d'accompagnement" pour les saisonniers des remontées mécaniques conscient de la spécificité de la montagne "où il n'y a, dans certaines vallées, simplement pas d'emplois au printemps ou à l'automne".

Il existe d’autres moyens de se faire plaisir et de faire du ski..

title-1545343866

Photo ci-dessus de domaines skiables, avec de nombreuses possibilités et sans remontées mécaniques.

Les stations de ski : un amortisseur social pour les saisonniers..

image

Stations de ski : "S'il n'y a plus de saisonniers, il n'y aura plus de vacanciers"..

20200215-1320-988fb6-0@1x

Photo ci-dessus d’un vacancier, durant la période de vacances scolaires, en station de ski.

MOUVEMENT - Ce samedi 15 février, les salariés saisonniers des remontées mécaniques ont manifesté dans une cinquantaine de stations de ski . A Flaine, en Haute-Savoie, 50% des saisonniers sont grévistes, explique notre reporter sur place.

15 févr. 13:24 - La rédaction de LCI

L'image est inédite : des banderoles et des distributions de tracts au pied des remontées mécaniques. Ce samedi matin, à Flaine (Haute-Savoie) comme dans d'autres stations, les touristes ont été accueillis par un piquet de grève. Les syndicats FO et CGT du secteur des remontées mécaniques ont en effet lancé un appel national à la grève ce 15 février. Les saisonniers ont partiellement cessé le travail - ou, selon les cas se sont contentés de distribuer des tracts -  protestant notamment contre de nouvelles règles d'indemnisation chômage ainsi que leur opposition à la réforme des retraites. 

Chants, tracts, et chaussures de ski devant la préfecture..

Partout en France, des Alpes aux Pyrénées, une cinquantaine d'actions ont  été recensées par la CGT, à l'origine de cette mobilisation avec FO. Opération tractage à Moûtiers en Savoie ou aux Deux-Alpes (Isère) avec à chaque fois quelque 200 saisonniers mobilisés. A Serre-Chevalier, ils ont  chanté en bas des pistes. Dans les Hautes-Pyrénées, un rassemblement était  prévu devant la préfecture où les participants devaient déposer leur outil de  travail, à savoir skis et chaussures.

20200215-1210-0d08d1-0@1x

A Flaine, les quelques dizaines de saisonniers de remontées mécaniques n’avaient pas l’intention de gâcher les vacances des touristes mais entendaient sensibiliser les touristes à une réforme contre laquelle ils se battent. Une réforme de l’assurance chômage qui, expliquent-ils, va faire baisser de 50% leurs indemnités - en d'autres termes, à partir du 1er avril, il leur est demandé de travailler plus longtemps (six mois au lieu de quatre) pour obtenir des droits à l'indemnité de retour à l'emploi ; ce qui, pour les saisonniers, est impossible, faute de neige et de saisons longues.

"S'il n'y a plus de saisonnier, il n'y a plus de vacanciers, il n'y a plus de vacances", tranche une des grévistes interviewée par LCI.

Grève dans les stations de ski : à Val d'Isère, "l'impact sera limité"

"Bienvenus les touristes, et vive les saisonniers"..

A Moûtiers, porte d'entrée vers la vallée de la Tarentaise et ses célèbres  stations des Arcs ou de Val Thorens, quelque 200 manifestants ont filtré le  trafic samedi matin avant d'aller à la rencontre des touristes arrivant par le  train. "Bienvenus les touristes, et vive les saisonniers", criait un pisteur  devant la gare.

flaine-2251-1aec56-0@1x

A Flaine, 50% des employés du secteur des remontées mécaniques étaient en grève, indique notre envoyée spéciale. "Une distribution de tracts est prévue dans le cadre de cette sensibilisation". Exactement ce qui devrait se passer à Gérardmer, autre station impactée par la grève : "Les saisonniers vont débrayer sous une autre forme, en distribuant des tracts, en mettant des affiches pour expliquer aux gens qui se passent avec l’assurance chômage qui les touchent de plein fouet." nous confiait le maire de Gerardmer, Stessy Speissmann, ce vendredi.

Les saisonniers comptent, une fois encore, sur la compréhension des vacanciers. 

En Lozère..

Photo-station-Bleymard-Lozère

Photo ci-dessus, station de Bleymard en Lozère.

Du grand n’importe quoi !!!

De la neige emmenée par hélicoptère à Bagnières-de-Luchon !..

661-magic-article-actu-f50-72b-b609c49c18bba91ef8207e4120-de-la-neige-amenee-par-helicoptere-a-luchon-superbagneres-station-de-ski-des-pyrenees-f507

Photo ci-dessus, au fil des années et des saisons, la neige se fait de plus en plus rare.

Dans les Pyrénées..

 Stations de ski : débrayage et manifestation ce samedi matin

a-gourette-la-manifestation

À Gourette, la manifestation a débuté ce samedi vers 8h30, place Sarrière, devant les guichets.

Stephanie Savariaud

PUBLIÉ LE 15 FÉVRIER 2020 À 9H29, MODIFIÉ À11H01.

Ce mouvement de grève s’inscrivait dans le cadre d’un mot d’ordre national des saisonniers qui entendent protester contre la réforme de leur assurance chômage. A Gourette, on comptait 70 manifestants.

Des salariés saisonniers des stations de Gourette et La Pierre Saint-Martin ont observé un débrayage de deux heures ce samedi matin, entre 8h30 et 10 h 30.

À Gourette, la manifestation a débuté vers 8h30, place Sarrière, devant les guichets : environ 70 saisonniers et salariés permanents de l’EPSA (Établissement public des stations d’altitude) étaient présents. 

Ce mouvement de grève s’inscrivait dans le cadre d’un mot d’ordre national des saisonniers qui entendent protester contre la réforme de leur assurance chômage.

Vers 9 heures, deux personnes accueillaient les clients au guichet et la télécabine du Bezou fonctionnait.

 Le travail a repris comme prévu à 10h30.

Capture-d’écran-2020-02-13-à-14

La rédaction vous conseille

a-gourette-vers-9-heures

A Gourette, vers 9 heures, deux personnes accueillaient les clients au guichet.

Crédit photo : Stephanie Savariaud

Ailleurs dans les Pyrénées, mais aussi dans les Alpes, d’autres perturbations étaient attendues dans les stations d’altitude.

devant-les-guichets-a

Devant les guichets à Gourette, les saisonniers expliquent le mouvement aux clients.

