maxnewsfrfour426914-4702914

Pour toutes celles et ceux qui n’auraient toujours pas compris concernant le Coronavirus et COVID 19..

126274849

Halte à la légèreté et à la vulgarisation face au virus !!!..

0

Le cas..dramatique et perturbant de l'Italie..

Une image.."glaçante" !..

MjAyMDAzNzljOTk0Mjk1YmQwOTlhNTA1NTQ3NmQwODY1NzdiN2E

Image « glaçante » à Bergame, où des conducteurs de corbillards attendent près du cimetière. Il y a dans la ville, un enterrement toutes les ..30 minutes !

Photo Reuters/Flavio Lo Scalzo.

forza_atalanta

Un employé travaille au cimetière de Bergame, dans le nord de l’Italie, le 16 mars 2020. PHOTO / REUTEURS / Flavio Lo Scalzo.

Halte à la légèreté et à la vulgarisation face au virus !!!..

fb_img_1584726468532

Il faut "respecter"..le confinement, ..éviter..à tout prix..les regroupements !..

Coronavirus : des médecins exigent un confinement "beaucoup plus radical"

title-1584715587

De plus en plus de professionnels de la santé demandent le confinement total contre l'épidémie. Photo Jeff PACHOUD/AFP.

Pas assez strict, le confinement ? Chez les médecins, des voix de plus en plus nombreuses se font entendre pour exiger une mise sous cloche "totale" de la population, le gouvernement craignant de voir l’économie s’effondrer en cas d’arrêt global de l’activité.

 ’’ C’est un confinement total et absolu de l’ensemble de la population dont nous avons besoin, à l’instar des mesures déployées en Chine", estime le principal syndicat des internes de médecine (Insi), qui juge insuffisantes les mesures prises pour endiguer l’épidémie de Covid-19.

En ligne de mire : la poursuite de l’activité dans de nombreuses entreprises "non vitales", mais aussi le maintien des transports en commun et de certaines sorties - le syndicat de médecins jugeant les messages du gouvernement en partie "ambigus".

"Moins le confinement sera strictement appliqué, plus les réanimations seront saturées", a souligné l’Insi dans un message à Emmanuel Macron. "Votre responsabilité est d’être clair, précis et ferme. Vous devez cesser les demi-mesures et les discours équivoques".

Aller plus loin dans les mesures contraignantes ?

Malgré les problèmes d’organisation que cela implique, de plus en plus de médecins s’y disent favorables, le confinement instauré mardi étant jugé trop laxiste et partiellement inefficace.

"Il faut clairement serrer la vis. C’est la seule solution pour enrayer cette épidémie et empêcher d’avoir un scénario à l’italienne", estime le président des médecins de France, Jean-Paul Hamon, lui-même contaminé par le coronavirus.

"La situation épidémique est telle que la seule solution viable doit passer par un confinement total", abonde le syndicat Jeunes Médecins.

Dans un communiqué, cette organisation syndicale a annoncé vendredi qu’elle saisissait le Conseil d’État d’un "référé liberté", une procédure d’urgence, pour "contraindre le Premier ministre à prendre en urgence les mesures qui s’imposent". 

"Message contradictoire"

Ces derniers jours, plusieurs municipalités se sont agacées du manque de respect par la population des mesures édictées par les autorités - malgré l’instauration d’amendes forfaitaires de 135 euros, avec possibilité de gardes à vue pour "mise en danger de la vie d’autrui".

A Bordeaux, la ville a ainsi pris un arrêté interdisant ses quais sur les deux rives de la Garonne parce qu’ils restaient "fréquentés anormalement par les promeneurs et joggeurs" malgré "les consignes strictes" et "les contrôles".

"Le problème, c’est que le message du gouvernement est contradictoire. On ne peut pas demander aux Français de rester confinés chez eux tout en leur demandant d’aller travailler : les gens ne comprennent pas", juge Jean-Paul Hamon.

28debatableillo-articleLarge

Halte à la légèreté et à la vulgarisation face au virus !!!..

126274846

Le cri d’alarme des médecins et de l’ensemble du personnel médical au cœur du dispositif !

france-coronavirus-covid-19-confinement-illustration-48a911-0401x

Le Coronavirus et COVID 19..son extension et implantation..

capture-de28099ecc81cran-2020-03-21-acc80-08

Alors que l’épidémie de coronavirus a déjà fait plus de 11 700 morts, les mesures de confinement se multiplient tout autour du globe.