Crédit photo : Stephanie Savariaud

les-stations-gourette

Photo ci-dessus, la station des Gourettes.

Réforme de l'assurance chômage : les saisonniers en grève promettent peu de perturbations dans les stations

maxnewsworldthree958555-4651073

En février 2016, des salariés des Deux-Alpes s'étaient mis en grève pour réclamer des augmentations de salaires et des effectifs supplémentaires. / © Aurore Vassal / MaxPPP

Une partie des saisonniers des stations de sports d'hiver entame un mouvement de grève reconductible à partir de demain. Ils protestent contre une précarisation de leurs professions, et mettent en cause les réformes des retraites et de l'assurance chômage. Retrouvez la liste des stations concernées.

Par TH Publié le 14/02/2020 à 17:34

Colère sur les pistes. A partir de ce samedi 15 février, les saisonniers des stations de ski entament un mouvement de grève reconductible, accompagné de diverses actions de protestation. Remontées mécaniques, caisses, restaurants et hôtels... Tous les secteurs seront touchés, avec des conséquences que les syndicats assurent minimes pour les vacanciers.

"On ne voit pas l'intérêt d'impacter nos clients", explique Nathalie, syndiquée FO, qui travaille à la caisse d'une remontée mécanique de La Clusaz en saison depuis 9 ans. "La majeure partie des employés travailleront avec un brassard, et on expliquera ce qui se passe aux clients", complète-t-elle.

En l'occurence, cette protestation a plusieurs causes. Comme les grandes grèves des dernières semaines, il vise à s'opposer à la réforme des retraites voulue par le gouvernement. "Ceux qui vont payer le prix le plus fort de cette réforme, ce sont les précaires, ceux qui ont eu des carrières hachées, dont les saisonniers", expose Antoine Fatiga, responsable CGT Saisonniers en Auvergne-Rhône-Alpes.

"Beaucoup de saisonniers vont perdre entre 40 et 60% de leur indemnisation"

000_par7799303-4596147

Mais la colère émane surtout de la réforme de l'assurance chômage, dont de nouvelles règles vont s'appliquer à partir du 1er avril. "Avant on cotisait un mois pour un mois d'indeminsation, précise Antoine FatigaMaintenant, il faut cotiser six mois sur les 24 derniers mois. Et beaucoup de saisonniers vont perdre entre 40 et 60% de leur indemnisation chômage."

Un poids en plus sur les épaules des saisonniers, dont le métier s'est déjà précarisé ces dernières années selon Antoine Fatiga : "Les mesures nationales affectent les plus précaires, et le réchauffement climatique a réduit la durée des saisons hivernales, et donc la rémunérations des saisonniers."

Pour Nathalie, cette réforme concerne également les employeurs. "On va devoir travailler à l'année en descendant dans la vallée pour toucher nos indemnisatées complètes, avance-t-elle. Cette réforme, c'est la mort de la saisonnalité."

Les grévistes ont aussi envie de casser les clichés sur les saisonniers. "Certains nous traitent de feinéants parce qu'on travaillerait quatre mois par an, mais ce n'est qu'une minorité de saisonniers, s'indigne NathalieOn fait des métiers pas simples, avec beaucoup d'heures. Je ne vois pas pourquoi on nous traiterait de feinéants si on prend un mois avant de recommencer à travailler."

Des droits tirés vers le bas ?

Un dernier point crispe une bonne partie des saisonniers du secteur des remontées mécaniques. "Le gouvernement veut passer de 700 conventions collectives à 200, en faisant des mariages entres secteurs", avance Antoine Fatiga de la CGT. Son inquiétude principale : "Etre mariés avec un secteur où le droit social est moins bon, ce qui tirerait nos droits par le bas."

ecole_la_rosiere-4539735

Savoie : une classe supplémentaire accordée par le rectorat à La Rosière pour accueillir les enfants de saisonniers .


La branche des remontées mécaniques bénéficie notamment de la reconduction automatique d'un CDD :  si l'employé n'est pas notifié de sa non-recondution avant la fin de la saison, il est obligatoirement réembauché l'année suivante.

Face à la colère, le gouvernement a annoncé un "plan d'accompagnement" des saisonniers. Une promesse qui ne rassure pas Antoine Fatiga : "Chaque année, on nous fait les mêmes annonces. Ca ne passe pas auprès des salariés, ils nous prennent pour des couillons, et ça nous encourage encore plus à être mobilisés."

Faire entendre leurs voix sans gêner les vacanciers

La majorité des grandes stations des Alpes devrait être concernée par ce mouvement de grève. A La Clusaz, Nathalie promet une manifestation sur la place de l'église avec distribution de tracts à 17h30, en compagnie de ses collègues de Labellemontagne et du Grand-Bornand.

Côté Savoie, un rassemblement sera organisé à 8h30 au rond-point de l'entrée de Moutiers, "où nous distribuerons de l'information à l'arrivée des touristes" selon un communiqué de la CGT.

Le but de l'opération est simple d'après Nathalie de FO : "Toucher l'Etat". Tout simplement. La CGT Remontées mécaniques a d'ailleurs lancé 
une pétition à l'attention du ministère du Travail, qui a d'ores et déjà rassemblé plus de 2 700 signatures

Parmi les perturbations à prévoir, certaines stations verront leur domaine skiable réduit, mais les syndicats assurent que les vacanciers ne souffriront que peu de ce mouvement.

Voici la liste des stations concernées par des prévis de grève ou par des actions selon FO et la CGT :

  • En Isère : Les Deux-Alpes, L'Alpe d'Huez, Chamrousse
  • En Savoie : Courchevel, La Plagne, La Rosière, Les Arcs, Les Karellis, Les Menuires, Les Sybelles, Méribel Alpina, Saint-Colomban des Villars, Savoie Grand Revard, Tignes, Val Cenis, Val d'Isère, Val Thorens, Valfrejus-La Norma,Valloire, Valmeinier, Valmorel
  • En Haute-Savoie : Avoriaz, Chamonix Mont-Blanc, Flaine, La Clusaz, Le Grand-Bornand, Les Carroz, Les Gets, Megève, Val d'Arly

Haute-Savoie/Savoie : dans quelles stations les saisonniers seront-ils en grève le 15 février?

Photo-station-de-ski-Haute-Savoie-février-2020

Samedi 15 février, les saisonniers d’une quinzaine de stations seront en grève. - Photo d’illustration

La CGT a déposé fin janvier un préavis de grève pour le 15 février dans de nombreuses stations des pays de Savoie. Le syndicat a également été rejoint par Force ouvrière. Leurs revendications portent sur la réforme des retraites et les nouveaux modes de calcul des allocations-chômage. Lionel Vital, délégué syndical CGT des Arcs, tire la sonnette d’alarme : «Avec la nouvelle réforme de l’assurance chômage, les travailleurs saisonniers qui travaillent sept à dix mois par an, pourraient perdre entre 25 % et 45 % de leur indemnisation. » Il rappelle également qu’«Avec ce nouveau régime, il va falloir travailler plus longtemps, pour moins de revenu ».

Quelles stations seront impactées ?

En Haute-Savoie, la grève concernera les stations de Flaine, Les Carroz, Megève, Chamonix, le Grand-Bornand, Val d’Arly et Avoriaz. A La CLusaz, il n’y aura pas de blocage des remontées mécaniques mais une manifestation à 17h30 samedi sur la place de l'Église. Les saisonniers porteront un brassard et feront de l'information auprès de la clientèle.

Situation particulière aux Gets, où les saisonniers feront grève le 22 février.

Un nombre plus important de stations est concerné en Savoie, avec, entre autres, La Plagne, Les Arcs, Les Menuires, Val Thorens, Courchevel, Valmorel, Tignes, Val d'Isère, Meribel, Valloire, Les Karellis, Saint-Colomban des Villards, Valmeinier, Val Fréjus et Savoie Grand Revard.

En Savoie, un rassemblement est prévu au rond-point à l’entrée de Moûtiers, le samedi 15 février de 8h30 à 10h30. Les manifestants distribueront de l’information à l’arrivée des touristes. Ils partiront ensuite en manifestation en direction de la gare SNCF.

La CGT a mis en ligne une pétition où elle détaille ses revendications.

cover-r4x3w1000-5e47d94a4f089-f1f69cfe075b876f2aa69ef53bff31ae42f2a3d4-jpg

Appels à la grève dans les remontées mécaniques le 15 février 2020

Publié le 09/02/2020 - 09:02
Mis à jour le 07/02/2020 - 18:58

Les syndicats CGT et FO appellent à des débrayages dans plusieurs stations de ski pour dénoncer les répercussions attendues de la réforme de l'assurance-chômage sur les saisonniers.

www

Les syndicats FO et CGT du secteur des remontées mécaniques appellent à des débrayages dans plusieurs stations de ski le  samedi 15 février, à l'occasion du chassé-croisé des vacanciers, pour dénoncer les répercussions attendues de la réforme de l'assurance-chômage sur les saisonniers.

"Nous avons déposé un préavis de grève pour le 15 février que nous retirerons si les discussions aboutissent" avec le ministère du Travail, a indiqué Eric Becker, secrétaire fédéral FO chargé des remontées mécaniques et des saisonniers. Tout dépendra "de la volonté de l'exécutif de faire quelque chose pour un secteur d'activité» soumis à «des difficultés et des spécificités", a-t-il ajouté.

"ls ont voulu traiter les saisonniers comme des salariés lambda alors que leur mode de travail est totalement différent", regrette le syndicaliste.

Les salariés des remontées mécaniques sont appelés à débrayer «quelques heures voire une demi-journée» et à distribuer des tracts. "Du fait qu'il y a moins de personnel, il est évident que certaines installations ne tourneront pas", affirme-t-il.

Le syndicat redoute certaines dispositions prévues par les nouvelles règles de l'assurance-chômage à partir d'avril, en particulier "des retombées négatives liées à l'augmentation de la durée de 4 à 6 mois de contrat pour l'ouverture des droits, la suppression de la recharge au bout d'un mois de travail ainsi que le mode de calcul de l'indemnité réduisant, suivant les cas, de moitié cette allocation", selon un communiqué.

Selon la Dares, le service de statistiques du ministère du Travail, plus d'un million de personnes ont été en contrat saisonnier (en moyenne de deux mois) entre avril 2018 et mars 2019. Près de la moitié des saisonniers exercent leur activité dans les secteurs de la restauration, de l'hébergement et des loisirs, principalement sur les lieux de vacances.

Selon FO, on dénombre environ 17.000 contrats saisonniers dans les remontées mécaniques.

(Avec AFP)

Réforme du chômage: bras de fer entre l'exécutif et les saisonniers montagnards..

Les syndicats CGT et FO durcissent leur mouvement et appellent à des débrayages dans les stations de ski ce samedi 15 février, en plein coeur des vacances scolaires d'hiver, pour protester contre les conséquences de la réforme de l’assurance chômage pour les saisonniers.

cover-r4x3w1000-5e3c397be06af-000-6v9xd

La CGT et FO appellent les saisonniers des stations de ski à se mobiliser le 15 février.

PHILIPPE DESMAZES/AFP

Ce samedi 15 février, jour de chassé-croisé des skieurs, les saisonniers des stations de ski en Isère, Savoie, Haute-Savoie, dans les Hautes-Alpes et les Pyrénées se mobilisent pour protester contre la réforme de l’assurance chômage. "Il y aura des actions différentes selon les massifs. Chacun verra en fonction des assemblées générales, mais nous prévoyons des actions ponctuelles en station avec des débrayages. Mon but est de pénaliser au minimum les usagers", assure Éric Becker, secrétaire fédéral FO en charge des remontées mécaniques et des saisonniers, qui concède toutefois que des appareils seront forcément mis à l’arrêt, faute de personnel. "Nous voulons profiter de la visibilité de ce gros chassé-croisé des vacances. Il y a aura de facto des ralentissements énormes sur les routes, avec des actions en stations et en bas des vallées", indique de son côté Kader Bengueche, secrétaire général de la CGT transports, alors qu'une deuxième journée d'action est d'ores et déjà envisagée autour du 24 février face à l'échec des négociations avec le gouvernement.

Face à la grogne, les dirigeants des domaines skiables veulent rester sereins. "L’expérience des vacanciers ne sera pas impactée, nous serons très vigilants à ce qu’elle ne le soit pas", tente de rassurer Laurent Reynaud, le délégué général de la chambre professionnelle Domaines skiables de France (DSF). Lui, voit plutôt dans les opérations des syndicats un mouvement de sensibilisation des pouvoirs publics et se dit par ailleurs solidaire "d’opérations douces et festives, comme des distributions de chocolat et vin chaud pour expliquer la situation".