Le taux de mortalité par tranche d’âge..

capture-de28099ecc81cran-2020-03-21-acc80-08

Mais, contrairement à ce que beaucoup croient et pensent, il y a..malheureusement, également des personnes en-dessopus de 50 ans atteintes et même en-dessous de 40 ans et des..plus jeunes !!!..

Après la Chine, l’Italie ..

L’Italie deuxième pays le plus touché après la Chine !..

Coronavirus : près de 800 morts en 24 heures en Italie, un triste record !

FFHN5F434CXN6VQQYIVADU3H2A

  • Le bilan quotidien s’alourdit au fil des jours en Italie, avec 800 morts pour la seule journée de samedi. En tout, 4 825 personnes ont perdu la vie à cause du Covid-19 dans le pays.

Les autorités italiennes ont annoncé 6 557 nouveaux cas positifs, un autre record inquiétant. La région de Milan, la Lombardie (nord), où les services de santé sont débordés, a enregistré la grande majorité des décès (546) et la moitié des nouveaux cas.

La ville de Milan a connue, à elle seule, plus de..2000 morts !!!

MjAyMDAzNzljOTk0Mjk1YmQwOTlhNTA1NTQ3NmQwODY1NzdiN2E

CORONAVIRUS..C’est maintenant que les choses démarrent..

Coronavirus: Début de l’installation de l’hôpital de campagne militaire à Mulhouse..

MjAyMDAzNjQ1ZDAzNjgyOGI1NzA0N2Y1YWM1YzhlMjlhNWIwNTI

Les premiers éléments du convoi militaire transportant l’hôpital de campagne qui doit aider à désengorger l’hôpital de Mulhouse, dont le service de réanimation est saturé par les malades du coronavirus, sont arrivés à destination ce samedi 21 mars 2020 au matin.

Sur les 16 camions de l’armée de Terre qui avaient pris la route pour Mulhouse vendredi matin, six sont arrivés un peu avant 7 h à proximité de l’hôpital civil Émile Muller.

Les premiers éléments du convoi militaire transportant l’hôpital de campagne qui doit aider à désengorger l’hôpital de Mulhouse, dont le service de réanimation est saturé par les malades du coronavirus, sont arrivés à destination ce samedi 21 mars 2020 au matin.

Sur les 16 camions du commandement de la logistique de l’armée de terre qui avaient pris la route pour Mulhouse vendredi matin, six sont arrivés un peu avant 7 h à proximité de l’hôpital civil Émile Muller, escortés par des véhicules et des motards de la police.

L’hôpital de campagne doit être installé sur le parking habituellement réservé aux personnels de l’établissement hospitalier civil, où une tente et des camions de transport de troupes avaient déjà été positionnés vendredi, ainsi qu’un groupe électrogène.

30 lits de réanimation et une centaine de soignants

Coronavirus : l'armée évacue des malades alsaciens vers l'Aquitaine..

ETn1H59XsAAm-OT

Un avion médicalisé transporte ce samedi des patients atteints du Covid-19 annonce la ministre des Armées. Ils pourraient être pris en charge à Bordeaux.

L'A330 Phénix a décollé d'Istres ce samedi peu après 10 heures. Direction Bâle-Mulhouse où il doit prendre en charge des malades.

L'avion s'envolera ensuite vers l''Aquitaine, a annoncé Florence Parly. Selon nos confrères de France Info, il prendra la direction de Bordeaux.

Mercredi, 18 mars, un avion du même type, équipé par le service de santé des armées, avait évacué six patients de Mulhouse vers Marseille et Toulon.

Corse

Covid-19: l’armée mobilise «Le Tonnerre» pour évacuer des patients de Corse..

Le porte-hélicoptères amphibie doit appareiller ce week-end. Grâce à son hôpital embarqué, il pourra convoyer des malades du coronavirus.