Durcissement des droits

Quelle est la raison de la colère des saisonniers? Syndicats comme employeurs dénoncent l’inadéquation de la réforme de l'assurance chômage avec la saisonnalité en montagne. "En station, ce ne sont pas des jeunes de 18 ans à la recherche d’un petit boulot comme pour les vendanges, mais des gens qui ont entre 35 et 50 ans, des responsables de famille, installés en montagne à l’année qui vivent dans un rythme de pluri-saisonnalité", souligne 

 Sans oublier qu'il y avait déjà eu des cas de rougeoles, assez grave, et avec une situation préoccupante, dans la station de Val-Thorens !!!..

Photo-rougeole-à-Val-Thorens

Les mouvements sociaux, comme manifestations et protestations de colère, n’ont pas fini d’égrainer le calendrier, et ce, au moins jusque peu avant les vacances d’été !...

 

 

Posté par Janus157 à 17:17 - Commentaires [2] - Permalien [#]

14 février 2020

Enfin l’écologie a été reconnue et prise en compte au niveau National !.. Enfin !..

Photo-mer-de-glace-juin-2015jpg

Enfin l’écologie a été reconnue et prise en compte au niveau National !.. Enfin !..

Photo ci-dessus de la Mer de glace rendue à sa portion congrue, de nos jours, du fait du réchauffement climatique amorcé depuis et à partir de..1870 !!!..

Photo-mer-de-glace-perdue-3M-un-an-2015

Le tourisme de masse, tout comme la fréquentation massive et exagérée de ce site, ô combien célèbre, mais surtout..fragile, ont contribué à cela et amené à cela, sans oublier toutes les stations de ski !!!..

 

On a voulu déplacer la ville à la montagne, tourisme oblige, pour attirer toujours plus de monde, voilà tout !!!

 

Une hérésie totale !!!

Station_à_l'arrivée_du_chemin_de_fer_de_Montenvers

Photo-panoramique-montenvers-mer-de-glace-et-hérésie

la-mer-de-glace-chamonix-mont-blanc_983672

chamonix_mer_glace

la-mer-de-glace-sur-le-mont-blanc_5052446

chamonix-mer-de-glace-1

locomotive--vapeur-haut-le-pied-allemande

Photo ci-dessus d'une locomotive à vapeur, pour la comparaison, avec les fumées - polluantes.

1949

Photo ci-dessus datée de..1949.

Chemin_de_fer_à_crémaillère_de_Chamonix-Montenvers_(Mer_de_Glace)

1024px-BF_Lux_109_-_MASSIF_DU_MONT-BLANC_-_CHAMONIX_-_Gare_du_Montenvers_et_la_Mer_de_Glace

glagrth

glacier-18923

Chaque personne qui se rend dans les différentes stations de ski, pratique le ski, et surtout se rend sur la Mer de Glace à pied, contribue au réchauffement de l’air, en respirant, mais surtout en..expulsant du gaz carbonique !!!..

 

Le mal est fait..Le constat est là !

 

Le président de la République Emmanuel Macron s'est rendu au chevet de la Mer de Glace, un glacier situé dans le massif du mont Blanc jeudi, pour symboliser le virage écologique de son quinquennat. Sur Europe 1 jeudi, le député insoumis François Ruffin a qualifié cette visite de "sommet de la foutaise et de l'hypocrisie".

 

Le chef de l'Etat "impressionné"

Dans le cadre de ce déplacement mûrement réfléchi et préparé par l'Elysée, Emmanuel Macron est arrivé tôt dans une tenue de ski, aux manches bleu, blanc, rouge. Après un passage par la télécabine, le président a gravi les 500 marches qui mènent au glacier. Celles-ci sont ponctuées de petites plaques qui indiquent le recul de la Mer de Glace. "Impressionnant", a soufflé le chef de l'Etat. Un scientifique présent a confié à Europe 1 que la fonte de la Mer de Glace pourrait être totale d'ici une cinquantaine d'années.

20950997

Mer de Glace, protection du Mont-Blanc, pollution en vallée de l'Arve : suivez la visite d'Emmanuel Macron en Haute-Savoie..

Depuis mercredi soir, le chef de l'État est en Haute-Savoie pour défendre et promouvoir son action contre le réchauffement climatique et pour la protection de la biodiversité. Il est attendu ce jeudi matin à la Mer de Glace. Suivez la journée en direct sur notre site.

en-se-rendant-sur-la-mer-de-glace-emmanuel-macron-ne-peut-que-constater-le-dereglement-climatique-le-president-est-accompagne-d-eric-fournier-mai

En se rendant à la Mer de Glace, Emmanuel Macron ne peut que constater le dérèglement climatique. Le président est accompagné d’ Eric Fournier, maire de Chamonix, Matthieu Dechavanne, PDG de la compagnie du Mont-Blanc, et Xavier Roseren, député. Photo Le DL/Greg YETCHMENIZA.

a3676658de65e0913223a04d1c86e3a48ce980ac

14H10 > L'arrivée d'Emmanuel Macron au pied de la télécabine du Bettex, à Saint-Gervais, provoque de forts attroupements du public. Chacun veut son selfie avec le président. Malgré quelques huées, il a surtout été applaudi. Il réapparaîtra vers 16 heures en centre-ville pour un point presse.

Photo-Macron-télécabine-Bettex

Arrivée d'Emmanuel Macron au pied de la télécabine du Bettex. Photo Le DL/M.L.D.

13H50 > A Saint-Gervais, au pied de la télécabine du Bettex, quelques dizaines de courageux attendent, sous la pluie, le président qui devrait arriver d'une minute à l'autre.

Photo-Macron-télécabine-Bettex-1

Ils se mouillent en attendant Macron. POhoto Le DL/M.L.D.

13H20 > A Saint-Gervais, un important dispositif de police et de gendarmerie est en place autour du centre ville, tandis qu'Emmanuel Macron est attendu dans quelques minutes à la télécabine du Bettex pour monter avec le maire de la commune, Jean-Marc Peillex.

Discours de Mr. Emmanuel Macron..

Photo-Macron-télécabine-Bettex-2

« Vous devez être une force d'entraînement si nous voulons que l'année 2020 soit une année décisive. L'ensemble des agents de l'Office français de la biodiversité (OFB) doit être des ambassadeurs. Embarquez le plus de citoyens possible dans le sillage de votre engagement », adresse le président aux agents de l'OFB. « Ce sera le combat du siècle et nous avons décidé de le relever dans notre pays ».

Emmanuel Macron revient sur l'Office français de la biodiversité : « Vos prérogatives de police judiciaire seront renforcées [...] Soyez fermes mais soyez pédagogues. Vous êtes les missionnaires de la biodiversité sur le terrain »

« L'état ne peut réussir seul ».

"L'état ne peut réussir seul"

"L'état ne peut réussir seul", lance le président se tournant vers "le collectif". Après avoir cité les scientifiques -sans lesquels "on ne peut pas réussir cette bataille si on ne sait pas"-, l'ensemble des ingénieures, associations, ONG, entreprises, Emmanuel Macron  s'est tourné vers l'échelon politique local. "50 à 70% des actions concrètes sont prises localement ", a-t-il rappelé, citant le Giec. "La réalité doit être locale". Le président a remercié l'ensemble des élus locaux pour leur travail.

Emmanuel Macron souhaite « la fin du règne du plastique ».

Le président en appelle à une « vraie transition agricole ».

"Il faut une vraie transition agricole"

Le président appelle à une "vraie transition agricole" en "redonnant du revenu à la cour de ferme" et en "transformant les pratiques agricoles" pour préserver une "alimentation de qualité". Le président prévient cependant : "Il faut trouver un chemin où on fait bouger les voisins aussi vite que nous".

Emmanuel Macron affirme que "la transition est en train de se faire" avec 17% de passages au bio l'an dernier pour un total de 10% de fermes certifiées en France. "Cette transition est un défi aussi grand que quand nous avons bâti l'indépendance alimentaire du pays "

Il faut "reconstruire la ville sur la ville"

Le président déplore la "culture de la voiture individuelle", résultat de "l'étalement urbanistique" de ces dernières années et qui produit des "cadres de vie moins agréables".

Il appelle à travailler sur la mobilité individuelle pour refaire "un cadre de vie plus beau et changer la stratégie urbanistique". "C’est une transformation essentielle", affirme-t-il. Et le président d'appeler à "reconstruire la ville sur la ville".

Emmanuel Macron débute son discours. Le président parle de l'urgence d'agir : «Je m'engager à être de votre côté Monsieur le maire (de Chamonix, Ndlr) suite à votre interpellation et à celle de votre homologue de Saint-Gervais [...] Nous avons un devoir moral très profond de reconnaissance de la valeur propre de la biodiversité »

« Un autre dérèglement indissociable du réchauffement climatique, c'est celui de la biodiversité et là aussi il y a urgence. » Le président se félicite des mesures prises en 2019 par la France quant à l'environnement, notamment du fait de la présidence du pays du G7.

« En matière de biodiversité, 2020 sera une année décisive »

« En matière de biodiversité le cadre est inachevé. Il reste beaucoup à faire. L'année 2020 sera une année décisive. Une année ou nous pouvons commencer à changer les choses », estime le président.

 « Pour être crédibles, être fer de lance en matière de biodiversité, nous devons, nous en France, être exemplaires. La France abrite 10% de cette biodiversité mondiale. »

Photo-Macron-télécabine-Bettex-2

« Vive la nature, vive la République et vive la France ! »

Emmanuel Macron, le 13 février 2020 à Chamonix. 

Manifestation prévue à 11 heures à Saint-Gervais

La section locale de la CGT se prépare à se rassembler pour manifester à 11 heures depuis l'esplanade du Mont-Blanc à Saint-Gervais. Le syndicat devra plier bagage à 12h30, ordre de la préfecture. Leur autorisation de manifester n'a pas pu être étendu jusqu'aux prises de paroles de Macron à 16 heures devant la presse.

les-manifestants-s-elancent-dans-le-centre-ville-de-saint-gervais-en-musique-photo-le-dl-m-ld-1581590415

Photo ci-dessus, des manifestants s’élancent dans le centre ville de Sain-Gervais, pour la venue de Macron.

title-1581599445

Photo ci-dessus, David et Damien, de la section Sud-rail à Chambéry comptent passer la journée mobilisés. Photo  Le DL/M.L.D.

title-1581588971

Photo ci-dessus, la foule est au rendez-vous à la gare du Montenvers, pour voir le président. Photo Le DL/AD.

Sur-la-Mer-de-Glace-privee-de-neige-Macron-mesure-les-effets-du-rechauffement

Macron mesure le poids le poids et les conséquences « des non décisions du passé »..

photo-le-dl-a-ch-1581595893

Macron mesure le poids le poids et les conséquences « des non décisions du passé »!

« Il faut penser au temps long », commente le président Macron à l'écoute du glaciologue Luc Moreau.  « Les décisions que vous prendrez aujourd'hui porteront dans 100 ans ».

Et le scientifique de faire la comparaison avec un autre citoyen d'Amiens, Colbert, qui avait pensé à planter des forêts en vue de la construction des navires de guerre en bois des décennies plus tard. Et Emmanuel Macron de mesurer le poids et les conséquences « des non décisions du passé » sur l'environnement aujourd'hui.

photo-le-dl-greg-yetchmeniza-1581598924

Photo  Greg YETCHMENIZA. Le DL/ MLD.

« Macron mesure le poids le poids et les conséquences « des non décisions du passé »

« C’est vertigineux. Quand on le voit 

Emmanuel Macron en descendant les 580 marches pour accéder à la Mer de Glace constatant la fonte »

title-1581598746

Photo  Le DL. Greg YETCHMENIZA.

Photo ci-dessus, Emmanuel Macron devant la Mer de Glace, lors de sa visite le 13 février 2020.

EQlzvz3UUAA1U1Q

Photo ci-dessus, à gauche en 1930, à droite en 2012.

120 mètres d’épaisseur en moins depuis un siècle !..

On estime que la Mer de Glace recule de 8 à 10 mètres par an, faisant du site l’illustration la plus spectaculaire de l’impact du réchauffement en France. La température moyenne observée près du Massif du Mont-Blanc a augmenté de 4° entre les années 1950 et les années 2000.

5e44313b210000dc00335ea1

cover-r4x3w1000-5e42e51827691-7ed266a96706eb545922f710812c2948fb22607b-jpg

1

« Le glacier rend visible l’invisible 

Luc Moreau, glaciologue »

0argentiere

Photo ci-dessus du Glacier d'Argentière, au début, pour comparaison.