XVM888ad638-6acd-11ea-a768-fcc2dce54077

Le Tonnerre possède un trésor en son cœur: un hôpital embarqué. ANNE-CHRISTINE POUJOULAT/AFP

Le Tonnerre, comme les deux autres porte-hélicoptères amphibies de la classe Mistral de la marine nationale, possède un trésor en son cœur: un hôpital embarqué. En état d’alerte «sous 48 heures» depuis quelques jours, le bâtiment va appareiller ce week-end de Toulon pour rejoindre Ajaccio. Il y prendra en charge des malades du Covid-19 qui seront ensuite acheminés vers le continent, vers des hôpitaux non saturés. Le sud de l’île concentre le plus grand nombre de cas de Covid-19 de Corse. Avec ce PHA, l’armée fournit des moyens supplémentaires pour faire face à la crise sanitaire. Les deux autres porte-hélicoptères sont actuellement en mission.

Il est trop tôt pour savoir combien de malades pourront être transportés, dit-on prudemment au sein de l’armée. Potentiellement, le PHA possède une capacité de 69 lits. Mais suivant l’état et les besoins en réanimation, et les nécessités de confinement, l’hôpital embarqué pourrait être redimensionné à la baisse. Les patients ne seront pas transportés à bord par hélicoptère. Le PHA «entrera en action a priori dimanche et permettra de transférer entre 12 et 14 malades placés en réanimation vers les hôpitaux de la Côte d’Azur», a indiqué de son côté à l’AFP le préfet de Corse Franck Robine. «On anticipe une vague d’augmentation du nombre de cas de coronavirus pour la fin de cette semaine ou le début de la suivante», a-t-il ajouté. 48 heures seront nécessaires pour effectuer un aller-retour.

armee-coronavirus-service-de-sante-des-armees-ssa-bpc-marine-nationale

Gestes barrière

La partie médicale du bâtiment sera complètement isolée du reste du navire, y compris son système de ventilation. Au sein de l’armée, on assure disposer des masques nécessaires pour les personnels en contact avec les malades. On insiste: le reste de l’équipage ne court aucun risque et appliquera «très sérieusement» les consignes des gestes barrière. Environ 250 personnes se trouvent normalement à bord. L’équipe médicale sera, elle, renforcée avec l’appui de médecins civils de l’Agence régionale de santé. Le Tonnerre est habitué aux missions d’urgence: il avait notamment servi en 2017 pour porter secours aux victimes de l’ouragan Irma.

Sur le front de l’est, un convoi de 16 camions transportant le matériel pour installer un hôpital militaire est parti vendredi d’Orléans en direction de Mulhouse. La mise sur pied de cet EMR (Élément de réanimation militaire) commencera ce week-end pour être achevé le plus tôt possible, dit-on au sein des armées, sans s’engager sur une date. «Tout indique que cela sera prêt avant le 27 mars», a-t-on cependant assuré.

Ce qu’il faut comprendre et retenir..

L'essentiel

  • Depuis le début de l’épidémie, 450 personnes sont décédées en France. Environ 5 200 personnes sont hospitalisées, dont près de 1 300 en réanimation.
  • Hier, le ministre de l’Intérieur a prévenu que les mesures de confinement seront appliquées « de façon plus stricte encore » , avec notamment des contrôles dans les gares et aéroports.
  • Pour décourager les promenades, de nombreux parcs ont été fermés. À Paris, les quais de Seine sont clos ce week-end . La Promenade des Anglais a aussi été fermée à Nice.
  • Le bilan quotidien s’alourdit au fil des jours en Italie, avec 800 morts pour la seule journée de samedi. En tout, 4 825 personnes ont perdu la vie à cause du Covid-19 dans le pays.

» Suivez en direct tous les événements de la journée

18h20. Bilan mondial. Plus de 12 000 personnes dans le monde ont perdu la vie à cause du coronavirus, selon un recensement de l'AFP établi à partir de sources officielles.

Par Le Parisien

Le 21 mars 2020 à 07h04, modifié le 21 mars 2020 à 18h32

L'essentiel

  • Depuis le début de l’épidémie, 450 personnes sont décédées en France. Environ 5 200 personnes sont hospitalisées, dont près de 1 300 en réanimation.
  • Hier, le ministre de l’Intérieur a prévenu que les mesures de confinement seront appliquées « de façon plus stricte encore » , avec notamment des contrôles dans les gares et aéroports.
  • Pour décourager les promenades, de nombreux parcs ont été fermés. À Paris, les quais de Seine sont clos ce week-end . La Promenade des Anglais a aussi été fermée à Nice.
  • Le bilan quotidien s’alourdit au fil des jours en Italie, avec 800 morts pour la seule journée de samedi. En tout, 4 825 personnes ont perdu la vie à cause du Covid-19 dans le pays.