« Il faut penser au temps long », commente le président Macron à l'écoute du glaciologue Luc Moreau.  « Les décisions que vous prendrez aujourd'hui porteront dans 100 ans ».

Et le scientifique de faire la comparaison avec un autre citoyen d'Amiens, Colbert, qui avait pensé à planter des forêts en vue de la construction des navires de guerre en bois des décennies plus tard. Et Emmanuel Macron de mesurer le poids et les conséquences « des non décisions du passé » sur l'environnement aujourd'hui.

9H45 >  Mathieu Dechavanne, PDG de la compagnie du Mont-Blanc, profite de la visite présidentielle pour relancer le sujet de la requalification du site du Montenvers. En effet, l'infrastructure actuelle, avec une télécabine et une volée de 580 marches, est "archaïque" des mots même du préfet Pierre Lambert. La compagnie du Mont souhaiterait obtenir la construction d'une nouvelle télécabine permettant de faciliter l'accès au glacier et anticiper sa fonte*. Mais le dossier traîne en longueur. La requalification du site devrait passer devant la commission des sites au printemps. Emmanuel Macron s'est dit "emballé par le projet", selon Mathieu Dechavanne.

* On retombe de nouveau dans l'hérésie et le non sens !!!..

en-se-rendant-sur-la-mer-de-glace-emmanuel-macron-ne-peut-que-constater-le-dereglement-climatique-le-president-est-accompagne-d-eric-fournier-mai

9H20 > Le président termine sa visite de la grotte de la Mer de Glace et entame la longue remontée des escaliers. Les 580 marches pour reprendre la télécabine sont avalées à une vitesse record par le président et la presse. Les journalistes, qui attendent une déclaration du président sont déçus. La suite de la visite se déroulera dans la vallée, à Chamonix.

Le glaciologue Luc Moreau détaille l'état de fonte du glacier, en sursis.

title-1581584039

Luc Moreau, glaciologue haut-savoyard (de dos) explique au président comment le paysage se modifie avec le réchauffement climatique : la hauteur de la grotte de la mer de glace le glacier perd jusqu'à 10 mètres d'épaisseur par an. Et il ne reste plus que 40 mètres à hauteur du Montenvers. Photo Le DL/A.D

protection-du-mont-blanc-les-mesures-annoncees-par-emmanuel-macron-20200213-1455-75f3a8-0@1x

Des scientifiques au chevet du Mont-Blanc

Ce mercredi soir, le président de la République Emmanuel Macron a dîné avec des élus locaux et des scientifiques de renommée internationale, à l'hôtel du Montenvers. L'occasion de dresser un bilan réaliste, où perspectives négatives côtoient optimisme grâce aux stratégies d'adaptation qui se mettent en place. "Tous les 0,5 degrés d'augmentation des températures ce sont 4 à 8% des espèces animales qui disparaissent sur terre", notaient Éric Fournier, maire de Chamonix, et Xavier Roseren, député de la Haute-Savoie

Ce jeudi matin, place aux scientifiques locaux, comme Luc Moreau, glaciologue, ou Irène Alvarez, directrice des programmes au Crea (centre de recherches sur les écosystèmes d'altitude) Mont-Blanc. Ces spécialistes de l'environnement chamoniard vont accompagner le président jusqu'a la Grotte de Glace, creusée dans la Mer de Glace, le premier glacier français qui souffre d'un hiver trop chaud.

emmanuel-macron-descend-les-580-marches-de-la-mer-de-glace-photo-le-dl-a-ch-1581585186

le-convoi-presidentiel-remonte-les-marches-a-un-rythme-soutenu-photo-le-dl-a-d-1581585641

1

920x517_000_1l988x

20950997

Le président de la République rejoindra ensuite à Chamonix pour le lancement officiel de l'Office français de la biodiversité.

Dans l'après-midi, Emmanuel Macron sera accueilli à Saint-Gervais. Pour le déroulement de la visite, quelques aménagements sont mis en place au niveau du stationnement et de la circulation des véhicules et transports en commun.

photo-le-dl-greg-gregory-yetchmeniza-1581505852

photo-dr-1581578522

Un avant et un après Chamonix ?

Emmanuel-Macron-a-la-Mer-de-Glace-pour-lancer-le-virage-ecologique-de-son-quinquennat

Xavier Roseren, député de la 6e circonscription de Haute-Savoie, et Eric Fournier, maire de Chamonix, sont emballés par cette visite présidentielle. « C'est extrêmement rare de voir des décideurs nationaux qui consacrent un tel temps et une telle écoute lors d'une visite », s'étonne encore le maire de Chamonix.

emmanuel-macron-constate-les-degats-du-rechauffement-climatique-sur-la-mer-de-glace-photo-le-dl-a-ch-1581585186

Tous deux s'accordent sur le fait que "quelque chose est en train de se passer" et espèrent que cette visite présidentielle marquera un avant et un après dans la politique nationale. « Dans le domaine de la biodiversité, je pense qu'il va y avoir une véritable différence », annonce Éric Fournier.

photo-dr-1581578522

Quel périmètre pour l'arrêté de protection d'habitat naturel au Mont Blanc ?

mont-blanc-sommet-86083f-0@1x

Issu de la loi biodiversité de 2016 et inspiré par le Grenelle de l'environnement, l'APHN (arrêté de protection d'habitat naturel au Mont Blanc) est un nouvel outil de protection qui va être inauguré sur le toit des Alpes, comme doit l'annoncer ce jeudi le président de la République. Cet APHN, plus souple qu'une réserve ou un parc, sera appliqué pour limiter les abus et comportements irrespectueux sur les voies d'accès au sommet de Saint-Gervais mais aussi Chamonix. Le périmètre s'étendrait des gares d'arrivée des remontées mécaniques (aiguille du Midi, Plan de l'Aiguille, tramway du Mont Blanc) jusqu'à 4 809m d'altitude.

mont-blanc-1-2348f1-0@1x

Pour Eric Fournier, le maire de Chamonix, cette nouvelle génération d'arrêté de protection permet "de lister et d'afficher ce qui est autorisé et non interdire". Bref, l'APHN aura pour finalité d'exclure toute activité humaine qui sort du champ de l'alpinisme en sanctionnant par contravention déposes d'avion et autres excès constatés depuis des années sur ce sommet.

cover-r4x3w1000-5e442054741af-b3f0d22eeaeea8a3262b5c43cfcc461292c694b4-jpg

ALPINISME-AFFICHE-2

Je ne crie pas..  « Victoire ! »

La planète entière est..concernée !..

Je ne me fais aucune forme de gloire, encore moins de satisfecit , ni pour moi-même, ni pour mon blog, comme pour mes articles mis, à la suite, et ce, depuis le début, en parlant de..L’écologie..Je veux dire..La « vraie », et non pas celle galvaudée et surtout..politique !!!..

planete-terre-logo

La fonte des glaces..

1131833_les-economistes-face-au-defi-du-climat-web-tete-021164715504

La banquise est directement touchée par le réchauffement climatique..

(Le pôle nord, tout comme le Groenland surtout attisent toutes les convoitises concernant les ressources en matières premières, et pas que..)

Rechauffement-climatique-et-tensions-avec-la-Russie-au-Conseil-de-l-Arctique_article_popin

antarctique-polar-pods-changement-climatique

GreenAnt

Rappelez-vous..

LA COP 21..

Photo-synchronicité-parfaite-apparition-presentation-COP21

une-replique-de-la-tour-eiffel-a-l-entree-du-parc-d-expositi_2378949

Photo ci-dessus d’une réplique de la Tour Eiffel au parc des expositions de la COP 21.

Photo-foule-Paris-COP 21

Photo-ligne-rouge-arc de triomphe

Le fameux « Climate justice !.. »..Ou..Justice pour le climat !..

L’évolution de la Mer de glace..

1173648_rechauffement-climatique-la-mer-de-glace-du-mont-blanc-a-perdu-plus-de-3-metres-en-un-an-web-tete-021465005555_660x352p

Photo-mer-de-glace-niveau-1820

442473

Image11

Image13

Merdeglace

Le tourisme et ses hérésies !..

Photo-mer-de-èglace-grotteJPG

Grottes

acces

Photo-mer-de-glace-grotte-hérésie

800px-Grottedeglace

Effondrement

Photo ci-dessus, et où l'on peut appercevoir qu'il y avait eu un effondrement.

protection

Photo ci-dessus de protections pour essayer d'empêcher ou ralentir la fonte.

rampes

telecabine-2009

1024px-Train_hotel_montenvers

Photo ci-dessus du train du Montenvers avec l'hôtel juste derrière.

Tout a commencé bien avant, et à partir de 1870..

(Il a fallu emmener les gens, touristes, au plus près de la Mer de glace !..)

1950

1949

1024px-BF_Lux_109_-_MASSIF_DU_MONT-BLANC_-_CHAMONIX_-_Gare_du_Montenvers_et_la_Mer_de_Glace

L’évolution tragique !..

1886

Photo ci-dessus en 1886.

lespraz1886

mer_de_glace_archive_4

La fonte et le recul annoncé..

Photo-Mer_de_Glace,_Aiguille_du_Géant_et_Grandes_Jorasses-1890

Photo ci-dessus de La Mer de Glace -Aiguille du Géant - Grandes-Jorasses - en 1890.

Photo-Mer_de_glace-Montenvers-a-doite

Merdeglace

Photo-mer-de-glace-juin-2015jpg

Photo ci-dessus de La Mer de Glace en juin 2015.

Photo-mer-de-glace-perdue-3M-un-an-2015

Photo ci-dessus, La Mer de Glace a perdue 3m en un an - 2015.

16aout2014

Photo ci-dessus de La Mer de Glace prise le 16 août 2014.

7 juin2013

Photo ci-dessus de La Mer de Glace, photo prise le 7 juin 2013.

2010

Photo ci-dessus de La Mer de Glace prise en 2010.

2008

Photo ci-dessus de La Mer de Glace prise en 2008.

DSC00732

Un constat amer ou..Amer constat !..

Photo-mer-de-glace-août-2005

Photo ci-dessus de La Mer de Glace en août 2005.

Photo-mer-de-glace-février-2005

Photo ci-dessus de La Mer de Glace en février 2005.

Photo-mer_de_glace_2004

Photo ci-dessus de La Mer de Glace en 2004.

Photo-mer-de-glace-203

Déjà dans les années..1990 !..

Photo-mer-de-glace-en1992

Photo ci-dessus de La Mer de Glace en 1992.

Photo-mer-de-glace-en1992bis

Photo ci-dessus de La Mer de Glace en 1992.

Déjà en..1990 !..

Photo-mer-de-glace-1990ter

Photo-mer-de-glace-août-1990

Photo ci-dessus de La Mer de Glace en août 1990.

De 1870 à 2004..

Photo-mer-de-glace-niveau-1820

Photo-mer_de_glace_2004

Photo ci-dessus de La Mer de Glace en 2004.

mer_02

Photo ci-dessus de La Mer de Glace en 2002.

Les repères..

Lacs_emeraudes2a

Photo ci-dessus des deux lacs émeraudes.

Lacs_emeraudes1a

Lorsque tout semblait encore « normal » et beau..

22jui_del

Photo ci-dessus, on est déjà plus haut et vers le milieu, dans la partie haute de la Mer de glace.

(Photo prise un 22 juillet, dans les années 1980..)

Photo-mer-de-glace-juin-1978

Photo ci-dessus de La Mer de Glace en juin 1978.

Un accident tragique..

Crash sur La Mer de Glace..

h-Crash_Mer_de_Glace_Aout_1962_1024

Photo ci-dessus d’un hélicoptère qui est venu s’écraser sur la mer de glace en 1962.

L’attirance du Mont-Blanc et de la Mer de glace..

Photo-mer-de-glace-1921

Photo ci-dessus de La Mer de Glace en 1921.

Photo-Mer_de_Glace,_Aiguille_du_Géant_et_Grandes_Jorasses-1890

Photo ci-dessus de La Mer de Glace en 1890.

Photo-mer-de-glace-en-1850

Photo ci-dessus La Mer de Glace en 1850.

Au sortir du P.A.G. ou Petit Age Glacière..

(Le Petit âge glacier ou « P.A.G. » s’est estompé et terminé en 1853-1854..)

1024px-BF_Lux_109_-_MASSIF_DU_MONT-BLANC_-_CHAMONIX_-_Gare_du_Montenvers_et_la_Mer_de_Glace

800px-Chamonix_-_Construction_du_chemin_de_fer_du_Montenvers_à_la_gare_du_Montenvers

Photo ci-dessus -Chamonix - construction du chemin de fer du Montenvers à la gare de Montenvers.