» Suivez en direct tous les événements de la journée

18h20. Bilan mondial. Plus de 12 000 personnes dans le monde ont perdu la vie à cause du coronavirus, selon un recensement de l'AFP établi à partir de sources officielles.

18h10. Nouveau bilan en Italie. L'Italie a enregistré un nouveau record de décès en 24 heures, avec 793 morts, ce qui porte le bilan à 4 825 personnes tuées par la pandémie dans la péninsule en un mois, selon les chiffres de la protection civile.

Les autorités italiennes ont annoncé 6 557 nouveaux cas positifs, un autre record inquiétant. La région de Milan, la Lombardie (nord), où les services de santé sont débordés, a enregistré la grande majorité des décès (546) et la moitié des nouveaux cas.

126274849

RÉFLEXES

Les bons gestes pour se protéger


Se laver les mains très régulièrement à l'eau et au savon (au moins 20 secondes) ou à défaut au gel hydro-alcoolique, à chaque arrivée dans un nouveau lieu.
Ne pas rendre visite aux personnes âgées pour éviter de les contaminer, ni aux personnes souffrant déjà d'une autre maladie.
Se tenir à 1-1,50 mètre  de distance lors des déplacements obligatoires.
Ne pas serrer la main ou faire la bise pour se saluer.
Tousser ou éternuer dans l'intérieur de son coude.

Petite remarque

Pour la distance à respecter, il vaut mieux tenir compte du vécu Chinois et des mesures prises en Chine, à savoir, non pas..1 mètre à 1,50 mètre,

 mais..de..2 mètres voir 2,50 mètres !!!

Que faire en cas de suspicion d'infection ?

Depuis cette date, les recommandations sont formulées ainsi sur le site du ministère des Solidarités et de la Santé.
J'ai des symptômes (toux, fièvre) qui me font penser au Covid-19 : je reste à domicile, j'évite les contacts, j'appelle un médecin avant de me rendre à son cabinet ou j'appelle le numéro de permanence de soins de ma région. Je peux également bénéficier d'une téléconsultation. Si les symptômes s'aggravent avec des difficultés respiratoires et signes d'étouffement, j'appelle le SAMU-Centre 15.
Pour des questions non médicales, appeler le numéro vert Coronavirus au 0 800 130 000 (gratuit, 7 jours sur 7, 24h sur 24).

Déplacements

Les déplacements sont interdits sauf dans quelques cas, à savoir : déplacement de son domicile à son lieu de travail si le télétravail n'est pas possible, les achats de première nécessité dans les commerces de proximité autorisés, se rendre chez le médecin, se déplacer pour la garde de ses enfants ou pour aider des personnes vulnérables et pratiquer une activité sportive individuelle. Pour tous ces déplacements, il faudra se munir d'une attestation.

unnamed

Un confinement intermittent pour éviter le rebond de Covid-19

La France est confinée pendant deux semaines, qui seront très probablement renouvelées. Si le confinement empêche la transmission, il entraîne aussi, une fois levé, le contact soudain des gens non immunisés avec les personnes infectées. D'où une nouvelle flambée, comme au tout début de l'épidémie. Pour éviter un rebond de l'épidémie quand sonnera la récré, les experts de l'Imperial College (Royaume-Uni) préconisaient lundi 16 mars 2020 un confinement intermittent pendant plusieurs mois. Ce confinement pourrait être revu régulièrement en fonction du nombre de cas confirmés de Covid-19. Si le nombre de cas diminue assez, les mesures peuvent être  "temporairement assouplies"  puis "réintroduites si ou lorsque le nombre de cas repart à la hausse". Au total, le confinement serait tout de même en vigueur les 2/3 du temps.