Après cette période du « P.A.G. », et peu après, tout va évoluer.

table

1886

Photo ci-dessus en 1886.

Zentralbibliothek_Zürich_-_Vallée_de_Chamonix_Traversée_de_la_Mer_de_Glace_-_400017818

Photo ci-dessus - Chamonix - Traversée de La Mer de Glace.

Mer_de_Glace_bis

Photo-mer-de-glace-1850bis

lespraz1886

mer_de_glace_archive_4

La pollution atmosphérique est également responsable pour une grande partie et concourt à cela..

photo-le-dl-thierry-guillot-pollution-Savoie

Photo ci-dessus de la pollution en Savoie.

Le phénomène de réchauffement climatique associé en cela à la réverbération du soleil en altitude et très haute altitude, va engendrer des fontes de neige et du manteau neigeux comme de la glace et donc des glaciers..

(la glace fond dessous et en surface et occasionne des glissements..)

icemove

Photo ci-dessus d’un schéma simplifié en explicatif.

glagrth

Le cas de la Brenva..

Brenva2

BrenvaPAG

Les stations de ski, tout comme les remontées mécaniques, également un grand facteur de tout cela !..

Station_à_l'arrivée_du_chemin_de_fer_de_Montenvers

(Le tourisme, les promoteurs immobiliers et..l’argent !..)

TCBChampagny16

Photo ci-dessus lors d'installation de remontées mécaniques à Champany.

Schneekanone

T60

RDM2014

Photo-station-La-Plagne-Colosses119

Photo ci-dessus, station de ski de La Plagne.

On a voulu déplacer la ville à la montagne..

Une totale hérésie !!!

Photo-station-ski-Avoriaz-Alpes

Photo ci-dessus de la station d'Avoriaz, l'été.

Une station de ski comme Serres-Chevalier consomme autant d'électricité qu'une ville de 3000 habitants !!!

Malgré la mise en place d'éoliennes pour pouvoir remédier à cela..ils polluent toujours autant, alors ?...

Photo-Musée Dauphinois

Au début, je veux dire, tout au début, tout était si simple, si calme, et surtout..beau, avant l’arrivée massive du flot des touristes, encombrant les vallées et les routes, avec la pollution dans leur sillage, générée par les pots d’échappement..

(La vallée de l’Arve, aujourd’hui, est aussi polluée que la ville de Paris au plus forts pics de pollutions, c’est peu dire !!!..)

Photo-Grand-Bornand-historique-ds-gb-evo-056bis

Photo-Grand-Bornand-historique-ds-gb-evo-056

Photo-remontée-ski-BARBET11

Photo ci-dessus, remontée pour le ski aux Barbets.

Photo-historique-ds-gb-evo-008bis

Photo-historique-ds-gb-evo-045

Photo-historique-ds-gb-evo-001bis

Photo-historique-ds-gb-evo-002

Photo-historique-ds-gb-evo-003

Photo-historique-ds-gb-evo-058

Le tourisme..et les débuts..

Photo-Tourisme_Chamrousse_(Isère-France)

Photo-route-d'Annecy-à-Thônes-historique-ds-gb-evo-060

Les championnats du Monde en 1900..

Photo-Start-for-the-championship-snowshoe-races-Kiandra-Australie--1900

L’ensemble des glaciers à travers le Monde est concerné par cela..

Photo-glacier-Siachen-entre-inde-et-tibet

Photo ci-dessus du glacier situé au nord de l’Inde et juste avant la chaîne Himalayenne.

Et où (les scientifiques..) évoquent la forme possible d’une fracture à cet endroit, avec une forme de risque possible et probable de la séparation de l’Inde avec l’Himalaya, un peu comme au début lors de la Pangée..

Qu’avons-nous fait, ou plus exactement..que n’a-t-on pas fait pour empêcher tout cela ?..

En effet, depuis les premiers humanoïdes, même si..primitifs, et peu instruits, mais pas sans reste, pour leur propre évolution, nous n’avons que su détruire..toujours et encore..toujours plus, devrais-je dire, alors ?..

otzi-2

75642931

chauvet-grande-fresque

chauvet5

Ce combat de rhinocéros - © photo Jean Clottes ministère de la Culture

Rhinocéros_grotte_Chauvet

chauvet4

banniere2

banniere1

chauvet2

salle_taureaux

Rhonal00043

75642931

152cdaf3a1_Copie_de__les_trois_ours_rouges

empreintes-traces-orgnac-l-aven-france-1235920007-1249652

grotte-prehistorique-Chauvet-Pont-d-Arc

lascaux1

cueva_caballos_tirig_t1200578

Lascaux-Grotte-Perigord-Prehistoire-Tourisme-Salle_des_taureaux-cerfs

lascaux520

Je ne sais pas si nous serons plus « intelligents », ou en tout cas, à la hauteur de l’ampleur des décisions à prendre, mais surtout, pour changer totalement notre mode de vie..La croissance, liée au capitalisme, du toujours produire plus..pour quoi faire, au bout du compte, nous avait entraîné, tous à la suite, dans son sillage mortifère et toujours plus destructeur, causant des inégalités, réelles inégalités, tout comme perte de repères, pertes d’emplois et de salaires, de niveau de vie, tout simplement, et donc de pouvoir subsister et..exister

 

La nouvelle révolution, ne devra pas être..industrielle, mais bien « verte », si nous voulons réussir ce nouveau grand chantier du « devenir » sur le plan de l’existentiel, comme pour l’humanité, ici bas sur Terre…

 

Le nouveau « challenge » (et non pas..combat..) sera bien de réapprendre à vivre ensemble, à partager et surtout..s’entraider !!!

Photo-Mikael-3300-Canal-Decharge

Ce que l'homme a construit..a tout détruit !..

jeanmariepelt

51UBJcLOSIL

JM-Pelt

Je ne verrais sans doute pas, ni ne constaterais, de changement réel, ni ne connaîtrait une révolution dans le bon sens du terme, mais j'espère et j'ose espérer pouvoir encore entrevoir une légère étincelle et lueur d'espoir vers une réelle prise de conscience, mais cette fois au niveau "collectif", tant au niveau National qu'Européen, mais surtout également..Mondial !...

Posté par Janus157 à 04:09 - Commentaires [8] - Permalien [#]