Des valves de masques à oxygène ont été imprimées en 3D

Situé à 50 kilomètres de Bergame (Italie), l'une des régions les plus durement touchées par l'infection, l'hôpital de Brescia, confronté à un problème de valvesque le fournisseur ne pouvait fournir rapidement, a lancé en fin de semaine dernière un appel à l'aide via la presse locale. Le lendemain, son responsable s'est immédiatement rendu à l'hôpital de Brescia avec le dispositif d'imprimante et a pu très vite, en quelques heures réaliser les valves manquantes. Dites de type Venturi, il s'agit d'un petit embout indispensable à la circulation continue d'oxygène et utilisées lors de la pose de masques à oxygène à faible débit. Résultat, les patients qui ont pu les utiliser ont pu recevoir l'air manquant, si précieux en cas de difficultés respiratoires occasionnées par le SARS-CoV-2.

Le coronavirus n'est pas venu de l'espace

Le 11 octobre 2019, aux alentours de midi, une météorite a traversé le ciel de l'Est de la Chine. D'après le scientifique Chandra Wickramasinghe, directeur du centre Cardiff d'astrobiologie de l'Université de Buckingham, la fine poussière carbonée de cette météorite aurait pu renfermer des centaines de milliards de virus, ainsi libérés dans l'atmosphère, argumentant du fait que les premiers cas de maladie ont été justement observés dans l'Est de la Chine. Il serait cependant quasi impossible, selon l'astrobiologiste de la Nasa Graham, que ce virus ait survécu aux radiations énergétiques qui circulent dans l'espace, et qu'une fois parvenu sur Terre, après un si long voyage à travers le milieu interplanétaire, le virus soit resté aussi virulent.

FRANCE

Sans voiture ou presque, l'air à Paris reste malgré tout pollué 

Pas de voiture, et pourtant l'indicateur de qualité de l'air d'Airparif est depuis deux jours sur le curseur "moyen" et ce week-end sera faible. La mauvaise qualité de l'air remet en exergue la responsabilité du chauffage au bois dans les émissions de particules qui affecte la santé des Franciliens. L'autre source, l'ammoniac, provient des épandages d'engrais chimiques. "C'est un confinement total et absolu de l'ensemble de la population dont nous avons besoin, à l'instar des mesures déployées en Chine", a estimé dans un communiqué le principal syndicat des internes de médecine (Isni), jugeant insuffisantes les mesures prises face à l'épidémie de Covid-19.

Des médecins exigent un confinement "beaucoup plus radical"

Chez les médecins, des voix de plus en plus nombreuses se font entendre pour exiger une mise sous cloche "totale" de la population, le gouvernement craignant de voir l'économie s'effondrer en cas d'arrêt global de l'activité. A cet égard, la mairie de Paris et le préfet de Police ont interdit l'accès samedi 21 mars et dimanche 22 aux voies sur berges de la Seine, au Champ de Mars et à l'Esplanade des Invalides.

L'OMS tire la sonnette d'alarme de l'Afrique

Des 54 pays d'Afrique, 34 ont déjà rapporté la présence de porteurs, pour un total de plus de 600 cas et 16 morts selon le dernier bilan effectué le 18 mars. Tedros Adhanom Ghebreyesus, éthiopien et directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a tiré la sonnette d'alarme : "L'Afrique devrait se réveiller, mon continent devrait se réveiller". Il a également appelé les gouvernements africains  à "se préparer au pire et se préparer dès aujourd'hui". De nombreuses mesures notamment migratoires ont été mises en place par les nations africaines pour endiguer l'épidémie.

A l'épicentre de Wuhan, une étude estime la mortalité à 1,4 %

Le nouveau coronavirus a tué 1,4% des malades à Wuhan en Chine, l'épicentre de l'épidémie, selon une étude publiée jeudi 19 mars 2020, qui met en avant l'augmentation de la mortalité avec l'âge. Les personnes âgées de plus de 59 ans ont plus de cinq fois plus de risque de mourir que celles entre 30 et 59 ans. Et les moins de 30 ans ont 0,6 fois moins de risque (60%) de mourir que ce groupe médian. Le risque de développer des symptômes modérés à graves augmente environ de 4% par année parmi le groupe des 30-60 ans.

Il n’y a plus de cas de Coronavirus connus à ce jour en Chine.

Les seuls « nouveaux » cas, sont liés à des gens « porteurs » venus de l’extérieur et par avion..

Il s’agit de 34 cas.

Infos sur le site Gouv.fr

Coronavirus - Points de situation dans le Haut-Rhin

Mise à jour le 21/03/2020

Coronavirus-Points-de-situation-dans-le-Haut-Rhin_large

Le préfet du Haut-Rhin suit attentivement l'évolution de la situation avec le directeur général de l'agence régionale de santé du Grand Est et la rectrice de l’académie de Strasbourg.
Un point de situation quotidien est réalisé lors de la réunion du centre opérationnel élargi.

 

Chaque soir, et à tout autre moment si nécessaire, le préfet du Haut-Rhin réunit le centre opérationnel départemental élargi qui se compose des services de l’agence régionale de santé, de l’éducation nationale, de la région, du département, des principales communes, de l’association des maires, du SDIS et des forces des sécurité (gendarmerie et police nationales), pour faire le point sur la situation.

Les services de l’État du Haut-Rhin sont entièrement mobilisés dans la gestion de la crise du Coronavirus :

  • activation d’une cellule de crise avec l’agence régionale de santé et le rectorat,
  • mobilisation des agents volontaires pour gérer le numéro d’information et répondre aux appels du public,
  • communication active sur les réseaux sociaux et auprès des médias par des communiqués de presse quotidiens pour informer au mieux la population.

VENDREDI 20 MARS 2020

Solidarité entre établissements sanitaires de la région

Les équipes médicales et soignantes de la région Grand Est sont pleinement mobilisées pour assurer la prise en charge des patients dans des conditions optimales, que ce soit en ville ou à l’hôpital.

La solidarité inter-établissement dans la région fonctionne parfaitement, à la fois entre départements et entre établissements publics et privés. Ainsi, les cliniques privées sont mobilisées et participent à l’effort en mettant à disposition des personnels et du matériel, en prenant en charge des patients atteints du covid-19 hors réanimation ou en réanimation.

Certaines cliniques, qui n’avaient pas d’activité de réanimation auparavant, ont même sollicité une d’autorisation exceptionnelle pour participer à l’effort. Cinq ont déjà été délivrées.

Point de situation dans le Grand Est : communiqué de presse du 20 mars 2020

JEUDI 19 MARS 2020

Evolution de la méthode pour quantifier l'évolution de l'épidémie dans le Grand Est

La surveillance du Covid-19 s’est modifiée au cours des différentes phases de l’évolution de l’épidémie. Aux stades précoces, la confirmation biologique était systématique pour les cas possibles et à l’issue de ce test soit le cas était exclu soit confirmé. Le nombre de cas confirmés reflétait de façon fiable l’évolution de l’épidémie dans le temps et l’identification de zones de circulation virale était possible. Depuis le passage en phase épidémique, cette confirmation n’est plus systématique.

Les recommandations sont maintenant de réaliser un prélèvement à visée diagnostique uniquement pour certaines catégories de patients présentant des symptômes évocateurs du COVID-19 (personnes fragiles, personnes hospitalisées, professionnels de santé). Tester tous les patients présentant des symptômes conduirait à saturer la filière de dépistage alors que pour les cas graves et les structures collectives de personnes fragiles, le dépistage permet de prendre des mesures immédiates. 

Le nombre de cas confirmés sert désormais à guider les mesures de gestion mais ne reflète pas la réalité de la circulation du virus sur le territoire. Par ailleurs, Santé Publique France produira dans les prochains jours un bulletin épidémiologique, à la manière de la grippe, pour quantifier l'ampleur de l'épidémie sur le territoire. Ce nouveau mode de surveillance devrait également entraîner la fin du recensement par "confirmation biologique".

860_860_visactu-coronavirus-les-taux-d-incidence-dans-les-regions-en-metropole

Ne soyons pas..plus bêtes (façon de parler et pour la comparaison..) que les premiers humanoïdes, et qui eux, seraient perdus dans le dédale de notre Monde moderne et anarchique et qui court à sa propre perte !..

img_20200320_1919292

Pour terminer et conclure sur une note un peu plus..Optimiste..

lettres-formant-le-mot-optimisme_23-2147695516

Si l’on veut « réussir », non pas à stopper, mais bien à.. « freiner » et diminuer l’extension de l’épidémie comme du virus, alors il faut prendre la mesure de ces contraintes et consignes à leur juste hauteur, tant pour les mesures d’hygiène que de confinement..surtout !!!